AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

oslom ; we all go a little mad sometimes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?

Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?


Emploi : magistral des festivités.
Messages : 60
Date d'inscription : 30/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: oslom ; we all go a little mad sometimes Ven 30 Mar - 15:12


oslo moldovan
would you please stop trying to take your clothes off?


ft. will tudor -
ilyria (ava) -
andyoursisorange  (gifs)
vampire - sang-pur

nom la prestance et puissance émane d’ce patronyme. moldovan, une vieille appartenance russe qu’on s’lassera jamais d’entendre rouler sous les langues comme la musique du tambour de guerre. prénom t’a été affublé du même titre qu’le titan des mers, océanos. que t’as avec le temps modifié en oslo, refusant d’répondre autrement (c’foutrement beau et concept avec ton vrai nom non?) sauf pour ta mère la grecque, qui refuse c’changement. Surnom sage, un visage fade depuis qu’on t’a retiré ton feu. sage comme une image, mais juste quand on ignore quel est son fond. ici, l’surnom a muté, grâce aux fêtes qu’il rend magiques. c’mage qu’on l’nomme- surnom qu’il affectionne bien plus. os, une syllabe affectueuse réservée pour tes proches. âge  neuf siècles, vingt-cinq années pour un 925 ans très bien conservé. origines l’iceberg coupé en deux dans tes prunelles représente bien ta naissance dans les bras d’la russie, t’laissant prince des terres glacées. espèce de ceux qui se figent dans l’éternité, un vampire de plus à trinquer avec des verres ensanglantés. statut/sang aussi pur qu’un palpitant qui trouve son autre moitié, pur de nom mais pas moins nécrosé. emploi magistral des festivités royales. les soirées qu’on oublie pas, les effets spectaculaires et les idées brillantes, elles partent d’toi et d’ton équipe aux doigts aussi magiques qu’les tiens. Richesse riche d’héritage, de l’or pour lequel t’as pas sué qui s’échappe d’chacune de tes poches. Orientation sexuelle bisexuel? t’es pas insensible aux courbes féminines sauf qui a rien qui t’fasse plus frémir jusqu’à en perdre la tête qu’des alléchantes palettes d’chocolat- ainsi que l’aubergine dissimulé plus bas. allégeance elle devrait être pour tes parents, sauf qu’comme beaucoup t’as été charmé par les lightwood, et c’nouveau monde qu’ils prônent.


cultivé, raisonnable- sauf quand il tombe dans une colère noire. il est incontrôlable lors d’ses crises, dangereux. il sait s’présenter aussi froid qu’un iceberg, ou bien charismatique et souriant à souhait- dépendant de ses humeurs, des dispositions dans lesquelles il se trouve. bipolaire ou atteint d’une affliction du genre, il n’a jamais été diagnostiqué vu son titre de prince. il est le second fils, mais on n’a pas laissé son éducation de côté, encore moins quand hélios est partit pour rejoindre haima. là, ce fut devenu pire, subissant parfois des punitions physiques pour bien t’instruire. aucune limite chez les moldovan pour rendre leur progéniture parfaite- ou s’faire croire qu’elle l’est. la musique est la meilleure façon de l’apaiser, en toute circonstance. il est particulièrement charmé par le classique, s’voyant hypnotisé par les personnes vraiment doués. lui-même se débrouille plutôt bien avec un piano, un violon ou sa voix, mais n’aime pas s’entendre. ta naissance a amené une éducation militaire, bien encadré, qui a sans conteste boosté ta culture générale, t’amenant également à apprécier les moments tranquilles pour profiter de lecture, autant fictives qu’informatives. le combat, bien que tu sois doué en la matière, ne t’a jamais attiré pour que t’en fasse un métier comme ton frère. t’as préféré suivre ton propre chemin, et tant mieux si ça a emmerdé tes parents. les clopes, surtout celles qui goûtent la menthe, sont devenue une habitude avec alec. grand fumeur, t’as jamais pu te départir de cette habitude humaine qui t’le rappelle à chaque nouvelle bouffée de fumée dans tes poumons. il est jamais trop tard pour changer, comme témoigne ton attitude depuis son arrivée à haima. après avoir presque tué ta femme, vous avez trouvé moyen d’vous entendre, faire équipe au lieu de s’affronter. il faut croire que la main paternelle serrant ta gorge t’a rendu cinglé, trouvant un semblant de liberté qu’en fuyant ton royaume. méditation, yoga. ton nouveau mantra, ce qui t’aide à garder les pieds sur terre. tu pratiques chaque jour ou quand t’sens la colère monter, pour t’recentrer et reprendre le contrôle d’ton toi intérieur. t’as beau être une petite bombe à retardement, y’a pas grand monde du coin qui connait ton côté explosif. tu tâches d’le cacher, tant qu’à avoir tout pouvoir (vraiment?) sur ton tare. si t’es loin d’être le sang-pur le plus désagréable qui soit, tu choisis souvent les gens à qui t’offre une bonne compagnie, t’gênant pour être froid devant les gens qui t’reviennent pas. t’as aimé pour de vrai qu’une seule et unique fois, avec tellement d’intensité que t’ignores s’tu pourras offrir ton cœur une nouvelle fois. tu ne le veux pas, d’ailleurs, offrant qu’ton corps contre du plaisir, parfois. mais quand on s’refuse trop quelque chose, elle finit par s’imposer. le cœur a ses raisons que la raison ne connaît point.

