AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Jayden E. Lancaster | Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Homme libre, toujours tu chériras la mer !

Homme libre, toujours tu chériras la mer !


Emploi : Majordome de Damian Stanton
Messages : 134
Date d'inscription : 10/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Jayden E. Lancaster | Terminé Sam 10 Mar - 22:08



Jayden Edwina Lancaster
On peut fuir sa vie, mais pas son héritage.


ft. Gal Gadot - Shiya
Humaine - Libre

nom Lancaster prénom Jayden Edwina   Surnom La Valkyrie (Dans la Royal Air Force) / Jay (Par son père.) âge 30 ans   origines Anglaise & Égyptienne   espèce Humaine statut/sang Libre emploi Majordome au féminin, mais touche à tout en général. Anciennement militaire dans la Royal Air Force. Richesse Vie au crochet de Damian Stanton. Orientation sexuelle Hétéro curieuse exigeante allégeance D'une part à mes valeurs et mon honneur. Ensuite à Damian Stanton. Tout du moins dans un avenir plus ou moins proche.



J'ai été dans la plus pur tradition des majordomes royaux, de ce fait, je sais très bien comment me tenir au milieu de la royauté et de la bourgeoisie. Je peux donc employer autant un vocabulaire soutenu que vulgaire. Ma première cuite fut à mes 16 ans lors d'une fête entre amis et c'est chez ma sœur Lydia que je suis rentrée, parce qu'elle était la plus proche et que je ne désirais pas être l'objet des remontrance de mon père. J'ai passé à tabac, le fiancé de ma sœur Victoria et l'est envoyé à l'hôpital. J'ai échappé à la prison grâce à mon père et aussi parce que j'ai porté secours à ma sœur. Cependant, j'ai dû faire du bénévolat durant 12 mois dans un centre d'aide aux femmes battues. Capitaine du club d'escrime, j'ai fait plusieurs championnat et j'ai gagné la médaille d'or d'un championnat national se passant au cœur de Londres. Etant une jeune femme très active, j'ai également pratiqué avec virulence la boxe français et l'aïkido, l'armée n'a fait que me pousser à d'autres entraînements en combats au corps à corps, l'arme blanche, mais également à feu. Avant de monter dans un avion, j'avais le vertige, depuis, mon premier vol, je n'ai plus pu me passer de mon bébé. C'est durant mon service en Irak qu'un camarade américain me surnom la Valkyrie. Même blessée, je démontrais une ardeur et une endurance au combat qui lui a rappelé les fières guerrières de la mythologie nordique, de quoi me plaire. J'ai été fiancée durant 3 ans à un homme pour finalement briser nos fiançailles en remarquant qu'il me trompait avec une autre femme sur un site de rencontre. C'est aussi à cause de ça, que j'ai décidé de ne pas suivre le chemin de la bonne jeune femme parfaite préférant donc m'amuser tout en étant exigeante sur mes choix. Je ne l'ai jamais avoué à Victoria, mais j'ai déjà tenté de me maquiller en cachette quand j'étais adolescente. En voyant mon reflet, j'ai pris peur de ma féminité et j'ai toujours refusé de me faire coquette comme elle l'aurait voulu. Mais, à l'armée, j'ai appris à accepté mon côté garçon manqué et ma féminité. Même si les anglais sont réputés pour être bordé d'un flegme sans pareil ainsi que d'être plutôt coincé. Mon sang égyptien change la donne, de ce fait, je suis plutôt du genre à danser et faire la fête et à me laisser emporter par mes émotions quand elles deviennent démesurées. Mais pour ce dernier point, il faut vraiment y aller. Je suis polyglotte. Latin et français à l'école. L'arabe par le biais de mes sœurs et de ma mère. Tandis qu'à l'armée, j'ai pris des cours de français, d'italien, de coréen (par plaisir surtout pour celui-ci) et d'allemand et avant mon arrivée ici, j'ai pu avoir quelque notion de grecques.  


Que pensez-vous de la société d'Haima et de la cohabitation entre vampire et humain ?

La nouvelle citoyenne que je suis, vous dira sans aucun doute, que c'est un lieu agréable où il fait bon vivre. Peut-être que les différences certaines de cet endroit au monde extérieur me perturbe et m'égare, mais je reste positive parce que j'ai toujours été un caméléon qui se fait rapidement à toutes les situations même les plus soudaines. Le flegme légendaire des britannique vous pousse sur un chemin de calme tandis que mon côté égyptien se veut plus expansif et redoute l'envers du décor.

