AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

make me feel alive (maraël - hot)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Le sang noble est un accident de la fortune.

Le sang noble est un accident de la fortune.


Emploi : Gérant du "Heaven" & Ambassadeur des Lightwood dans les royaumes étrangers.
Messages : 904
Date d'inscription : 13/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: make me feel alive (maraël - hot) Dim 11 Mar - 22:43

Make me feel alive
@Araël S. Lightwood & @H. Malaki Hiroaki


Tu réfléchis plus, glissant dans les couloirs du Palais, avec l'esprit ailleurs - l'esprit divaguant, alors que la nuit entière t'as voulu t'perdre dans d'autres pensés, contre d'autres corps, dans d'autres espérances - mais t'as encore le gout du baiser d'Araël sur tes lèvres, et tu deviens fou. Tu penses plus, tu réfléchis plus, agissant sous l'impulsion, te laissant aller à être dépravé par les idées de Zero pour oublier comme la nuit est longue. Si t'es présent parfois au Palais depuis quatre jours, c'est quand la demande de l'Empereur est urgente. T'as été présent lors de pourparler entre la Corée et le Japon, bien que tu te sois pas senti très utile à ce moment là. T'as tergiversé, oubliant de dormir durant ces quatre jours. Tu t'es entrainé aussi, plus durement, auprès d'Hélios ou de ses soldats - Ace en tête de lisse, bien que le gardien t'ait laissé une impression que tu sais pas nommé. T'y a pas plus réfléchit. Tu réfléchis plus, tu divague.
Quand t'arrive à dormir, t'es contre le corps musclé de ton Empereur, lui promettant des choses innommables. Tu lui promets que c'est un rêve que tu veux pas voir s'arrêter. Tu promets - avant de te réveiller avec une soif qui t'fait sortir les crocs. T'as plus de huit siècles de vie derrière toi, mais tu manques presque de plus te contrôler quand ton corps s'met à gueuler son désir de plus. De lui, de lui, de lui - tu cours entre les murs du Palais, où tu te sens chez toi depuis toujours. Mais là t'es comme perdu, éperdu, consterné par ta propension à n'plus savoir où tu te trouve, tes pas te menant rapidement devant la chambre de l'Empereur. Les Gardiens qui la surveillent prennent pas la peine de t'arrêter - sachant qu'ils ont l'ordre de laisser entrer que peu d'entre vous - toi t'fais partie des privilégiés.

Mais tu veux plus.
T'es capricieux depuis Zero. T'es capricieux, et t'sais plus te refuser ce que ton coeur désire. Et jamais t'as plus désiré qu'Araël Lightwood. Jamais. Alors t'es là, dans un pantalon trop serré, un t-shirt effilé, qui laisse voir tes muscles et ton torse sans vraiment de place à l'imagination, et des épaulettes qui mettent en valeur ta carrure d'athlètes. Et des talons, qui t'rendent plus grand. T'as encore ton maquillage, et tes cheveux où tes mèches rouges t'font presque paraitre plus révolté que tu l'es - ou alors t'es révolté pour vrai, t'mettant à gueuler à l'Empereur de pas t'faire espérer si c'est pour t'ignorer durant des jours, hors votre moments de travail.
Tu veux plus. Tu l'veux lui. T'as passé un temps dans les jardins, aux premières lueurs du matin à discuter avec Lisbeth - elle a su t'montrer des fleurs pour l'être aimé. Des fleurs que tu tiens dans une main, te sentant presque stupide. T'as une nuit de danse, et une matinée étrange pour remède contre ta folie - mais l'seul truc qui te rendrait la raison c'est de comprendre. Comprendre pourquoi il t'a embrassé - pourquoi, pourquoi, pourquoi ?

T'ouvre la porte - décidé à n'pas sortir de là sans avoir une réponse. Et il s'trouve là, il s'trouve là, et ton souffle s'bloque. T'entends à peine la porte qui s'faire en fracas derrière toi, figé devant la scène qui se joue devant toi. T'as imaginé Araël à moitié nu, des miliers de fois sans doute - sauf qu'à présent il s'tient avec juste une serviette, les cheveux encore mouillé d'sa récente douche, et un regard surpris - mais pas tant énervé de te voir. Tu penses pas - tu réfléchis pas, suivant le parcourt d'une goutte des cheveux, sur la joue, dans le cou, sur la torse - et s'perdant dans les plies de la serviette qui s'tient miniscule. Il a un corps qui t'fait oublier l'nord. T'oublie tout - tu fonds sur lui comme un éclair, attrapant son visage pour plaquer ta bouche contre la sienne, quémandant rapidement l'accès contre sa langue alors que ton corps - dur et tendu devant un tel spectacle - s'colle à la moindre parcelle de peau qui s'trouve à ta portée.

T'es perdu.
Eperdu.

_________________


we always find our way back to eachother


this is love :love: :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?

Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?


Emploi : Empereur depuis deux siècles.
Messages : 1037
Date d'inscription : 10/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: make me feel alive (maraël - hot) Mar 13 Mar - 1:14


Maraël
⚜️ Make me feel alive ⚜️

C'est la fin d'une nuit qui commence, alors que le soleil monte doucement dans le ciel et qu'il se met à bailler. La fatigue arrive au galop, si bien que la fin de cette réunion lui semble insurmontable. Tout l'monde a apparemment choisi de venir enquiquiner l'empereur aujourd'hui, car c'est les pires demandes du royaume qu'on lui a présenté cette nuit. On lui a fait signé l'accord pour ouvrir une boutique, une pour se débarrasser d'une carcasse d'un avion qui ne ferait qu'alerter les autorités humaines, en effet lorsque les carcasses sont retrouvées alors il y a quelques recherches fournies par les gouvernements concernés, mais rien de bien poussé, jamais jusqu'à ce que cela arrive vers l'île du moins. De toute façon elle est si protégée, qu'aucun humain ne peut y entrer ni sortir. Il a également signé l'arrestation d'un noble qui ne respecte pas la loi sur le respect du à un sang-pur, car il a apparemment mordu son maître il y a quelques semaines. En gros rien qui ne devrait le concerner, mais étant donné que Hélios n'est pas là pour s'occuper et décider pour la carcasse, que les hauts juges sont aussi absents et qu'il ne reste personne pour se pencher sur les questions du commerce, et bien c'est à lui qu'on s'adresse. Sans parler du clou du spectacle, juste avant la fin de sa nuit, lorsqu'il a présidé une réunion avec les ambassadeurs Coréens et Japonais pour une trêve, mais que cela a débouché sur des menaces et des promesses de finir brûlé sous le soleil. Un moment presque épique, lorsque l’empereur a été forcé de hurler plus fort que les autres, pour que tout le monde se calme et se rassoit dans les chaises bien calmement.

Il est d'ailleurs assez satisfait de son autorité, mais cela ne l'a pas empêché d'être profondément agacé par sa nuit. Ainsi il rejoint ses appartements avec plaisir, signalant qu'il ne veut pas être dérangé sauf par sa sœur et son noble. Même si il doute que ce dernier ne vienne, étant donné qu'il l'évite royalement depuis des jours et que Malaki est sans aucun doute vexé par ce comportement. Il voudrait s'en excuser, mais il est tout bonnement incapable de le regarder en face sans avoir l'envie de se coller à lui et d'échanger encore un baiser passionné avec celui qui alimente ses songes depuis plusieurs jours. Et en pensant aux lèvres de son noble, c'est une douce chaleur qui coule en lui, si bien qu'il est obligé d'aller se prendre une douche fraîche pour tenter de calmer son envie charnelle, mais aussi de sang, si il veut dormir une bonne journée.

Un fois bien lavé et les hanches enroulées d'une serviette blanche, il sort de sa salle de bain et envisage de se mettre en pyjama, pour aller s'allonger. Hors il entend du bruit et se retourne pour constater la présence de son noble, habillé d'une manière hautement provocante et on ne peut plus sexy. « Malaki ? Tout va bien ? » Qu'il demande en fronçant les sourcils, voyant le regard de son serviteur s'allumer d'un brasier qu'il n'avait encore jamais vu. Et alors qu'il va pour lui reposer la question, il le voit presque bondir sur lui et poser sa bouche sur celle, entre ouverte d'étonnement, de l'empereur. Ce dernier pousse un râle de satisfaction, de plaisir trop longtemps contenu, avant de venir plaquer ses mains dans le dos de son noble pour approfondir le baiser. Mais elles n'en restent pas là, bien vite elles remontent dans la chevelure du jeune vampire pour venir fourrer ses doigts dans les mèches colorés, ce qui lui arrache un frisson. Il ne rêve pas, Malaki a bien son corps collé au sien, il a bien sa bouche bougeant contre celle de l'empereur, ce dernier sent cette chaleur et cette douceur entre eux, le parfum de son noble qui l'englobe et se dépose sur lui. Il en lâche un soupir de plaisir, alors qu'il se colle plus fort contre le corps de son noble, alors que sa serviette tombe lentement le long de ses jambes. Il aura le temps de regretter demain, car c'est un autre jour.
⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________

   

Car c'est l'amour qui tisse les liens familiaux, pas le sang.

   
   
(c)Miss Pie

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang noble est un accident de la fortune.

Le sang noble est un accident de la fortune.


Emploi : Gérant du "Heaven" & Ambassadeur des Lightwood dans les royaumes étrangers.
Messages : 904
Date d'inscription : 13/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: make me feel alive (maraël - hot) Mer 14 Mar - 21:27

Make me feel alive
@Araël S. Lightwood & @H. Malaki Hiroaki


T'entends rien - t'veux rien entendre. Ni la voix d'Araël qui résonne dés que t'ouvre la porte d'ta chambre, ni ton souffle qui s'perd devant le tableau qui s'offre à toi. T'pensais pas avoir le droit à cela - vraiment tu pensais avoir le droit à une dispute pour le moins innocente. Tu voulais des réponses, tu voulais savoir à quoi t'attendre, quoi espérer, ou si la flamme qu'il a fait naitre en toi n'était que pure cruauté. Un moment d'perdition comme le chagrin rend vulnérable. T'y as pensé, répétant inlassablement qu'un coeur blessé n'est pas sincère. Le coeur ne cherchant qu'à oublier - et les lèvres scellées dans un baiser autant rageux qu'éphémère était sans doute un divertissement suffisant. Oublier, un temps - et comme à ce moment où t'as plus rien hors de cette pièce. T'oublie, pourquoi t'es venu, pourquoi t'as tenu huit siècles sans passer outre l'imagination. T'es fantasmes sont parfois ainsi - mais jamais avec une telle précision. Jamais t'aurais oser croire qu'il était si parfait, l'Empereur.
Pourtant à présent qu'il est devant toi, dans une parure si impudique, t'oublier la bienséance. T'oublie de te contenir - tu t'oublie toi. T'es plus rien d'autres que tes sentiments, ton coeur qui explose. Parce que ton coeur souffre jamais d'se trouver en présence de l'empereur. T'es bouillant de ses caresses, brûlant de sa présence, tu t'enflamme de ces baisers.

Tu l'enflamme en fondant sur sa bouche, tes mains trouvant rapidement leur chemin contre sa peau que tu caresses en la malaxant parfois durement - tu laisseras sans doute ta marque, mais n'en a que faire. Vraiment, rien ne pourrait t'arrêter si ce n'est lui. Sauf qu'il te sert aussi, contre lui. Qu'il te colle à son torse, et t'sens la serviette qui s'en va vagabonder sur le sol. Les yeux fermés, l'souffle se perdant entre les lèvres d'Araël, t'essaie d'pas penser. T'essaie, mais t'ignores pas la dureté qui s'presse contre toi. Tu l'sens, tu l'sens qui grandit contre ton corps, d'autant que tu viens contre lui encore et encore - tu veux pas d'espace entre vous, et tes mains qui s'tiennent aux épaules, au cou, ou sur les côtes de son bellâtre le prouvent - tu veux pas l'quitter. Tu veux pas briser ce moment, ou ce baiser qui trouve pas de fin. Tu l'veux - tu l'veux depuis si longtemps que t'es douloureux. Tu l'es dans ton jean, sachant que toi-même tu peux pas contenir ton émotion ou ton excitation. Tout comme tu veux pas ignorer la sienne plus longtemps - tes doigts s'font plus voyageur, ta main droite migrant de son cou, à son torse, avant de venir caresser la toison intime, et de frôler l'érection. T'enroule tes doigts autour de lui, doucement comme il est sec et que tu souhaite pas rendre ca désagréable. Doucement, tu viens le caresser, dans des gestes lents - trop lents. Mais tu le saisis - reculant soudainement en brisant votre baiser pour poser ton front contre le sien, et ouvrir les yeux pour l'voir.
Voir son sexe érigé dans ta main. Y a rien qui t'ait jamais rendu aussi fou que ca - le gémissement qui t'échappe le prouve sans doute.
« Si tu veux arrêter c'est maintenant - j'vais perdre toute ma retenue après... »  T'souffle quand même - alors que t'as l'coeur qui se sert dans ta poitrine, comme tu veux pas. Tu espère qu'il te refusera pas cela - t'as la preuve dans la main qu'il le désire autant que toi, et t'ose pas croire à ta chance. La chance que t'as de l'avoir à ta merci de la sorte. T'peux crever de plaisir ce jour-là. Tu l'sais qu'il va te faire crever d'envie, d'plaisir, d'joie - d'tout. D'lui. Tu crèveras pour lui. « Ou alors embrasse moi, avant d'nous mettre à égalité. J'crois être bien trop vêtu. »

_________________


we always find our way back to eachother


this is love :love: :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?

Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?


Emploi : Empereur depuis deux siècles.
Messages : 1037
Date d'inscription : 10/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: make me feel alive (maraël - hot) Ven 16 Mar - 0:18


Maraël
⚜️ Make me feel alive ⚜️

Il en reste pétrifié un instant, de le sentir son noble qui vient se coller à lui pour lui voler un baiser passionné. Mais il perd le fil de ses pensées, son esprit bouillonne lorsqu'il sent sa bouche bouger contre la sienne, ce qui le pousse à lui rendre ce baiser. Il en pousse un râle d'envie, alors que la serviette tombe au sol et que bientôt il n'a pas assez de mains ni de doigts, pour toucher tous les coins qu'il voudrait atteindre de ce corps qu'il désire depuis plusieurs siècles. Il l'embrasse, le mord, joue avec sa langue dans une danse sensuelle et rapide, l'un et l'autre luttant pour prendre le dessus alors qu'il n'y a aucun dessus à avoir. Ils s'apprennent et bien vite il vient découvrir la musculature fine qu'il devine sous le haut qu'il porte son noble. Il en pousse un gémissement, bien vite coupé lorsqu'il sent la main de son futur amant attraper son membre, qui a grossi à mesure que le baiser devenait de plus en plus passionné. Le plus vieux des deux sent sa tête lui tourner alors que la caresse se fait légère, douce et ample et qu'elle lui arrache un hoquet de surprise et de plaisir à la fois.