Que pensez-vous de la société d'Haima et de la cohabitation entre vampire et humain ? t’as pas été élevé dans cette optique, alors t’as d’la difficulté à croire que c’possible. t’es pas contre, sans pouvoir affirmer qu’tu feras tout pour voir c’rêve réalisé- pas encore, mais tu te laisses tranquillement gagner. après tout, t’arrives à voir les avantages d’un tel monde, alors t’aimerais croire que c’possible, qu’une nette amélioration entre humains et vampires ouvrira la porte pour la compréhension envers les dégénérés également. c’est un autre combat, mais pour gagner la guerre faut aller chercher plusieurs victoires.

La jeune princesse Elysium Lightwood vient d'être assassinée. Qu'est-ce que cela vous fait ? tu ne la connaissais pas personnellement, bien qu’au même titre que l’empereur et la princesse étoile, tu l’a croisé quelques fois dans le palais. quand tu proposais tes idées pour les fêtes également, comme ça devait passer au conseil des lighwoods avant d’être organisés. ça t’a ébranlé, certes, mais pas autant qu’le reste d’la population. t’as organisé ses obsèques, et c’là que t’as le plus parlé avec son frère et sa sœur pour en découvrir plus sur elle, et s’assurer que ça soit digne de l’impératrice. tout ce que t’espère maintenant, c’que ton frère saura mettre tout en œuvre pour pas voir un autre horrible incident s’produire au sein même du palais.

Quel est votre plus grand rêve ? alec. alec, alec, alec. rêve utopique d’revoir un jour ton amant débarquer devant toi, t’affirmant que tout ça n’a été qu’un horrible cauchemar et qu’il cherche à te retrouver depuis le début. dans le domaine du réel, c’la liberté, qui te fait planer. haima t’a donné un semblant de liberté, liloo aussi en reprenant son nom de baptême. rêve de pas retourner en russie, t’garder loin d’tes parents tyranniques. ou bien prendre la fuite par la mer, et vivre que de plaisir en t’promenant partout sur terre. tu veux pouvoir être toi, à cent pour cent, tu veux découvrir comment il est, oslo moldovan quand il touche à un bonheur indestructible.



votre pseudo ari. Votre âge Comment es-tu arrivé ici ? j'y vis avec Aria et Loli. :ha: Remarques à faire sur le forum ? tout est parfait.   Présence sur le forum ? 17/7 jours. j'plus souvent ici et sur ME que partout ailleurs au monde. :ui:Arrow Autre chose à ajouter ? j'me sens mieux maintenant qu'j'ai un mec en schizo.  :hihi:  


_________________
bloody mage
hit me with your best shot
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?

Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?