Car, si je viens à apprendre tous les points noirs qui ornent l'horizon une fois les œillères retirés. Alors, je vous dirais que l'utopie est belle, mais que la cohabitation entre deux espèces totalement différentes est fort honorable. Néanmoins, je ne puis admettre ceux qui vont contre une harmonie qui s'installe et que j'exècre toute forme de domination poussée. Je me suis toujours battue pour la liberté, mais soyons logique. Faisons preuve de lucidité et tentons de cohabiter au lieu de nous battre. Dans les guerres, il n'y a généralement rien à gagner, mais beaucoup à perdre.

La jeune princesse Elysium Lightwood vient d'être assassinée. Qu'est-ce que cela vous fait ?

Je sais ce que c'est que de perdre quelqu'un et je peux vous dire que c'est horrible d'accepter le défaut d'une personne que l'on a chéri. Mais que puis-je dire, d'une princesse dont je n'ai jamais entendu parler. Certes, je suis attristée pour les siens et je soutiens sa famille dans cette perte considérable. Cependant, je me demande qui aurait un sang-froid et si peu de pitié pour s'attaquer à une famille qui ne souhaite que du bien des humains. J'avoue que je suis perdue, mais en même temps, je ne connais rien encore, alors il est normal de percevoir les choses d'un tout autre œil.

Quel est votre plus grand rêve ?

Mon rêve ? Je l'ai réalisé il y a de cela bien longtemps et je l'ai tenu au creux de mes bras pendant de longues années loin de toutes les obligations familiales. L'héritage peut-être une forme de soumission et d'emprisonnement difficilement acceptable. Alors, j'ai rêvé très tôt de voler de mes propres ailes, de ne vivre que pour moi et mes désirs. Chose que j'ai fait malgré les réticences d'un père qui voulait choisir comment je devais faire les choses, quand je devais le faire et quel chemin arpenter.


J'ai opté pour voler aussi haut que les oiseaux. Toucher la liberté, l'embrasser et la chérir autant que possible. Militare dans la Royal Air Force, c'est un grand honneur contre lequel on ne peut lutter. Mon père a dû accepter ma décision et mon entêtement. Servir la Reine et mon pays a toujours été ce que j'ai voulu faire et j'y suis parvenue, et ce, depuis mes 18 ans. La femme que vous voyez a servi avec honneur son pays durant 12 années. La plus belle expérience de ma vie, mais aussi la plus difficile. Surtout, quand on a été en Irak et que j'ai dû voir un à un des camarades tomber ou blesser en cours de mission.

A l'heure actuelle, je n'ai plus vraiment de rêve, mais ma vie n'est pas fini alors, sans doute que le temps m'en fera naître de nouveau.  




votre pseudo Arcadia Votre âge 28 ans Comment es-tu arrivé ici ? Grâce à Lisbeth Reynolds, elle sait toujours me tenter la vilaine  :wut:   Remarques à faire sur le forum ? Un forum très appréciable autant visuellement et une créativité qui se crée immédiatement. en plus du Vampire Knight, j'ai l'impression de redevenir une ado     Présence sur le forum ? 5/7 jours. Autre chose à ajouter ? Hâte de pouvoir rp par ici  :**:  




Dernière édition par Jayden E. Lancaster le Lun 12 Mar - 0:24, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Homme libre, toujours tu chériras la mer !

Homme libre, toujours tu chériras la mer !


Emploi : Majordome de Damian Stanton
Messages : 134
Date d'inscription : 10/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Jayden E. Lancaster | Terminé Sam 10 Mar - 22:08



Histoire de dire
up to the last moment
Plus d'une fois, j'ai vu ma vie défiler devant mes yeux. Plus d'une fois, j'ai pu apercevoir la robe sombre de la Faucheuse tout autant que je pouvais entendre ces mouvements désarticulés cliquetant funestement dans mes oreilles. On repense à ce que l'on n'a pas pu accomplir à temps. On repense à sa famille et à quel point, elle vous est chère malgré les mésententes qu'il peut y avoir et croyez-le hormis mes deux sœurs, j'ai eu tellement de mal à être à la hauteur des exigences de mon père. Mon but dans mon enfance, c'était de lui plaire et d'être comme il le souhaitait, suivre une ligne de conduite précise, être presque inerte de tout sentiment, mais voilà, j'ai toujours été très différente du reste de la famille. Plus désireuse de liberté, à vouloir regarder au-delà de l'horizon, imaginer ce qui se trouve au-delà des barrières que certaines familles érige dans le simple but de ne pas vous éloigner de l'héritage qui sera le vôtre.