« Si tu veux arrêter c'est maintenant - j'vais perdre toute ma retenue après... » Il ouvre les yeux et croise le regard de son noble. Il réfléchit et pourtant rien ne lui vient, il ne veut pas le repousser. Ce n'est pas correct c'est un fait mais si il le repousse là, il n'est pas sur d'avoir encore assez de conscience pour ne pas devenir fou juste après ça. « Ou alors embrasse moi, avant d'nous mettre à égalité. J'crois être bien trop vêtu. » C'est l'signal pour qu'il se mette à sourire et que ses mains attrapent le haut qu'il porte. Il tire dessus et bien vite le tissu cède, se déchirant en plusieurs morceaux alors que les restes tombent au sol. « J'espère que tu n'y tenais pas ! » Dit-il avant de venir poser ses mains sur le pantalon, qu'il ouvre précipitamment, grognant lorsque la fermeture éclair oppose quelques résistances. Finalement il parvient à le faire glisser le long des jambes du bel Asiatique. Il en profite pour s'agenouiller en même temps, lui offrant un regard brûlant qui en dit long sur ce qui va suivre.

Doucement ses mains remontent sur les jambes avant de venir se poser sur les fesses, qu'il malaxe un instant. Puis il tire sur le sous-vêtement qui rejoint le pantalon lui aussi, alors qu'il se trouve nez à nez avec le membre bouillant et dur comme de la pierre. Il s'humecte les lèvres sous la vision qu'il a devant lui, le gland rose semblant l’appeler. Il cède finalement et vient poser sa bouche dessus, pour le téter un peu avant que ses mains ne remontent jusqu'aux bourses qu'il malaxe en les faisant glisser entre ses doigts. Il ferme les yeux et pousse un râle de plaisir, quand il ouvre la bouche pour prendre entièrement le membre, pour le goûter, pour le sentir lourd et puissant sur sa langue. Il fini par se lever avant de le pousser vers le lit, le délaissant au passage de ce qui peut encore l'encombrer. Une fois Malaki allongé, il vient se couler sur lui pour l'embrasser, dévorant sa bouche d'un baiser passionnel qui l'empêche de penser un instant qu'il n'a pas envie. Il aura le temps d'être sage un autre jour.
⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________

   

Car c'est l'amour qui tisse les liens familiaux, pas le sang.

   
   
(c)Miss Pie

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang noble est un accident de la fortune.

Le sang noble est un accident de la fortune.


Emploi : Gérant du "Heaven" & Ambassadeur des Lightwood dans les royaumes étrangers.
Messages : 904
Date d'inscription : 13/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: make me feel alive (maraël - hot) Sam 17 Mar - 16:18

Make me feel alive
@Araël S. Lightwood & @H. Malaki Hiroaki


Un instant - ca ne dure qu'un instant en suspens, alors que tu te perds dans le regard d'Araël, lui nu contre toi et son sexe pulsant dans ta main. Un temps, en suspens, où tu laisse ta voix coupé votre élan pour t'perdre - tu perds pas de ton enthousiasme, mais un peu de ta confiance en te disant que t'es sur le point de faire une erreur mais tu veux qu'il soit autant consentant. Vous trompez à deux dans c'genre de situation te semble une promesse idéale. Tu veux te perdre - tu veux te perdre en lui, faire cette erreur et oublier que le jour prend ses droits. Tu veux qu'il vous appartienne, que vous puissiez ne pas penser au monde au-dehors pour n'être que vous deux. C'est comme ça que t'as imaginé la première fois que tu pourrais tenir Araël contre toi. Vous deux, hors du monde, et cette chaleur qui s'empare de toi, et t'fais oublier d'être prudent. Tu l'as tant imaginé que tu sais que t'en ressortira pas indemne - mais c'pas un problème pour le moment.
Pour le moment tu veux t'perdre dans les bras de ton bel empereur, et sa nudité t'fait oublier d'être logique. Sa nudité est scandaleuse - son corps fin et dur t'fait monter l'eau à la bouche, et ses muscles qui se dessinent délicieusement te donne envie de lécher chaque partie de son être. Alors comme il garde le silence t'admet qu'il a peut être pas les mots pour t'faire sortir de là. Et tu t'propose plutôt de lui faire oublier l'monde en dehors de toi.

Il en faut pas plus, pour que ton t'-shirt (ou ce qui était censé être un haut d'haut couturier) se fasse réduire en morceaux par une poigne de fer.
« J'espère que tu n'y tenais pas ! » T'lâche un rire, faisant claquer sa bouche contre la tienne dans un baiser rageux. Tu veux l'gouter, encore et encore, lui quémandant une danse à sa langue taquine. Tu le suce, le cherche, le mords - tes dents s'enfoncent dans sa lèvre sans que t'en fasse perler le sang. T'en as pas l'droit - tu ferais pas un tel affront à l'homme dont t'es amoureux.
« J'pense m'en remettre. » T'avoue, avant qu'il ne défasse ton pantalon pour couler devant toi - s'mettant à genoux. Et l'voir ainsi soumis devant toi ne fait qu'exciter ton membre qui s'tend aussitôt. Une fois libre, il s'offre impudiquement à l'Empereur qui vient l'caresser, te faisant geindre d'envie, de frustration, d'plaisir lié. T'en manque pas une miette, tu spectacle de ton présent-amant, la langue dehors qui t'suçote et t'découvre, avant d'venir pomper ce qu'il peut pas prendre en bouche. Tu perds ta main dans sa tignasse, grognant et bougeant des hanches pour l'inviter plus profondément. Tu voudrais être plus violent - faire des gestes obscènes dans la moiteur d'sa bouche offerte. Mais tu t'retiens à peine, fermant doucement les yeux pour te contenir de pas venir ainsi.
« Arrête toi. » Ordonnes-tu d'un ton cassant, tirant sur ses cheveux sans violence pour l'faire remonter plutôt. A présent t'es aussi nu qu'lui, tu t'retrouve allongé sur le lit, et lui qui vient contre toi. Vos sexes s'frottant dans une étreinte à la fois délicieuse et enivrante. Tu t'goute sur ses lèvres, et t'as la tête qui tourne. Un grondement qui t'échappe, et tu l'fais mettre sous toi plutôt. A présent t'es plus qu'passions dévorantes, oubliant la retenue, et la prudence. A la place, tu viens plutôt embrasser chaque parcelle de peau, léchant et suçotant pour laisser de belles marques violacés. Ta mère retrouvant rapidement le sexe érigé pour s'enrouler autour et l'pompe terriblement lentement.
« J'vais t'combler d'plaisirs. » Qu'tu promets entre tes lèvres, avant d'venir les poser sur la tête d'son sexe dur, et d'ton autre main venir chercher l'confort de son antre serré - tu tourne autour, le distrayant avec ta bouche avant d'venir le préparer d'un doigt qu'tu entre doucement en lui - et l'idée d'pouvoir le posséder ce soir t'fait devenir plus autoritaire qu'tu pensais pouvoir l'être un jour.

Tu l'prends entièrement dans ta bouche, relaxant ta gorge pour être capable de l'avaler tout entier. C'est ainsi, usant de ton expérience pour lui faire du bien avec ta bouche, et d'ton autre main, enfoncer plus profondément ton doigt, allant et venant pour l'habituer - et avec le temps trouver le moyen d'en mettre un second, sans t'soucier d'son désir d'être passif ou actif - t'as juste l'idée d'être celui qui prend les devants.

_________________


we always find our way back to eachother


this is love :love: :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?

Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?


Emploi : Empereur depuis deux siècles.
Messages : 1037
Date d'inscription : 10/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: make me feel alive (maraël - hot) Sam 17 Mar - 17:42


Maraël
⚜️ Make me feel alive ⚜️

« J'pense m'en remettre. » Il laisse éclater un petit rire, avant que le témoin de la joie ne se perde sous un baiser passionné. Il prendra l'temps pour s’excuser après, ou pas après tout rien ne pourrait rester entre eux là, il écarterait la moindre gêne et la moindre chose l’empêchera de toucher encore une seconde de plus cette peau offerte. Il est beau son noble, il est beau et ça lui fait mal dans l'coeur de se dire que ça fait sept siècles qu'il l'observe comme ça, mais qu'il se refusait l'droit d'en toucher un peu. Sept longs siècles à observer comme un gamin n'ayant pas les moyens de s'offrir son jouet, sept siècles à se dire que ce n'est pas convenable, que ce n'est pas bien et que cela pourrait mettre en danger l'allégeance entre Elysium et lui. Car il faut le reconnaître, Malaki aurait été partagé entre les deux et cela n'aurait rien sorti d'bon. En cas de danger, qu'est ce qu'il aurait choisi. Son cœur ou sa raison ? Autant ne rien faire et malheureusement pour lui, même si ça lui fait mal, il se dit que sa sœur savait qu'en son absence cela allait se passer. Il sent presque sur lui son regard lumineux et il entend son rire, de celle qui avait raison depuis le début. Il l'entend et il aurait aimé qu'elle voit de ses yeux le témoignage de cet amour dans un baiser échangé, mais c'est sa mort qui a rapproché les deux hommes.

Et c'est dans l'désir qu'ils se touchent, s'apprennent, dans le désespoir d'enfin pouvoir se toucher sans avoir la culpabilité que Araël l'embrasse plus fort, pousse des râles d'envies lorsqu'il le sent mordiller sa lèvre. Il serait presque prêt à lui dire de le faire, mais la loi est la loi et il ne forcera pas son presque amant à la transgresser. Alors pour éviter d'sentir au bout d'un moment son sang perler dans la bouche de son futur amant, il vient s'agenouiller et l'goûter avec ce même râle d'envie qui ne quitte plus sa gorge depuis qu'il c'est collé à lui. Il ferme les yeux lorsque le membre lourd et puissant s'enfonce dans sa gorge, sentant le désir amer exciter ses sens et ses papilles. Bien vite il bouge comme Malaki le désire, avant de se relever lorsque ce dernier le lui ordonne. Nul doute que si il ne le fait pas l'instant sera écourté par un plaisir trop violent, alors il préfère s'exécuter et se relever lentement pour venir le pousser contre le lit.

C'est un enchevêtrement de membres qui viennent s'enrouler dans la couette alors qu'ils se frottent l'un à l'autre, dans des coups de hanches sensuels. « J'vais t'combler d'plaisirs. » Qu'il lui dit alors que l'sang pur sent son membre être délicieusement torturé dans des gestes lents, alors qu'il pousse un gémissement de plainte. « Ca servira à rien d'te demander d'y aller plus vite ? » Qu'il demande alors, avant d'voir son amant prendre le chemin de son entre jambe pour venir la goûter, alors que sa main libre s'fait un chemin dans son intimité pour le préparer. « Doucement Malaki. Je... » Il s'arrête et s'mordille la lèvre, les joues se colorant d'un rose qu'on pourrait qualifier d'adorable. « Je ne me suis jamais soumis de cette façon. » Ni d'aucune autre façon, mais surtout celle là il n'est pas habitué. Alors il se détend rapidement et se laisse faire, appréciant la caresse tout en écartant les jambes à mesure que le plaisir monte dans ses hanches. La torture dure quelques minutes, assez pour qu'il vienne poser sa main sur la tête de son amant, lui signalant qu'il peut remonter. Lorsque c'est fait il l'embrasse et le pousse sur le dos, avant de venir prendre place sur ses hanches. « Laisse moi faire sur ce coup là... » Qu'il demande avant de prendre appuis sur son torse pour remonter son bassin, jusqu'à sentir le membre forcer contre son antre. Il laisse échapper un soupir avant de s'asseoir dessus, oubliant la mince douleur qui monte dans ses hanches pour seulement se concentrer sur son excitation. Il a attendu ça depuis des siècles, tellement de temps qu'il arrête de bouger pour imprimer l'instant dans son esprit. Il ouvre les yeux et croise le regard de son amant, avant de lui sourire et de venir bouger ses hanches doucement. « J'pourrais devenir accroc à ça tu sais... » Dit-il dans un souffle avant de se pencher pour l'embrasser, scellant cette déclaration d'un baiser enflammé.
⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________

   

Car c'est l'amour qui tisse les liens familiaux, pas le sang.

   
   
(c)Miss Pie

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang noble est un accident de la fortune.

Le sang noble est un accident de la fortune.