Emploi : magistral des festivités.
Messages : 60
Date d'inscription : 30/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: oslom ; we all go a little mad sometimes Ven 30 Mar - 15:12



Histoire de dire
up to the last moment
Tu cours. C’est pas l’extase, y’a trop d’espace, et personne à qui l’dire- plus personne, c’est ça qui est l’pire. Alors tu cours, dehors, pour éviter les coups et les regards. Faudra que tu cours, tous les jours, faudra que tu cours, jusqu’au bout. T’as plus de souffle, t’aimerais qu’on t’écoute sauf qu’tu doutes- doutes qu’on t’écoute un jour. Pour t’en sortir, pour construire ton avenir, qu’ils ont dit, tu dois tenir, partir à la conquête du monde. Pas pour une vie moins dure, pas sans lui, c’pas gagné mais t’assure tes arrières pour connaître le monde… mais l’amour- faudra que tu cours, tous les jours pour l’éviter et l’rouer des coups avant qu’il t’brise encore.
Tu voudrais t’arrêter car t’peux plus respirer, dans c’monde parmi eux. Tu voudrais t’arrêter, tu peux plus respirer dans ce monde parmi eux. Faut t’faire de la place, juste un peu de place pour ne pas qu’on t’efface. Tu veux pas d’cette place, même un peu de place, t’aimerais mieux qu’on t’efface.

T’étais là, quand ils l’ont brûlé vif. T’étais là, t’as tout vu, tout sentit, tout entendu. Figé, glacé sur place alors qu’t’as vu ton amour s’embraser, pour la première fois loin de toi. T’aimais mieux quand c’était toi qui l’embrasais, l’embrassais sur chaque centimètre de peau. Ses gémissements comme une mélodie à tes oreilles, aujourd’hui ils n’font qu’les faire saigner. Brûler à mort par des chaînes argentées, son épiderme de dégénéré rendu encore plus sensible. Une horrible punition pour toi, un horrible sort pour lui, souffrir jusqu’à ce qu’on lui coupe la tête.. T’as soupiré d’soulagement, quand enfin ils ont abrégés ses souffrances. Il t’a dit d’pas t’laisser gagner par la culpabilité, mais la faute est la tienne. Tu n’as pas été assez prudent, en sachant pertinemment que tes parents n’accepteraient pas une telle union. T’punir de t’avoir allongé avec un homme, un dégénéré, alors que t’es un droit sang-pur. T’punir d’aimer contre ta volonté, avec toute la passion et l’feu brûlant dans tes veines. C’feu, il s’est éteint en même temps qu’Alec. Y’a une part d’toi qui est mort, laissant une autre personnalité ressortir. Le tigre dompté, battu, jusqu’à perdre toute brillance. Fade platitude.
Le petit prince de feu qui s’éteint dans la glace.


T’as presque plus d’souvenirs de ton enfance. D’toi qui courrait partout, une lueur machiavélique dans tes yeux azurs. Gamin, t’étais proche de ton frère. Gamins, vous aviez pas tant d’années de différence, même pas un siècle. Grandir ensembles, apprendre ensembles, tomber séparés.
Quelle honte pour vos parents, d’devoir punir leurs fils d’façon si cruelle, d’enlever leur amour car ils ont péchés. Chacun à leur manière, chacun tombant à leur manière. Chacun punit d’la pire des façons- pour les Moldovan, ça vaut pas l’coup d’prendre des pincettes pour apprendre la vie. On l’apprend durement, comme d’vrais militaires, ou pas du tout.
Tu t’souviens très bien d’avoir vu la femme d’ton frère flamber sous l’coup des flammes, tu t’es arrangé pour être là pour lui, d’la manière qu’il avait besoin. Il était pas là pour toi, t’laissant nourrir un froid ressentiment envers ton aîné, car s’trouver à d’immenses kilomètres est pas une bonne raison pour rien offrir d’réconfortant à son petit frère. Qu’ça soit logique ou non n’a pas d’importance, car tu souffres. Et dans la souffrance, les hommes sont rarement brillants.