Oui, sans doute, vais-je trop vite en besogne. Je me dois de commencer au début pour que vous compreniez un peu mieux, mon statut parmi ma famille, qui je suis et qui je serais toujours pour eux. Donc, allons-y...


J'ai vu le jour dans un village non loin de Londres. Ce fut un accouchement à domicile selon le souhait de mes parents et aussi parce qu'il était trop tard pour transporter ma mère à l'hôpital le plus proche. Ma famille est ce que l'on peut considérer comme la petite bourgeoisie, elle fut anoblie par la reine Victoria elle-même pour service rendu à sa majesté. En effet, mes ancêtres a toujours été au service de la royauté et plus qu'un devoir, c'est un héritage qu'est devenir membre du personnel de ces derniers. La bienséance, les us et coutumes... Tout ceci, fait partie de notre quotidien, dès que j'ai su marcher et parler, mon père m'a enseigné ce qu'il y avait à savoir. En fait, pour tout vous dire au bout de deux filles, il aurait espéré avoir un garçon pour perpétuer notre nom de famille. Lydia et Victoria ont plus été éduqué par notre chère mère avant que le cancer ne l'emporte durant sa 37ème année. Autant dire que cette perte fut lourde pour chacun d'entre nous, mais en bon anglais, père et moi étions plus stoïque, bien que pour ma part, j'attendais d'être seule pour verser mes larmes. Je fus donc grandi par ma sœur aînée Lydia la douce et la juste alors, que Victoria aimait se faire coquette. Que cela soit l'une ou l'autre, elles avaient le droit de faire ce qu'elles souhaitaient. Bien entendu, Victoria a choisi le domaine de l'esthétique et la coiffure, certes, pour mon père, ce n'était guère un métier très reluisant, mais elle a tout de même pu travailler dans un grand institut de beauté. Quant à notre aînée, il lui fut plus de suivre l'héritage familial, cela a toujours été en elle. Serviable et docile, tandis, que moi, mon père a déjà programmé ma vie dès ma naissance.

En commençant par comment, je me nommerais Jayden, qui est un prénom mixte et Edwina en l'honneur de son grand-père Edwin. Oui, il voulait son fils et c'est sur moi que ce rôle tomba, ce qui, au fond, ne me gêna guère puisque j'ai toujours eu tendance à être un véritable garçon manqué. De mon enfance à mon adolescence, je n'ai jamais été très porté sur ce qui pouvait plaire aux filles. À commencer par les couleurs, alors que les petites filles sont attirées par le rose, moi, ce fut plutôt le bleu et par la suite, le rouge. Je jouais aux voitures, aux camions, à monter et démonter tout ce que l'on m'offrait au point d'avoir la panoplie du bon petit bricoleur. Même mon surnom est tout ce qu'il y a de plus masculin. Mes sœurs également ont pris le pli de me considérer ainsi. En effet, de la dernière, je passais au rôle de frère protecteur, effectivement, c'est à moi que l'on se référait quand rien n'allait. Je n'étais pas que la fierté d'un père, mais également les bras protecteurs de mes sœurs, beaucoup plus douces et sensibles que moi. Oui, un garçon pur et dur. Croyez-moi, j'aurais voulu que ce soit le cas à l'époque, je ne serais pas passé par les étapes qu'ont traversé mes sœurs.

Quand mon corps a commencé à changer, je me suis détestée à un point que vous ne pouvais imaginer. Me montrant plus exigeante envers moi-même, déjà, que je vais exceller dans ma scolarité, je suis allée au-delà des limites que pouvaient supporter mon corps dans le domaine sportif. Capitaine de mon équipe d'escrime, j'étais la meilleure dans mon domaine autant que dans les cours de boxe française et d'aïkido. Plus, j'allais vers tout ce qui était masculin et plus je voyais la fierté et le sourire dans le regard de mon père.