Emploi : Gérant du "Heaven" & Ambassadeur des Lightwood dans les royaumes étrangers.
Messages : 904
Date d'inscription : 13/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: make me feel alive (maraël - hot) Sam 17 Mar - 20:09

Make me feel alive
@Araël S. Lightwood & @H. Malaki Hiroaki


T'as le gout de sa peau qui s'installe sur ta langue, découvrant chaque courbes, et chaque muscles - que tu dessines soigneusement. Tu prends le temps de l'apprendre, de découvrir chaque partie de son corps qui t'es offert impudiquement, avant de retrouver son membre érigé. T'y as pensé, t'as même fait bon nombres de rêves dans lesquels tu te perdais de la sorte dans son étreinte - dans lesquels tu pouvais lui faire ce que tu voulais, il se laissait faire avec des gémissements de plaisir qui t'faisait oublier le reste du monde. C'est presque trop beau - sans doute rêves-tu encore mais t'as pas la force de vouloir le repousser. Au contraire, tu t'abandonnes, comme toujours, aux vagues de plaisirs qui t'assaillent. Tu le veux depuis trop longtemps, tu le fantasme et le rêve. Tu veux l'posséder pour l'encré en toi profondément, être sûr que tu perdras pas gout au bonheur que tu ressens.
« Ca servira à rien d'te demander d'y aller plus vite ? »
« A rien - j'compte prendre tout mon temps. » T'assure en gardant une cadence tortureuse, alors que ton sexe est douloureux, autant - sens doute - que le siens entre ta main. Avant que ce soit ta bouche qui vienne le trouver, quand tes doigts jouent sur son intimité. Quand il s'agit du sexe avec les hommes t'es pas farouche - t'as appris depuis longtemps que tu aimais tout ce qu'ils pouvaient te faire. T'exige pas l'un ou l'autre - mais cette fois-là t'as pas d'autres envies que d'être celui qui prendrait possession de l'Empereur. Tu le veux pour toi - tu veux l'proclamer pour toi.
Mais soudainement il se tend, et t'arrête tout mouvement, bien que t'ai commencé à t'enfoncer en lui. T'as beau être épris par les effluves de plaisirs, t'en as pas moins envie qu'il prenne le siens -
« Doucement Malaki. Je... » Alors tu y vas doucement, lâchant son sexe, pour être plus tendre, et plus patient dans chaque geste que tu fais. Tu croise ton regard, et t'peux y voir une lueur d'quelque chose de timide - ou de gêné. Tu sais pas, mais ca t'prend aux tripes, et te donnes l'envie de l'embrasser. « Je ne me suis jamais soumis de cette façon. » T'prends le temps de savourer ses mots - il te rejette pas, te dit pas de ne pas le faire. Juste que c'est la première fois. Ca t'semble improbable qu'tu puisse être un premier pour l'Empereur. T'osais pas l'espérer ou même y penser - t'osais pas, pourtant ca t'es offert. Il s'offre, il t'es offert et t'as pas dans l'idée d'attendre ou d'lui refuser. Certainement pas. Plutôt tu flash un sourire grandiose, tu penche la tête d'côté pour glisser ta langue sur son gland luisant de ta salive.
« Une première fois pour tout, après tout. J'te promets que ca sera plaisant. » Dis-tu avant d'reprendre ta torture. Et après l'aveux t'es comme plus alerte, plus présent sur le moment comme tu le prends en bouche de nouveau, avant de glisser un doigts puis deux en lui, t'assurant d'laisser un peu de salive pour qu'il souffre pas d'être écarté de la sorte. Tu veux être aussi tendre et plaisant, pliant tes doigts à la recherche d'son point de plaisir - si tu le trouve pas pour l'moment c'est que pour le faire une autre fois.
Tu veux le connaitre par coeur, après tout.

Puis il t'arrête, alors tu remonte vers sa bouche pour la prendre contre la tienne. T'as envie d'plus - ton sexe est douloureux, et pulse entre vous, deux et tes yeux s'perdent dans les iris étroites de ton amant - tu peux l'nommer ainsi à présent, et t'veux rire de joie sans plus jamais t'arrêter. Il t'en laisse pas l'occasion, cela dit, préférant t'faire allonger une fois encore, et tu l'laisse faire avec plaisir.
« Laisse moi faire sur ce coup là... » T'opines, l'regardant qui se met sur toi - avant de glisser douloureusement sur ton sexe. Tu retiens ton souffle, fermant jamais les yeux pour profiter du spectacle de l'Empereur, nu et abandonné, qui s'donne à toi entièrement. Qu'tu possède pour la première fois - t'as les émotions qui te montent à la gorge autant que des mots qu'tu gardes muets pourtant. Tu l'aime - tu l'aime, tu l'aime, tu l'aime. Il t'as jamais semblé si beau qu'à ce moment-là, et t'as d'la peine de pas le regarder, totalement hypnotisé par son corps musculeux qui t'fait tiens à la fois. T'es comblé - complet pour la première fois d'ta vie.
« J'pourrais devenir accroc à ça tu sais... »
« J'suis déjà accroc à toi. » T'réponds sans prendre conscience d'la portée de tes mots, ou de l'émotion que tu mets dedans. Tu le laisse prendre le temps de s'accoutumer, avant qu'il se mette à bouger. Alors tu gémis, fermant à moitié les yeux sous le plaisir, mais te refusant à le quitter totalement du regard. Tu sais que tu dureras pas longtemps - t'sais aussi que c'est une première pour lui alors tu le veux inoubliable. Quand il se penche sur toi pour t'embrasser t'en profite pour l'tenir contre, et l'faire se retourner sans quitter sa chaleur. SAns briser l'baiser, tu prend sa jambe pour la monter contre son torse, et t'enfoncer en lui en d'longs mouvements amples.
Cherchant le meilleur angle pour frapper son point d'plaisir intense.
« Si t'as mal dis le... J'veux qu'ca soit parfait pour toi. J'veux qu'tu t'perdes dans l'plaisir avec moi... » Qu'tu murmures avant de bouger d'plus en plus vite - frappant de plus en plus fort, jusqu'à ce que tu trouve c'qui va lui faire voir les étoiles, souriant fièrement avant d'venir le rendre dingue jusqu'à la délivrance.


_________________


we always find our way back to eachother


this is love :love: :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?

Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?


Emploi : Empereur depuis deux siècles.
Messages : 1037
Date d'inscription : 10/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: make me feel alive (maraël - hot) Mer 21 Mar - 1:48


Maraël
⚜️ Make me feel alive ⚜️

Il est là allongé dans son lit, dans une position extrême de soumission. Il se laisse faire, les yeux fermés et le souffle court sous les caresses qu'on lui offre. Il découvre ou plutôt redécouvre ce qu'on appelle plaisir, désir, sexe et passion. Il redécouvre quelque chose qu'il pensait connaître mais qu'il avait sous estimé. Il pensait avoir fait le tour de la passion entre deux êtres, il pensait avoir tout fait fait et tout connu mais il est obligé de reconnaître que c'était bien peu contrairement à ce qu'il découvre dans ce lit. Ou peut-être est-ce à cause de tout ce désir qu'il a accumulé pour Malaki depuis des siècles, toute cette envie en lui comme un volcan prêt à exploser, qu'on empêche de souffler en bouchant la sorte avec une immense porte en fer. Mais au bout d'un moment la porte elle cède et on découvre que les conséquences ne sont pas si horribles mais qu'elles sont plutôt agréables et qu'on pourrait y prendre goût. Il ne devrait pas penser comme cela, la petite voix de la raison lui murmure à l'oreille qu'il ne prendra pas goût à Malaki au contraire qu'il devra le repousser une fois l'instant terminé. Mais c'est dans longtemps et il n'a pas envie de se battre entre sa raison et son cœur, voilà des siècles qu'il écoute la raison et parfois elle n'a fait que le faire souffrir d'avantage. Et il en a marre de combattre ce qu'il est mais aussi ce qu'il ressent au fond de lui alors pour une fois il se laisse aller à embrasser l'homme au dessous de son corps, oubliant la petite voix et la culpabilité de ne pas être assez fort pour lutter.

« Une première fois pour tout, après tout. J'te promets que ca sera plaisant. » Il hoche la tête et le laisse faire avant de lui faire signe de remonter pour l'embrasser. Sans lui laisser le temps de refuser il le repousse pour venir se glisser au dessus de lui. Il le regarde et lui demande de lui laisser les rênes pour cet instant, il veut savourer et maîtriser parfaitement le geste. Alors il s’appuie sur le torse parfaitement dessine avant de venir faire glisser le membre dur dans son corps bouillant, avec un râle de bien être et de douleur. Enfin en lui, il pourrait se consumer maintenant que cela ne le dérangerait pas, car il sait enfin ce que c'est de se sentir complet. Après quelques secondes il se met à bouger doucement tout en venant l'embrasser, ayant besoin de se sentir plus proche de lui si c'est encore possible. « J'suis déjà accroc à toi. » Il se met à sourire doucement avant que d'un mouvement Malaki ne fasse basculer les deux corps, sans que Araël n’émette la moindre protestation. Il pousse seulement un râle plus profond que les autres lorsqu'il sent son corps être un peu plus écarté, sans que ça soit douloureux juste nouveau, inédit. « Si t'as mal dis le... J'veux qu'ca soit parfait pour toi. J'veux qu'tu t'perdes dans l'plaisir avec moi... » Il hoche la tête et vient se tendre lorsqu'il le sent s'enfoncer en lui avec plus de force. Pour la première fois c'est une vague de quelque chose qui le prend, qui grossit et qui ne cesse de prendre de l'ampleur. « Encore, recommence ça... » Qu'il murmure alors que cette chose en lui a été délicieusement frappée.

Il vient glisser sa main droite entre eux et attrape son propre membre pour venir lui imprimer le même rythme que celui de Malaki. Puis ses jambes viennent s'enrouler autours des hanches de son amant pour l'inciter à être plus violent, à venir en lui avec plus de force. Il pose sa main libre sur la nuque de son amant pour qu'il se penche et qu'il puisse lui voler un baiser qui lui fait envie. « Va y sois pas tendre... » Il peut encaisser sans problème et cette chose qui grossit en lui va le rendre fou si elle n'est pas contentée. Enfin il ferme les yeux et se laisse aller entre les coussins, se soumettant au bon vouloir de son amant. Incapable de faire autre chose que de gémir et de pousser des râles de plaisir, il se met à haleter de plus en plus fort alors que son corps se tend et que les rythme de sa main sur son membre se font plus rapides.
⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________

   

Car c'est l'amour qui tisse les liens familiaux, pas le sang.

   
   
(c)Miss Pie

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang noble est un accident de la fortune.

Le sang noble est un accident de la fortune.


Emploi : Gérant du "Heaven" & Ambassadeur des Lightwood dans les royaumes étrangers.
Messages : 904
Date d'inscription : 13/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: make me feel alive (maraël - hot) Mer 21 Mar - 23:20

Make me feel alive
@Araël S. Lightwood & @H. Malaki Hiroaki


Tu t'sens complet. Si tôt qu'il vient s'empalé sur toi, l'corps tendu dans la douleur et l'plaisir - tu t'sens complet. T'sais pas l'expliquer; Des siècles que tu rêves de ce moment, t'imaginant aussi proche de ton empereur si souvent que t'as fini par en rêver chaque nuit. Une litanie tortueuse, qui te prenait aux tripes. Incapable de voir les autres, tant tu les comparais à lui - à l'idée que tu pouvais t'en fais, aux images que tu t'étais créé d'étreintes irréelles. Tu le désirais si ardemment, que tu en étais devenu fou - il s'trouve pas un être que tu puisse aimer plus qu'Araël, t'en est persuadé. Pas un être qui t'fait succomber aux plaisirs avec autant d'facilité. Il est parfait, là, t'entourant dans sa chaleur moite, t'faisant tourner la tête. T'veux hurler - gueuler ton coeur qui bat trop fort, tes sentiments qui t'étreignent la gorge et t'empêcher d'respirer. Tu l'voudrais, mais tu as l'souffle coupé par l'angélique vision d'ton sang pur, bougeant sur tes reins pour s'combler de plaisir.
T'veux être le seul à l'rendre ivre. T'veux avoir ce pouvoir sur lui, l'dominer comme personne n'a jamais pu le faire. Tu lui as promis que tout serait parfait - tu lui as promis l'plaisir après tout. Et t'as la prétention d'être un homme d'parole.

Il est tant étroit que tu crains un moment d'lui faire mal aux moindres mouvements. Tu pourrais jouir d'juste être enserré de la sorte - c'est trop bon pour être vrai, et tes pensés disparaissent pour l'vrai plaisir que tu ressens maintenant. Il s'en trouvera jamais d'si parfait - jamais. T'en es sûr à présent que tu bouge des hanches en rythme avec lui. T'peux pas l'croire que tu le vis à présent - tu fais l'amour à l'homme dont t'es foutrement amoureux. T'souris - t'sais pas de quoi demain sera fait, sachant qu'il est pas de ton droit d'te trouver ici. Mais à c'moment précis t'en as rien à faire. A c'moment précis tu prends l'pouvoir sur ton amant - l'contrôlant pour l'rendre dingue sous tes poussées violentes. Et soudainement il t'met à faire d'adorables sons, qui t'font devenir dingues - t'es sensible, plus que tu l'as jamais été. Comme n'vivant qu'à travers lui, tes émotions qui s'font de plus en plus violentes.
« Encore, recommence ça... » T'as un rire qui t'échappe, alors qu'prenant appuie d'chaque côté d'sa tête, tu t'assurer d'frapper où il l'faut pour l'faire devenir dingue - lui faire voir des miliers d'étoiles, alors qu'le soleil au-dehors les fait disparaitre. Tu l'veux - tu veux qu'il s'sente perdre pied alors qu'tu t'enfonce en lui - encore et encore.
Soudainement y a sa main qui s'perd entre vous, et l'pompe - une vision qui t'coupe le souffle. D'le voir abandonner, la main qui va et vient sur son érection d'manière erratique, alors qu'tu disparais entre ses cuisses. Et lorsqu'il s'entoure autour d'toi t'as pas d'autres solutions qu'de venir te perdre plus proches de sa peau alors.
« Va y sois pas tendre... » T'grogne - avant d'perdre le contrôle. S'il veut pas que tu sois pas tendre, tu t'retiens plus d'le prendre aussi violemment qu'tu le veux.
« J'aime - t'avoir comme ca. Pour moi - juste pour moi. » Qu'tu gémis contre sa peau, t'laissant aller à l'embrasser, la suçotant pour tenter d'y laisser une marque à défaut d'pouvoir la mordre comme tu l' voudrais. Tu t'retiens assez pour cela - c'la seule chose que tu te retiens d'faire. Outre ca - tu frappe dans son intimité aussi violemment que tu l'peux, faisant mouvoir le lit à chacun d'tes coups - tu veux t'perdre. Ton sexe devient douloureux en lui, et brûlant, sentant l'point de non-retour s'former dans ton bas ventre, alors qu'tu souffle plus - « T'es magnifique, bordel - tellement magnifique je - j'vais... » T'veux pas - t'veux pas venir sans qu'lui se soit libéré entre vous, et t'veux le voir qui s'mette à jouir pour toi. Pour toi - alors tu t'redresse juste pour l'regarder dans les yeux.
« J'veux te voir jouir, avec moi - j'vais venir, Araël je - je viens. » T'peux pas - t'peux pas te contenir plus alors qu'il s'trouve si insolent et magnifique. Alors qu'il s'touche pour toi, gémissant sous tes coups d'reins. Alors qu'tu le possède si étroitement- comme tu l'as rêvé. Comme dans tes foutus fantasmes - tu sens l'plaisir qui devient un feu ardent, alors qu'tu te libère dans un dernier coup d'hanche donnée. Tu jouis - tu jouis dans un cri qui s'répercute contre toi, ton corps s'tendant sous l'effet dévastateur de l'orgasme. Il est à toi. Il est à toi. T'souris contre sa peau, alors qu'ton corps lâche, et que tu t'effondre sur lui.
« Merlin - t'es délicieux... »  Ronronne-tu contre lui - vos deux corps nus, recouverts d'son plaisir s'faisant qu'un pour ce moment d'paresse qui t'laisse rêveur encore. « T'as aimé ? »

_________________


we always find our way back to eachother


this is love :love: :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?

Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?


Emploi : Empereur depuis deux siècles.
Messages : 1037
Date d'inscription : 10/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: make me feel alive (maraël - hot) Ven 23 Mar - 22:09


Maraël
⚜️ Make me feel alive ⚜️

Il est complètement laissé à l'abandon dans les bras de son amant, nouvel amant et il espère que ça ne sera pas la dernière fois qu'il aura le privilège de le découvrir, de le goûter. Il a tellement refoulé que si il devait maintenant lui dire que ça ne se reproduira plus, car ce n'est pas convenable alors il n'est pas sur d'être capable de s'en passer. Il a touché cette peau, il en a la saveur sur sa langue et il pourrait devenir fou si on lui annonçait que cette première fois restera unique et qu'il ne doit rien espérer de plus. Il sent bien dans les gestes de Malaki que lui aussi n'est pas prêt de le laisser partir mais Araël a appris avec le temps que l'on peut se tromper, que l'on peut s'oublier un instant et désirer quelque chose si fort qu'on se persuade qu'il nous est vital. Et qu'une fois que l'instant est passé, l'envie s'en va aussi et on ne ressent plus le besoin de recommencer même qu'une fois. C'est aussi pour cela qu'il a eut si peur, qu'il craignait tant de céder, pour ne pas risquer de voir Malaki lui dire que son besoin est passé et qu'ils vont en rester là. Il prend le risque et puis tant pis, il aura au moins donné ce qu'il pouvait sans compter, si son cœur doit être broyé alors il assumera la tête haute.

« J'aime - t'avoir comme ca. Pour moi - juste pour moi. » « A toi... Totalement à toi... » Qu'il parvient à murmurer entre deux râles avant de venir voler un baiser à son amant, bougeant contre ses lèvres pour échanger un baiser plus passionnel encore. Et rapidement ses râles se perdent dans la bouche de Malaki alors qu'ils se transforment en petit hurlements de plaisir, alors que la vague monte encore et encore. D'abord dans ses hanches, elle vient ravager son ventre qui se contracte et bientôt c'est son esprit qui se fractionne en deux et il n'est plus capable de penser à autre chose qu'à ce corps qui ravage le sien, à ce membre qui bouge délicieusement et vient frapper en lui sans douceur. A cette douleur parfaite, si bonne alors qu'il aurait pensé que ce serait plus désagréable. Il ne voit que Malaki, ne veut que lui, ne sent que lui alors qu'il se tend de plus en plus et que sa main se pose sur son épaule pour la serrer, à mesure que ça monte.

Il vient lui murmurer qu'il est magnifique mais déjà Araël n'entend pas, il a simplement l'esprit scindé en deux et ses cris se répercutent au bruit du lit venant claquer contre le mur derrière. « J'veux te voir jouir, avec moi - j'vais venir, Araël je - je viens. » « Viens Malaki, viens en moi... » Qu'il lui murmure en venant embrasser son cou, sa peau, ses épaules, chaque coins qu'il peut atteindre. Et lorsqu'il l'entend hurler il se tend aussi, faisant tomber les barrières qu'il retenait pour ne pas venir trop vite. La jouissance le foudroie dans un éclair lumineux alors qu'en un instant il ne voit plus rien, il se tend simplement avant de retomber dans le lit, à bout de souffle et l'esprit en feu. Il accueille sur lui le corps de son amant pour lui accorder un peu de repos dans une étreinte tendre et affectueuse. « Merlin - t'es délicieux... » « Et toi tu es beaucoup trop doué... » Qu'il lâche dans un souffle avant de le repousser pour qu'il retombe sur le dos. Là il attrape un tee-shirt laissé là, venant faire disparaître les traces de leur plaisir avant de venir se couler sur le torse de son amant. Il pose sa tête là où son cœur devrait battre et pendant un instant il écoute simplement sa respiration régulière. « T'as aimé ? » Il sourit et relève la tête pour le regarder. « A ton avis ? Et toi ? » Qu'il répond d'une autre question avant de venir embrasser la peau offerte. Puis il se hisse sur un bras et observe le corps de son amant nu. Chacun des muscles qui sort sur son torse, chaque veine, chaque grain de beauté. « Tu es tellement beau... » Qu'il laisse échapper dans un murmure alors que sa main droite vient se glisser sur le torse et que du bout des doigts il retrace chacun des muscles, en se mordillant la lèvre alors qu'une idée s’impose dans son esprit. Tout ceci lui a appartenu l'espace d'un instant et avec de la chance ça ne sera pas le seul. « Tu voudrais rester un peu ? Enfin tu n'es pas obligé... Ca ne t'engage en rien. » Qu'il dit en posant sa main sur le torse et en fermant les yeux, feignant d'être sur de lui mais en réalité il craint déjà de l'entendre lui dire qu'il va le laisser seul pour le reste de la nuit.
⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________

   

Car c'est l'amour qui tisse les liens familiaux, pas le sang.

   
   
(c)Miss Pie

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang noble est un accident de la fortune.

Le sang noble est un accident de la fortune.


Emploi : Gérant du "Heaven" & Ambassadeur des Lightwood dans les royaumes étrangers.
Messages : 904
Date d'inscription : 13/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: make me feel alive (maraël - hot) Sam 24 Mar - 16:43

Make me feel alive
@Araël S. Lightwood & @H. Malaki Hiroaki


T'as l'esprit coloré de mille couleurs - t'sais plus voir le monde autour, entièrement tourné vers ton amant. Le possédant avec passion et douceur, avec rage et désire. T'es plus toi-même - t'es complet, entier, t'es plus que sensations, et te perds dans les murmures et les gémissements d'Araël. T'pouvais pas imaginer ce moment - ce moment de perdition avec l'homme que t'aime depuis si longtemps. T'y a pensé, tu l'as fantasmé, avec romantisme et peut être trop de convenu. De conventions - tu as pensé à te déclarer, sous les lueurs des étoiles, durant une danse au milieu des falaises, et simplement le voir te revenir et t'avouer qu'il t'aime tout autant. T'pouvais attendre - pensais-tu - comme tu étais immortel. Mais l'immortalité n'te rend pas invincible, et t'as le sentiment de devoir courir après le temps pour plus t'empêcher de vivre comme tu l'entends.
« Viens Malaki, viens en moi... » Tu t'abandonnes, n'existant plus hors des bras de cet homme - tu t'abandonne, hurlant son nom comme il hurle sa libération. Vous venez, dans une orgasme qui t'fait tourner la tête. Epuisé - pas rassasié pour autant - t'reste contre lui un moment. T'sens ton érection disparaissant dans les effluves du plaisir. Et quand ton amant bouge, tu peux pas t'empêcher un grognement de frustration - sans avoir la force de le faire revenir vers toi ou de le retenir. Cependant t'es rassuré de le voir simplement prendre un vêtement pour nettoyer l'évidence de vos activités - adorable - et ca t'fait naitre un sourire sur les lèvres. Rêveur, attendri - amoureux.

T'es un livre ouvert, écrit en lettres capitales, et y a pas moyen que cet homme ne te fasse pas naitre des sentiments que t'as pas été capable de faire disparaitre. Au contraire, ton coeur s'évertue à t'rendre plus obsédé encore. Et comme t'es pas capable de détacher ton regard de son corps nu et offert, tu le lâche pas des yeux, suivant les courbes de chaque muscles, et chaque cicatrices.
« Et toi tu es beaucoup trop doué... » T'souris, un rire t'échappant alors que tu t'allonge sur l'côté pour lui faire face. Une intimité que tu voudrais n'jamais avoir à quitter - soudainement l'idée t'traverse que tu vas perdre ca. Que c'tait qu'une nuit, une folie passagère, et qu'après... Qu'après il te mettra à la porte d'sa chambre, reprendra son comportement indifférent à ton égard. Et t'es pas sûr d'pouvoir l'accepter. T'pas sûre de pouvoir vivre avec ca.
« Trop, j'en doute. J'me débrouille bien dirons-nous. » Qu'tu réponds en ravalant tes sentiments, t'préférant jouer avec un air détaché. Et moqueur - ou rieur. T'sais pas comment tu veux t'comportement, l'désir d'être proche de lui une fois encore t'rendant presque insatiable. T'voudrais l'avoir contre toi, t'assurer que tu le perdras pas. Jamais.
L'silence est presque insupportable - alors t'tente de te rassurer, t'trouver des questions même stupides pour être certain qu'il regrette pas. Et quand son beau regard s'fige dans le tiens tu y vois rien d'plus qu'une lueur d'plaisir.
« A ton avis ? Et toi ? »
« Mes gémissements étaient pas assez évidents peut être ? T'devrais trouver le moyen d'me faire hurler... » Qu'tu réponds avec un sourire en coin - prétextant d'pas avoir envie d'une excuse pour trouver le moyen de rester plus encore. Et alors qu'il te parcours du regard sans la moindre gêne, tu fais de même - tes mains glissant sur son torse pour y dessiner des arabesques.
« Tu es tellement beau... » Tu t'sens frémir sous ses gestes et ses regads, ton excitation simplement éveillée par sa proximité. Huit siècles que tu n'peux que rêver de ce moment, et s'il doit disparaitre et s'rendre éphémère, alors tu n'vas pas rester sage. Il y a une éternité que tu l'es - c'trop pour le rester.
« Est-ce que tu t'es vu ? »  Qu'tu demande en arquant un sourcil, avant de t'approcher encore, glissant tes lèvres dans son cou pour inspirer son parfum, et venir embrasser sa peau. Ton corps trouvant le moyen de se frotter son le sien, tes bras l'entourant dans une étreinte douce - pour l'moment. Bien qu'elle n'ait rien de sage.
« Tu voudrais rester un peu ? Enfin tu n'es pas obligé... Ca ne t'engage en rien. » Tu t'fige - tu t'fige comme tu sais pas comment comprendre cela. T'engager à rien, ca sonne comme une condamnation plutôt qu'une libération. T'voudrais - plutôt - que ca t'engage. Qu'ca vous engage tous les deux. T'voudrais qu'il te supplie de rester, mais il l'fait avec tellement de retenu qu'tu te demande s'il le veut vraiment. T'sais pas - t'sais pas , et tu te recules, avec un air peut être plus perdu que tu le voudrais. T'es pas bon pour cacher tes émotions quand tu t'rends si vulnérable dans les bras d'un autre. Bien qu'en réalité t'ai jamais été si vulnérable avec qui que ce soit.
« J'me sens pas obligé je... J'pensais... »  Alors ca t'frappe - que c'tait passager pour lui. Qu'sans doute t'es un parmi d'autres. Des amants il en a déjà eut, t'es bien placé pour le savoir. Et t'es juste devenu l'un d'eux. Alors - alors quitte à n'être qu'une journée, autant la rendre mémorable. « J'pensais que tu m'ferais visiter un peu les appartements royaux. J'ai entendu parler d'une salle de bain immense. Et j'pense que tu peux faire avec un bain en agréable compagnie hm ? » 


_________________


we always find our way back to eachother


this is love :love: :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?

Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?


Emploi : Empereur depuis deux siècles.
Messages : 1037
Date d'inscription : 10/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: make me feel alive (maraël - hot) Lun 26 Mar - 2:09


Maraël
⚜️ Make me feel alive ⚜️

C'est le calme après la plus violente des tempêtes qui a traversée son corps. Il en a l'esprit retourné et les sens en éveil, il a l'impression qu'il sent et ressent tout en triple voire plus, comme si il avait pris un produit pour avoir des sens plus développés encore. Pas qu'il en manque, avec ses capacités il est déjà capable de capter des choses à plusieurs mètres de distance. Mais là c'est encore plus violent, c'est comme si il était connecté à l'homme dans son lit et qu'il avait eu un manque en lui, manque seulement apaisé par la présence qu'il avait dans son corps il y a quelques secondes. Et il profite simplement, le sourire flottant sur sa bouche rose et l'esprit calme, apaisé, si son cœur pouvait battre nul doute qu'il serait au ralenti là tellement il se sent flotter sur une nuage. Il a l’impression qu'il a tout oublié, le pire et le meilleur et qu'il ne reste que la présence de Malaki dans son monde, son univers. Alors il se laisse aller sur le côté pour le regarder lui aussi et lui sourire, le trouvant tellement beau avec ces quelques paillettes qui colorent le coin de son visage, en plus de cette substance colorée qui fait briller ses joues de plusieurs couleurs étincelantes. Il est beau et il a été à lui l'espace d'un instant peut-être, mais assez pour que l'envie de recommencer se fasse sentir. Il a un goût de reviens-y Malaki et l'empereur n'est pas sur et certain que ça soit une bonne chose. Comme un gamin qui ne veut plus se passer de sa sucrerie préférée, il voudrait encore avoir le droit d'y goûter sans que la petite voix ne lui murmure que c'est mal, prohibé voire même qu'il devrait mettre le haut là dés maintenant.

« Mes gémissements étaient pas assez évidents peut être ? T'devrais trouver le moyen d'me faire hurler... »
« J'le trouverais et ce sera encore meilleur que là. » Qu'il dit dans une promesse muette avant de lui avouer qu'il est magnifique et de sourire à la question reposée en retour. Il hausse les épaules, non il ne se voit pas et de toute façon il s'en moque, tant qu'il est beau dans le regard de l'Asiatique alors c’est tout ce qu'il demande.

