AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Nightray 1 - 0 Kang [Karl]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
L'esclave fait son orgueil de la braise du maître.

L'esclave fait son orgueil de la braise du maître.


Emploi : Esclave à temps plein.
Messages : 120
Date d'inscription : 04/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Nightray 1 - 0 Kang [Karl] Dim 11 Mar - 23:01

“Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu.”

Kang Soo Ah & @Karl V. Nightray
 

 
Nightray 1 - 0 Kang


 
Le réveil fut difficile et ses yeux avaient grand mal à s'ouvrir. Les rares rayons qui filtraient de la fenêtre éclairaient faiblement la pièce. Était-ce le matin ou bien l'après-midi ? La notion du temps, elle l'avait rapidement perdue. La coréenne s'étira de tout son long, étendant ses jambes endolories. Le cliquetis métallique de ses liens léchant le sol lui rappela qu'elle était enchaînée, séquestrée dans une minuscule chambre. Il ne fallait pas qu'elle se plaigne, son maître avait fait preuve de générosité en lui installant un matelas. Ce dernier avait plus une allure de vieux futon défraîchi mais c'était mieux que rien, il fallait qu'elle s'en contente. Soo roula sur elle-même afin de se retrouver sur le dos, elle fixait le plafond tout en laissant son esprit vagabonder. Ce bougre lui rappela son arrivée et ses premières heures dans ce manoir. L'antre du démon qu'elle l'appelait.

Ces chaînes qui s'enroulaient autour de sa cheville, elle les avaient gagnées après une phase de colère qui frôlait l'hystérie. Jamais, au grand jamais, elle ne s'était retrouvé dans un tel état auparavant. Elle regarda ses doigts et examina ses ongles arrachés imprégnés de sang et se rappela. Après être rentré de ce qui semblait être des enchères, elle découvrit ce qui allait être sa nouvelle maison. Le luxe de cette bâtisse lui rappelait la maison de ses parents en Corée du Sud. Après ces dernières mésaventures, elle se disait qu'elle n'allait pas être trop dépaysée ici et elle se sentit un peu apaisée. Elle envisageait sérieusement pouvoir se reconstruire à Haima, même aux côtés de cet inconnu assez séduisant. Il avait dépensé énormément pour la sortir de ce cauchemar, il ne pouvait être que bon. Ascenseur émotionnel bonjour. Le visage de son hôte se transforma en un éclair et une mine grave et dangereuse se dessina sur ses traits anguleux. L'espoir qui avait pu naître quelques minutes plus tôt venait de mourir en un instant, tué dans l’œuf.

Des règles, des interdits et des sévices. Voilà à quoi sa vie allait se réduire. Il souhaitait... non il exigeait qu'elle le serve et obéisse au doigt et à l’œil, tel un chien parce que c'est ainsi qu'il la voyait. Un chien se devait d'être fidèle et se dévouer corps et âme à son maître. Soo n'en croyait pas ses oreilles, c'était quoi son problème à lui ? Elle refusa catégoriquement et la situation s'envenima rapidement. Ils en vinrent aux mains mais il avait bien plus de force qu'elle, il la maîtrisait sans mal. Alors elle se défendit avec les moyens du bord et le griffa sans ménagement telle une tigresse s'acharnant sur sa proie mais il reprit très vite le contrôle et la jeta dans une pièce sombre. Elle fût attachée afin de prévenir d'éventuels nouveaux assauts agressifs et d'éviter qu'elle n'arrive à le blesser lui ou pire, elle.

Ce souvenir remémoré, elle ferma les yeux de nouveau et passa le dos de sa main encore tremblante dessus. Une clef s'engouffra dans la serrure, quelqu'un venait. C'était sûrement lui, elle n'avait vu personne d'autre dans ces lieux. Elle scruta discrètement la porte et quand celle-ci s'ouvrit en grand, elle fit semblant de dormir. C'était tellement plus simple de se défiler, elle n'avait pas le courage d'affronter une nouvelle attaque. Comme si le fait qu'elle soit dans les bras de Morphée allait lui épargner une confrontation.


 
(c) crackle bones

 

_________________

Suddenly your world has changed forever Certains croient que tenir bon nous rend plus fort mais parfois le plus dur est de lâcher prise.
❝Break my chains❞
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang noble est un accident de la fortune.

Le sang noble est un accident de la fortune.


Messages : 89
Date d'inscription : 07/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Nightray 1 - 0 Kang [Karl] Mar 13 Mar - 22:43



Karl Valek Nightray / Soo Ah Kang
Le pervers narcissique n'est autre que le jouisseur du mal



J'ignore ce qui m'a poussé à retourner sur mes pas. Ce n'est pas la raison car elle ne prédomine pas chez moi. Je suis plutôt un spécimen instinctif qui agit selon son bon vouloir du moment.
Alors je me suis laissé embarqué dans la salle des enchères pour observer cette fille qui m'avait fait mouiller ma chemise la nuit précédente. Souillant d'eau salée mon corps athlétique, je l'avais sorti d'un mauvais pas. Ses longs cheveux collaient à mon visage, je détestais cela.
A ce moment là, elle ne m'intéressait pas, trop facile, trop humide même si dans certaine circonstance cela ne me dérange pas.
Cependant, le soir suivant, je n'ai pu m'empêcher d'aller faire un tour dans cette fameuse salle. Salle dans laquelle je m'étais déjà servi depuis que j'avais débarqué à Haima. Mais ces plaisirs ne sont qu'éphémères et les fleurs fanent avec une rapidité alarmante. Surtout entre mes mains.
La lumière tamisée donnait des airs de théâtre, les esclaves étaient ainsi exposés à la vue de tous.
Sous cet angle, je regardais d'un autre œil ma future prisonnière.
Sa peau transparente laissait apparaitre son réseau sanguin et me donnait l'eau à la bouche. J'ai rarement vu chose aussi fascinante. Les enchères s'enflamment et je joue alors au jeu. Cela devient un besoin de la posséder. Elle acquière alors de la valeur à mes yeux et me tente.
Je finis par avoir sa chaine entre mes mains et remporte la mise.
Je laisse à l'asiatique l'illusion d'être son sauveur. Ses grands yeux sombres me détaillent et j'aime cela. Outre le fait d'être un vampire et d'obtenir l'avantage de l'hypnotisme, je suis un homme séduisant. D'ailleurs mon pouvoir ne fonctionne pas sur elle mais je l'attire irrésistiblement.
Arrivé dans ma demeure, je l'envoie valser dans ses appartements. Libre de ses mains, elle se jette sur moi comme une tigresse et me lacère les poignets abimant ma peau livide.
Contrarié, je finis par la maitriser et la plaque contre le mur tandis que je lie pieds et mains.
Je la laisse cogiter sur ses faits et j'ai surtout d'autres chats à fouetter.
Lorsque je reviens enfin vers elle, je la retrouve endormie. Enfin c'est ce qu'elle semble me faire croire. Sa respiration et son léger hoquet effleurent mes tympans. En tout cas elle a la justesse d'esprit de m'éviter. Malheureusement pour elle j'ai passé une mauvaise journée et j'ai besoin de juger ma prisonnière.
J'avance dans la pièce d'un pas lourd pour la prévenir de mon arrivée. Avant même qu'elle en prenne l'initiative, je commence.

