AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Follow The White Rabbit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?

Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?


Emploi : Empereur depuis deux siècles.
Messages : 1265
Date d'inscription : 10/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Follow The White Rabbit Dim 23 Sep - 0:39

Follow The White Rabbit
Maraël  

Six jours. Il pense devenir fou si il n'arrive pas à arracher à son amant, ancien amant ? Des mots plus variés qu'un bonjour et un bonne nuit. Il est vrai qu'il a peut-être été un peu sec et un peu violent dans ses mots mais il voulait lui faire comprendre que sa décision n'a pas à être discutée, mieux encore que de toute façon Zéro n'allait pas rester derrière les barreaux longtemps et qu'il n'y avait pas de raison de réagir de la sorte. Hors Malaki l'ignore, sauf pour assurer son devoir de noble mais avec une froideur terrible, tellement que ses propres gardes ce sont rendus compte que quelque chose ne tournait pas rond. Sans oser poser la question bien-sûr, après tout personne n'ose se mêler des affaires de l'empereur. Ca ne regarde que l'empereur et son noble. Hors ce dernier l'ignore, il continue d'aller très régulièrement s'oublier et danser au Heaven pendant que Araël se demande quand est-ce qu'il va céder, quand il va enfin avoir une discussion avec son noble afin de mettre les choses au clair. Hors la seule fois où il a essayé de lui parler il n'a reçu qu'une réponse froide, comprenant qu'il ne devait pas pousser trop loin le sujet. Il c'est dit que Malaki avait besoin de temps sans doute, de réflexion et de calme ainsi il n'a pas retenté de lui parler depuis ce jour là. Et il attend, sentant son humeur devenir de plus en plus sombre et cassante à mesure que les jours passent. Hélios lui dirait qu'il ne supporte plus rien et c'est vrai, la distance imposée avec Malaki va le rendre fou si seulement elle ne prend pas fin. Alors pour ce soir il va essayer de se changer les idées en sortant en douce, comme le fait souvent sa sœur, du palais bien gardé.

Il s'habille sobrement d'une chemise noire et d'un pantalon de la même couleur, avec par dessus une veste en cuir sombre elle aussi. De quoi passer partout, loin de ses costumes habituels, il devrait se fondre dans la masse de danseurs et d'amants d'un soir. Enfin il l'espère, car il n'a pas envie d'être reconnu à cause de son rang, pour ce soir il veut simplement être Araël. Alors il passe par quelques passages discrets avec deux de ses gardes, leur ayant demandé d'être eux aussi discret et passe partout dans leur tenue. Puis, se mettant à leur niveau comme si ils formaient une bande d'amis, il se dirige vers le Heaven en échangeant quelques mots avec son escorte privée. « Vous pouvez vous amuser ce soir. Restez prudent mais laisser moi un peu d'espace afin de ne pas attirer l'attention. » Dit-il à ses hommes qui hochent la tête, avant d'entrer dans la boite de nuit déjà saturée de clients, d'alcool et d'odeurs en tout genre. Il repère quelques couples s'embrassant sur des canapés aux couleurs vives, mais aussi dans une alcôve privée ce qui semble être un vampire se nourrissant à la hanche d'une jeune fille. Si elle est d'accord alors il n'a rien à dire et la jeune fille en question, ne semble pas repousser l'immortel. Qui de toute façon s'arrête de lui même afin de ne pas la tuer. Araël se dirige vers le bar et s'installe sur un des tabourets en levant le bras, quémandant un cocktail alcoolisé spécial, le mot de passe pour demander un mélange contenant du sang. En quelques secondes un grand verre sombre lui est présenté avec un petit parasol et une tranche de citron flottant à la surface du liquide. Il prend le verre et le porte à sa bouche pour avaler une gorgée. Vodka, citron, fraise et sang bien-sûr, un mélange sucré qui lui fait pousser un soupir de gourmandise avant qu'il ne jette un coup d’œil autours de lui, observant les danseurs qui se frottent les uns aux autres.  


_________________

   

Car c'est l'amour qui tisse les liens familiaux, pas le sang.

   
   
(c)Miss Pie

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang noble est un accident de la fortune.

Le sang noble est un accident de la fortune.


Emploi : Gérant du "Heaven" & Ambassadeur des Lightwood dans les royaumes étrangers.
Messages : 996
Date d'inscription : 13/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Follow The White Rabbit Dim 23 Sep - 21:55

Follow the white rabbit
@Araël S. Lightwood @H. Malaki Hiroaki


T'observe le monde qui s'exhibe sur la piste de danse, les corps qui s'amassent et flirtent, virevoltent et s'embrasent, sur la musique électro te martelant le crane sans te laisser capable de la moindre parole. Ca fait des jours que tu viens là - le soir t'appartenant une fois que tu quitte le Palais qui s'trouve lourd de silence. Et tu observes - t'es plus capable de flamboyer comme tu sais si bien le faire. Le monde de lumières artificielles te semble étranger, et bien moins attrayants. Pourtant tu fixe les rires et les sourires - et tu sais que ces étrangers qui t'sont si familiers se plaisent dans ton paradis artificiel. C'juste que c'est plus là que se trouve ta place. Tu la veux pas là.
Et tu as perdu ta place près d'ton Empereur.

Y penser te fait mal. Tu fermes les yeux pour chasser la pensé, d'un geste de la main, avant d'quitter ton perchoir pour te rendre au bar. T'as des papiers à signer, des trucs à régler - parce que t'es encore le patron dans le coin, et tu dois jouer ton rôle. T'as pas la tête à ca - Gabriel aurait raison d'dire que tu as plus jamais la tête à cela. A force de laisser ton coeur dicter ta vie, tu t'laisse aller quand il saigne. Reine du drame. T'es pas capable d'pas penser en terme mortifère depuis que Araël et toi vous vous êtes disputés. T'es pas même capable de le regarder en face - t'souvenant que trop bien comment il t'a remis à ta place. T'es un noble, t'es soumis à ses désirs, t'es loin d'être l'égal qu'tu pensais pouvoir être quand il t'a dit qu'il t'aimait. Peut être qu'il t'aime pas tant - pas comme toi t'es épris. T'sais pas et t'aime pas y penser. T'es pas capable d'penser à autre chose que lui, et t'es pas capable d'penser à lui sans sentir ta colère et ta frustration t'étreindre le coeur.
Tu t'en veux d'le repousser, tu t'en veux d'pas lui parler - mais tu t'sens pas capable. Tu comprends pas tes réactions, mais tu peux pas les contrôler non plus. T'es un foutu être faible, et ca t'tue à petit feu.

