AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

HAIMA ◊ L'archipel du sang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



Messages : 30
Date d'inscription : 13/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Lecture sur un toit, quoi de mieux pour fuir son époux et retrouver un ami ? (andrew) Lun 31 Mar - 21:33




Andrew & Cassandra
J'ai besoin de réponses  
J’aime beaucoup rendre mon mari complètement fou. Aussi bien de moi que tout court. Depuis que nous sommes arrivés, je ne cesse de gambader de droite à gauche, de le fuir et d’en rire, voire même de m’en amuser. Puérile, je vous l’accorde, mais je suis une jeune vampire et il y a des choses dont j’ignore totalement. Les vertus et les vices du mariage, peut être me suis-je trompée, mais je sais fort bien que cette décision est nécessaire quant à ma survie au sein de ma famille. Je ne dis pas que si je reste avec eux, ils me tueront. Non, l’ennuie, oui. Totalement décalée par rapport à mes parents et mes frères, je ne supportais plus être autant jugée, que l’on me dise quoi faire. J’attendais ces années avec impatience, car plus personne ne pourra me dicter ma conduite. Enfin, tant qu’elle reste morale et juste, je pense que je n’aurais pas de problème à ce niveau-là. Et puis, j’ai un allié, un allié contre toute attente, un allié avec qui ma mère souhaitait que me marie. Hors, pendant une danse mondaine, j’avais clairement regardé ce vampire, pourtant si influent, si puissant, si imposant … et bien, je me suis permise de lui dire avec arrogance « Majesté, quoi que vous pensiez, je ne voudrais jamais votre main. Quoi que ma mère puisse faire … je ferais tout pour que ça n’aboutisse pas ». Un sourire arrogant, des yeux moqueurs, une attitude désinvolte, qui aurait pu me coûter la vie. Hors le Roi en rit. Il me sourit, soulagé de mes dires, il pensait que j’allais minauder alors qu’en réalité, je n’ai fait qu’être moi-même : une vampire désinvolte et indépendante. Souvent, je me vois être inviter par le Roi Andrew. Nous discutons énormément de choses et d’autres et bien que mes opinions divergent des siens, jamais il n’a élevé la voix. J’avoue être encore naïve, je défends les humains, alors que beaucoup d’entre eux ont tué les miens et surtout, la femme de mon ami. J’essaye donc d’éviter le plus possible ce douloureux sujet, encore ancré en lui, mais il connait mon avis. Un avis fertile, innocent et naïf, mais un avis tout de même.  

Ce soir, il faisait relativement bon. Je m’étais enfuie avec un livre à la main, passant dans l’ombre, me camouflant le plus possible. Depuis mon mariage, j’ai la sale manie de fuir mon époux. C’est un jeu amusant, enfin, en surface, hors il y a quelque chose d’autres : j’ai peur. Peur de ces engagements et des conséquences. Connaissant le caractère violent, impulsif et parfois sanglant de Jeremiah, je sais pertinemment que JAMAIS il ne me touchera. Déjà, parce qu’il m’en a fait la promesse et qu’il tient toujours ses promesses, mais aussi parce que je suis la protégée et amie du Roi, bien qu’il le soit aussi. Hors, je dois avouer une chose : je suis réellement mal polie. Je me cache et cache mes frayeurs, évitant le sujet avec Andrew, hors durant cette lecture je n’attends que ça : parler avec mon ami. Soupirant et regardant la lune,  j’aurais aimé être et avoir une vie différente, une vie où ma mère ne serait pas autant derrière mon dos, j’aurais voulu une mère aimante, douce et joyeuse, une mère qui me prodiguerait bons nombres de conseils et me rassurerait, hors, j’ai toujours été lâchée dans la fosse aux lions, me débrouillant par moi-même, agissant à ma manière. Ma famille n’a jamais et n’acceptera jamais ce que je suis. Fermant les yeux, j’entends une porte se fermer derrière moi. Doucement, je me relève et souris maladroitement. Il me faut me confier, ce jeu ne peut plus durer. Bien qu’il ait été très surpris de cette nouvelle, il nous a toujours soutenus, bien qu’il sache que ce mariage est une échappatoire à ma vie monotone et ma vie si étouffante. Comme toujours, je fais ma révérence, ma façon à moi d’être polie, bien qu’en ce moment, j’agis surtout comme une enfant   « Je suis contente que tu sois là. J’ai besoin de parler et … les livres n’ont pas ta sagesse, bien qu’ils soient parfois d’un réconfort, ils m’écoutent, mais ne me parlent pas », dis je doucement en regardant la couverture de mon ouvrage entre mes mains
BY .TITANIUMWAY


_________________
Cassandra & Jeremiah
Si je t'attrape ♥️©️ sweet peach
 


Dernière édition par Cassandra M-C McArthur le Ven 4 Avr - 9:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
L'esclave fait son orgueil de la braise du maître.