" C'est la dernière fois que tu me touches. "

Mon ton est sévère et mon visage figé.

" Si tu te tiens bien tu seras récompensée. " 

C'est la note plus détendue. Je souris à son dos qui me fait face. En un instant je me retrouve devant elle, la tenant par les épaules, l'obligeant à me regarder. Mes poignets n'ont plus aucunes marques de sa scène de rébellion.

" Tiens toi tranquille. "

D'un geste je la libère de ses liens et me décale lentement la laissant apercevoir la bassine d'eau et le linge que je lui ais apporté. J'aime m'occuper personnellement de mes esclaves.

" Enlève moi cette souillure, tu es dans un état déplorable. "

Je m'installe sur le seul siège dur et inconfortable qui loge dans la petite pièce. Quel luxe! Mes yeux perçants la transpercent. Ses délicates rainures bleutés me rendent fou et le sang sur ses doigts m'attire mais je ne fais rien. Je sais me tenir. Enfin je crois. Je la vois hésitante. Etonné, je hausse un sourcil.

" Qu'est ce que tu attends? Tu préfèrerais que je le fasse moi même? "

Je veux qu'elle comprenne que je suis dangereux et qu'elle ne doit pas jouer à la plus maline avec moi. Egalement, j'aimerai pouvoir juger de la qualité de mon achat qui m'a coûté un bras.
Je me passe la langue sur les lèvres subtilement.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
L'esclave fait son orgueil de la braise du maître.

L'esclave fait son orgueil de la braise du maître.


Emploi : Esclave à temps plein.
Messages : 120
Date d'inscription : 04/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Nightray 1 - 0 Kang [Karl] Mer 14 Mar - 15:10

“Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu.”

Kang Soo Ah & @Karl V. Nightray

Nightray 1 - 0 Kang


Bien évidemment, il n'allait pas la laisser tranquille alors elle soupira bruyamment pour lui signaler son ennuie face à son intrusion intempestive. Après ce qui s'était passé hier soir, elle pensait qu'il n'aurait pas envie de revoir son visage de sitôt et bien, elle se trompait. Il était là et n'avait pas l'air de vouloir s'en aller tout de suite. Elle sursauta légèrement lorsqu'il prit enfin la parole, sa voix suave et sévère la fit frissonner. Avec un physique tel que le sien et une voix aussi sexy, on lui donnerait le bon dieu sans confession alors pourquoi fallait-il qu'il soit aussi énervant ? Soo émit un hoquet dédaigneux en l'entendant, comme si elle souhaitait le toucher de nouveau. Elle n'avait envie de rien avec lui alors son ordre débile n'avait pas lieu d'être. La jeune femme se redressa péniblement sans pour autant lui faire face.

« C'est ça, court toujours... » murmura-t-elle entre ses dents.

Les mains de son bourreau s'enroulèrent non loin de ses clavicules, l'obligeant à pivoter pour le regarder. Agacée, elle détourna les yeux, fuyant ainsi son regard perçant. Son attention se posa sur les avants bras de l'homme, la peau était saine et sans blessures. C'était étonnant, Soo était persuadée de les lui avoir lacérés la veille, le sang sur ses mains en témoignait. Mais en y réfléchissant, il faisait sombre, elle avait peut-être rêvée. Elle avait mal partout donc ça ne serait pas étonnant que le liquide rouge qui tâchait ses mains lui appartienne.

Comme il ne la libérait toujours pas de son emprise, elle plongea enfin son regard dans le sien. Ce fût la clef pour obtenir un semblant de liberté, il retira les liens qui l'entravaient au niveau de la cheville. La coréenne se pencha et massa sa peau endolorie. Elle remarqua alors la bassine et le linge. Ce n'était pas de refus, elle se sentait vraiment sale et ce dans tous les sens du termes. Du bout des doigts, elle attrapa le linge et grimaça de dégoût. Les guenilles de pauvre n'étaient pas vraiment au goût de la jeune femme, en Corée, elle ne portait que de la marque. Mais bon, il ne fallait pas qu'elle s'attende à mieux ici. Elle se leva et remarqua que monsieur s'était installé sur une chaise. Fronçant les sourcils, elle croisa les bras afin de lui faire comprendre qu'il n'était pas vraiment le bienvenue pendant qu'elle se changeait. Malheureusement, il fallait ajouter voyeur à la liste de ses défauts parce que visiblement, il ne comptait pas bouger.

Soo grinça des dents et serra les poings, elle n'avait qu'une envie : lui sauter dessus et lui arracher les yeux. Mais son instinct de survie prit le dessus et une idée se mit en place dans son esprit. Un regard furtif vers la porte lui confirma qu'elle était bien entrouverte. Elle devait tenter quelque chose, c'était mieux que de pourrir ici ou de se mettre nue devant ce psychopathe pervers. La jeune femme contourna lentement la bassine d'eau puis d'un geste franc, elle donna un bon coup de pied dedans, l'envoyant valser vers la tête du cinglé.

« Va en enfer ! » Prenant ses jambes à son cou, elle se précipita vers la sortie.



(c) crackle bones


_________________

Suddenly your world has changed forever Certains croient que tenir bon nous rend plus fort mais parfois le plus dur est de lâcher prise.
❝Break my chains❞
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang noble est un accident de la fortune.

Le sang noble est un accident de la fortune.