Brillant cependant, tu l’es et pas que. Les Moldovan exigent d’leur progéniture une éducation excellente, strique et assidue. Faut envoyer les jeunes vampires là où il faut pour qu’ils deviennent les meilleurs. Peut-être est-ce pour cette vie si enfermée qu’les deux frères ont eu autant d’facilité à offrir leur cœur ailleurs, à défaut d’le sentir apprécié au sein d’leur propre famille.
T’as visité tous les coins du monde, dévoré plus d’bouquins qu’il en faut pour parfaire ta culture générale, surtout après la mort d’Alec. Y’a fallu qu’tu tiennes ton esprit occupé pour pas sombrer dans la folie. Mais y’avait cette nouvelle part d’toi qui a pris l’dessus, à essayer d’garder l’fou lion en cage afin d’offrir une froide représentation d’toi-même, une qui enchanterait tes parents. Est-ce que c’est que tu veux, leur faire plaisir? Les rendre fiers? Alors qu’tout ce qu’ils aiment chez toi, c’est c’que tu prétends être pour eux?
Tu l’as fait, néanmoins, tout ce qu’ils voulaient. Jusqu’à ce que ce jour vienne et qu’tu prennes la mer pour rejoindre Haima, partant de l’Afrique avec ta soeur et ta femme sans prendre la peine d’arrêter à la maison- perte de temps, perte d’énergie. Ce à quoi tu ne t’attendais, c’est c’soulagement que t’as ressenti en revoyant enfin Hélios, mais t’as ravalé c’sentiment chaque jour car vraiment, y’a rien d’si simple entre vous. Tu laisses la place au venin, alors qu’tu voudrais au fond d’toi pouvoir lui courir dans les bras, comme quand t’étais gamin?


Quand la musique s’fait entendre, tu lèves les yeux au ciel, retenant tout juste une grimace alors que tu te retournes comme la coutume le demande, observant ta fiancée forcée descendre l’allée. Elle ne sourit pas non plus, autant enthousiasme face à c’mariage que tu l’es. Les futurs mariés sont pleins d’sentiments, la larme à l’œil et l’excitation dans les veines. Toi, tout ce que tu vois c’est la chaine qu’formera cet anneau autour de ton doigt, cette prison qui va t’empêcher à jamais d’être heureux. Tu l’aimes pas, ta fiancée, et t’sais que jamais ça ne changera. Vous êtes imposés l’un à l’autre dans un mariage d’intérêt, tes parents voulant s’assurer d’pas t’voir retourner dans les bras d’un homme- comme si ça pourrait t’empêcher.
La cérémonie glisse sans encombre, toi rêvant presque d’voir Alec débarquer en trombe pour t’sauver d’ce moment- sauf qu’il est mort, tu lui as toi-même coupé la tête pour arrêter son calvaire. Alors il ne vient pas, tu joins ta vie à celle de l’africaine du nom de Liloo, qu’tu apprendras bien vite à haïr.

Ta haine, est-ce vraiment contre ta femme qu’elle est dirigée? Tes coups la trouvent toujours, comme tu dois passer trop d’temps à ses côtés. Tu te détestes après chaque coup, chaque fois. Sauf que tu recommences, car tu crois haïr Liloo encore plus. Elle est en fait, la seule présence qu’tu peux toucher pour réellement t’soulager, quand la pression s’fait trop faute et qu’tu exploses. L’impassible sage qui craque, frappe, brise ta femme. Tu devrais la protéger, et au lieu d’ça tu deviens l’pire d’ses bourreaux. Tu deviens comme tes parents-
chaque fois qu’tu penses ça tu perds les pédales, t’vois noir, plus rien. Devenir ceux qu’tu méprises, qui t’ont éteint en allumant l’feu argenté qui a tué ton amant. La victime qui devient bourreau, pour apaiser ses maux. Une fois, c’un ange d’la Mort qu’il devient, une fois, c’sa vie à Liloo qu’il passe proche de prendre- si ça n’avait pas été d’sa petite sœur, il est certain qu’elle n’serait plus d’ce monde. Toi non plus probablement, à c’moment-là situé en Afrique dans la famille de ta femme, il n’fait aucune doute qu’il t’aurait tué. Enfin, c’est sans doute c’que t’aurais mérité si t’avais pas arrêté d’serrer tes phalanges autour d’sa gorge, allant jusqu’à éclater des veines dans son beau regard.
Tu te couches devant la folie, tu la laisses prendre le contrôle afin d’oublier comme t’es laid, ainsi prisonnier d’ta rage.