L'esclave fait son orgueil de la braise du maître.


Emploi : Esclave
Messages : 16
Date d'inscription : 08/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: HAIMA ◊ L'archipel du sang Jeu 3 Avr - 13:29


Andrew avait laissé ses dossiers de côté pour la soirée. Depuis son arrivée, il avait vécu un peu comme un ermite, ne s’autorisant que très peu de temps pour lui. A part pour Aileen, Aérin ou John, le monarque écossais n’accordait que peu de temps aux autres. Mais ce n’était pas par manque de considération pour autrui, mais surtout parce que malgré son millénaire passé, il avait cette désagréable impression de courir après le temps. C’était totalement absurde, lui qui justement avait traversé de si nombreuses  époques. Mais avec la montagne de travail dont on le chargeait, il ne pouvait pas non plus dire « Non merci ! C’est assez ! » Il était de son devoir de mener à bien sa mission de ministre de la justice. Tant pis si les responsabilités qui lui incombaient alourdissaient son emploi du temps déjà bien prenant.
Mais pas ce soir ! Au vu des dossiers posés sur son bureau, aucune affaire urgente n’était à régler. Donc il en avait profité pour passer le début de sa soirée avec un de ses amis et collaborateur de longue date, Jeremiah. Seulement le début de sa soirée, car il comptait voir sa fille qu’il n’avait pas pu voir seul à seule depuis la veille. Jeremiah était son conseiller de guerre au Conseil de la Cour d’Ecosse. Les deux hommes avaient combattu côte-à-côte, devenant plus que des amis, mais aussi des compagnons d’armes. Tous les deux en résidence sur Haïma pour une durée indéterminée, ils étaient habituels pour les deux compères de se retrouver autour d’un bon verre et de parler affaires, mais aussi vie privée, même si Andrew ne s’éternisait jamais de ce côté-là. Il n’aimait pas parler de lui. C’était plus par habitude qu’autre chose. Né dans une famille de Sang pur royale, sa vie avait toujours été surexposée, observée à la loupe depuis sa naissance. Tous ses faits et gestes étaient analysés, commentés… Alors le souverain avait appris très jeune à garder pour lui sa vie le plus privée possible.

Au cours de leur entrevue, Jeremiah en vint à parler d’un sujet un peu étonnant. Il arrivait aux deux hommes de parler parfois d’affaires privées, mais ce n’était pas quelque chose d’habituelle. Mais si son ami se confiait à lui, c’était que la situation devait vraiment être compliquée. Et comme il s’y était attendu, Cassandra étant au centre de ses préoccupations. Elle le rendait totalement dingue, elle le fuyait, et il ne savait plus comment l’aborder. Apparemment, elle avait encore disparu de leurs appartements, le laissant seul, une nouvelle fois. De plus, même s’il ne lui avait pas dit mot pour mot, il lui avait fait comprendre que depuis leur mariage, ils n’avaient toujours pas…consommé leur union. Andrew était resté interdit. L’expression exacte aurait été « sur le cul », mais restons poli ! Sérieusement, son ami n’avait pas réussi à mettre sa jeune épouse dans son lit ? Que lui arrivait-il donc ? Perdait-il la main ? Ou sa femme était-elle vraiment insupportable ?
Intrigué par cette révélation inattendue, il ne dit rien à Jeremiah, pour ne pas le mettre mal à l’aise,  mais se promit de se mettre à la recherche de la jeune Cassie pour d’abord savoir où elle disparaissait et pourquoi ? Jeremiah était un homme bien de sa personne, aux nombreuses qualités, mais aux défauts aussi bien présents. Se pourrait-il qu’elle ait peur de lui ? Même s’ils ne se ressemblaient pas, ces deux-là semblaient s’accorder. Serait-il possible qu’Andrew se soit trompé ? Il avait pourtant une certaine expérience. Il trouvait la situation douteuse. Quelques minutes après le départ de son conseiller et ami, il prévint Callaan, son garde du corps, qu’il sortait, mais qu’il restait dans les murs du Palais. Ce dernier n’avait donc pas besoin de s’inquiéter et de le suivre pour assurer sa sécurité. Il lui laissait quartier libre pour le reste de la nuit. Comment pouvait-il savoir qu’elle était dans les murs du Palais ? Une simple intuition ! Elle était jeune, mais pas totalement inconsciente. Elle ne serait pas partie en pleine nuit, avec les risques encourus.