Messages : 89
Date d'inscription : 07/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Nightray 1 - 0 Kang [Karl] Jeu 15 Mar - 23:02


Karl Valek Nightray / Soo Ah Kang
Le pervers narcissique n'est autre que le jouisseur du mal



La remarque de l'imprudente me fait arquer un sourcil. Elle ose prendre ce ton là avec moi? Je ne suis pas habituer à ce genre d'attitude et cela me surprend un peu. Elle me tient tête pour le moment mais comme toute elle se soumettra.
Ses bras croisés et sa mine renfrognée témoignent de son agacement. Cependant c'est moi qui devrait l'être. Je crois que je n'ai pas été assez clair. Elle a besoin d'une bonne correction.
Plus ou moins volontairement, j'ai laissé la porte du cachot entrouverte. Une lumière rouge s'en échappe. Je la vois loucher dessus et j'ai déjà une longueur d'avance sur elle. Je sais exactement ce qu'elle se prépare à faire. Ce n'est donc pas une surprise de la voir prendre les jambes à son cou. Elle croit aller où comme ça? J'esquive d'un geste incroyablement élégant la bassine d'eau tiède mais personne n'est là pour le voir. Agacé, je l'ignore au départ lui laissant de l'avance. Quelle s'en aille ça met égal, je trouverai un nouveau jouet. Bien des oiseaux sont morts dans cette cage. Tourmenté, je lève les yeux au ciel : hummm quel désordre cela ferait de voir une esclave s'échapper de ma demeure. Je vais passer pour quoi dans tout ça. J'opine du chef pesant le pour et le contre et finis par sourire. Mon instinct de prédateur se réveille et j'ai l'eau à la bouche. Je sens que je vais aimer ce petit jeu finalement. Un grognement sourd s'échappe du cachot tandis que je le quitte à mon tour. C'est de l'heure de la leçon. Court mon chaton je serai bientôt derrière toi.

"Tu me prends pour un psychopathe? Tu es bien loin de t'imaginer tout ce que je peux te faire."

Ma voix souffle à son oreille.

" Il n'y a nul part où te cacher ici. "

Elle heurte mon corps de plein fouet et je la rattrape avant qu'elle ne s'affale par terre. Je n'ai pas eu de mal à la retrouver. Son cœur bat la chamade à des kilomètres, son poult s'accélère irriguant délicieusement ses muscles. Ses joues de poupée sont écarlates mais son visage est blême. Je n'ai pas bougé d'un centimètre alors qu'elle s'écrasait contre mon corps de marbre. Mes mains sur ses poignets sont des étaux qui ne cessent de se refermer jusqu'à ce qu'elle émette un gémissement de douleur.

" Tu comprendras bientôt qu'il ne sert à rien de fuir. Considère ce cachot comme ton refuge. Tu y es à l'abri plus qu'à l'extérieur. "


Mes iris sont figés dans une expression qu'elle ne connait pas encore. Cette petite course-poursuite m'a donné soif et j'ai bien envie d'y gouter. Pourtant je n'en fais rien. Il est trop tôt, je risque de l'abimer psychologiquement. Et j'aime déjà son petit caractère.
Je lui attrape les cheveux d'une main. Mon contact est doux pour le moment. Ses deux mains sont prisonnières d'une seule des miennes. Elle ne peux espérer se débattre.

" Tu penses vraiment t'en sortir indemne après cela? "

Je caresse ses longs cheveux emmêlés gentiment gardant mon visage loin du sien. C'est regrettable qu'elle soit dans un si triste état. La sueur perle à son front et ses doigts sont très abimés. Je passe son index sur mes lèvres et l'humidifie avec ma langue glacée. Nombreux autres auraient tué pour avoir une tel approche, elle n'imagine pas l'honneur que je lui fais.

" Es- tu sûr de pas vouloir te laver? "


Je lui mords le bout du doigt avec les incisives et c'est affreusement sensuel. Peine perdue sans aucun doute vu le regard qu'elle me jette. Je vais devoir passer aux hostilités.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
L'esclave fait son orgueil de la braise du maître.

L'esclave fait son orgueil de la braise du maître.


Emploi : Esclave à temps plein.
Messages : 120
Date d'inscription : 04/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Nightray 1 - 0 Kang [Karl] Ven 16 Mar - 19:47

“Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu.”

Kang Soo Ah & @Karl V. Nightray

Nightray 1 - 0 Kang


Soo entendit la bassine s'écraser sur le sol, elle fut déçue d'avoir loupé sa cible mais ne s'attarda pas plus longtemps. Elle se faufila en dehors de la pièce et tenta de se repérer rapidement. La demeure était grande et elle se fit violence pour se souvenir du trajet jusqu'à la sortie. Gauche ou droite ? Malheureusement, elle n'eut pas le temps de choisir, son bourreau se tenait déjà derrière elle et lui souffla à l'oreille. La coréenne se retourna vivement et le heurta de plein fouet, le choc la fit reculer et elle manqua de tomber à terre. Ses fesses n'atteignirent jamais le sol, l'hôte lui saisit les poignets et la souleva sans mal. Une telle force n'était pas normale, Soo se sentit soudainement mal. Son cœur s'emballa et pour la première fois, elle se sentit vraiment effrayée. Il resserra sa prise et la douleur lui arracha un gémissement, il fronça les sourcils et lui lança un regard noir.

« Je ne suis pas un chien ! Vous ne pouvez pas m'enfermer ainsi. »

La jeune femme gigota dans tous les sens afin de se libérer de son emprise. C'était peine perdue, elle s'épuisait inutilement. Il fallait qu'elle garde des forces pour plus tard, elle espérait qu'une nouvelle opportunité pour fuir allait se présenter incessamment sous peu. Alors, elle cessa et le laissa faire. Les menaces dissimulées qu'il proférait à son encontre ne l'atteignirent pas, elle était comme dans un état second. Soo avait la faculté de pouvoir s'échapper et vivre sa vie avec recul, elle avait juste l'impression d'être spectatrice pour l'instant. Elle s'accordait un moment de répit avant de faire enrager une fois de plus cette enflure.

Lorsqu'il caressa ses longs cheveux dans un geste qui se voulait presque affectueux, elle eut un mouvement de recul et grimaça de dégoût. Elle avait l'impression qu'il la voyait maintenant comme une poupée,  il avait certainement dû vivre beaucoup de traumatisme dans son enfance pour se comporter ainsi.