Tu t'retrouve devant le bar soudainement - tu fais un mouvement pour qu'on t'porte de l'attention, et un verre pour n'pas avoir à rester les mains libres et l'esprit fluide. Tu veux plus penser. Tu veux plus penser à lui. Puis - puis t'entends sa voix. Tu sens son parfum. Tu sens - tu n'peux pas te tromper bien que tu préfèrerais cela. Tu le voudrais, que ce ne soit pas lui, mais en te tournant de l'autre côté du bar tu n'peux pas l'ignorer. Il est là, de noir vêtu. Il est là et t'tourne pour voir qu'il est seul - du moins tu l'penses. C'qui est idiot - mais il t'rend idiot. Alors tu t'approches, flamboyant d'colère toujours. « Ca t'prends l'envie de quitter le Palais seul à présent ? Aussi imprudent qu'ta soeur. » Qu'tu feules en posant ton verre à côté du sien, l'foudroyant du regard. Tu peux pas t'empêcher - t'es inquiet d'le savoir seul dehors dans les temps qui courent. « Qu'est-ce que tu fais ici ? »

_________________


we always find our way back to eachother


this is love :love: :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?

Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?


Emploi : Empereur depuis deux siècles.
Messages : 1265
Date d'inscription : 10/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Follow The White Rabbit Dim 30 Sep - 23:23

Follow The White Rabbit
Maraël  

Ca ne lui ressemble pas d'être ici pourtant, pour une fois il écoute les conseils qu'on lui donne. Sortir pour se changer la tête, pour s'aérer l'esprit et pour observer un peu les habitants de son île. C'est vrai qu'il entend beaucoup parler des habitudes de son peuple mais il ne les voit pas faire directement, n'ayant pas vraiment le temps pour cela. Il a toujours un dossier à remplir, un diplomate à accueillir ou quelqu'un à rencontrer. Ce n'est pas qu'il ne veut pas, disons que l'empereur n'est pas maître de son temps, de son nom et de son image. Tout appartient au peuple, alors il a bien fait de s'habiller de telle sorte ce soir afin que personne ne le reconnaisse. Il ne veut pas attirer l'attention, surtout si dans la foule il y a quelques personnes hostiles aux Lightwood. Il a sa garde personnelle oui c'est vrai, mais trois hommes face à un groupe hostile ça fera des dégâts. Même si sa garde a été entraînée par Hélios en personne et qu'il sait, pour le connaître, que son ami ne leur a fait aucun cadeau. D'ailleurs c'est à lui qu'il n'en ferait pas si il apprenait que Araël est venu se perdre ici. « Ca t'prends l'envie de quitter le Palais seul à présent ? Aussi imprudent qu'ta soeur. » L'agression lui fait froncer les sourcils, il reconnaît évidemment l'odeur, la voix et l'intonation de son amant mais il ne pensait pas être renvoyé dans ses filets avec autant de violence. Il l'a bien cherché sans doute, depuis la dernière fois. « Ma garde personnelle est juste derrière. » Dit-il en jetant un coup d’œil à ses hommes qui discutent. Mais aucun d'eux ne passe plus de trois secondes sans jeter un regard vers l'empereur. « Ma sœur sort si souvent que cela ? Première nouvelle. » Dit-il, agacé d'apprendre que Aria prend tant de risque même après que Araël lui ai demandé d'oublier les sorties quelques temps.

« Qu'est-ce que tu fais ici ? » « J'écoute tes conseils. Je bois un verre et je me mélange à la foule pour me changer les idées. » Dit-il dans un soupir en prenant son verre, maintenant prêt et en le portant à sa bouche. « Je voulais te voir. » Qu'il ajoute après avoir avalé une gorgée de vodka mélangée à du sang et du sirop de pèche. C'est bon, un peu fort peut-être mais ça reste délicieux et sacrément sucré. « Je suis désolé pour ce que j'ai pu te dire. Arrête de m'ignorer, s'il te plaît. » Qu'il dit d'une voix basse en s'approchant un peu de Malaki. Pas qu'il veuille se montrer en public, mais il ne veut pas que des oreilles indiscrètes écoutent leur discussion. « C'était gratuit et idiot. J'aurais du discuter calmement avec toi plutôt que t'agresser en retour. »


_________________

   

Car c'est l'amour qui tisse les liens familiaux, pas le sang.

   
   
(c)Miss Pie

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang noble est un accident de la fortune.

Le sang noble est un accident de la fortune.


Emploi : Gérant du "Heaven" & Ambassadeur des Lightwood dans les royaumes étrangers.
Messages : 996
Date d'inscription : 13/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Follow The White Rabbit Sam 6 Oct - 13:28

Follow the white rabbit
@Araël S. Lightwood @H. Malaki Hiroaki  


Soudainement t'oublie toute logique ou responsabilité, te glissant près d'Araël pour t'assurer qu'il est prudent - tu l'fais avec agressivité, préférant cela à t'montrer faible et le suppliant de t'embrasser. Tu n'peux pas - pas alors que résonne entre dans ta tête son ordre de te remettre à ta place. T'es son obligé, son inférieur, et t'as beau le savoir ca te fait mal. Ca te fait mal parce que tu pensais que vous étiez plus que cela. Parce que tu pensais être plus que cela. « Ma garde personnelle est juste derrière. » T'opines simplement, suivant son regard pour retrouver quelques visages que tu reconnais - en effet. Faut dire qu'en passant le plus clair de ton temps avec l'Empereur t'as fini par approcher certains d'ses gardes d'élite. Vous n'êtes pas amis - pas loin cependant. « Ma sœur sort si souvent que cela ? Première nouvelle. » « T'étais pas censé être mis au courant. »  T'réponds, en grimaçant, sachant que si elle apprenait que t'as vendu la mèche, Aria t'ferait sentir sa colère. T'es pas fait pour trahir ta parole ou tes amis - tu sais qu'elle a besoin de cette part de liberté, et t'aime autant qu'elle vienne dans ton bar. Tu sais qu'ici elle est en sécurité.