Mais, il m'a toujours manqué quelque chose. Un vide que peu pouvait remplir. Victoria fut la première a voir que ma beauté embellissait même si je la dissimulais dans un style loin d'être féminin et pourtant, elle a rêvé de faire de moi sa petite poupée. Combien de fois ne nous étions pas lancés de défis où le perdant ferait ce que le gagnant voulait. Et bien sûr, je vous le donne en mille, la gagnante fut toujours moi. Mais, gagnais-je vraiment ? Est-ce que je pouvais réellement satisfaire les plans de mon père à mon égard. Je doutais constamment et je n'avais que 15 ans à cette époque. Déjà, quelque chose se passait en moi, voulais-je vraiment être un majordome au féminin ? M'enfermer à servir la couronne de manière passive ?

Effectivement, j'ai toujours été très attiré par l'aventure, l'action et le besoin de repousser mes limites. Mes sœurs m'encourageaient à faire ce qui me plaisait et de rester moi-même. Agir pour mon avenir et pas pour celui d'un autre. Lydia a remarqué bien vite que notre père m'étouffer plus qu'il ne m'offrait de possibilité. Même quand celle-ci se maria à un bon parti, resta celle qui m'écoutait et moi, celle qui protégeait malgré mon jeune âge. Victoria n'a pas eu immédiatement la chance de tomber sur quelqu'un de bien. En effet, son fiancé la battait et quand j'ai su, je n'ai pu qu'agir dans la violence qui sommeillait dans mes chairs. Outre le fait d'être la parfaite petite anglaise, je n'oubliais pas qu'un sang égyptien coulait dans mes veines. Un sang qui pouvait se montrer passionné et aussi brûlant que le soleil qui frappait les déserts de sables blancs. Au début, elle m'en a voulu d'avoir agit de la sorte avant de se raviser quelques mois plus tard. Nous n'entendions que trop parler à cette époque, qu'une femme mourrait tous les jours des coups de leur compagnon et je ne souhaitais pas que ma sœur en fasse partie. Alors, j'ai agis tout simplement.

Le jour de mon anniversaire, à mes 18 ans, alors que mon père avait entamé les démarches pour me faire entrer dans la meilleure école d’hôtellerie et de restauration, pour ne pas changer de mon éducation que j'ai eu à la maison, j'annonçais du but en blanc que le mois prochain, je débuterais ma formation à Cranwel pour 6 mois partageant mon envie de rejoindre la Royal Air Force. J'avais fait le tour de toutes les possibilités et l'armée de l'air m'avait attiré. Ce fut lors d'une visite d'officier militaire pour recruter des étudiants que j'ai été subjugué par les conditions et les possibilités qu'ils nous offraient. Je voyais là, la probabilité certaine de me révéler et de faire ce dont j'avais envie. C'était mon choix et non celui de mon père. Ce jour-là, mon père ne m'a plus adressé la parole, il s'est levé de table et jusqu'à mon départ, nous avons mangé dans des pièces séparés ou bien, je sortais avec mes amis ou bien rendais visite à mes sœurs. En fait, moins je restais à la maison et mieux cela était pour nous. Car, à chaque fois, que père et moi, nous nous croisions, cela finissait en dispute. Il ne pouvait concevoir que je l'ai trahi alors, que ce n'était guère le cas. C'est lui qui a programmé mon parcours dès ma venue au monde, il voulait servir la famille royale à sa façon et moi, je désirais aussi servir notre pays.

Lors de mon départ, je ne me pas attendu à de grandes effusions, en tout cas de ma part, mais ce ne fut pas le cas de Victoria qui a pleuré plus que je ne l'aurais imaginé. Elle a eu du mal à me laisser voler de mes propres ailes. Cependant, que cela soit elle ou bien Lydia, aucune ne pensait que j'ai toujours été ainsi. J'ai eu, jusqu'à présent de grandes libertés et j'ai agi de la façon de la plus honorable qui soit. J'aurais pu me livrer à tout un tas de bêtises, mais je ne l'ai pas fait. Oh, bien sûr, je me suis déjà saoulé avec des amis et c'est Lydia qui en faisait les frais la plupart du temps, mais je n'ai pas l'alcool mauvais, au contraire, je riais et je parlais de tout et de rien. Lydia m'a même fait remarqué, que c'était difficile pour moi d'être ivre en général, mais que parfois, cela m'arrivait au bout de quelques petits verres.