« Vos menaces ne m'atteignent pas. » cracha-t-elle. Ce crétin devait apprendre que lorsqu'une personne pense qu'elle n'a plus rien à perdre, elle était prête à faire toutes sortes de choses, aussi stupides soient-elles. Elle le dévisagea gravement quand il osa lui mordiller le petit doigt. Son sang ne fit qu'un tour et son rythme cardiaque s’accéléra à outrance. Elle savait qu'elle allait signer son arrêt de mort mais la détresse faisait faire des choses stupides. Courageuse ? Non plutôt suicidaire.

Soo cracha au visage de son tortionnaire et  lui administra un coup de genou bien placé. Endroit stratégique, la virilité d'un homme était fragile. Elle comptait sur l'effet de surprise pour qu'il la relâche et cela fonctionna.

« La bassine n'était qu'un avant goût et pas de chance pour vous, je sais me servir de mes jambes. » Un sourire mauvais étira les lèvres de l'asiatique, elle voulait qu'il regrette de l'avoir acheter à ces enchères. Ses mains moites et la sueur qui humidifiait ses tempes trahissaient son angoisse et sa peur. Cependant, elle devait garder une certaine contenance face à lui, elle était prête à se battre et à riposter. D'ailleurs il la fusillait du regard et elle comprit qu'elle allait passer un mauvais quart d'heure. Il n'allait certainement pas en rester là.

Félicitations Soo, tu viens de signer ton arrêt de mort.



(c) crackle bones


_________________

Suddenly your world has changed forever Certains croient que tenir bon nous rend plus fort mais parfois le plus dur est de lâcher prise.
❝Break my chains❞
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang noble est un accident de la fortune.

Le sang noble est un accident de la fortune.


Messages : 89
Date d'inscription : 07/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Nightray 1 - 0 Kang [Karl] Sam 17 Mar - 0:02


Karl Valek Nightray / Soo Ah Kang
Le pervers narcissique n'est autre que le jouisseur du mal



L'inconscience de son acte me fait lâcher ma proie. Ce n'est pas mon habitude mais elle a marqué le point. Je la regarde d'un air dédaigneux tout en m'essuyant le visage. Son acte me révulse, j'ai l'impression que sa salive brûle ma peau tel un soleil au zénith. Je ne souris plus et reste immobile. Elle a marqué mon pantalon de son pied crasseux. Cela fait une tâche horrible à mon entre-jambes. Mon matériel va bien, disons que je suis moins sensible qu'un homme ordinaire. Ce qui me fâche, c'est surtout son audace. C'est moi qui attribut les humiliations d'habitude pas l'inverse.

Mes poings se ferment, blanchissant mes jointures et mes tempes battent au rythme de mes manigances.

" Tu étais peut-être une princesse là d'où tu viens mais saches qu'ici tu n'es rien. "

La température est glaciale, mon ombre grandit dans l'obscurité avalant la lumière artificielle. Ce n'est pas la première fois qu'une esclave ne passe pas la nuit. Je suis un peu impulsif. L'envie en moi enfle de manière inquiétante. J'ai envie de rompre ses os un à un, de la torturer, de briser sa volonté jusqu'à ce qu'elle décide enfin de la fermer une fois pour toute. Je n'aime pas ses mauvaises manières et tant pis pour sa belle gueule d'ange.
Je vais lui faire très mal et ce ne va pas être beau à voir. Les domestiques vont avoir du travail de nettoyage. Je suis le maître du jeu. Si elle ne joue pas, elle ne met d'aucune utilité.

Je m'approche d'elle d'un pas décidé. Elle me défie toujours de ses yeux noisettes. Il n'y a aucune pitié en moi, juste la réjouissance d'un festin de roi. Des ombres noirs dansent dans mes pupilles, l'adrénaline monte d'un cran. Je l'attrape violemment par les cheveux et prenant soin de ne pas répéter les mêmes erreurs.

Retour à la case départ, je la traine jusqu'à son cachot. Il serait dommage de devoir repeindre les murs. Mon corps est tendu prêt à bondir au moindre faux pas de sa part. J'attrape son menton en immobilisant douloureusement ses mâchoires.

Alors que je m'apprête à m'amuser, mes muscles se tétanisent maintenant mon esclave prisonnière. Je suis cependant à des lieux de là, sur la plage abandonnée où je l'ai trouvé. Echouée à demie sur les flots, son corps dérive en suivant le roulement incessant des vagues. Je l'observe attentivement et comme hypnotisé, je m'approche de son enveloppe inerte. A mes oreilles chantonne une douce mélodie, faible et mélancolique. Son myocarde fait vibrer sa peau sous le rythme de ses battements. Abasourdi devant ce spectacle, je me met à genoux et relève son corps trempé. Sa peau comme un linge humide est transparente et j'aperçois le dédale de ses veines. Elle est d'une magnificence. Je suis prêt à dépenser sans compter pour l'obtenir. Elle est à moi.

Devant moi, son fin minois me dévisage. Elle se demande surement à quel sauce elle va être mangée. Je ne peux me résoudre à l'achever maintenant, trop de choses se bouscule dans ma tête.
Parfois j'ai l'impression que cet enfoiré de Nails se mêle encore de ma vie essayant de m'éviter les actes de cruauté inutiles me ramenant dans le droit chemin. Rabat-joie.

Boudeur, je lui remets ses fers et me rassoie sur le siège de fortune.

" La prochaine fois que tu sors sans mon autorisation, je te casse les deux jambes. "

Les mains croisées sur les genoux, je laisse la lumière filtrer à travers la pièce révélant un peu mieux nos deux visages. Je suis ni essoufflé, ni décoiffé mais j'ai mauvaise mine. Je tends la main vers le linge resté humide et me le passe sur le visage insistant sur l'endroit de sa faute.

" Quel est ton nom? "


Revenir en haut Aller en bas
avatar
L'esclave fait son orgueil de la braise du maître.

L'esclave fait son orgueil de la braise du maître.


Emploi : Esclave à temps plein.
Messages : 120
Date d'inscription : 04/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Nightray 1 - 0 Kang [Karl] Sam 17 Mar - 21:43

“Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu.”