« J'écoute tes conseils. Je bois un verre et je me mélange à la foule pour me changer les idées. » T'arques un sourcil, l'voyant qui prends une gorgée de sa boisson. Tu suis chacun de ses mouvements, t'sentant incroyablement attiré pas lui. T'es accroc, t'es toujours accroc - tu l'as toujours été tu vois pas pourquoi ca devrait changer. Alors t'ouvres la bouche pour t'excuser, trouver l'moyen de partir et le laisser à ta soirée mais il t'prend de court. « Je voulais te voir. » « Me voir ? »  T'répète de manière stupide - alors que vous vous êtes vus. Plus ou moins - c'est vrai que tu fuis souvent les situations où vous serez que vous deux. Tu as peur, peur de ce qu'il pourrait te dire, exiger de toi encore. « Je suis désolé pour ce que j'ai pu te dire. Arrête de m'ignorer, s'il te plaît. » Tu t'figes, sous ses mots et son regard. Tu refuses de le regarder - tu refuses de lire le regret réel dans sa voix. Tu refuse de te faire espérer que peut être - peut être qu'il pensait pas ce qu'il a dit que vous pourriez reprendre comme avant ? « Je t'ignore pas. »  Menteur. « C'était gratuit et idiot. J'aurais du discuter calmement avec toi plutôt que t'agresser en retour. » Tu suffoque - t'as du mal à t'concentrer avec la foule autour de vous, et lui si proche. Alors tu prends son verre et lui fait signe d'te suivre. « Viens avec moi. »  Demandes-tu avant d'fondre dans la foule sans vérifier s'il s'trouve à ta suite, trouvant rapidement une d'tes alcoves privées, et libres. Tu poses son verre, et t'assois sur un coin du canapé, lui faisant signe d'prendre place avec toi.
« Discutons maintenant, si tu - vous le voulez bien. » 

_________________


we always find our way back to eachother


this is love :love: :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?

Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?


Emploi : Empereur depuis deux siècles.
Messages : 1265
Date d'inscription : 10/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Follow The White Rabbit Mar 9 Oct - 2:06

Follow The White Rabbit
Maraël  

Il y a une forte odeur humaine dans cette boite, il faut dire que tout autours de lui les mortels affluent vers la piste afin de se défouler et de s’oublier jusqu'au matin. C'est étrange de les voir faire, étrange et fascinant à la fois. Ils n'ont qu'une vie, très courte car elle dure quoi, 80ans pour les plus chanceux ? Plus mais souvent en très mauvais état ou plus jeune pour d'autres. Et ils trouvent le moyen de perdre du temps à s'oublier sur une piste de danse, au lieu d'essayer de fonder quelque chose, de laisser une trace de leur passage sur terre. Non ils perdent des nuits, des jours et des années à courir après d'autres personnes, à s'entêter dans des situations impossibles et le jour où ils se retournent et bien ils se rendent compte que la vie a passée et qu'ils n'ont rien fait. C'est fascinant de les observer, Araël est presque certain de ne jamais se lasser de cela d'ailleurs. « T'étais pas censé être mis au courant. » Même sa sœur qui est immortelle, ne peut s'empêcher d'avoir un comportement terriblement humain, en fuyant la sécurité du palais pour venir ici. Pas qu'il n'a pas confiance en Malaki et en ses facultés qui lui servent à protéger la princesse, mais disons que Aria est une perle que l'empereur refuse de perdre. Il lui touchera deux mots d'ici demain, lui demandant d'être prudente lors de ses sorties. Sans avouer qu'il tient cela de Malaki.

Malaki qui lui a manqué, Malaki qu'il croise seulement en compagnie des autres gardes, qu'il n'arrive pas à attraper dans un coin pour lui parler calmement, pour enfin s'excuser. Malaki qui est encore plus beau qu'à son retour, qui est plus séduisant que jamais. Est-ce peut-être parce qu'il ne l'a pas approché ni touché depuis des jours mais il a le besoin terrible de poser sa main sur la joue de son amant, ex amant même. Mais il se retient, prenant une autre gorgée de son verre qui ne tarde pas à être volé par son noble. Ce dernier lui demande de le suivre et l’empereur ne se fait pas prier pour se mettre en route, le suivant à travers la foule dense qui ne cesse de bouger sur un rythme infernal. Il pousse un soupir, craignant de se faire envoyer sur les roses mais Malaki semble très calme lorsqu'il s'installe sur un canapé, dans une alcôve loin de la foule et surtout loin des regards et des oreilles indiscrètes. « Discutons maintenant, si tu - vous le voulez bien. » Il s'installe aussi dans un coin du canapé, reprenant son verre pour s'humecter les lèvres avec une longue gorgée. « J'ai été idiot et je me suis laissé emporté. Je n'ai pas l'habitude pourtant... Il semblerait que tu puisses me faire sortir de mes gonds, c'est un exploit. » Dit-il en levant les yeux vers son noble, pour l'observer. « J'aurais préféré discuter calmement de Zéro et de ma décision à son sujet. Elle était réfléchie et ce n'était pas une crise de jalousie, contrairement à ce que tu sembles le penser. Il méritait cet emprisonnement de quelques jours, d'avoir pour ne pas avoir respecté la loi mais aussi pour m'avoir manqué de respect. » Dit-il en s'adossant dans le canapé, à l'aise car il se doit de garder contenance pour cacher son trouble. « Et il a cherché à me provoquer lors de notre entrevue. A ton sujet. Il s'amuse a lancer des rumeurs ou... Je ne sais quoi. Je n'ai pas confiance en lui, depuis le premier jour il brûle de jalousie et ça le rend dangereux. Alors je te demande pardon car je t'ai mal parlé. Mais je ne m'excuse pas de l'avoir fait enfermer. »


_________________

   

Car c'est l'amour qui tisse les liens familiaux, pas le sang.