Ce jour-là, mon père se tenait à la fenêtre m'observant avec dédain. C'est cette vision qui me poussa durant les 6 mois à venir à me dépasser et à être la meilleure. Il est dur pour une femme de se faire une place, mais, je n'étais pas une femme comme les autres, je ne m'en laissais pas imposer. Et généralement, quand on me cherchait, on me trouvait, mais j'avais la décence de régler mes comptes sur le ring ou durant des défis organisés durant les cours. L'armée nous offrait une certaine scolarité et là encore, je travaillais durement. J'étais parmi les élèves brillants, pas la meilleure, mais je faisais partie du top 5. Ce qui n'était pas rien. Ce genre de résultat m'ouvrait bien des portes.

Durant mes temps libres, j'écrivais à ma famille ou bien, je leur téléphonais quand cela m'était permis. De simple élève, je passais à officier et de simulation de vol, j'entrais dans un véritable rafale pour voler. Autant vous le dire, j'ai eu très peur, mais ce ne fut que le courage qui se déploya quand je fus haut dans les cieux dominant le monde comme je l'ai toujours souhaité.

Durant 12 années, j'ai servi l'armée en passant par l'Irak où j'ai failli mourir pour la première fois et où j'ai vu mes camarades être blessé ou mourir. Même si le nombre de pertes fut plus faible que celle des USA. Il ne change pas que perdre un ami est douloureux. L'un de mes meilleurs amis s'est crashé, mort sur le coup. Moi-même, j'ai eu le malheur de tomber sous le coup des balles. Si je n'avais pas été sauvé par un escadron de l'armée américaine, j'aurais sans doute été parmi les torturés sans dire un autre terme, que je préfère éviter. Le sort des femmes est plus brutal que l'on ne pourrait le croire. Cependant, cela ne m'a pas empêché de me prendre deux balles dont l'une a bien failli m'être fatale, ce qui, en résulte ma seconde rencontre avec la mort.

Ma convalescence ne fut guère très longue étant donné que je n'étais pas du genre à me laisser aller. En outre de passer du temps chez moi avec un père plus fier après qu'on l'ait compliqué sur ma personne, ce qui en soin ne faisait que gonfler ces chevilles et qui m'énervais à croire que c'était lui qui se trouvait en guerre et non moi. Il m'a fallu passer de nouveaux test et surtout de me rendre chez un psychologue afin de savoir si j'étais apte à reprendre ou non.

J'ai dû raconter ma vie, mes espérances, mes regrets et tellement de chose que je ne me pensais pas aussi bavarde. J'ai dû faire face au fait de ne pas tenir en bonne ligne une relation amoureuse sous le simple fait que je ressentais une certaine peur de devoir me faire dominer par un homme comme j'ai pu l'être par mon père. Sans doute, mais j'acceptais ma vie et j'en étais satisfaite. Je préférais m'amuser et goûter à tous les plats que de rester sur un unique menu. Bon, ce n'est pas très poli de ma part, mais c'est la meilleure définition que je pourrais vous offrir sans tomber dans les critères barbants d'un psy. Je refusais tous les traitements, car je refusais d'être dépendante d'un cachet pour m'aider à dormir. Non, je préfère croire aux vieux remèdes de grand-mère, au sport et bien sûr à la méditation ainsi qu'au soutien de ma famille et de mes amis. Quand je dis famille, je parle bien sûr de mes sœurs et de leurs enfants. Lydia a mis au monde des jumeaux garçon et fille tandis que Victoria a eu une fille, une jolie poupée à son image qu'elle adorait vêtir à la dernière mode et elle en faisait de même pour les enfants de Lydia.

Même si je n'avais pas d'envie d'avoir des enfants où de développer ma vie personnelle, je ne manquais pas d'amour et d'affection pour mon neveu et mes nièces. J'avais toujours une pensée pour eux et j'ai toujours tenu à être là pour leurs anniversaires ou bien pour les fêtes. Bien sûr, je ne le pouvais pas tout le temps offrant la priorité aux pères et mères de famille, mais je parvenais à ne pas manquer grand chose de leur existence.

C'est ici que s'arrête mon histoire. Car, j'ai l'impression que c'est ici qu'elle se finira. Une nouvelle fois, je viens à la rencontre de la faucheuse. Le matériel de mon rafale s'emballe et ne répond plus, j'en viens presque à vouloir être sourde. Ces bourdonnements m'énervent et m'épuisent. Je fais tout pour reprendre le contrôle et redresser mon appareil tentant d'entrer en contact avec la base, mais impossible. Je n'ai qu'un bruit blanc entrecoupé de mot ou fin de phrase. J'ai encore le son de cette voix dans ma tête alors que je finis par décider de m'éjecter de mon appareil après avoir pris les photos de ma famille sur le tableau de bord. C'est dans l'eau que je finissais.