Kang Soo Ah & @Karl V. Nightray

Nightray 1 - 0 Kang


Une princesse ? Non, ce terme ne convenait pas, elle se considérait plutôt comme une privilégiée en Corée. Elle était née dans la bonne famille comme dirait certain. Mais l'argent ne faisait pas tout et elle avait beaucoup souffert du manque d'amour, ses parents ne lui avaient jamais octroyé du temps et des moments de tendresse. Soo se surprit à penser à eux dans un moment comme celui-ci. Elle se demandait s'ils étaient inquiets et s'ils la cherchaient. C'était peu probable, d'autant plus que son avion s'était crashé et ça laissait peu de chance aux recherches. Ne retrouvant pas son corps, les informations avaient sans doute relayaient un avis de disparition. Son père devait faire semblant d'être attristé par la perte de sa fille chérie, pour l'image et susciter de la compassion chez ses confrères.

Une vive douleur la ramena à l'instant présent, l'obligeant à mettre fin à ses pensées personnelles. Elle se laissa traîner par les cheveux sans se débattre afin d'atténuer un temps soit peu la souffrance occasionnée par ce geste brusque. Elle émit quelques plaintes, incapable de les retenir et elle se maudissait de ne pas pouvoir encaisser en silence. La mâchoire de la petite coréenne se retrouva fermement coincée dans l'étau de la main du maître des lieux. Il avait de grandes mains, c'en était terrifiant et l'idée qu'il l'a frappe avec l'angoissa. Elle aurait dû y penser avant de lui cracher dessus et de lui broyer ses parties intimes. Ses frêles jambes voulaient céder mais elles n'y étaient pas autorisées, l'homme la maintenait sans difficulté. Elle ferma les yeux et la douleur lui arracha une larme. Il était bien parti pour lui briser la mâchoire et Soo envisagea de s'excuser et de le supplier pour qu'il n'en fasse rien. Cependant, elle se ravisa devant l'absence de représailles. Elle n'allait tout de même pas s'abaisser à cela.

La jeune esclave rouvrit les yeux et dévisagea son tortionnaire. Ce dernier décida de stopper les hostilités, il se contenta seulement d'enchaîner de nouveau l'asiatique. Les menaces eurent plus d'effet que les premières, Soo avait appris qu'il pouvait être très violent et elle ne doutait pas du fait qu'il pouvait très bien les mettre à exécution la prochaine fois. Elle n'était passé pas loin de l'ouragan, il fallait qu'elle se calme si elle désirait vivre un peu plus longtemps.

Son nom ? Étrange demande. Elle était sa victime, son esclave, pourquoi son nom l’intéressait ? Un psychopathe ne s’intéresse pas à ses victimes normalement alors elle trouva cette question vicieuse. Mais elle répondit, tout en se massant le bas du visage, d'ailleurs celui-ci serait sûrement marqué d'ici quelques minutes. « Kang... Kang Soo Ah et vous ? » Elle doutait avoir une réponse de sa part mais elle lui avait quand même retourné la question par politesse. Ce début de dialogue, presque normal, lui délia un peu la langue et elle ajouta : « Où sommes nous ? » Elle n'avait aucune idée du lieu où s'était crashé son avion, à vrai dire elle se s'était même pas posé la question avant ce moment là, tellement les événements autour d'elle étaient grotesques.

Puis une autre question se bouscula dans son esprit, elle se rappela l'avoir vu à la plage puis aux enchères. Du coup, la réponse à la question précédente lui semblait bien dérisoire.

« Pourquoi m'avoir racheté alors que vous m'avez lâchement abandonné aux enchères ? » Elle plongea un regard interrogateur dans celui de son geôlier. Elle le fixait intensément, s'attendant à une réponse du genre : je suis bipolaire.

(c) crackle bones


_________________

Suddenly your world has changed forever Certains croient que tenir bon nous rend plus fort mais parfois le plus dur est de lâcher prise.
❝Break my chains❞
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang noble est un accident de la fortune.

Le sang noble est un accident de la fortune.


Messages : 89
Date d'inscription : 07/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Nightray 1 - 0 Kang [Karl] Dim 18 Mar - 19:29


Karl Valek Nightray / Soo Ah Kang
Le pervers narcissique n'est autre que le jouisseur du mal



La conversation prend une drôle de tournure. On dirait que la partie de chasse n'a jamais eu lieu. Je suis serein et à l'écoute, rien à voir avec mon attitude de tout à l'heure. Pourtant ma soif n'est pas passé. Mais je suis capable de me retenir encore un peu. De lui laisser le temps de comprendre la nouvelle hiérarchie et surtout ce qui est en train de se passer. Si je la torture de trop je vais la perdre et ce serait fâcheux. Disons quelle est intéressante je lui laisse donc sa chance. Même si il a perdu quelques plumes, mon oiseau est encore très appréciable à admirer.  
« Kang... Kang Soo Ah et vous ? »

Je l'étudie à travers mes pupilles rétractées. Cette esclave a vraiment quelque chose... quelque chose de spécial qui me pousse à la garder saine enfin plutôt sauve.

" Je suis Karl Valek Nightray, le maître de ses lieux. Tu es ici dans ma demeure et par conséquent tu m'appartiens. J'ai le droit de vie ou de mort sur toi ne l'oublie pas. "

Je pense qu'elle l'avait compris mais je peux m'empêcher d'en remettre une couche pour que l'idée soit bien claire. Je quitte mon siège et me dirige vers la bassine que je remplie d'eau tiède pour la deuxième fois aujourd'hui. Le robinet émet un son horrible comme si l'eau avait de la peine à sortir. La vapeur s'élève à la surface de l'eau. Je plonge le linge à l'intérieur du contenant et lui pose dans son périmètre d'action. Pieds et mains liés, elle aura du mal à se nettoyer mais elle se débrouillera après tout c'est de sa faute si elle est enchainée ainsi. J'observe la dernière chaine qui pend le long du mur. Qu'elle s'estime heureuse que je ne lui ais pas lié la gorge. L'image me fait sourire en coin.
Docilement, je retourne sur mes pas et lui lance un sac en toile contenant des vêtements propres et souples. Posant mes mains sur le dossier, je retourne mon siège de fortune afin de lui présenter mon dos. Mes muscles se dessinent à travers le tissu fin de mon habit lui offrant une belle vision de moi même. Ma voix est lente et reflète la fatalité de l'incident. J'ouvre mes bras en démonstration.