   
   
(c)Miss Pie

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang noble est un accident de la fortune.

Le sang noble est un accident de la fortune.


Emploi : Gérant du "Heaven" & Ambassadeur des Lightwood dans les royaumes étrangers.
Messages : 996
Date d'inscription : 13/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Follow The White Rabbit Mer 10 Oct - 21:09

Follow the white rabbit
@Araël S. Lightwood @H. Malaki Hiroaki  


Vous êtes seuls. Il se trouve plus que vous deux, dans une presque intimité qui te fait réaliser sa proximité. Il est à quelques mètres de toi - assez proche pour que tu puisse le toucher en tendant le bras. Assez proche pour que tu pourrais l'embrasser - tu fixe un temps ses lèvres, te rappelant leur gout sucré, sa langue taquine, vos combats pour dominer l'autre. Un jeu qui te faisait battre un palpitant mort depuis toujours. Un jeu qui te manque - ton corps entier gueule d'oublier, de faire taire ta part d'orgueil blessée pour être juste contre lui. Si t'es chanceux il te pardonnera - si t'es chanceux il te reprendra. Mais t'es plus si désespéré - t'aimes cet homme comme t'aimeras jamais plus personne. T'es épris de lui, alors sans doute ses mots ont-ils plus de force sur toi qu'aucun autre.
Tu reste à bonne distance, te mettant à jouer avec ton verre pour cacher tes hésitations, pour occuper tes mains à autre chose qu'à le toucher lui. « J'ai été idiot et je me suis laissé emporté. Je n'ai pas l'habitude pourtant... Il semblerait que tu puisses me faire sortir de mes gonds, c'est un exploit. » Tu t'étonnes d'entendre le pardon dans sa voix - il s'excuse, pourtant t'étais certain qu'en tant qu'Empereur c'est pas une chose qu'il a du faire souvent. Tu l'écoutes, restant malgré tout parfaitement immobile. T'sais pas comment tu dois réagir - t'sais pas comment tu imaginais votre retrouvailles, sans doute sous l'feu de ton agacement n'as-tu pas penser à ce qu'il adviendrait s'il revenait vers toi. « J'aurais préféré discuter calmement de Zéro et de ma décision à son sujet. Elle était réfléchie et ce n'était pas une crise de jalousie, contrairement à ce que tu sembles le penser. Il méritait cet emprisonnement de quelques jours, d'avoir pour ne pas avoir respecté la loi mais aussi pour m'avoir manqué de respect. » « Quoi ? »  Lui manquer de respect - tu devines dans ces mots qu'il s'agit pas juste de quelques paroles en l'air. Il s'agit pas non plus du fait d'ignorer la loi comme tu sais que Zero aime à le faire. Après tout, c'est lui qui t'a enseigné que briser tes chaines signifier souvent aller hors du chemin - t'mettre hors des lois ou les ignorer pour ce que tu pensais être le mieux.
Vous pourriez être tués tous les deux pour la moitié de vos actions durant le dernier siècle. Mais c'est une chose que tu gardes secret.

Cependant dans les paroles d'Araël tu entends autre chose - un écart dont tu n'as pas eut vent auparavant. Et à présent tu le regardes les sourcils froncés, te demandant ce qu'il entend par là. « Et il a cherché à me provoquer lors de notre entrevue. A ton sujet. Il s'amuse a lancer des rumeurs ou... Je ne sais quoi. Je n'ai pas confiance en lui, depuis le premier jour il brûle de jalousie et ça le rend dangereux. Alors je te demande pardon car je t'ai mal parlé. Mais je ne m'excuse pas de l'avoir fait enfermer. » « Tu penses que je t'en veux de l'avoir enfermé ? » Demandes-tu avec incrédulité. Tu as presque oublié cette histoire à vrai dire - tu sais qu'Zero est libre à nouveau, et c'est pas la première fois - ni la dernière - qu'il sera mis derrière les barreaux. Tu lâches un rire sans joie, t'lève pour faire quelques pas avant de te tourner vers lui. « Tu m'as... littéralement remis à ma place d'obligé. D'inférieur. Me rappelant qu'mon rôle était de m'exécuter, pas de discuter tes décisions. »  Rappelles-tu d'un ton froid et cassant - tu t'rends compte à nouveau comme ca fait mal. Mal d'être rabaissé de la sorte par l'type auquel tu promettais un amour éternel. Un amour qui a pas crevé - qui crèvera jamais. « Je pensais... Je pensais être plus que ca. Je pensais que tu m'aimais. Que ca... changeait les choses entre nous. Que je n'étais pas simplement un noble face à un sang pur. » 


_________________


we always find our way back to eachother


this is love :love: :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?

Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?


Emploi : Empereur depuis deux siècles.
Messages : 1265
Date d'inscription : 10/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Follow The White Rabbit Jeu 11 Oct - 3:06

Follow The White Rabbit
Maraël  

En une seconde et c'est étrange d'ailleurs, il a l'impression d'avoir quitté la boite. Il n'entend que très peu la musique là où il est et l'odeur des humains dansant sur la piste semble être évanouie. Mieux encore, c'est comme si un mur venait de se créer entre Malaki, lui et le reste des clients. Il n'entend rien, il a l'impression que rien ne pourra troubler ce tête à tête tranquille, loin des regards et des oreilles indiscrètes. Ils peuvent discuter ici, il semble que rien ne peut les déranger. « Tu penses que je t'en veux de l'avoir enfermé ? » « C'est pour ça que tu étais en colère à la base. » Dit-il, se souvenant très clairement que son amant est arrivé dans sa chambre ce soir là avec l'envie de discuter de l'emprisonnement récent de Zéro et des raisons qui ont poussées l'empereur à agir de la sorte. Il était en colère pour Zéro et pour rien d'autre sur l'instant, même si ça a fini en scène de ménage et que Araël a bien conscience que c'est là qu'il a vexé son amant et qu'il a été trop loin. C'est de ça dont il s'excuse, car il n'en avait pas le droit, il n'aurait pas du faire cela. Ses mots ont dépassés sa pensée c'est certain.