Sauf qu'il parle encore une fois trop vite et aussitôt il le voit se figer, comme si un bout d'argent avait été posé sur sa peau sensible. Araël se mord l'intérieur de la joue et va pour s'excuser, pour rattraper ce qu'il a dit trop vite mais il est coupé par son amant. « J'me sens pas obligé je... J'pensais... » « J'suis heureux si tu restes. J'voudrais pas te forcer... J'veux dire tu n'es obligé de rien, j'te forcerais jamais à rien. » Qu'il dit en venant le chercher lui et en s'approchant, car il refuse de le voir s'éloigner après un moment aussi délicieux, parfait, exceptionnel. Il le refuse, il en a déjà mal aux mains de ne pouvoir le toucher comme il le voudrait alors l'idée qu'il s'éloigne c'est trop lui demander là. « J'pensais que tu m'ferais visiter un peu les appartements royaux. J'ai entendu parler d'une salle de bain immense. Et j'pense que tu peux faire avec un bain en agréable compagnie hm ? »  Il laisse un sourire fleurir sa bouche alors qu'il s'approche. « Mais qui est l'agréable compagnie, hm ? » Et il se relève aussitôt pour éviter le regard outré et sans doute le coussin envoyé aussi vite. Il se lève pour rejoindre la salle de bain, nu et glorieux, magnifique et exhibant ses tatouages qui recouvrent sa peau blanche, ceux qui en font de même avec le corps de son meilleur ami et frère de cœur. Celui qui a vécu autant que lui et qui a les même marques sur sa peau.

Une fois dans la salle de bain il allume les robinets d'eau bien chaude et rajoute une belle dose de savon au bois de cèdre, car c'est son odeur préférée mais c'est aussi celle qu'il trouve la plus agréable. Là il sort deux serviettes qu'il pose dans un coin avant de retourner dans sa chambre. Il s’approche d'un petit frigo personnel qui lui sert de garde manger pour les soirs où il n'a pas envie de voir débarquer un serviteur. Puis il attrape une grande poche de sang O- et verse le tout dans une carafe qu'il fait réchauffer dans un micro onde. « Ce que tu vois te plaît ? » Qu'il demande en sentant un regard particulièrement insistant sur ses fesses. Il sourit et tourne sa tête pour observer son amant et se mettre à rire. « Plutôt bien chaud ou légèrement tiède ton sang ? » Qu'il demande avant d'arrêter le micro onde après la réponse et de sortir deux verres qu'il remplit d'une belle dose. « Tu m'suis ? » Et sans attendre il rejoint la salle de bain, pour venir se couler dans l'immense baignoire presque pleine après avoir posé les verres sur une table non loin de lui.
⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________

   

Car c'est l'amour qui tisse les liens familiaux, pas le sang.

   
   
(c)Miss Pie

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang noble est un accident de la fortune.

Le sang noble est un accident de la fortune.


Emploi : Gérant du "Heaven" & Ambassadeur des Lightwood dans les royaumes étrangers.
Messages : 904
Date d'inscription : 13/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: make me feel alive (maraël - hot) Lun 26 Mar - 23:11

Make me feel alive
@Araël S. Lightwood & @H. Malaki Hiroaki


Y a pas de meilleurs instants que celui-ci - alors que comblé et satisfait, tu t'retrouve à faire face à Araël. Et il t'a jamais semblé plus beau qu'à cet instant, le sourire au visage et les yeux brillants de plaisir. Magnifique - ses cheveux défaits hurlent au sexe, et t'as l'seul désir d'y mettre la main pour les défaire plus encore. Tu veux le toucher encore - tu cesserais jamais de le toucher si tu le pouvais. Tu voudrais n'pas avoir à le quitter, rester à ses côtés et t'oublier encore dans son étreinte. A la simple idée de pouvoir être proche, intimement, une fois encore, tu sens l'excitation te faire durcir encore.
« J'le trouverais et ce sera encore meilleur que là. » Le plaisir sonne comme une promesse à tes oreilles, et tu peux pas détourner ton regard quand il te parle ainsi. Pas quand ca t'fait naitre de séduisantes images que t'as envie de voir en réalité. A présent que t'y a gouté t'es rendu obsédé - t'es pas sûr de vouloir un jour quitter cette chambre. En réalité - t'pense plus pouvoir le quitter lui. T'as eut à coeur de l'éviter pour être certain de pas y succomber. Mais avec la mort qui t'semble partout depuis la disparition d'Elysium, tes convictions n'sont plus grands choses. Et l'avoir contre toi, t'as empli d'plus de vie que le reste ces derniers temps.

Sauf qu'il t'veut pas tant que cela - un temps, un passage, éphémère, qui t'fait froncer les sourcils et t'fait perdre la tête un moment. Ou l'esprit - t'sais comment tu dois le prendre, mais ca sonne comme la promesse d'un flirt passager. Sauf que tu veux tout sauf cela avec l'Empereur - t'es peut être sensible de fait à chaque changement sur son visage, comme la panique qui laisse place à quelque chose de plus doux.
« J'suis heureux si tu restes. J'voudrais pas te forcer... J'veux dire tu n'es obligé de rien, j'te forcerais jamais à rien. »
« J'serais heureux d'rester. » T'finis par répondre sans le laisser se justifier plus. T'sais pas comment le comprendre, mais t'es heureux d'entendre qu'il te veut avec lui. Qu'il te force pas - juste. T'as l'option de sortie - mais tu veux pas la prendre. « En tout cas aussi longtemps qu'tu me le permettras. » T'ajoute avec un sourire en coin - avant que d'autres idées te viennent, comme celle d'un bain. T'sais que les appartements royaux sont incroyables. T'avais déjà parcouru ceux d'Elysium - évidemment - mais jamais ceux d'Araël. Et il est l'empereur après tout, alors tu t'attends à voir d'belles choses à ses côtés. Et t'es content d'le voir qui se redresse sans cacher sa nudité.
« Mais qui est l'agréable compagnie, hm ? » T'es surpris - et joue à l'effaré en lançant un coussin qui termine conter le mur sans le toucher, parce qu'il fuit vers la salle de bain - tu le devine. Tu lâche un rire à sa question, sans pour autant y répondre. Pour le moment.

T'entends l'eau qui se met à couler, alors que t'es encore allongé dans les draps, te sentant pas l'envie de bouger. Araël se trouve partout autour de toi - son parfum qui t'semble si familier, et que tu redécouvre parce que t'en as jamais été si proche auparavant. T'as envie de t'y abandonner encore - et quand il revient dans la pièce tu manque pas de spectacle de sa parfaite nudité, ou de ses fesses rondes et craquantes.
« Ce que tu vois te plaît ? »
« C'pas mal en effet. » T'réponds avec un sourire en coin. Vengeance puérile pour la farce plus récente. Et alors qu'il s'occupe d'vous préparer des verres de sang, tu t'lève à ton tour avec ta grâce féline pour t'placer pas loin de lui, frôlant son épaule alors qu'il met les tasses pour les réchauffer.
« Plutôt bien chaud ou légèrement tiède ton sang ? »
« Brûlant... »  T'murmures avant de faire demi-tour, regardant plutôt chaque recoin de la pièce, en attendant qu'il termine de vous préparer vos tasses. T'pensais pas qu'un empereur aimait faire les choses lui-même, mais t'as pas à coeur de les faire pour lui - c'est agréable d'être ainsi avec Araël. D'pas sentir le poids de la hiérarchie, et d'avoir l'sentiment d'être égaux. T'veux pas penser à plus tard - pour l'moment tu profite juste de lui. Lui et toi - ensemble.
« Tu m'suis ? » Tu l'vois qui disparait de nouveau dans la salle de bain, et t'fais ton chemin pour le suivre. Il pose vos verres et entre dans la baignoire, où t'es pas long avant de le rejoindre - immense. Bien assez pour vous deux, mais t'préfère te coller à lui. Et alors que t'es jambes viennent d'chaque côté de son corps, t'pose tes mains sur ses épaules, et t'penche pour l'embrasser à nouveau. Cette fois tu prends ton temps pour être tendre - demandant l'accès à sa bouche pour un baiser langoureux sans être vorace. T'veux le gouter en prenant tout l'temps que tu pourras.
« Brûlant, comme j'aime. Dis moi c'que tu veux... »



_________________


we always find our way back to eachother


this is love :love: :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?

Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?


Emploi : Empereur depuis deux siècles.
Messages : 1037
Date d'inscription : 10/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: make me feel alive (maraël - hot) Ven 30 Mar - 1:32


Maraël
⚜️ Make me feel alive ⚜️

Il sent qu'il passe proche de dire une bêtise et par chance, Malaki ne le relève pas. Il lui répond simplement qu'il ne se sent pas obligé de rester et aussitôt Araël sent un petit sourire naître sur sa bouche alors qu'il hoche la tête et pousse un soupir. Serein, plus calme, il aime entendre son amant lui dire des choses comme ça, ça lui donne l'impression que tout n'est pas impossible et qu'ils ne vont pas être qu'une nuit pour l'un et l’autre. Une simple nuit de débauche et de luxure, ce n'est pas cela qu'il veut être mais il est prêt à tout devenir pour que Malaki reste encore un peu plus longtemps auprès de lui. C'est dire à quel point il a refoulé toute cette envie pour la laisser exploser maintenant qu'il l'a dans son lit chaud. « En tout cas aussi longtemps qu'tu me le permettras. » « Longtemps alors. » Qu'il dit avant de se lever et d'aller préparer de quoi boire un coup tout en dégustant un bain bien chaud. Il sourit lorsque son amant lui dit qu'il aime son sang brûlant, se retenant de lui rétorquer qu'il n'y a pas que son sang qu'il aime ainsi mais il ne dit rien, il se contente de simplement rire dans sa barbe tout en terminant sa préparation. Une fois fait il se dirige vers la salle de bain et vient s'allonger dans la baignoire pleine où flotte une agréable odeur de savon et de propre. Il en pousse un soupir en fermant les yeux, alors qu'il sent chacun de ses muscles se détendre aussitôt.

Son amant le rejoint et s'installe derrière lui avant de venir l'embrasser d'un baiser très doux, plein de chaleur et de sensualité alors que Araël vient se coller plus fort contre lui pour prolonger l'instant. Il ne veut pas tout de suite quitter son étreinte alors il glisse ses mains là où il peut et le tient un peu contre lui, avant de le laisser s'installer. Là il vient poser son dos contre le torse de son amant et pousse un soupir. « Brûlant, comme j'aime. Dis moi c'que tu veux... » Qu'il lui demande alors que Araël se tourne et vient jouer de ses épaules, avec un sourire amusé. « Je ne dirais pas non à un délicieux massage, si tu tiens vraiment à me faire plaisir... » Qu'il dit avant de se retourner et d'allonger son corps sur celui de son amant. Il vient le regarder alors que sa main droite se glisse sur les abdominaux de Malaki, sur ses cuisses, remonte jusqu'à son visage avant de refaire le même chemin.

« Toi dis moi ce que tu veux... » Et il penche sa tête pour embrasser le corps de son noble, partout où il peut atteindre la peau et où il n'y a pas d'eau. Il se permet aussi de mordiller un des abdos qui lui fait envie, sans le faire saigner tout de même et sans goûter son sang. Puis sa bouche remonte sur les tétons qu'il cajole un moment en passant sa langue dessus plusieurs fois, pour les voir durcir avec un sourire sur les lèvres. « Alors comme ça c'est une zone érogène ? » Qu'il murmure en sentant contre son ventre, un membre fort et viril se dresser petit à petit. Sa main vient se glisser dessus et non sans observer les réactions de son amant, il commence à passer sa main sur le membre pour le caresser, sans le saisir pour autant. Ses joues jouent sur la peau et découvrent cette zone qu'il n'a pu que toucher à peine tout à l'heure, alors que la passion leur a fait perdre la tête et qu'ils ont oubliés de réellement se découvrir.
⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________

   

Car c'est l'amour qui tisse les liens familiaux, pas le sang.

   
   
(c)Miss Pie

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang noble est un accident de la fortune.

Le sang noble est un accident de la fortune.


Emploi : Gérant du "Heaven" & Ambassadeur des Lightwood dans les royaumes étrangers.
Messages : 904
Date d'inscription : 13/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: make me feel alive (maraël - hot) Dim 1 Avr - 1:54

Make me feel alive
@Araël S. Lightwood & @H. Malaki Hiroaki


« Longtemps alors. » Tu t'laisse attendrir par son regard - un temps tu pense que tu pourrais croire que c'est pour l'éternité qu'il te voudrait là. Que tu pourrais y trouver ta place, dans l'lit de l'Empereur. Dans l'lit - pas seulement. Pour être parfaitement honnête tu voudrais pas que cela, bien qu'y gouter te comble parfaitement. Tu savais qu'il serait exquis sous tes coups d'hanches - mais c'était plus que cela encore. L'extase n'est pas si parfaite - Araël Lightwood l'est sans conteste. Tu peux pas ôter ton regard d'son corps qui s'dévoile quand il quitte les draps pour préparer d'quoi vous contenter dans un bain. Et tu manque aucun détail - tu peux pas, tu le veux pas. Tu veux t'rassasier de son corps, et t'sais que tu le seras jamais à la fois. Ton coeur pourrait s'mettre à battre trop fort, trop vite - t'sais qu'il s'trouve dans les mains immenses de l'empereur, et qu'à présent l'pouvoir qu'il a sur toi n'a plus de limite. Il fait de toi ce qu'il veut, et t'es heureux de lui laisser le contrôler.
Sauf qu'il l'ignore sans doute, et que t'es trop lâche pour l'dire - ou bien trop perdu dans tes sensations délicieuses ce soir.

T'en veux plus - t'glissant dans l'eau, rapidement tu trouve ta place autour du corps de l'Empereur. Tu l'entoure de ta chaleur, trouvant une position confortable sur lui, ses mains t'caressant et les tiennes trouvant agréable de venir se réfugier sur ses épaules. Tu t'perds dans son regard, l'désire t'échauffant de nouveau, et dans l'eau tu as le sentiment de tout mieux ressentir. De glisser autant sur lui qu'sur les bulles de savon - tu t'laisse fondre dans les sensations pour n'être plus que cela. Sensations, sensations. T'sens son regard qui t'réchauffe, ses mains qui t'parcourent, sa bouche qui t'cherche et te taquine. Sa langue dansant contre la tienne dans un combat pour une domination que t'es ravi de lui laisser pour l'moment. Pour lui donner ce qu'il désire.
« Je ne dirais pas non à un délicieux massage, si tu tiens vraiment à me faire plaisir... »
« J'vis pour te combler de plaisir. »  T'murmures avant que de te mettre à le masser - alors - restant dans ta position pour passer tes mains sur ses muscles endoloris, passant contre son cou, et remontant dans ses cheveux pour lui masser l'cuir chevelu. T'sais comme il est aisé de lui faire perdre sa tension de la sorte. Alors tu prends l'temps de le détendre ainsi, avant qu'ton corps se mette à bouger d'lui-même, frottant tes hanches contre les siennes, te sentant rapidement qu'tu réagis à cette proximité. T'es dur de nouveau rapidement - et t'sens qu'il est pas dans un meilleur état que le tiens.
« Toi dis moi ce que tu veux... » Tu gémis, alors qu'il vient t'explorer, les dents agissant sur ta peau découverte hors de l'eau. Ton corps, ton ventre, tes abdominaux, ton téton qui s'pointe, et t'es gémissements qui envahissent la pièce. « Toi... J'veux rien d'moins que toi... »  Ton murmure s'perd, alors que tu t'accroche à sa tête, accompagnant ses mouvements sur ton torse qui s'font de plus en plus lents, délicieux, mais tortueux. Tu bouge encore, les hanches s'faisant de plus en plus rapides. « Alors comme ça c'est une zone érogène ? »
« Tu l'ignorais ? » Qu'tu demande bien que haletant contre le corps et les caresses de ton amant. Tu aimes à être à sa merci, à le laisser te découvrir de la sorte. « Comme l'cou, aussi... Derrière l'oreille... Les côtes... »  t'récites en essayant d'te souvenir de chaque recoins qui t'font perdre la tête - le cou étant sans doute celui où t'es l'plus sensible. « L'sexe assurément. » T'grognes alors qu'le tiens se colle contre son ventre, et que tu continue d'bouger avec plus d'langueur contre lui - sentant qu'son erection est entre tes fesses, et bougeant pour l'rendre plus dur encore.