" Bienvenue à Haima. Archipel secrète complètement opposée à la société d'où tu viens. Ici, c'est la loi du plus fort qui domine la morale. Voila dans quel pétrin tu es tombée. Crois -moi Soo tu es plutôt bien lotie. "

Son prénom résonne lorsque je le prononce cela donne une drôle d'impression.
« Pourquoi m'avoir racheté alors que vous m'avez lâchement abandonné aux enchères ? »
Cette fille est un moulin à parole et me déstabilise avec sa question impétueuse.
Je fronce les sourcils alors que j'oriente mon visage de façon à la regarder. Je ne profite pas de la situation, mes yeux sont plongés intensément dans les siens.

Quelque chose de totalement nouveau pour moi se passe. J'ai l'impression d'un nouveau retour en arrière mais cette fois je me trouve près du corps de Soo et me voit à la troisième personne. Quelque chose d'étrange passe entre nous comme ci elle ressentait exactement ce qui m'était passé par la tête au moment où je l'ai vu. L'envie, l'obsession, le désir...

Brusquement, je me défends en tournant la tête vivement pour fixer le mur devant moi avant que d'autres sentiments défilent ou ma vie, mes souvenirs où quoi que ce soit d'autres. Elle ne peux le voir mais je panique. Mes pupilles balayent la surface de droite à gauche frénétiquement pendant que j'essaie d'analyser ce qui vient de se passer. J'ai envie de m'enfuir et de lui claquer la porte au nez après lui avoir briser la nuque mais je reste là le visage calé entre mes deux paumes afin de redevenir maître de la situation.  

Revenir en haut Aller en bas
avatar
L'esclave fait son orgueil de la braise du maître.

L'esclave fait son orgueil de la braise du maître.


Emploi : Esclave à temps plein.
Messages : 120
Date d'inscription : 04/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Nightray 1 - 0 Kang [Karl] Mer 21 Mar - 22:04

“Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu.”

Kang Soo Ah & @Karl V. Nightray

Nightray 1 - 0 Kang


Soo avait suivi le regard de son tortionnaire et elle était tombé sur la troisième chaîne en acier. Elle imagina sans mal à quoi elle pouvait servir et déglutit avec difficulté. C'était déjà assez humiliant de se retrouver prisonnière de lien de métal aux poignets et aux chevilles alors quelle honte d'en avoir une autour du cou. Ça amenait au même statut qu'un chien, un animal. Elle savait donc ce qui l'attendait si elle se risquait encore à agir de manière rebelle. Alors lorsqu'il lui lança un nouveau chiffon humide, elle se contenta de le saisir lentement en refoulant ses pulsions stupides. Il s'était calmé et valait mieux qu'elle ne l'énerve pas une nouvelle fois. Sa mâchoire la faisait toujours souffrir, elle pouvait encore sentir la pression de ses doigts fin sur son os.

«  Vraiment ? J'ai un sérieux doute. » grogna-t-elle en faisant mine de regarder tout autour d'elle pour illustrer ses propos. S'il trouvait qu'elle était bien lotie ici, c'est qu'il avait de gros problèmes de vue. La coréenne savait très bien qu'il ne disait pas cela dans ce sens mais quand bien même, au vu du caractère instable et de la personnalité psychotique de ce Nightray, elle pensait vraiment pouvoir vivre bien mieux ailleurs. Elle songeait même que se retrouver à la rue, sans le sous, serait toujours mieux qu'à faire l'esclave chez un mec tordu.

Karl se montra un peu gentleman en se tournant pendant qu'elle faisait sa toilette. Un léger sourire victorieux s'afficha sur le visage de la belle brune, certes elle avait souffert pour ça, mais elle avait obtenu ce qu'elle souhaitait. Quelques minutes plus tôt il était prêt à la regarder se laver ou même la laver lui-même. Elle finissait toujours par obtenir ce qu'elle voulait même s'il fallait y laisser des plumes. Soo ramena ses jambes jusqu'à son buste et commença à passer le linge humide sur ces dernières. Les chaînes s'entrechoquaient à chacun de ses gestes et elle finit par se demander comment elle allait s'y prendre pour se changer, elle ne pouvait rien enfiler, attachée de la sorte.

Elle releva son visage vers l'homme et elle captura son regard énigmatique. Le dévisageant, elle se demanda ce qui avait bien pu lui traverser l'esprit à ce moment. Ce regard était différent des autres, tellement habitué à ses yeux qui auraient pu la tuer si cela était possible.

«  Vous avez perdu votre langue ? Vous regrettez ? Est-ce que vous savez au moins ce que c'est que d'avoir des remords ? » Elle bougea les bras afin de faire tinter ses chaînes et soupira : « pff vous n'êtes pas du genre à avoir ce genre de sentiments. Les malades comme vous n'éprouvent ni sentiments ni émotions. »

Fallait vraiment qu'elle apprenne à se taire mais c'était plus fort qu'elle, lorsqu'elle était stressée ou angoissée, elle ressentait le besoin de s'exprimer. De mettre des mots sur ses pensées ou même de réfléchir tout haut. Puis, en continuant comme si de rien n'était, elle demanda : « Vous n'avez pas de salle de bain sur Haima, genre avec des douches. Ça pourrait être utile et plus simple pour laver mes cheveux. Promis, j'ai compris la leçon, je serais sage. »

(c) crackle bones


_________________

Suddenly your world has changed forever Certains croient que tenir bon nous rend plus fort mais parfois le plus dur est de lâcher prise.
❝Break my chains❞
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang noble est un accident de la fortune.

Le sang noble est un accident de la fortune.


Messages : 89
Date d'inscription : 07/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Nightray 1 - 0 Kang [Karl] Jeu 22 Mar - 21:48


Karl Valek Nightray / Soo Ah Kang
Le pervers narcissique n'est autre que le jouisseur du mal



Cette fille m'exaspère, alors que je pense l'avoir domptée, la voila qui joue les arrogantes. Son ton ne me plait pas du tout. Je la regarde sans bouger mais dans ma tête c'est un volcan en éruption. Elle me prend pour un cas sévère de sociopathe. Elle a peut-être raison après tout je m'en moque. Je fais ce qui me plait quand je le souhaite et c'est ce qui m'importe. Pour meubler une longue vie, il faut savoir innover et briser l'ennui. Le briser avant qu'il ne vous brise. Nails...
Un frisson me parcourt l'échine. Pendant ce temps, Soo Ah Kang continue sa plainte. Je tends l'oreille distraitement et lui laisse l'illusion de m'attendrir. Elle me prend pour un agneau mais elle n'a encore rien vu. Elle m'appâte avec sa promesse de rester sage alors que quelques minutes avant elle me compare à un malade.