Me battant pour retourner à la surface me débarrassant de mon parachute et de tout ce qui pouvait être lourd sauf mon Glock 17. C'est une grande bouffée d'air que je prends quand l'air se fait enfin sentir sur mon visage. Enfin, la surface m'arrêtant subjuguée devant le spectacle. C'est un cimetière où se trouve des carcasses de bateau et je me vois fort chanceuse à nouveau. Nageant jusqu'à la plage, je reprends doucement ma respiration avec l'idée première de visiter l'un des vestiges récents afin de voir si je pouvais trouver du matériel pour prendre contact avec la base. Ce n'était qu'un vol d'essai. Un entraînement. Chypre n'était pas censée être mon dernier endroit à visiter. Je n'étais pas censé stopper ça ici.


[…]


Depuis le jour sur cette plage, il s'est passé bien des choses. Aujourd'hui, je me trouve dans une société toute nouvelle, très loin de celle que j'ai connu jusqu'à présent. Elle semble à la fois paisible et tourmentée par des soucis. J'avoue ne rien y comprendre parce que mon objectif premier et de me faire doucement à cette île que l'on nomme Haïma et qui n'est, sur aucune carte connue. À croire si elle existe vraiment. Je peux tout aussi bien être sur un lit d'hôpital, mais à force de me pincer et d'en croire la douleur qui en résulte, je suis bien ici à devoir m'habituer à ne jamais repartir de ce lieu. Étant plutôt du genre pragmatique, j'estime que voir le positif est mieux que de se fondre dans un état dépressif qui ne m'apporterait absolument rien. Bien sûr, je suis en manque de ma famille et de ma vie. Mes sœurs et mon père doivent me croire disparue et bientôt, l'armée annoncera que je suis bel et bien morte durant un vol d'essai, de reconnaissance de terrain plutôt.

Allons ! Je suis une Lancaster et nous sommes fait d'un bois qui jamais ne fend. Et puis comme le dis la Royal Air Force : Per Ardua ad Astra.
Ce qui veut dire : À travers les embûches jusqu'aux étoiles.

Néanmoins, qui aurait cru que mon avenir se jouerait au détour de ma rencontre sur cette plage. Qui aurait pensé qu'au final, je doive donner raison à mon père.

La pomme ne tombe jamais loin de son arbre.

Vous voulez sans doute savoir pourquoi... Et bien, il ne tient qu'à vous de suivre mes prochaines aventures.

Mon passé est ancré dans vos mémoires grâce à mon récit. Mais, mon avenir lui, s'écrit petit à petit... De jour en jour...






Dernière édition par Jayden E. Lancaster le Dim 11 Mar - 23:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang noble est un accident de la fortune.

Le sang noble est un accident de la fortune.


Emploi : Apprentie diplomate
Messages : 450
Date d'inscription : 12/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Jayden E. Lancaster | Terminé Sam 10 Mar - 22:18

Gal Gadoooot :red: Cette actrice est top, excellent choix :**:
Bienvenue chez nous du coup :alice: Bon courage pour ta fiche, ce personnage a l'air trop cool :yii:
Love :love:

_________________
One look and your're mine
Keep your eyes on me now


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Jayden E. Lancaster | Terminé Sam 10 Mar - 22:29

Coucou et bienvenue !

Pas touche les vampires, elle est a moi celle là !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Homme libre, toujours tu chériras la mer !

Homme libre, toujours tu chériras la mer !


Emploi : Majordome de Damian Stanton
Messages : 134
Date d'inscription : 10/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Jayden E. Lancaster | Terminé Sam 10 Mar - 23:07

@Zooey I. Sunshine : Merci de l'accueil et j'espère que mon personnage te plaira :)

@Lisbeth Reynolds : A peine arrivé que tu apposes ta marque sur moi... Venant de toi, ça ne m'étonne pas :clin:

_________________
Per Ardua ad Astra.
À travers les embûches jusqu'aux étoiles.
   
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang noble est un accident de la fortune.

Le sang noble est un accident de la fortune.