« Tu m'as... littéralement remis à ma place d'obligé. D'inférieur. Me rappelant qu'mon rôle était de m'exécuter, pas de discuter tes décisions. » « Je me suis très mal exprimé ce soir là. Ce n'est pas ce que je voulais te faire penser, encore une fois je suis désolé d'avoir laissé penser que tu n'étais pas mon égal. » Qu'il dit, sachant comme il a pu être blessant et méchant ce soir là. Mais Malaki n'a pas été mieux et peut importe qu'il garde une distance de sécurité là, en plus d'être horriblement froid et cassant. « Je pensais... Je pensais être plus que ca. Je pensais que tu m'aimais. Que ca... changeait les choses entre nous. Que je n'étais pas simplement un noble face à un sang pur. »  « Mais bien-sûr que je t'aime et que tu es bien plus que mon noble ! » Dit-il en se levant, agacé d'être obligé d'agir de la sorte, agacé de devoir ouvrir son cœur et de tout avouer à son amant. Il n'a jamais été habitué à faire cela et il doit commencer pour garder Malaki, mais ça ne veut pas dire que c'est moins dur. « Tu es arrivé dans ma chambre en étant froid, cassant et en colère. Et ce soir là tu m'as dis que mes décisions étaient disproportionnées lorsque ça concernait Zéro, que j'étais injuste et que j'étais jaloux. Comment aurais-je du réagir ? Tu as remis ma parole en doute, moi que tu dis aimer, pour un ami alors que tu ne savais pas toute l'histoire concernant le différent qui m'oppose à Zéro. Il a tué une humaine, il n'a pas respecté la loi et tu as quand même pris sa défense alors que tu aurais du te calmer, réfléchir et comprendre que oui, mon jugement était normal et juste. Au lieu de ça tu as fait comme lui, tu m'as simplement accusé d'être jaloux et tu as remis ma parole en doute. Tu vois Malaki... Toi aussi tu as été injuste ce soir là. » Qu'il dit en faisant les cent pas dans la petite alcôve. « Alors certes entre ta réaction et lui qui n'a pas arrêté de me dire qu'il pourrait te récupérer en un claquement de doigt et que tu le soutiendrais toujours et bien j'ai ressenti de la jalousie. Et cela n'a pas que me rendre plus agressif. Je m'en suis pris à toi au lieu de me calmer et de t'expliquer, te parler. » Il se laisse tomber dans le canapé. « Et avant que tu ne le défendes... Il a avoué pour le meurtre de l'humaine. Devant moi et sans torture, je ne me serais pas permis de le toucher. Je sais que vous êtes... proche. » Il laisse échapper ce dernier mot avec une grimace.


_________________

   

Car c'est l'amour qui tisse les liens familiaux, pas le sang.

   
   
(c)Miss Pie

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang noble est un accident de la fortune.

Le sang noble est un accident de la fortune.


Emploi : Gérant du "Heaven" & Ambassadeur des Lightwood dans les royaumes étrangers.
Messages : 996
Date d'inscription : 13/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Follow The White Rabbit Jeu 11 Oct - 21:12

Follow the white rabbit
@Araël S. Lightwood @H. Malaki Hiroaki  


T'es pas certain d'être prêt à revenir sur le passé - t'as pas ingurgité assez de cocktails pour cela, la preuve en est que tu tiens encore debout, et que t'es assez lucide pour regarder l'Empereur dans les yeux, tentant d'te mettre à nu. Tu t'rends vulnérable - persuadé qu'il usera pas de tes sentiments contre toi, que tu peux encore lui offrir cette part de confiance. S'il s'trouve une personne entre les mains de qui tu mettrais ta vie, c'est entre les siennes - qu'importe ce qu'il ferait de toi, tu vois personne d'autre pour posséder ton existence. Les relations demandent des efforts - t'es pas assez jeunes ou naïfs pour croire que vous feriez exception à cette règle, tu pensais cependant que tu pourrais jouir de quelques siècles d'plaisirs passionnels et charnels avant de te retrouver à devoir mettre à plat tes sentiments. « C'est pour ça que tu étais en colère à la base. » Revenir sur l'passé donc - quelques jours en arrière quand t'as senti qu'le sol s'ouvrait sous tes pieds. Tu peux pas nier que tu étais en colère pour avoir découvert qu'Zéro était enfermé. C'est une chose que tu supportes mal - surtout après lui avoir brisé le coeur la veille une fois encore. Mais c'est pas cela que t'as blessé - c'est pas Zero qui a fait l'plus mal. « Je me suis très mal exprimé ce soir là. Ce n'est pas ce que je voulais te faire penser, encore une fois je suis désolé d'avoir laissé penser que tu n'étais pas mon égal. » Tu sais qu'ce sont que des mots - mais t'es pas idiot, et t'es épris de cet homme. Alors l'simple fait de l'entendre le dire te faire naitre un brin d'chaleur dans la poitrine. Tu te mets à penser - à espérer que peut être tout est pas si perdu.
Que peut être t'es pas simplement un noble comme les autres, soumis aux désirs et exigences du sang pur qu'il sert. Tu sais pourquoi qu'votre monde est fait ainsi, que t'as pas à espérer être mieux aux yeux d'Araël que cela. Mais tu l'as tenu dans tes bras, tu lui as fait l'amour, tu t'es abandonné autant qu'lui dans votre étreintes. Alors t'as cru - t'as espéré. « Mais bien-sûr que je t'aime et que tu es bien plus que mon noble ! » L'cri claque dans l'air, rebondissant sur ton palpitant qui s'agite - tu reste figé, placardant un air perdu sur ton visage. La déclaration sonne avec désespoir - t'entends qu'il se brise une chose en lui que tu peux pas empêcher. Il s'brise - il s'brise et se libère, te regardant soudainement sans plus porter le masque d'force et d'courage qu'il offre constamment.