" J'aime m'écouter penser et tu devrais en faire de même. Tu t'apercevrais sans doute qu'il y a certaines répliques à ne pas servir à son maître de maison sociopathe. "

Piqué par son venin, mes paroles sont aussi tranchantes que les siennes. Insouciante, elle pense qu'après m'avoir jeter une bassine au visage, jouer au chat et à la souris puis m'attaquer sur mes facultés à avoir des sentiments, elle va obtenir gain de cause.
J'ai envie de lui donner une correction.
Levant les yeux au ciel, je l'oblige à quitter sa position fœtale en la relevant. Ma main agrippe la dernière chaine qui lui encercle le cou.

" J'espère que tu apprends vite de tes erreurs. La prochaine fois tu te tiendras tranquille dès mon entré en scène. "

Je m'attarde sur la lividité de sa gorge. Sa carotide palpite rapidement, la nuque ainsi tendue. Elle va me détester, détester tout ça mais moi ça me rend fou de la voir ainsi. J'ai une furieuse envie d'enfoncer mes canines dans sa chair.

" Après quoi seulement tu obtiendras selon mon bon vouloir un traitement de faveur. "

Je sens qu'elle est énervée, son poult est beaucoup trop élevé. D'un geste théâtral je lui renverse à mon tour la bassine sur le sommet de son crâne.

" En attendant contente toi de cela. "

Je n'ai pas l'habitude de ménager mes esclaves mais celle-ci me plait énormément. Ici elle peux s'époumoner autant qu'elle le souhaite personne ne viendra à son aide. Ses cris se perdront contre la façade isolée des murs capitonnés. Bien des oiseaux ont chanté mais n'ont jamais été libérés.
J'entortille patiemment un mouchoir en tissu blanc que je sors de ma poche laissant libre cours à son imagination et à la mienne par la même occasion.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
L'esclave fait son orgueil de la braise du maître.

L'esclave fait son orgueil de la braise du maître.


Emploi : Esclave à temps plein.
Messages : 120
Date d'inscription : 04/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Nightray 1 - 0 Kang [Karl] Ven 6 Avr - 21:00

“Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu.”

Kang Soo Ah & @Karl V. Nightray
 

 
Nightray 1 - 0 Kang


 
Soo savait bien qu'il fallait se taire et arrêter de l'ouvrir pour déblatérer tout un tas de connerie, même si ces dernières étaient véridiques, mais c'était plus fort qu'elle. Elle n'était pas du genre à se taire et se laisser faire sagement, ces traits de caractère finiraient par la mener à sa perte. C'est d'ailleurs à cause de cette envie de rébellion non refoulée, qu'elle obtint un joli collier autour du cou. La troisième chaîne, celle qu'elle redoutait. Et bien voilà, elle avait tout gagné en perdant toute liberté.

Son maître avait l'air assez narcissique et imbu de lui même. La flatterie devrait fonctionner aisément sur lui, elle tenterait donc quand l'occasion se présenterait. Pour l'instant elle se faisait petite et l'écoutait parler. Il fallait qu'elle se tienne tranquille pour avoir un traitement de faveur, cette confidence n'était pas tombée dans l'oreille d'une sourde. Elle retint et hocha de la tête comme pour lui montrer qu'il avait tout son intérêt. Ce stratagème ne fonctionna pas, ce Nightray ne se laissa pas berner et une représailles de plus arriva.

L'eau encore tiède glissa sur ses cheveux typés asiatiques, les gouttes cristallines léchèrent ses joues et vinrent se nicher au creux de sa poitrine, mouillant le pauvre tissus blanc qui la recouvrait grotesquement. Le tissu rendu transparent par l'eau, colla la peau de la jeune femme. Le rouge monta aux joues de Soo, de part la honte mais également l'énervement dont elle était sujette. Elle voulu se jeter sur lui mais se rappela que tardivement qu'elle était attaché. Les chaînes se tendirent et l’arrêtèrent brusquement, lui arrachant une plainte.

« Tu vas le regretter Nightray, j'aurais dû t’assommer avec cette bassine. » grogna-t-elle entre ses dents.

Elle venait à peine de terminer de prononcer sa menace pleine de regrets, qu'elle aperçut ce qu'il triturait entre ses longs doigts maigrichons. Il n'en fallait pas plus pour que son cerveau comprenne ce à quoi pouvait bien servir ce morceau de tissu, pas si anodin que ça. Soo se mordit les lèvres et jura. L'humiliation allait atteindre un tel sommet que ça ne pourrait jamais être pire. Alors, elle chercha quoi dire pour sauver la liberté de ses lèvres et le moment des éloges envers son tortionnaires allait devoir commencer.

« Merci... de me rafraîchir les idées. J'ai été maladroite dans mes propos, je m'en excuse. »

La coréenne tenta de trouver une position plus confortable tout en essayant de cacher sa poitrine. Ses cheveux gouttaient et lui donnaient des airs de chien battu. Elle leva son minois vers l'homme et se racla un peu la gorge. Ses yeux firent mine de chercher quelque chose à droite et à gauche avant de se plonger dans ceux de Nightray.

« Comment se fait-il qu'un... homme aussi... séduisant que vous soit seul ? Avec votre charisme, vous devez avoir pas mal de succès. »
* donc veuillez jeter votre dévolu sur une autre que moi * pensait-elle. Elle avait choisi minutieusement ses mots. Narcisse devrait apprécier.


 
(c) crackle bones

 

_________________

Suddenly your world has changed forever Certains croient que tenir bon nous rend plus fort mais parfois le plus dur est de lâcher prise.
❝Break my chains❞
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang noble est un accident de la fortune.

Le sang noble est un accident de la fortune.


Messages : 89
Date d'inscription : 07/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Nightray 1 - 0 Kang [Karl] Sam 7 Avr - 10:51


Karl Valek Nightray / Soo Ah Kang
Le pervers narcissique n'est autre que le jouisseur du mal



Mon geste est du plus bel effet. Soo se résigne enfin à obéir. Je ne suis pas dupe, je vois bien que ses paroles ne sont pas cohérentes avec son caractère. Cependant j'apprécie la démarche. La volonté dont elle fait preuve me fait sourire.
Son parlementé est digne d'une fable de Lafontaine. Pourtant la situation est plus comparable au loup et l'agneau même si l'image du corbeau me va à ravir.
J'attrape son menton entre mes mains plus délicatement que les fois précédentes et lui caresse les lèvres humides.
Ses longs cheveux cachent partiellement sa poitrine. Elle est si excitante.