« J'veux te sentir, entièrement. »  Qu'tu murmures finalement à ton oreille alors que tu t'penche pour embrasser là - dans cette zone érogènes - descendant vers son cou, où tu grignottes la peau sans la faire céder - bien qu't'es canines sortent d'elles mêmes quand t'as l'désire qui t'faire tourner la tête.



_________________


we always find our way back to eachother


this is love :love: :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?

Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?


Emploi : Empereur depuis deux siècles.
Messages : 1037
Date d'inscription : 10/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: make me feel alive (maraël - hot) Lun 2 Avr - 3:04


Maraël
⚜️ Make me feel alive ⚜️

« J'vis pour te combler de plaisir. » Il ne répond que d'un sourire charmeur et plein des sous entendus, tout en laissant échapper un petit rire. Il le reocnnaît là son noble, qui lui répond cela ave une voix lourde de sens. Et chaude, terriblement chaude, comme ses baisers posés sur le cou de l'empereur qui en gémissait de plaisir il y a encore dix minutes. Mais il secoue sa tête pour chasser ces images, car il veut garder un minimum d'esprit afin de rendre la pareille à son amant. C'est qu'il n'a pas eu le temps avec tout cela, de le découvrir comme il le voulait et pourtant ce corps bien taillé lui donne envie. Il veut l'apprendre, le découvrir et le redécouvrir encore et encore, épouser chaque coins de Malaki et pouvoir le dessiner les yeux fermés lorsqu'ils ne seront pas ensemble. « Toi... J'veux rien d'moins que toi... » Il sourit et vient se relever pour l'embrasser et enfin découvrir ce corps, cette peau douce et légèrement halée. Parfait, alors que ses abdos lui donnent envie de les mordre les uns après les autres. Mais ses crocs restent à leur place alors qu'il lèche la peau et joue avec sa langue dessus, assez pour l'entendre râler son amant. « Tu l'ignorais ? » « Bien-sûr. » Qu'il répond dans un soupir d'envie avant de venir lui quémander un long baiser. Lorsque c'est fait il reprend sa danse sur le corps, apprenant chaque parcelle parfaitement dessinée. « Comme l'cou, aussi... Derrière l'oreille... Les côtes... » Et sa bouche lâche le cou pour remonter jusqu'à l’oreille droite, il l'embrasse derrière et vient jouer avec son lobe alors que ses mains caressent les côtes offertes. « L'sexe assurément. » Il lâche un petit rire alors qu'il sent pressé contre son ventre le membre dur de son amant. « Impatient. Mais pas encore, bientôt... » Qu'il murmure alors que ses mains glissent sur les fesses qu'il malaxe un bon moment, avant qu'un doigt jouer ne se glisse entre elles pour venir titiller l'entrée charnue.

Mais son amant se penche et vient embrasser son corps lui aussi, laissant à Araël un peu de place pour venir délicieusement le préparer. « J'veux te sentir, entièrement. » « Alors remonte et laisse moi t'offrir le meilleur. » Qu'il dit en venant l'attraper par l'épaule pour qu'il viennent se mettre au dessus de lui. Et il le prépare encore avec douceur, guettant la moindre douleur sur le visage de son amant. Lorsque Malaki semble faire preuve d'impatience il l'attrape par les fesses et vient le positionner au dessus de son membre. Lentement mais fermement il le fait glisser au dessus de son corps, forçant l'antre offerte de son amant. Une fois placé il lui laisse le temps de s'habituer et ouvres les yeux, qu'il avait fermés, pour observer Malaki. « Tout va bien ? » Murmure Araël avant de venir attraper sa bouche dans un baiser passionnée, plein d'envie et de tendresse. « C'est tellement bon d'être en toi Malaki... » Qu'il rajoute avant de fourrer sa tête dans le cou de son amant pour profiter de sa chaleur.
⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________

   

Car c'est l'amour qui tisse les liens familiaux, pas le sang.

   
   
(c)Miss Pie

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang noble est un accident de la fortune.

Le sang noble est un accident de la fortune.


Emploi : Gérant du "Heaven" & Ambassadeur des Lightwood dans les royaumes étrangers.
Messages : 904
Date d'inscription : 13/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: make me feel alive (maraël - hot) Lun 2 Avr - 17:59

Make me feel alive
@Araël S. Lightwood & @H. Malaki Hiroaki


Tu peux pas ignorer la chaleur qui t'saisit, et t'embrase. Tu peux pas ignorer ses mains qui te parcourent, ou sa nudité impudique. Tu peux pas en décrocher les yeux, parce que tu as rêvé de ca durant des siècles. Tu as rêvé de pouvoir le toucher, l'embrasser, le caresser. Tu vis l'moment comme un rêve, un fantasme qu'tu savoure pour toute éternité. Tu n'veux pas en manquer une miette, vivant cet instant pour n'rien oublier. Tu veux pas - si ca doit n'être qu'une fois, qu'elle dure pour toujours, c'est tout ce que tu veux. T'es pas capricieux - mais pour une fois t'veux penser à toi. T'veux penser que tout ce que tu rêves c'est le rendre heureux. T'abandonner dans les bras d'ton Empereur que t'aime plus qu'le reste du monde. Y a plus rien autour, qu'lui et l'eau chaude qui fait des bulles autour d'vos corps accolés. Il t'découvre, te faisant arquer d'plaisir contre ses caresses, et tu lâche un rire quand il s'étonne de trouver ce qui t'rend fou.
« Bien-sûr. »  T'lâche un rire, avant de te serrer plus encore contre lui - savourer l'impression d'sa virilité dur contre le bas de ton ventre. Et tu geins d'plaisir à le savoir si dur pour toi. « T'as plus qu'à découvrir ce qui me rend dingue alors. » Propose-tu plutôt, avant d'lui présenter les zones érogènes que tu connais sur le corps. T'as pas eut tant d'amants que cela, mais assez pour découvrir les joies d'érotiques découvertes par les mains et les langues. Tu voudrais faire ca pour Araël mais l'eau t'en empêche. Sans doute plus tard - tu doute pas d'pouvoir le convaincre de te laisser le découvrir, l'apprendre par coeur.
« Impatient. Mais pas encore, bientôt... »  Tu frémis d'impatience - tu peux pas le cacher que tu veux le sentir. Pas alors qu'il est si dur contre toi, et que tu as du mal à penser autrement qu'avec son érection douloureuse. « J'ai fait preuve de trop de patience déjà... » T'soupire contre sa bouche, alors que ses mains s'font plus impudiques sur tes fesses. Et tu voudrais l'sentir, l'avoir déjà en toi qui t'exige comme sien; Tu veux qu'il te possède comme tu l'prenais plus tôt - tu t'sens vide soudainement, et t'peux pas l'accepter plus longtemps.

« Alors remonte et laisse moi t'offrir le meilleur. »  T'es bien trop heureux d'te soumettre, alors qu'ses doigts vont et viennent dans ton étroitesse, et que tu t'tiens sur les bords de la baignoire, t'assurant de lui laisser assez d'place pour faire d'toi tout ce qu'il veut. Les mouvements s'font lents, tortueux, mais délicieux - et tu veux qu'ils durent longtemps. Ton sexe contre ton ventre s'durcit encore, et rapidement t'es plus que gémissements et râlements contre ton Empereur qui semble bien trop heureux d'te dominer de la sorte. T'es peu d'choses entre ses bras, t'soumettant à ses mouvements - quand il t'fait descendre sur son érection t'lâche un soupire d'plaisir. Tu t'fais envahir, ignorant la brûlure pour t'concentrer sur son regard qui t'lâche pas. Et t'sens un flux d'émotions qui t'lâche rougir l'regard. Tu veux pas t'laisser émouvoir - sauf que c'est trop soudainement.
« Tout va bien ? »  « C'parfait. » tu soupire, l'mot partant comme un souffle, avant qu'tu commence à bouger. Il t'remplie si bien qu'tu peux plus penser à rien d'autre, t'frappant où il faut pour t'faire voir des étoiles - et t'as beau l'vouloir rapidement t'es plus capable d'rester les yeux ouverts, t'retenant à lui comme tu peux pour n'pas t'effondrer.
« C'est tellement bon d'être en toi Malaki... »  T'réponds pas un cris d'plaisir quand il t'frappe où tu aime - tu peux plus penser, tu peux plus - à part que tu fais l'amour à l'homme que t'aime, l'seul que t'ai aimé. L'seul - l'seul, et il est là, à t'combler, t'possédant entièrement. Et c'est trop pour toi.
« Araël, je... c'est trop... T'es trop bon. »  Pantelant, tu tâches t'retenir ton orgasme comme tu peux, mais c'est trop. Il est bien trop bon, en toi, contre toi. Il est parfait, parfait pour toi - et rapidement tu sens qu'ta jouissance t'saisit, et t'fait hurler - t'es trop sensible, n'ayant pas d'besoin à toucher son érection qui s'tient entre vos deux corps, à peine frôlée par tes mouvements. Tu hurles - l'nom de ton amant qui t'échappe en vague d'plaisirs brûlants.

Tu finis par t'coller contre lui et l'embrasser - lascif. Tu veux pas l'quitter, tu l'as encore en toi qui palpite et c'est une sensation bien trop agréable pour que tu veuilles l'voir disparaitre. Tu t'sens bien, t'faisant oublier pourquoi t'as pas voulu d'ca toutes ces années.
« Pourquoi on a attendu autant pour ça ? » Qu'tu demande comme t'es pas capable de contenir tes pensés. T'es plus capable, tu parle sans réfléchir, ou plutôt tu dis c'qui te traverse comme pensée. « J'ai beau l'avoir rêvé, imaginé, fantasmer, t'es bien plus parfait qu'toutes mes espérances. » 


_________________


we always find our way back to eachother


this is love :love: :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?

Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?


Emploi : Empereur depuis deux siècles.
Messages : 1037
Date d'inscription : 10/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: make me feel alive (maraël - hot) Mar 3 Avr - 22:25


Maraël
⚜️ Make me feel alive ⚜️

« T'as plus qu'à découvrir ce qui me rend dingue alors. » Il aura tôt fait de s'exécuter et de découvrir ce qui le rend dingue à son bel amant. Pour sûr qu'il saura l'apprendre par cœur, qu'il saura bientôt le dessiner les yeux fermés et que même ses rêves ne pourront pas s'arrêter lorsqu'il se mettra à imaginer Malaki, plus vrai encore qu'à cet instant. Il lui sourit et scelle sa promesse d'un baiser passionné, tout en venant coller son corps à celui nu, offert, magnifique de son bel amant flamboyant comme la lune opaline dans une nuit noire. « J'ai fait preuve de trop de patience déjà... » Qu'il dit mais Araël jure que son amant le fait preuve d'aucune retenue, si il en juge par les coups de hanches lascifs et l'envie qui se lit dans son regard. Il a envie de plus et bien vite l'empereur s'empresse de lui donner, en venant l'attraper par les hanches pour le guider sur le membre fort, puissant, droit et dur comme de la pierre. Il en pousse un soupir d'aise en même temps que son homme, alors qu'il s'empresse de demander à celui-ci si il ne souffre pas. C'est qu'il en aurait mal de lui causer le moindre inconfort, plutôt se faire souffrir lui même que de voir ce beau visage se tordre d'une grimace pleine de douleur et de regret.

Mais bien vite le regard change et il se met à bouger, Araël l'accompagnant en le tenant par les hanches, doucement. C'est d'abord une petite danse de deux corps qui s'apprennent encore mais bien vite, la tendresse est remplacée par la passion alors qu'ils se mettent à bouger l'un sur l'autre, l’empereur venant claquer à l'intérieur de ce corps offert qui ne demande qu'à être honoré comme il se doit. « Araël, je... c'est trop... T'es trop bon. » Il répond d'un râle en fermant les yeux, alors que sa main droite se glisse entre eux pour attraper le membre laissé à l'abandon. Il lui imprime la même cadence que le rythme du corps de Malaki et bien vite, ils s'échangent des baisers en plus des râles et des cris à peine étouffés. C'est bon d'être en lui, c'est bon de le sentir et de le voir ainsi, c'est un rêve qui prend forme alors que le corps se tord de plaisir et cède à une vague de jouissance violente, puissante, dévastatrice. Il hurle son amant et l'empereur en fait de même, une fois, brisant son presque silence pour laisser entre-voir que lui aussi prend son plaisir comme jamais encore dans sa vie. Puis lorsque son amant retombe contre lui, il a vite fait de le serrer contre son torse.