« Tu es arrivé dans ma chambre en étant froid, cassant et en colère. [...] Tu vois Malaki... Toi aussi tu as été injuste ce soir là. » Tu baisses la tête - t'as conscience que tu as été injuste, mais l'entendre de sa bouche t'fais naitre cette douleur dans la poitrine. Celle qui appuie sur tes poumons, t'donne le sentiment d'être de trop dans ton propre corps. La culpabilité t'fait grimacer - tu voudrais trouver les mots sans savoir quoi dire, puis Araël t'en donne pas tant l'occasion de toute façon. « Alors certes entre ta réaction et lui qui n'a pas arrêté de me dire qu'il pourrait te récupérer en un claquement de doigt et que tu le soutiendrais toujours et bien j'ai ressenti de la jalousie. Et cela n'a pas que me rendre plus agressif. Je m'en suis pris à toi au lieu de me calmer et de t'expliquer, te parler. » « Il a dit... Tu l'as cru ? »  T'es surpris - t'es surpris et pas réellement. Tu reconnais Zéro dans l'moindre de ses mots. Tu reconnais son assurance, son insolence, son indolence. Tu reconnais ce qui t'as grisé chez lui deux siècles plus tôt - ce qui t'as empêché de l'aimer aussi. Parce que t'as l'coeur épris du type devant toi, et jamais aucun ne peut lui venir en comparaison à tes yeux. « Et avant que tu ne le défendes... Il a avoué pour le meurtre de l'humaine. Devant moi et sans torture, je ne me serais pas permis de le toucher. Je sais que vous êtes... proche. » « Tu as raison. » Dis-tu sans plus attendre. Tu inspires profondément, et t'décide à faire face à tes conneries, comme il affronte ses sentiments. « J'suis pas objectif quand il s'agit de Zéro. Mon histoire avec lui... Est compliquée. Et ce soir-là j'avais du mal à gérer ma culpabilité pour lui avoir brisé le coeur une fois encore. Je m'en voulais d'être incapable de lui offrir ce qu'il voulait, de le faire souffrir égoïstement parce que je tiens à son amitié. Et apprendre qu'il était fait prisonnier - j'étais en colère. Mais contre moi-même, pas contre toi. Il était juste plus simple de t'en vouloir. » Admets-tu avec gêne - t'es un gamin qui n'sait pas gérer ses émotions et ses décisions souvent. Mais tu t'en veux d'avoir fait mal à Araël. Pire encore - tu t'avances finalement, trouvant sa joue qu'tu caresses doucement. « Je sais que je t'ai fait douter mais... T'as aucune raison d'être jaloux. Je t'aime. Je t'ai toujours aimé. Tu as mon coeur entre les doigts depuis des siècles, et y a rien qui pourra changer ca. Ni personne. Pas Zéro. Je suis désolé d'avoir été injuste envers toi, de m'en être pris à toi. Pardonne moi. » 


_________________


we always find our way back to eachother


this is love :love: :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?

Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?


Emploi : Empereur depuis deux siècles.
Messages : 1265
Date d'inscription : 10/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Follow The White Rabbit Dim 28 Oct - 1:05

Follow The White Rabbit
Maraël  

On ne lui a pas appris à parler à cœur ouvert. Non lorsqu'il était enfant c'est lui qui dictait, qui demandait et surtout qui faisait des leçons de morale a ceux qui se laissaient trop emporter par leurs émotions. Il y en a chez les immortels qui sont comme ça, l'immortalité les rend à fleur de peau et ils vivent tout trop intensément, ce qui peut parfois causer plus de problèmes que le reste. Mais Araël a appris très tôt à ne pas laisser son ressenti prendre le dessus, il devait devenir empereur et ça n'aurait pas été correct d'être soumis a ses pensées, ses émotions et ses sentiments. Non il a appris à tout brider et laisser, même devant Malaki, parler son cœur est quelque chose de difficile pour lui. Oui il n'a pas l’habitude mais surtout il a la crainte d'être moqué, il craint qu'on joue avec ce qu'il ressent. Il a confiance en Malaki mais tout de même, il n'a jamais parlé comme ça avec quelqu'un, il n'a jamais aimé, ressenti ça pour quelqu'un. C'est presque un exploit pour lui d'avouer tout haut qu'il l'aime et qu'il ne le considère pas que comme un noble, pas comme Malaki peut le penser. « Il a dit... Tu l'as cru ? » Il prend une pause, baisse la tête honteusement. « Oui. » Qu'il répond simplement. Il l'a cru car il n'a pas réfléchi, car ses sentiments ont été trop violent, sa jalousie aussi et si aimer le rend meilleur, bon, doux et plus tendre ça le rend aussi plus faible. Malaki reconnaît qu'il a été injuste et Araël pousse un soupir, craignant que la dispute reparte de plus belle si son amant ne l'avait pas écouté.

« J'suis pas objectif quand il s'agit de Zéro. Mon histoire avec lui... Est compliquée. Et ce soir-là j'avais du mal à gérer ma culpabilité pour lui avoir brisé le coeur une fois encore. Je m'en voulais d'être incapable de lui offrir ce qu'il voulait, de le faire souffrir égoïstement parce que je tiens à son amitié. Et apprendre qu'il était fait prisonnier - j'étais en colère. Mais contre moi-même, pas contre toi. Il était juste plus simple de t'en vouloir. » Il s'avance et touche la joue d'Araël qui laisse sa tête reposer sur la main de son amant. C'est bon de sentir sa peau sur lui comme ça, ça lui avait manqué. L'empereur hoche la tête sous les mots de son amant, comprenant enfin pourquoi il a été si facilement agressé alors que parler aurait été plus simple. Mais parfois on a besoin de hurler et pas de parler et ce soir là, Malaki avait besoin de se défouler. Rien de grave, rien de dramatique, il comprend simplement mieux maintenant qu'on le lui explique. « Je sais que je t'ai fait douter mais... T'as aucune raison d'être jaloux. Je t'aime. Je t'ai toujours aimé. Tu as mon coeur entre les doigts depuis des siècles, et y a rien qui pourra changer ca. Ni personne. Pas Zéro. Je suis désolé d'avoir été injuste envers toi, de m'en être pris à toi. Pardonne moi. »  Il relève la tête et pour accepter les excuses de son amant, vient briser la distance entre eux. Il pose ses lèvres sur celle de Malaki pour un long et profond baiser, tendre et plein de douceur. Ce n'est plus le temps de la passion ce soir, c'est le temps des réconciliations après avoir eu peur de perdre l'autre. Il a besoin de le toucher, de le sentir et pour ça, il pose ses mains sur les hanches de son noble pour l'attirer à lui, lui faisant comprendre par la même occasion qu'il doit grimper sur ses cuisses. Là et enfin contre lui, il lâche sa bouche et vient simplement fourrer sa tête contre le torse de Malaki, ayant le besoin de respirer son odeur et d'être contre lui. L'éteindre est longue, quelques minutes de paix pour profiter de l'autre. « Il y a eu quelque chose entre vous depuis ton retour sur l'île ? Il se pourrait qu'il se passe quelque chose si on se dispute encore ? » Qu'il demande, le front contre le torse de son amant tout en sachant que ce dernier va entendre ses mots. « Il me fait comprendre à chaque fois que tu reviendras toujours dans mon lit. Ca m'agace tu ne peux pas imaginer ! » Râle Araël en sentant le rouge lui monter aux joues, n'ayant pas non plus l'habitude de ressentir autant de jalousie envers quelqu'un. « Tu lui as brisé le cœur une fois encore ? Tu veux en parler ? » Qu'il demande en relevant la tête pour l’observer, prêt à écouter leur histoire ou les raisons de la colère de son amant, ce qui l'a poussé à venir s'en prendre à lui l'autre soir. « En soit votre relation ne me dérange pas... Mais il sait que nous sommes proches et qu'il est ton ami. Et il se pense intouchable... Ce qui le rend parfois trop familier. »