T’en dois une à ta sœur, c’pourquoi t’as accepté d’la suivre au bout du monde, sans repasser dire bonjour aux parents. Y’a Liloo qui est venu également, sachant qu’le chemin lui permettrait d’retrouver son jumeau. C’en mer que t’as fais un travail sur toi-même, t’installant à chaque levée d’soleil sur le nid-de-pie pour faire du yoga et de la méditation. C’fou, comme ça t’aide, comme ça t’recentre, ça t’permet d’avaler c’monstre noir dans tes tripes, l’bouffer chaque fois qu’il essaie d’sortir. Ça t’as permis d’beaucoup discuter, avec Liloo, d’voir ta femme sous un nouveau jour- elle aussi, d’ailleurs.
Y’a encore du travail à faire, entre vous, sauf qu’Haima vous offre une nouvelle chance. D’vous reconstruire autrement, d’faire équipe au lieu de s’affronter. Il est pas dit que t’sois pardonné pour tes torts, sauf que c’est un bon début.


Du plaisir. Y’a qu’ça d’vrai, qui peut apaiser toute chose d’ce monde cruel. Car le définir parfait serait mensonge, ça n’veut pas dire qu’il est impossible de s’en approcher. Du plaisir, c’bien tout c’que tu veux, du plaisir, pour en allumer les feux. T’sais qu’tu peux donner ça à Haima, c’pourquoi tu t’es entretenu avec la famille royale, offrant tes services pour t’occuper des affaires du divertissement.
T’as même pas essayer d’prendre une place dans l’armée de l’Île. C’est probablement ce que tes parents auraient voulu, alors t’as décidé d’faire exactement l’contraire. Un sage mage que tu deviens, faisant sortir l’meilleur en toi pour faire changement. Oublier la violence russe dans tes veines, trouver un rythme de vie plus sain. Ça marche plutôt bien, puisque ta bouillante rage s’manifeste moins souvent. Tu peux mettre toute ton énergie sur les événements qu’tu dois organiser, t’entourer des meilleurs alliés pour arriver à tes fins- et à chaque fois t’assurer qu’vous vous surpassez. L’plus dur des événements que t’as du organiser sont les funérailles de l’Impératrice, tu voulais être certain d’lui rendre un hommage digne de son nom, ainsi qu’sa splendide personne- même si t’as pas eu la chance d’la connaître personnellement tant que cela. T’es fier d’avoir vu l’arène briller d’milles feux pour l’éclipse lunaire, observant c’jour et c’nuit-là le tout de haut, de loin, de cacher, afin d’faire une analyse sous toutes les coutures. Note, gribouille, jette, reprend, modifie, tout ce qui faut, encore et toujours, pour donner une mer de plaisir aux habitants d’Haima.