« Pourquoi on a attendu autant pour ça ? »
Il lâche un petit rire avant de venir embrasser le sommet de son crane. « Parce que nous sommes des idiots ? » Qu'il murmure avant de quémander sa bouche, qu'il ravit dans un baiser passionnel. « J'ai beau l'avoir rêvé, imaginé, fantasmer, t'es bien plus parfait qu'toutes mes espérances. » « Depuis quand tu rêves, imagines et fantasmes ce moment ? » Demande l'empereur avant de glisser ses mains dans son dos pour imprimer sur sa peau un petit massage censé le détendre. « T'voudrais bien que ça ne soit pas qu'une seule fois ? » Qu'il demande enfin de but en blanc, sachant que le coup de l'orgasme le fait encore planer et qu'il ne sait pas taire le flot de paroles qui vont sortir de sa bouche rose, rendue presque rouge par les baisers passionnés qu'ils ont échangés tout le début de la nuit. Et lorsqu'il croise le regard de son amant il sent venir en lui, monter du fin fond de son cœur une force qu'il ne pensait pas avoir, qu'il pensait enfouis sous un bon mêtre de pudeur. Et surtout enfouis par la petite voix dans sa tête qui même elle est shootée pour le moment. « J'veux dire, tu veux bien rester pour la nuit ? Et... J'aimerais bien que ça se reproduise entre toi et moi... Si tu veux bien. » Qu'il demande en laissant un sourire naître sur sa bouche. Le sourire du gamin fou à l'espoir trop grand pour ses rêves. Qui prie pour pas s'faire envoyer sur les roses, pour pas entendre qu'il n'était qu'une belle bête sur un tableau de chasse trop grand.
⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________

   

Car c'est l'amour qui tisse les liens familiaux, pas le sang.

   
   
(c)Miss Pie

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang noble est un accident de la fortune.

Le sang noble est un accident de la fortune.


Emploi : Gérant du "Heaven" & Ambassadeur des Lightwood dans les royaumes étrangers.
Messages : 904
Date d'inscription : 13/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: make me feel alive (maraël - hot) Mer 4 Avr - 22:08

Make me feel alive
@Araël S. Lightwood & @H. Malaki Hiroaki


Tu t'effondre, désireux de le garder en toi encore. Tu sens son orgasme qui t'saisit, qui t'remplie d'une chaleur brûlante. T'inspire, son parfum qui t'entoure t'fait tourner la tête, flamme qui t'embrase pour t'faire perdre la tête. T'es perdu, dans les bras de l'homme dont tu es fou - amoureux. Amoureux fou, fou d'amour - t'sais plus quoi dire, ou penser. Tu veux plus penser, n'être qu'au présent, et vivre l'instant. L'instant qui s'encre dans ton éternité - y a peu d'instants dans ta vie que t'as à coeur, mais celui-là t'veux le garder pour toujours. Être certains de jamais oublier ce moment, où tu es certain de faire un avec ton amant. Faire un - t'sentant complet comme t'as toujours rêvé de l'être. T'es contre lui, l'eau vous entourant semblant être plus fraiche, mais t'y fais pas plus attention. C'est presque bienvenue pour être certain que tu te consumeras pas. Cela dit, si tu dois brûler dans les flammes de ce genre de passion, alors t'es plus qu'heureux d'te laisser envahir.
Tu peux pas croire que t'ai passé huit siècles à l'espérer sans oser l'approcher. Sans doute n'étais-tu pas celui que t'es aujourd'hui - sans doute sans ton tour du monde tu t'serais jamais révélé, et n'aurait jamais trouvé cette confiance pour pouvoir l'approcher. Pour oser l'approcher, l'embrasser, le toucher - t'aurais fait demi-tour, honteux d'te laisser aller à cette hérésie. T'pouvais pas ainsi tromper Elysium, t'pouvais pas ainsi dépraver son frère, l'empereur - tout cela te semble idiot aujourd'hui, et tu sais plus quelles étaient tes raisons de te l'empêcher.
« Parce que nous sommes des idiots ? » T'rigole contre lui, sans bouger pour autant, sauf si c'est pour qu'ton nez frotte sur sa peau - tu veux sentir tout d'lui, être certain d'imprimer son odeur dans ta mémoire. Et sur ta peau. T'veux sentir comme lui, garder l'impression de l'avoir si proche. Tu veux - tu veux - tu veux tellement tout de lui que t'es pas sûr que ce soit raisonnable. Sans doute pas. « Depuis quand tu rêves, imagines et fantasmes ce moment ? » Tu te tends - t'peux sans doute pas lui avouer que tu espère cela des siècles. T'sais pas comment il le prendrait, et t'es pas sûre de pouvoir cacher tes sentiments véritables après cela. Cela dit t'sais aussi que t'es pas capable de lui mentir, alors tu t'redresse un peu. Assez pour l'fixer dans les yeux, et t'perdre un moment dans ses orbes magnifiques. « Trop longtemps pour m'souvenir. » T'admets à voix basse - essayant d'pas montrer ton trouble, ou ton angoisse d'dépasser les limites de l'acceptables.

Sans doute peux-tu être un peu gars qui passe dans le lit de l'Empereur - t'sais qu'il y en a eut. Gars, filles - pas qu'il se refuse ceux qu'il désire, Araël. Mais tu veux pas être juste cela, et c'est là que la limite se pose. C'est que t'es un noble, et un homme - surtout - alors tu peux rien espérer de l'Empereur. « T'voudrais bien que ça ne soit pas qu'une seule fois ? » Il t'prend par surprise cela dit, et sans doute qu'tu peux pas le cacher, alors qu'tu le regarde avec d'grands yeux ronds. Tu trouve pas tes mots, arrivant mal à croire ce qu'il vient de te demander. Et un temps il s'assombrit, c'qui te fait réagir tout d'suite - tu place une main contre sa joue, et pose ton front contre le sien, espérant le réconforter d'ton angoisse. « J'veux dire, tu veux bien rester pour la nuit ? Et... J'aimerais bien que ça se reproduise entre toi et moi... Si tu veux bien. » « Comment j'peux refuser ca » Qu'tu demande d'une voix joueuse en bougeant des hanches - alors qu'il se trouve toujours encré en toi. Et tu gémis, bien qu'tu sois plus si dure à présent, après deux orgasmes si foudroyant. Tu veux pas l'quitter cela dit - ni qu'il quitte ton corps.
« Me demanderais-tu d'être... autre chose qu'un coup d'un soir, Araël ? D'être... Plus ? » Qu'tu demande, bien qu'il s'trouve plus de sourire que de critique dans ta voix, parce que tu peux pas t'empêcher d'avoir un sourire immense. Soupirant lourdement, avant de te mettre à rire. Tu t'sens idiot - idiot parce que tu t'dis que peut être t'as assez d'chance pour qu'il ressente comme toi, et n'veuille pas être abandonné demain matin. Tu t'penche soudainement pour l'embrasser, jouant contre sa bouche pour l'savourer. Gémissant, riant à moitié, et souriant contre sa bouche, te serrant contre lui. « J'craignais... j'craignais tant que ce soit qu'une fois pour toi. Qu'tu veuilles plus d'moi demain, ou pire qu'tu me fasse m'habiller pour m'envoyer à l'autre bout du monde. » Que t'avoue avec un sourire rayonnant, prenant son visage entre tes mains - et soudainement t'sais pas pourquoi c'est si important d'faire semblant d'être pudique ou inquiet. T'veux briller dans son regard, t'veux le regarder sans t'retenir. « J'veux être ton petit ami. Qu'tu sois le miens. J'sais que rien n'est facile mais... Non, j'veux pas que d'une fois avec toi, Araël. » 


_________________


we always find our way back to eachother


this is love :love: :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?

Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?


Emploi : Empereur depuis deux siècles.
Messages : 1037
Date d'inscription : 10/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: make me feel alive (maraël - hot) Jeu 5 Avr - 18:33


Maraël
⚜️ Make me feel alive ⚜️

Il en a le souffle qui se calme doucement alors qu'il prend conscience du corps au dessus de lui. Parfait il l'est son noble et son amant mais c'est surtout l'étreinte glacée de la crainte qui l'englobe. Il a peur d'être rejeté, il a peur d'entendre qu'il n'était qu'un instant de perdition pour ce noble qui est connu pour être un hédoniste à présent. Il a peur l’empereur et ce n’est pas souvent, il faut le dire. Pourtant là il se sent comme lorsqu'il était gamin et que Feu son père, le créateur de cette belle utopie, venait le sermonner et lui rabattre les oreilles à cause d'une désobéissance quelconque. Il n'a rien oublié, ni le ton de cette voix forte et autoritaire, ni la crainte que son père lui inspirait. Homme fort et fier, immense de plus d'un mètre quatre vingt dix, son père avait de quoi imposer le respect d'un simple regard et longtemps Araël a eut peur de lui, avant de comprendre qu'il ne devait pas le craindre mais le prendre comme un exemple. Et il a ainsi été formé pour devenir un roi qui n'allait avoir peur de rien, sauf de perdre les siens et ceux qu'il aime. Et même si ça lui cause la pire des angoisses de le dire, il aime Malaki comme jamais il n'a pu aimer de toute sa très longue vie. Il a eut des crushs oui, des histoires, des regards qui ce sont éternisés quelques fois mais jamais rien de comparable à toute cette passion qui l'a toujours habité lorsqu'il pensait au noble de sa sœur. Intouchable ce noble, alors qu'il vient de faire voler la moindre barrière et ça sans hésiter.

« Trop longtemps pour m'souvenir. » Il pousse un petit soupir d'éclater de rire. Il aurait du parler son amant, il aurait du agir et peut-être qu'ils seraient ensembles depuis quelques temps déjà. Mais c'est fait et cette soirée était magnifique, exceptionnelle. « Comment j'peux refuser ca » Qu'il lui demande son amant en bougeant des hanches. Il lui arrache un frisson d'envie et de plaisir refoulé, il ne pensait pas pouvoir en ressentir encore, pas après les deux orgasmes qu'il vient d'avoir. « Je ne suis pas qu'un ça... » Qu'il dit en lui claquant sur la fesse droite, une petite claque sans douleur. Mais avec un sourire qu'il veut charmeur alors qu'il ne trahit qu'un peu de stress, devant la suite qui va arriver. Il a peur justement de n'être que ça, il ne veut pas être qu'un ami amélioré, il ne pourrait pas cacher ses gestes, ses regards, ses sentiments. « Me demanderais-tu d'être... autre chose qu'un coup d'un soir, Araël ? D'être... Plus ? » Il hoche lentement la tête avec un petit sourire, ayant hâte d'en entendre d'avantage. C'est cela qu'il demande et si il doit se heurter à un refus alors que celui-ci arrive vite. Et son amant affiche un sourire immense avant de venir l'embrasser, baiser que Araël rend avec plus de force encore alors qu'il se colle au corps de son homme, oubliant qu'ils sont dans l'eau d'un bain devenu glacé maintenant. Il ne sent rien, il ne sent et ne voit que lui. « J'craignais... j'craignais tant que ce soit qu'une fois pour toi. Qu'tu veuilles plus d'moi demain, ou pire qu'tu me fasse m'habiller pour m'envoyer à l'autre bout du monde. » « J'craignais la même chose. C'qu'on est idiot... Plus de mille ans et pourtant j'suis pas capable de réfléchir correctement. C'est désespérant. » Qu'il dit avec un petit rire avant de frotter son visage au cou de son amant, pour en respirer l'odeur douce. « Jamais plus j'pourrais t'envoyer à l'autre bout du monde. » Qu'il dit avec une certitude dans la voix qui ne laisse aucune place à la négociation.

« J'veux être ton petit ami. Qu'tu sois le miens. J'sais que rien n'est facile mais... Non, j'veux pas que d'une fois avec toi, Araël. » « J'te promet pas une relation aux yeux du monde. J'te promet rien de simple... Mais j'te jure de te rendre heureux et d'faire mon possible pour que tu sois comblé comme tu le mérites... » Qu'il rajoute avant de se pencher pour l'embrasser, scellant la promesse d'un long baiser plein de tendresse et d'amour. Puis remarquant que l'eau est vraiment glacée il pousse un peu son amant et se lève, l'invitant à faire de même. Il allume l'eau chaude et vide la baignoire doucement, avant de mouiller son amant et d'en faire de même pour lui. Le sourire aux lèvres il se lave, l'air rêveur. « Petit ami... La dernière fois qu'on m'a demandé ça j'avais même pas une décennie. Et c'était une belle petite noble avec des couettes. » Qu'il dit avant de rire et de se rincer, puis de sortir de la douce. Il enroule sa taille dans une serviette blanche propre et en fait de même avec son homme, lorsqu'il sort lui aussi de la douche. Finalement les verres n'ayant pas été touchés, il les prend et repart les faire réchauffer, avant de les installer sur une table en marbre qui trône au milieu de la terrasse. Là il vient s'accouder sur la rambarde pour observer la vue qui donne sur l'île d'Astree. Il entend non loin du bruit et comprend que son amant est sorti de la salle de bain. « Nous allons devoir trouver une excuse pour justifier ta présence dans ma chambre tous les soirs... »
⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________

   

Car c'est l'amour qui tisse les liens familiaux, pas le sang.

   
   
(c)Miss Pie

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang noble est un accident de la fortune.

Le sang noble est un accident de la fortune.


Emploi : Gérant du "Heaven" & Ambassadeur des Lightwood dans les royaumes étrangers.
Messages : 904
Date d'inscription : 13/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: make me feel alive (maraël - hot) Jeu 5 Avr - 23:41

Make me feel alive
@Araël S. Lightwood & @H. Malaki Hiroaki


« Je ne suis pas qu'un ça... » T'lâche un rire quand il claque la main sur tes fesses - assez pour t'sortir un gémissement, sans t'causer de douleur, et sursautant un peu tu t'sers encore plus contre lui. Pas que tu vas t'en plaindre, t'es bien là - t'as jamais été aussi bien qu'à présent que tu t'trouve dans les bras de cet homme. Celui que t'as aimé d'puis toujours, ne cessant de le regarder et de t'imaginer ce que cela ferait d'être à la place d'ceux et celles qui accrochaient son regard durant les soirées. Ceux et celles qui étaient proches de lui - à ce qui se murmuraient à l'époque. T'as toujours été friand des "on dit" d'autant lorsqu'ils concernaient Araël. Tu peux pas dire que tu étais ravi, c'était rarement le cas, mais tu voulais savoir - tu voulais être certain de pas être surpris, le jour où on t'annoncerait qu'il épouserait une belle princesse d'sang pur. Sauf qu'le jour est jamais venu, bien que l'angoisse de l'apprendre t'a pas quitté. Même lorsque durant tes deux siècles hors d'Haima, t'étais assez loin pour plus souffrir de le voir faire la cour à d'autres - ou s'faire faire la cour. Il est demander, l'Empereur, et tu es l'mieux placé pour savoir pourquoi. Il a tout c'qu'on peut attendre d'un roi, encore plus d'un mari - loyal, charismatique, fidèle, gentil. T'peux pas lui trouver le moindre défaut à dire vrai - et pour couronner l'tout tu apprends qu'il est un prodige dans un lit. Assurément t'es perdu - t'pourras plus jamais aimer quiconque d'autre d'ta longue vie. Pas que tu l'ai jamais pu cela dit.