_________________

   

Car c'est l'amour qui tisse les liens familiaux, pas le sang.

   
   
(c)Miss Pie

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang noble est un accident de la fortune.

Le sang noble est un accident de la fortune.


Emploi : Gérant du "Heaven" & Ambassadeur des Lightwood dans les royaumes étrangers.
Messages : 996
Date d'inscription : 13/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Follow The White Rabbit Dim 28 Oct - 19:59

Follow the white rabbit
@Araël S. Lightwood @H. Malaki Hiroaki  


Tu sais pas faire autrement qu'écouter les battements d'tes émotions. Tu penses après tes actes, et souvent tu te rends compte que tu es stupide - bien trop stupide, à n'pas réfléchir avant d'agir. Tu fais mal aux autres plus que tu peux l'accepter, t'faisant réduire en miettes par ta propre culpabilité. Tu fixe le regard perdu et paniqué de ton amant, et tu te sens réduits pas à grand chose. Tu oublies tout, soudainement, souhaitant juste te rendre contre lui pour le réconforter. L'avoir dans tes bras encore, et faire disparaitre le doute de son magnifique visage. Mais chaque fois que Zéro rentre dans la conversation, tu le vois qui se fronce de ces questions qu'il n'ose pas poser. Il a peur - tu le devines enfin - mais t'as du mal à comprendre pourquoi. Le doute - il s'glisse entre vous comme un serpent, et quand tu tente de le mettre à la lumière tu vois qu'il en coute à ton Empereur de te répondre - « Oui. » La confiance se brise en doute - tu comprends alors que sa confiance tu l'as pas tant gagné. Qu'il reste ces moments d'sombres pensés où il te pense capable de voir ailleurs. D'aimer ailleurs - et Zéro est une tentation qui a fait du bruit sur l'île déjà. Assez pour qu'Araël te pense faible face à ton ancien amant. T'es pas sûr qu'il sache tout de votre relation, et tu aurais voulu attendre encore avant de devoir te mettre à nu sur le sujet.

Tu attends pas plus pour être contre lui - le sentir si proche calme tes pensés, et tu es d'nouveau épris. T'es plus rien qu'un corps coulant contre le sien, t'laissant aller sur son torse musclé jusqu'à ce que tes lèvres touchent les siennes. Le baiser est tendre, hésitant, profond à la fois - tu bouges doucement contre lui, te laisse attirer sur ses cuisses, et t'installes au plus proche. Rapidement tes doigts entourent sa nuque que tu caresses doucement, ton torse contre le sien. Proche d'lui intimement, mais avec une tendresse qui te fait tourner la tête. « Il y a eu quelque chose entre vous depuis ton retour sur l'île ? Il se pourrait qu'il se passe quelque chose si on se dispute encore ? » Tu prends son visage entre tes mains et le fixe droit dans les yeux. Tu peux pas lui mentir - tu sais juste pas comment n'pas dramatiser les choses et lui faire peur. Tu dois l'dire - la confiance va pas sans honnêteté et tu veux avoir la confiance aveugle d'Araël. « Jamais je ne pourrais te tromper, si c'est la question. Ni avec Zéro, ni avec personne. » Promets-tu avec ferveur, et t'es certain de ce que tu racontes. Tant qu'Araël t'mets pas à la porte de sa vie, tu lui appartiendras. « Et il ne s'est rien passé de... Quelques baisers volés durant les soirées, à cause de l'alcool et de ces stupides jeux. Mais rien d'important. Rien de marquant ou qui change quoi que ce soit. » Dis-tu avec une honte qui colore tes joues. Tu peux pas vraiment supporter ton regard en l'avouant - tu t'sens comme un gamin prit en faute bien que ces moments avec Zéro n'signifiaient rien pour toi. Ces quelques baisers n'signifiaient rien pour toi. « Il me fait comprendre à chaque fois que tu reviendras toujours dans son lit. Ca m'agace tu ne peux pas imaginer ! » « J'ai pas été dans son lit depuis plusieurs décennies. » Dis-tu en caressant sa joue, venant retrouver sa nuque et les quelques mèches que tu y trouves pour les caresser tendrement. Tu veux pas l'quitter, et tant qu'il t'accepte sur ses genoux tu entends y rester - t'es heureux d'avoir penser à la pudeur d'tes clients, t'assurant qu'personne outre Gabriel ou un employé pourrait rentrer. Personne qui n'parlerait de ta relation avec l'Empereur.