T’as l’impression d’te trouver dans une mauvaise comédie romantique. C’est que là-dedans qui arrive c’genre de trucs, ou dans d’mauvais romans à l’eau d’rose. Sauf qu’il ressemble comme deux gouttes d’eau à ton Alec. Celui-là même que t’as vu mourir y’a si longtemps… longtemps qui t’semble avoir eu lieu hier, car tu t’en aie jamais vraiment remis. Sans rester sage comme une image, plus depuis qu’tu respires. Tu te redécouvres, jusqu’à figer et mourir devant cette pâle copie conforme. Car personne pourra jamais s’comparer à l’original- même dégénéré il restait l’être l’plus parfait de l’univers. Alors c’sourire que t’as retrouvé à force d’être à Haima, tu le lui offres pratiquement jamais. T’y arrives pas, il t’le rappelle trop. Et c’est con, car tu t’en souviens très bien d’Alec et t’arrives à voir les différences entre les deux, sauf que ça t’empêche pas d’te visualiser avec l’autre comme tu le faisais vraiment avec Al. C’est con, probablement, mais y’a pas plus têtu qu’ta version froide et désintéressée, celle-là qui s’pliait qu’aux quatre volontés d’tes parents.
Sauf que ça l’dérange pas, l’autre, ton attitude d’merde. Il t’parle sans s’soucier d’ton attitude, car il sait Ty qu’il va arriver c’instant qu’tu pourras pas détacher tes yeux d’lui. C’quand il chante, s’accompagne d’un instrument ou d’ses mains qui frappent contre une surface, tu te laisses bercer. Ty le sait, que t’es au moins fan d’lui quand il chante. Que t’as pas envie d’le faire taire à tout prix, de n’importe quelle façon- des idées, en plus t’en manque pas, bien que t’refuses d’agir dessus. Faut pas, faut pas. C’que des mauvais souvenirs, une mauvaise époque… l’instable raideur dans tes muscles qui revient quand t’perds le contrôle. Ty et toi, ça peut pas être rose bonbon.


Un cri, des centaines d’hurlements en réponse. T’aime pas la guerre, t’aime encore moins la faire. T’as pas le choix et parfois, parfois tu souhaiterais presque sentir l’argent te taillader à mort, afin d’rejoindre celui que t’parviens pas à oublier. T’as les instincts des Moldovan cependant, ils refusent d’te laisser mourir alors tu sors d’chaque combat, d’chaque guerre, vainqueur. C’que t’aime encore moins, d’la guerre, c’les souvenirs qui remontent. Parfois ils prennent le dessus, et t’perds ta connexion avec la réalité, laissant la bête qui s’déchaine sur le champ d’bataille prendre le dessus. Voir noir, perdre le contrôle… cette horrible rage qu’tes parents voulaient t’voir user davantage, celle qui t’as fais lever la main si souvent sur Liloo-
non, tu dois prendre la responsabilité de tes actions. Tu t’es laissé faire, parce que t’es brisé, car t’as choisi d’être faible.

Fort tu croyais l’être bien plus. Sauf qu’quand ton poing s’abat sur la mâchoire d’Ty, l’faisant reculer d’surprise dans l’mur. Tu l’regardes le souffle court, les yeux ronds, hantés, avant que l’odeur du sang -qui tardera pas à disparaitre avec la fermeture de la plaie- fait dilater tes narines… et t’perds la tête. T’attrapes sa nuque entre tes doigts, prenant à peine l’temps d’plaquer tes lèvres contre les siennes avant d’forcer l’entrée pour récolter tout l’hémoglobine que tu peux. T’entends l’grognement qui remonte dans sa gorge, ses mains baladeuses qui sont déjà installées sur ton postérieur.
Aussi vite que tu t’es jeté sur Ty, aussi vite tu t’en éloignes, passant l’revers d’ta main contre tes lèvres, sans t’retourner une fois. Tu t’arrêtes avant d’sortir d’la pièce cependant, tournant juste un peu la tête avant d’parler. « Hors de question d’reparler d’ce moment un jour. » Voix froide, tout le contraire d’ce brûlant baiser. Sauf qu’tu vas t’entêter à l’voir qu’comme un moment d’égarement, d’envie d’sang, et d’pas c’de type collant.

T’sais même plus ce qu’il t’as dit, ou ce à quoi tu pensais. C’juste qu’il a parlé, qu’il t’as touché, t’as flippé, t’as frappé. T’as continué à faire des actions qui n’ont pas d’sens, embrassant la copie conforme d’Alec après avoir passé tellement d’temps à faire comme si son existence t’agace quand elle t’laisse pas indifférent. C’tout le contraire en vérité, tu l’vois et t’es enseveli sous une mer d’contradictions, t’faisant l’frapper -l’pire de toi- puis l’embrasser. Le mieux, c’est d’continuer à l’ignorer l’plus possible.
Car ta violence, tu veux la fuir et Haima t’y a aidé. T’as trouvé un semblant de paix en pouvant exercer la position qu’tu veux. Et Ty… Ty t’fous à l’envers, te fait reculer alors qu’tu veux -tu dois- avancer.