" Disons que je n'ai pas encore trouvé de Louve capable de protéger ma gorge. "

Elle ne sait rien. Elle ne sait pas dans quel monde elle vit. Il est bien difficile de faire confiance à un prédateur même du sexe opposé. Beaucoup de vampire préfère la solitude à la trahison. Je fais parti de cette catégorie. Rien de plus facile que de se retrouver avec des crocs plantés dans la carotide. Ce n'est pas un sentiment dont j'ai envie de connaitre les conséquences.
La réciproque est pourtant délicieuse.

J'approche le doux mouchoir brodé de sa bouche et me demande jusqu'où est sa limite d'obéissance.
J'ai envie de lui bâillonner sa belle bouche en serrant exagérément le lien. La transparence de sa peau n'a d'égale que la transparence de sa tunique à ce moment précis. Se tortiller ne sert à rien, elle est là devant moi livrée sur un plateau d'argent.
J'approche mon visage de sa nuque doucement et sens mes crocs entamer mes propres lèvres.
Mon souffle est rauque, j'ai quand même beaucoup de mal à me contenir. Je ne commettrai pas d'interdit. Pas aujourd'hui. Je pose mes mains glacées sur ses hanches la maintenant droite m'opposant contre son mouvement de recul. La fermeté de ma prise est sans défaut, elle n'a que ses yeux pour pleurer. Son contact me rend fou. Je sens presque sa peau brulante sous mes doigts malgré la présence du fin tissu humide.
Je la lâche brutalement après lui avoir déposé un baiser froid dans le cou.
Je vois la tension de ses muscles se détendre après cette rupture de contact. Elle est si belle ainsi à la fois gênée et agacée.

Gentiment je lui essuie le visage avec le mouchoir ainsi que la nuque. J'en profite pour défaire son très joli collier. J'ai eu ce que je voulais.

" Tu es pourtant insensible à mon charisme ma belle Sooooo? "

Son prénom est un murmure. L'hypnose a aucun effet sur elle. Elle me voit tel que je suis vraiment sans aucune illusion. Moi et ma psychose. Elle ne comprend pas mes réactions, elle ne sait pas ce que je suis. Je me demande comment elle me voit mais le garde pour moi. Je n'ai pas envie d'entendre le chapitre sur la déficience mentale.
Je fais mine de m'éloigner lui laissant le peu d'intimité qu'il lui reste.  



_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
L'esclave fait son orgueil de la braise du maître.

L'esclave fait son orgueil de la braise du maître.


Emploi : Esclave à temps plein.
Messages : 120
Date d'inscription : 04/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Nightray 1 - 0 Kang [Karl] Dim 8 Avr - 15:41

“Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu.”

Kang Soo Ah & @Karl V. Nightray
 

 
Nightray 1 - 0 Kang


 
Le contact se fit plus doux que la première fois, Soo jubila face à cette victoire. Elle avait réussi à marquer un point, son tortionnaire était bel et bien sensible aux flatteries. Finalement, il n'était pas très compliqué à cerner et pas très différent des autres hommes. Comme cela avait l'air de fonctionner, elle continuerait sur cette lancée même si ça lui en coûtait.

Elle fronça légèrement les sourcils, son regard devint interrogateur, ne saisissant pas la signification de ses propos. Une louve capable de protéger sa gorge ? La métaphore était quelque peu étrange. Mais des paroles sans queue ni tête venant de quelqu'un d'instable, ça ne pouvait être que normal. Il avait sa propre logique et Soo ne voulait pas la connaître alors elle ne demanda pas plus d'explications.

Les mains de son tortionnaire descendirent lentement avant de s’attarder sur ses hanches de manière franche. Le souffle de l'homme sur sa nuque la fit frissonner et elle se surprit à espérer plus. Ce moment était étrange, elle aurait voulu qu'il ne s'arrête pas et pourtant, elle haïssait au plus profond de son cœur ce pervers narcissique qui la retenait contre son grès. Il avait quelque chose d'attirant, elle ne pouvait le nier et elle se sentit honteuse de ressentir ce désir. Son cœur accéléra ses battements lorsqu'un baiser glacial se déposa sur sa peau douce.

« Il faut savoir en être digne aussi... » murmura-t-elle.

Son cou libéré, Soo se sentit mieux. Elle avait réussi à gagner du terrain et devait faire de terribles efforts afin de ne pas le perdre de nouveau. C'était comme marcher sur une fine couche de glace, elle devrait réfléchir et remuer sept fois sa langue dans sa bouche avant de l'ouvrir. Son palpitant s'emballa une nouvelle fois lorsqu'elle l'entendit prononcer son nom d'une manière si sensuelle qu'elle aurait pu chavirer. Justement, elle décida de jouer sur ça.

« Je pourrai l'être si vous m'en donnez l'occasion. » lança-t-elle, laissant sous-entendre que tout  dépendait de son comportement envers elle. S'il ne se montrait pas un peu plus chaleureux et gentil, il ne devait pas s'attendre à ce qu'elle soit docile. Tout était une question de compromis.

La coréenne le regarda partir, elle se sentait vidée et n'avait pas le courage de se changer. De toute façon, ainsi attachée, c'était mission impossible alors tant pis, elle attendrait d'être libre de ses mouvements pour le faire. Elle s'allongea en chien de fusil et grelotta légèrement, s'obligeant à fermer les yeux et chercher le sommeil. Elle voulait s'échapper et le monde des rêves était un bon moyen.


 
(c) crackle bones

 

_________________

Suddenly your world has changed forever Certains croient que tenir bon nous rend plus fort mais parfois le plus dur est de lâcher prise.
❝Break my chains❞
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nightray 1 - 0 Kang [Karl]

Revenir en haut Aller en bas

Nightray 1 - 0 Kang [Karl]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Bonne fête Karl!
» Bonne Fête Karl Duval
» Dégustation: Domaine Tempier
» Sous la protection de Thor !
» Bataille de Brest - Dispariton de Karl Von Schwepenburg

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glory and Blood :: HAIMA :: La citée :: Le village des nobles-