Emploi : Gérant du "Heaven" & Ambassadeur des Lightwood dans les royaumes étrangers.
Messages : 961
Date d'inscription : 13/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Jayden E. Lancaster | Terminé Dim 11 Mar - 1:01

CET AVATAR :han:
Puis le personnage je doute pas qu'il va démonter tout comme l'futur DC de Lisou :zad:
J'ai hâte de découvrir tout ça :red:

Bienvenuuuuuue sur GaB :han:
Bonne chance pour ta fiche et au besoin le staff est là pour toi :ui:

_________________


we always find our way back to eachother


this is love :love: :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?

Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?


Emploi : Empereur depuis deux siècles.
Messages : 1197
Date d'inscription : 10/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Jayden E. Lancaster | Terminé Dim 11 Mar - 1:07

Cet avatar :bave:

Un choix des plus judicieux

Hâte de voir la suite de ce personnage, bienvenuuuue :han:

_________________

   

Car c'est l'amour qui tisse les liens familiaux, pas le sang.

   
   
(c)Miss Pie

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang noble est un accident de la fortune.

Le sang noble est un accident de la fortune.


Emploi : Propriétaire d'un hôtel à Rome
Messages : 735
Date d'inscription : 21/02/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Jayden E. Lancaster | Terminé Dim 11 Mar - 12:55

Oh My God.... *µ*
Bienvenue belle Jayden ! Hâte d'en savoir plus sur toi :han:

_________________
What if I wanted to fight, Beg for the rest of my life [...] You say you wanted more, What are you waiting for ? [...] Come, break me down, Bury me, bury me,
I am finished with you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Homme libre, toujours tu chériras la mer !

Homme libre, toujours tu chériras la mer !


Emploi : Majordome de Damian Stanton
Messages : 134
Date d'inscription : 10/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Jayden E. Lancaster | Terminé Dim 11 Mar - 13:54

Wahou merci pour cet accueil ma foi fort chaleureux

_________________
Per Ardua ad Astra.
À travers les embûches jusqu'aux étoiles.
   
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?

Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?


Emploi : Empereur depuis deux siècles.
Messages : 1197
Date d'inscription : 10/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Jayden E. Lancaster | Terminé Lun 12 Mar - 1:01

Tu es validé(e) !


Qu'elle femme homme :ha: Très agréable de lire ton histoire, ainsi tu rejoins la famille G&B :ha: Bienvenue officiellement :love:

Bravo ! Tes efforts sont récompensés, tu es validé sur G&B ! Tu rejoins le groupe humain libre. N'oublie pas de faire ta fiche de liens de rp's et de vérifier que ton avatar ainsi que ton métier sont dans les bottins . Tu peux aller demander des liens aux autres membres et même des rp's, ainsi que participer au flood . Encore bienvenue sur notre forum, le staff est enchanté de t'avoir sur son forum et il espère que tu t'amuseras !

_________________

   

Car c'est l'amour qui tisse les liens familiaux, pas le sang.

   
   
(c)Miss Pie

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?

Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?


Emploi : princesse et ambassadrice d'haima dans l'reste du monde.
Messages : 211
Date d'inscription : 05/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Jayden E. Lancaster | Terminé Lun 12 Mar - 4:00

booon OK j'pas encore eu l'temps de me lancer dans la lecture de ta fiche au complet - mais c'que j'sais d'elle et c'que j'ai lu rapidement est juste... :bave: :bave: gal est parfaite, trop cool dans c'rôle aussi et j'ai vraiment hâte d'voir ce ship en jeu. :**: :**:
officiellement bienvenue dans la famille. :love::love:

_________________
star princess
i wanna do bad things with you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Homme libre, toujours tu chériras la mer !

Homme libre, toujours tu chériras la mer !


Emploi : Majordome de Damian Stanton
Messages : 134
Date d'inscription : 10/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Jayden E. Lancaster | Terminé Lun 12 Mar - 11:54

Huhu c'est ce que l'on appelle un service rapide :) Merci pour la validation

@Aria Lightwood : Merci Aria et heureuse que le perso plaise, j'espère que cela en sera tout autant in game ;)

_________________
Per Ardua ad Astra.
À travers les embûches jusqu'aux étoiles.
   
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jayden E. Lancaster | Terminé

Revenir en haut Aller en bas

Jayden E. Lancaster | Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glory and Blood :: Votre personnage :: La présentation :: Les résidents-