Lorsqu’Andrew rencontrait quelqu’un pour la première fois, il enregistrait l’identité olfactive de son interlocuteur. Ainsi, avant même d’avoir la personne dans son champ de vision, il savait qu’elle était dans les environs. C’était surtout par mesure de sécurité. Juste par précaution, il se rendit jusqu’aux appartements du couple, mais Cassie n’était pas là. Au moins, il aurait essayé avant de parcourir tout le Palais. Certes, il avait prévu de voir Aileen, mais il pouvait repousser d’une heure ou deux. La nuit n’était pas très avancée et il y avait pas mal de monde dans les couloirs du Palais. Personnellement, il serait étonné de la trouver au milieu d’une telle effervescence. Au détour d’un couloir, son parfum l’interpella et il le suivit sans aucune difficulté. Et visiblement…il se rendait sur les toits. L’écossais se retrouva derrière une porte close, mais il pouvait sentir une présence de l’autre côté. De toute évidence, Cassandra avait trouvé un refuge loin de tout. Ou presque ! C’était sans compter Andrew qui avait besoin de parler avec sa jeune amie pour comprendre ce qui pouvait bien se passer. Oh…le souverain ne jouait pas au conseiller conjugal, ce n’était pas dans ses attributions, et sérieusement, il avait bien d’autres choses à faire que de s’occuper des affaires maritales d’un couple de mariés. Sauf que ce couple était des amis proches et que Jeremiah semblait un peu perdu.

La porte se referma derrière lui. Le ciel était légèrement couvert, mais on pouvait apercevoir quelques étoiles. Cassandra était bien présente, et s’était relevée dès qu’il avait franchi le pas de la porte. Son aura, bien que contenue, avait dû le trahir. Il savait que la jeune femme avait accepté ce mariage pour échapper à sa famille. Mais parfois, Andrew se demandait si elle aimait Jeremiah, vraiment ?  Si oui, pourquoi se refuser à lui ? Pourquoi le faire tourner en bourrique ? Que voulait-elle ? Après la révérence qu’elle lui offrit selon l’exigence du protocole,  il lui fit un rapide baisemain, ne touchant pas sa peau. Puis il l’écouta, attentivement, tentant de percer les mystères de son esprit, en vain.


« Qu’est-ce qui te préoccupe Cassandra ? » demanda-t-il, en la regardant avec affection.

En public, il était hors de question d’employer le tutoiement en sa présence. C’était tout bonnement interdit par le protocole. Mais en privé, Andrew autorisait certains proches à s’adresser à lui de manière un peu plus familière, du moment qu'on ne dépassait pas les limites.



Dernière édition par Andrew H.A de Langley le Mar 15 Avr - 21:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Messages : 30
Date d'inscription : 13/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: HAIMA ◊ L'archipel du sang Ven 4 Avr - 10:13




Andrew & Cassandra
J'ai besoin de réponses
Andrew venait d’arriver et je me sentais déjà ridicule face à lui. Mes mains étaient moites et je venais d’avouer à Andrew que j’avais besoin de lui parler. Il vint vers moi et après les conformités de la couronne ainsi que cette politesse, je déglutis. Je sais que je le tutoie avec assez de facilité et que je suis obligée de me reprendre lorsque ses conseillers sont près de lui, sauf quand je suis avec Jeremiah. Mon arrogance ne me facilite pas toujours la vie et je peux parfois être très imprudente, mais aujourd’hui, je n’allais manquer de respect à personne pour faire valoir des idéaux. Non, je voulais des conseils et surtout que mon ami me rassure. Je déglutie à sa question « Tu vas … trouver ça ridicule … ne te moques pas hein », lui dis je, lui ordonne je presque avec un ton enfantin qui était bien réel. Je déglutis encore et soupire, tenant mon livre comme seul rempart entre mon ami et moi. Je regarde Andrew et soudain, je réalise que parler de ça avec lui … est très gênant. Mais finalement, il était très proche de moi et je lui faisais entièrement confiance. Ma bouche se ferme et se referme … avant de s’ouvrir « Je … n’ai rien fait. Avec Jeremiah », dis je avec un ton saccade, fuyant son regard et finalement, je soupire et détends mes muscles jusqu’à présent tendus, laissant ma tête tomber sur ma poitrine, je la relève et soupire « Comment … tu fais ? Enfin … comment … tu sais … tout ça … le couple … et tout et tout » je croise les bras relativement gênée. J’étais vraiment … mais vraiment innocente je le comprenais qu’aujourd’hui « J’aime beaucoup Jeremiah. Tu sais. Il est gentil et … affectueux. Me marier avec lui me semblait être un échappatoire en deuxième lieu, mais aussi, quelque chose de nouveau, un souffle dans ma vie. Il est parfois mignon, m’envoie des fleurs, me fait la cour, m’invite souvent … et quand ça devient trop … qu’il est trop tactile, je panique. J’ai peur. Je ne pensais pas que j’allais avoir peur. Tu sais, mes parents ne sont un exemple de famille idéale. J’espère juste ne pas reproduire les mêmes erreurs ou pire … qu’il ne m’abandonnera pas et que je sois juste faite pour porter ses enfants ». Je regarde mon livre avec angoisse. Il y a des choses dans ma caboche qui n’arrivent pas à sortir en présence de Jeremiah par peur certainement qu’il s’énerve ou je ne sais quelle réaction. J’ai enfin par vider mon sac et je puis vous assurer que cela me fait un grand bien et j’espère tout simplement qu’Andrew allait me conseiller et me rassurer, car c’est ce dont j’ai besoin aujourd’hui. Je vois Andrew comme un grand frère qui sera toujours là pour moi quoi qu’il arrive. J’apprécie énormément sa confidentialité lorsque je le lui demande et parfois même ses conseils, même si des fois, je peux les trouver vieux jeux. Mais je les écoute, car ils sont tout de même précieux. Alors que je pourrais ne paraître qu’une membre de l’aristocratie sans importance, je suis devenue une précieuse amie et ça, j’apprécie beaucoup. Il a suffit d’une parole, d’un sourire et de quelques confidences dans une danse pour que nous nous entendions comme si nous avions toujours été amis. Je regarde Andrew avec attention, guettant sa réaction.
BY .TITANIUMWAY