« Tu lui as brisé le cœur une fois encore ? Tu veux en parler ? » T'inspires profondément - avant d'te mettre à nu comme toujours. « C'est juste... Ces jeux entre Zéro et moi qui n'ont rien d'sains. Pas si je veux être à toi entièrement. Gabriel m'en a fait la remarque - qu'il était plus nocif pour moi que j'peux l'admettre. Alors j'ai pris les devants et mis fin à tout ambiguité. Ou essayé. C'est juste... » T'inspires un peu, restant contre Araël bien que t'as du mal à croiser son regard. « Il est persuadé de m'aimer. Que ce qu'il y a eut entre nous, ca l'a rendu amoureux. Alors chaque fois que je mets un pied de recul, chaque fois que je lui rappelle que je ne serais jamais à lui, ca le brise un peu plus. » Dis-tu finalement. « En soit votre relation ne me dérange pas... Mais il sait que nous sommes proches et qu'il est ton ami. Et il se pense intouchable... Ce qui le rend parfois trop familier. » Tu peux pas empêcher un sourire en coin de se former sur ta bouche - c'est que tu reconnais Zéro dans ce genre de comportement. « Ca n'a rien à voir avec moi. Il est comme cela avec tout l'monde, filant sur le monde en méprisant les règles qui l'emmerdent, et en vivant librement. »



_________________


we always find our way back to eachother


this is love :love: :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?

Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?


Emploi : Empereur depuis deux siècles.
Messages : 1265
Date d'inscription : 10/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Follow The White Rabbit Dim 4 Nov - 20:21

Follow The White Rabbit
Maraël  

« Jamais je ne pourrais te tromper, si c'est la question. Ni avec Zéro, ni avec personne. » Il lève les yeux et croise le regard de son amant, sentant, voyant dans son regard qu'il ne ment pas son homme. Il ne pourrait pas le faire c'est ce qu'il dit et pourtant Zéro passe son temps à raconter a qui veut l'entendre, que Malaki pourrait lui revenir en un claquement de doigt. Et ça l'agace l'empereur, de voir que son amant est aussi peu respecté et que ses envies sont oubliés aussi facilement. Après tout c'est comme si Zéro annonçait a tout le monde qu'il pouvait manipuler son homme et que ce dernier n'avait pas de volonté propre pour refuser de revenir dans la couche de son ex. Et il n'y a rien de plus vexant du point de vue d'Araël. « Et il ne s'est rien passé de... Quelques baisers volés durant les soirées, à cause de l'alcool et de ces stupides jeux. Mais rien d'important. Rien de marquant ou qui change quoi que ce soit. » « Je vais faire comme si je n'avais rien entendu. » Dit-il avec un sourire, décidant de ne pas relever les quelques baisers. C'était une erreur, un moment volé et sans doute oublié dés l'instant où l'empereur a posé sa bouche contre celle de son noble pour l'embrasser comme si sa vie en dépendait. Et ça le flatte. Il ne s'offusque pas d'apprendre que son amant a échangé quelques baisers avec Zéro, après tout c'est sans doute pour ça que ce dernier pense qu'il peut encore se passer quelque chose. Mais c'est fini et Araël le voit, a la façon dont Malaki le regarde. Avec tout l'amour du monde. « J'ai pas été dans son lit depuis plusieurs décennies. »

Et il le croit encore, sans s'étaler dessus car il ne veut pas imaginer son amant dans le même lit que Zéro. C'est ainsi, sa jalousie reste tout de même vive avec ceux qui prétendent pouvoir lui voler son amant. Surtout qu'ils sortent de quelques jours de conflits et il ne veut pas en créer un autre, il veut simplement profiter des mains de son homme sur lui, qui caressent ses cheveux et sa peau sensible. « C'est juste... Ces jeux entre Zéro et moi qui n'ont rien d'sains. Pas si je veux être à toi entièrement. Gabriel m'en a fait la remarque - qu'il était plus nocif pour moi que j'peux l'admettre. Alors j'ai pris les devants et mis fin à tout ambiguité. Ou essayé. C'est juste... » Il prend sa respiration et a besoin d'temps pour remettre ses idées. Araël respecte cela et attend que son homme veuille plus développer que cela. « Il est persuadé de m'aimer. Que ce qu'il y a eut entre nous, ca l'a rendu amoureux. Alors chaque fois que je mets un pied de recul, chaque fois que je lui rappelle que je ne serais jamais à lui, ca le brise un peu plus. » « Pourquoi il continue d'espérer alors ? Qu'est ce qu'il y a entre vous pour qu'il se pense amoureux ? » Qu'il demande en serrant son amant plus fort contre lui, ne voulant pas le laisser s'échapper une seconde. Heureusement que les lourds rideaux leur apportent de l'intimité, il n'est pas sûr de se laisser aller de la sorte sinon.

« Ca n'a rien à voir avec moi. Il est comme cela avec tout l'monde, filant sur le monde en méprisant les règles qui l'emmerdent, et en vivant librement. » « Alors comme ça mes règles l'emmerdent ? » Qu'il demande avec un sourire amusé, ne relevant pas et ne se vexant pas de la déclaration brute de son amant. « Je lui rappellerais tout de même qu'il doit faire preuve de respect. Que mes règles le dérangent ou pas. » Qu'il rajoute, n'acceptant pas cette familiarité venant de Zéro ni de quiconque. « Crois-tu que nous pourrions rentrer au palais tous les deux maintenant que nous avons mis les choses au clair ? J'aimerais poursuivre cette soirée avec toi... En tête à tête. Enfin si tu le désires aussi. » Qu'il dit avec un sourire en venant embrasser son amant tendrement. « Et puis je dois te montrer a qui tu appartiens... » Qu'il rajoute en venant glisser ses mains sous la chemise de son homme, pour commencer a caresser sa peau.


_________________

   

Car c'est l'amour qui tisse les liens familiaux, pas le sang.

   
   
(c)Miss Pie

   
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Follow The White Rabbit

Revenir en haut Aller en bas

Follow The White Rabbit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Avril 2012 : Isul White Rabbit du Jardin
» Alice ¤ White rabbit & dark shadows
» Full Friend Rabbit
» Blue white control. is preordain needed?
» Second Hand Rabbit - How to Setup

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glory and Blood :: HAIMA :: La citée :: Le Heaven-