Alors il n'est pas qu'un ca - bien que ca t'ait déjà faire voir les étoiles. Il est plus - mais t'as pas les mots. C'est plus que tout ce que tu peux décrire, et t'es pas certain que ca traduise vraiment ce que tu ressens. Pour lui - et au moment où il t'avoue qu'il t'veut pas juste pour ce soir. T'es un bon amant - t'as pas de doute là-dessus, mais surtout t'entends d'autres aveux sous sa douce voix. D'autres aveux, qui t'chamboulent et t'font sourire comme un dément avant d'fondre sur sa bouche.
« J'craignais la même chose. C'qu'on est idiot... Plus de mille ans et pourtant j'suis pas capable de réfléchir correctement. C'est désespérant. » « Ca fait parti d'ton charme ? » QU'tu propose plutôt, comme tu veux pas l'voir s'affliger. Si vous avez l'éternité, alors n'pas se soucier du passé est possible. Parce que l'futur est plus long encore. Huit siècle c'une goutte d'eau dans l'temps d'un immortel - tu préfère l'voir ainsi. Et de toute façon, l'instant présent n'est pas éternel, il est maintenant. Et c'tout ce qui compte actuellement pour toi. Alors que tu t'es penché sur ton amant, à savourer son parfum sans t'soucier de l'eau gelée vous entourant. « Jamais plus j'pourrais t'envoyer à l'autre bout du monde. » « Ca tombe bien, je t'aurais pas laissé m'y envoyer. Quitte à te désobéir. »  Qu'tu murmure contre sa peau, l'embrassant ensuite avec une infinie douceur. « J'ai fait l'erreur d'partir une fois, pas deux. » Cette fois ta gorge se serre - d'culpabilité et de remord. Mais t'veux pas penser à cela - pas alors qu'tu as à la chance d'le tenir dans tes bras.
Tu t'trouve le courage de dire ce que tu penses aussi - c'que tu rêve surtout. Tu t'imagines pas un monde facile, tu sais que le votre ne l'est pas - et t'essaie de te souvenir pourquoi cette relation est impossible. Mais sous son regard teinté d'espérance, t'oublie. T'oublie pourquoi c'est impossible - ca t'semble si essentiel. « J'te promet pas une relation aux yeux du monde. J'te promet rien de simple... Mais j'te jure de te rendre heureux et d'faire mon possible pour que tu sois comblé comme tu le mérites... » Il t'caresse le visage, et tu t'laisse choir contre sa paume qui t'chauffe la peau délicieusement. « J'connais notre monde, je te demande pas de m'exhiber. Mais juste savoir... Savoir que j'peux faire ca - Et tu viens l'embrasser tendrement, l'plus tendrement que tu peux. - m'comble entièrement. » Assure-tu avant qu'il te repousse gentiment, t'faisant te lever, et gémir d'sa perte. Mais tu veux pas l'quitter - tu l'laisse vider la baignoire et vous arroser d'eau chaude pour faire fuir l'savon avant de sortir de là.

T'es dans une serviette blanche à te sécher quand il s'remet à parler - le silence est pas tendu, bien loin d'là. Bien au contraire. « Petit ami... La dernière fois qu'on m'a demandé ça j'avais même pas une décennie. Et c'était une belle petite noble avec des couettes. » Il s'met à rire, et tu l'suis en secouant la tête. Petit ami - c'pas un terme qui t'es si étranger, bien qu'il ait rarement eut d'si belle consonnance que maintenant. « Alors depuis t'es dix ans t'as jamais eut d'sérieuses relations ? » Tu l'demande d'une voix claire - t'veux pas ce genre de conversation maintenant mais tu l'taquine malgré tout avant d'lui envoyer un clin d'oeil quand il quitte la pièce avec vos verres de sang. T'prends le temps de te sécher, et de t'assurer d'avoir les cheveux en parfait état - ainsi qu'un boxer noir comme tu veux pas t'promener nu tout d'même - avant de sortir de la pièce. Et de le trouver adosser à la rambarde, le rejoignant en prenant vos verres de sang en passant.
« Nous allons devoir trouver une excuse pour justifier ta présence dans ma chambre tous les soirs... » Tous les soirs, ca t'fait arquer un sourcil alors que tu bois un peu - soupirant d'aise quand l'liquide chaud te brûle la gorge. « Tous les soirs ? Tu comptes me faire l'amour jusqu'à ce que mort s'en suive ? » Qu'tu demande avec un air pervers - éminemment pervers - sur le visage. « Pas que j'aurais un problème avec ca Obviously. »  Assure-tu - avant d'penser que tous les soirs - ou en fin d'nuit - te serais difficile. Avec Rosalina qui vit encore chez toi, et tes affaires aux Heaven qui t'demandent parfois une présence constante. Mais fuck - Rosalina peut être seule à présent, et tu peux pas, n'veux pas, être loin de ton sang pur. « J'pourrais prendre les appartements d'à côté ? Il s'trouve pas une porte dérobée ou quelque chose comme ca, menant aux appartement s de l'empereur ? »



_________________


we always find our way back to eachother


this is love :love: :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?

Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?


Emploi : Empereur depuis deux siècles.
Messages : 1037
Date d'inscription : 10/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: make me feel alive (maraël - hot) Sam 7 Avr - 0:48


Maraël
⚜️ Make me feel alive ⚜️

« Ca fait parti d'ton charme ? » « Entre autre ! » Qu'il dit avec un petit rire avant de mettre fin à la conversation d'un baiser et de se lever, pour quitter la baignoire après une bonne et longue douche. Il a sommeil et il sent qu'il a besoin de s'allonger, cette journée a été longue, dure et compliquée pour lui et pour ceux qui étaient avec lui. Il n'avait pas la patience de supporter diverses réunions qui n'en finissaient pas. Alors il est satisfait de se dire que sa journée va bien se finir dans les bras d'un amant trop longtemps attendu, espéré, convoité. « Alors depuis t'es dix ans t'as jamais eut d'sérieuses relations ? » Il sourit et lui lance un regard plein de sous-entendus, le laissant mariner sans réponse pendant un temps. Puis finalement il enroule ses hanches d'une serviette et quitte la salle de bain saturée de chaleur et de buée pour rejoindre l'air frais de l'extérieur, bien installé sur la terrasse qui est collée à sa chambre. L'air est pur, frais, l'ambiance légère et le repos simplement brisé par les bruits des oiseaux. Il a l’esprit ailleurs le bel empereur, il se demande si il arrivera toute sa vie à apprécier cela. Voila plus de mille ans qu'il observe le monde et il s'en fascine toujours autant mais cela va durer ? Peut-être ou pas, il ne peut jurer qu'il ne sera jamais blasé. Ses parents un jour ont été fatigués de leur longue vie, d'avoir vécu bien avant l'arrivée de Jésus en personne. Et ils ont embrassés le soleil en se tenant fermement par la main, prêt à aller envers et contre tous. « Quelques relations qui ont dépassées une décennies mais jamais rien d'sérieux. Jamais d'amour, d'attachement. Juste de la tendresse. » Qu'il dit en haussant les épaules. « Et toi ? T'm'attends depuis longtemps, au point de n'avoir été avec personne ? » Demande l’empereur avant de porter son verre à sa bouche et d'avaler une longue gorgée qui lui fait du bien, qui apaise sa soif.

« Tous les soirs ? Tu comptes me faire l'amour jusqu'à ce que mort s'en suive ? » « J'pourrais même si ça serait compliqué, t'es immortel darling! » Dit-il avec un petit rire dans la voix, tournant son visage vers Malaki pour l'observer sous les rayons de la lune magnifique, qui se reflète dans ses yeux et qui fait ressortir son sourire étincelant. Il est magnifique et pendant un instant il se demande comment il a pu tenir loin de lui tout ce temps, comment il a pu lutter contre l'envie de se cacher contre son torse pour disparaître et être protégé de tout, même du pire. Surtout du pire. « Pas que j'aurais un problème avec ca Obviously. » « Évidemment. Le contraire m'aurait étonné. » Dit-il en laissant cette fois-ci échapper un petit rire. Puis il avale encore de son verre et soupire de bien être, apaisé, apaisant cette soirée, c'est comme si le trou dans on torse était en train de se reboucher doucement et que seule la présence de Malaki parvient à apaiser ses pires angoisses. Et c'est qu'elles sont nombreuses pourtant, surtout depuis la disparition de sa petite sœur adorée. Il a l'impression, l'espace d'une seconde, de se retrouver comme avant et d'être bien, juste bien. « J'pourrais prendre les appartements d'à côté ? Il s'trouve pas une porte dérobée ou quelque chose comme ca, menant aux appartements de l'empereur ? » « Si nous en avons une, spécialement faite pour mon noble d'ailleurs. Mais Malaki, tu ne dois pas oublier d'vivre pour toi d'accord ? Tu as des obligations au Heaven, tu as des choses à faire. Tu ne vas pas passer ta vie auprès de moi. » Dit-il en tournant son visage pour observer son noble et lui sourire d'avance, comme si ce qu'il allait dire était drôle. « Surtout que mes journées peuvent être d'un ennuie mortel. »

Entre les réunions et les conseils, les rendez-vous divers et l'reste il est conscient qu'en ce moment il n'a pas grand chose de fun dans ses journées. Pire encore depuis les temps de paix, il ne parcoure plus le monde sur son cheval aux côtés de son meilleur ami, pour soumettre les pays qui ont menacé l’équilibre parfois précaire d'Haima. Ainsi ses journées se ressemblent et il n'est pas question que son noble se mettre à graviter autours de lui. « Même si j'suis sur, tu serais bien heureux d'me coller aux fesses... » Qu'il rajoute avec un regard qui en dit long avant de rentrer dans sa chambre et d'ôter sa serviette qu'il dépose sur une chaise. Il attrape un boxer dans la commode en bois qui trône dans un coin et l'enfile. Boxer blanc, de quoi faire ressortir ses tatouages mais aussi sa peau légèrement plus halée que les vampires normaux.
⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________

   

Car c'est l'amour qui tisse les liens familiaux, pas le sang.

   
   
(c)Miss Pie

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang noble est un accident de la fortune.

Le sang noble est un accident de la fortune.


Emploi : Gérant du "Heaven" & Ambassadeur des Lightwood dans les royaumes étrangers.
Messages : 904
Date d'inscription : 13/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: make me feel alive (maraël - hot) Dim 8 Avr - 17:11

Make me feel alive
@Araël S. Lightwood & @H. Malaki Hiroaki


« Quelques relations qui ont dépassées une décennies mais jamais rien d'sérieux. Jamais d'amour, d'attachement. Juste de la tendresse. » T'sens une vague d'une chose brûlante qui t'tord - tu veux pas y penser. Tu veux pas penser à tout ceux qui furent là avant toi - après tout t'peux pas en vouloir à Araël pour ca. Et t'es pas un saint non plus - t'veux plutôt penser que t'as la chance d'avoir ta place à présent. Et que si tu peux jouir d'tendresse de la part de l'Empereur tu vas pas faire demi-tour. Puis - puis t'sais qu'il lui reste des premières fois s'il a jamais été amoureux. Et s'il l'est jamais de toi, tu t'dis que tu pourrais être le premier gars à l'aimer vraiment, et le lui montrer comme il l'mérite. « Et toi ? T'm'attends depuis longtemps, au point de n'avoir été avec personne ? » Tu t'mords la lèvre avec gêne - tu peux pas mentir sur c'fait. T'as pas été sage, bien au contraire, t'as même fait des choses plutôt sombre avec tes amants. T'pense à Zero un temps, et toujours cette culpabilité qui l'accompagne. Tu voulais l'faire tombé amoureux de toi, encore moins comme tu savais que tu pourrais jamais l'aimer en retour. « Pas d'amoureux, mais j'suis pas resté sage non plus. Rien d'sérieux. »  dis-tu comme c'est le plus proche de la réalité, sans oser l'regarder. Tu veux pas qu'il lise en toi comme un livre ouvert, et t'sais que t'es du genre à t'faire deviner facilement.

Tu préfère les insinuations, heureux d'être invité pour la nuit dans le lit de l'Empereur - toutes les nuits même. Et t'es plus qu'ravie de cela. « J'pourrais même si ça serait compliqué, t'es immortel darling! » « Raison d'plus alors pour n'pas s'en priver. » T'ajoute, ignorant l'fait que le surnom t'remonte une envie folle de l'embrasser, tu t'retiens cependant, avant d'le voir qui te proposer plutôt d'trouver le moyen de le retrouver sans éveiller les soupçons. T'sais que t'as pas le droit d'espérer plus qu'des embrassades dans la nuit - mais en réalité t'es heureux même si t'as qu'ca. « Si nous en avons une, spécialement faite pour mon noble d'ailleurs. Mais Malaki, tu ne dois pas oublier d'vivre pour toi d'accord ? Tu as des obligations au Heaven, tu as des choses à faire. Tu ne vas pas passer ta vie auprès de moi. » « On peut trouver un compromis acceptable j'doute pas. » Dis-tu parce qu'il a raison, mais tu veux pas penser à être raisonnable. Pas ce soir. « Surtout que mes journées peuvent être d'un ennuie mortel. » « J'suis immortel - tu t'souviens. Puis c'jamais un ennuie mortel d'être avec toi. » Qu'tu ajoute un clin d'oeil alors qu'il quitte l'balcon pour rejoindre la chambre - ôtant la serviette pour dévoiler ses fesses...
Et Fuck t'en bave d'ses fesses. Tu cherches pas à cacher ton désir qui s'réveille de nouveau. « Même si j'suis sur, tu serais bien heureux d'me coller aux fesses... » « Et j'veux commencer dessuite. » Tu réagis en courant presque, faisant voler ton sous-vêtement dans la pièce pour venir l'embrasser, t'collant à lui, une fois encore, et t'endormant plusieurs heures plus tard - épuisé mais heureux.

the end.




_________________


we always find our way back to eachother


this is love :love: :
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: make me feel alive (maraël - hot)

Revenir en haut Aller en bas

make me feel alive (maraël - hot)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glory and Blood :: HAIMA :: Le Palais :: Les chambres-