_________________
Cassandra & Jeremiah
Si je t'attrape ♥️©️ sweet peach
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Je suis un petit nouveau, aimez-moi !


Emploi : Vous divertir, vous amusez, vous tyranniser.
Messages : 105
Date d'inscription : 08/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: HAIMA ◊ L'archipel du sang Jeu 1 Juin - 17:55

l'archipel du sang
between Charybde and Scylla, who will eat you ?

C'est une grande Archipel que nous avons là. Il y a plusieurs petites îles mais trois seulement sont habitées : Haima, Astrée, et Atlas. Voici une description générale de ces trois lieux atypiques.



Haima, l'île du sang L'île d'Haima est l'île principale de l'archipel. Elle est entourée de falaises où les vagues s'éclatent violemment. Au coeur de l'île on peut trouver le Palais des Sangs purs, et autour la Citée. Plusieurs villes sont dispersées ici et là. L'île est immense, comparée aux autres, et certaines parties restent encore inexplorées ou difficiles d'accès. Il serait facile de s'y perdre, mais fort heureusement partout où on peut se promener des routes ont été aménagées. La température y est agréable et l'agriculture facile. On peut y trouver tous les fruits et légumes espérés et utiles pour la vie des hommes.



Astrée, l'île étincelante La plus étranges des îles de l'archipel. Elle est extrêmement colorée. Mais ces couleurs semblent parfois irréelles et on ne les trouve nulle part ailleurs. Ici se mêlent les monstres et les légendes. Il serait facile de se perdre sur cette île, et de se laisser emporter par cette ambiance si étrange. La ville est entourée d'une atmosphère radioactive qui se rapproche de la magie. Quelque part dans ces paysages se cachent une ville illégale. Le campement des chasseurs qui s'entrainent pour pouvoir tuer les vampires d'Haima. Les routes ici sont faites grossièrement, et on trouve parfois des passages étonnant dans les sols de l'île. Ouvrez l'oeil et le bon, vous pourriez voir des choses étonnantes.



Atlas, l'île enflammée L'île du Volcan, la deuxième plus grande île de l'Archipel. On peut la rejoindre à pied ou en bateau, mais rares sont ceux qui s'y rendent car la terre est brulante. Le volcan qui semble endormie ne l'est peut être pas. Soyez prudents, peut être qu'un jour il explosera à nouveau et emportera avec lui toutes les créatures qui l'entourent. Sur l'île d'Atlas se trouve le centre d'entrainement des Gardiens. Ils viennent ici pour leur initiation et s'ils survivent alors ils rejoindront l'armée des Immortels.




Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: HAIMA ◊ L'archipel du sang

Revenir en haut Aller en bas

HAIMA ◊ L'archipel du sang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Aventures de Gurlizek "hache de sang"
» He - Skaven ile de sang
» Les elfes de sang en manque
» [CDA] La grande compagnie de Kjarl Sang Farouche
» Darkal Dk Dps Sang !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glory and Blood :: Entrez dans notre monde :: Administration :: Annexes-