_________________
bloody mage
hit me with your best shot
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Homme libre, toujours tu chériras la mer !

Homme libre, toujours tu chériras la mer !


Emploi : Tient une boutique d'herboristerie / Serveuse au Heaven
Messages : 91
Date d'inscription : 26/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: oslom ; we all go a little mad sometimes Ven 30 Mar - 15:16

Re-re-Bienvenue :red: :red: :red: :red: beau gosse psychopathe :ha:
Je savais que tu allais prendre Oslo, je ne sais pas pourquoi ><
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?

Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?


Emploi : Chef des Armées d'Haima
Messages : 148
Date d'inscription : 12/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: oslom ; we all go a little mad sometimes Ven 30 Mar - 15:49

MON ABRUTI D'PETIT FREEEEEEEEEEEEEEERE :han::han:
j't'aime mais j'te le dirais pas :stache:
t'es un sale morveux :kya:

Ton histoire m'retourne d'en dedans :snif:
t'as pas honte d'me faire naitre des émotions
p'tit con va :ha:


_________________


il n'y a que la mort qui me séparera de toi


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité




MessageSujet: Re: oslom ; we all go a little mad sometimes Ven 30 Mar - 17:38

:elec:
OSLOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO :**: enfin :**:

Rebienvenue :ha: tu nous fais baver sur Will Tudor en plus, c'parfait comme choix ça :bave:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Il vaut mieux être honteux de vivre que fier de mourir.

Il vaut mieux être honteux de vivre que fier de mourir.


Emploi : Institutrice sur Haima & prof de combat sur Astrée
Messages : 111
Date d'inscription : 14/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: oslom ; we all go a little mad sometimes Ven 30 Mar - 19:46

Twaaaaaaaaaa :red:
Excellent choix, et j'ai même pas besoin d'lire ta fiche pour savoir qu'elle est awesome :zad:
Love love :love:

_________________
My love
You're the only one



Hit me like a ray of sun, burning through my darkest night.
You're the only one that I want, think I'm addicted to your light.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?

Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?


Emploi : Princesse de France, mais aussi dirigeante d'une grande firme informatique et technologique
Messages : 168
Date d'inscription : 06/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: oslom ; we all go a little mad sometimes Ven 30 Mar - 19:52

OMG ce dc je valide **

_________________


the Moon Fairy and the Daemon

« you're my guardian angel »  endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Les secrets ne sont bien cachés que s'ils ont un seul gardien.

Les secrets ne sont bien cachés que s'ils ont un seul gardien.


Emploi : ex esclave, jeune gardienne
Messages : 57
Date d'inscription : 23/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: oslom ; we all go a little mad sometimes Ven 30 Mar - 20:27

OMG WIIIIIILL!
Re-Re Bienvenue avec ce personnage juste trop parfait et un vava encore plus génial :han:

_________________
« She's beauty, she's grace »
she will punch you in the face.
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?

Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?


Emploi : magistral des festivités.
Messages : 60
Date d'inscription : 30/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: oslom ; we all go a little mad sometimes Ven 30 Mar - 22:05

MERCI TOUT LE MONDE :han: :han: :v: :**:
ravie que Will et Oslo vous plaisent. - il était fait pour moi, j'doute pas que c'pour que t'avais deviné Leina. :hihi:
Hélios avec des émotions bien fait pour toi l'naissance d'émotions, t'en auras besoin si tu veux finir par entrer dans les jeans d'ta Valkyrie. What a Face
J'VOUS PREND TOUS EN OTAGE - vous serez relâché qu'en échange de liens d'enfer avec mon nouveau bébé.
:love: :love:

_________________
bloody mage
hit me with your best shot
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?

Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?


Emploi : Empereur depuis deux siècles.
Messages : 1037
Date d'inscription : 10/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: oslom ; we all go a little mad sometimes Ven 30 Mar - 22:12

Le beau gosse qui s'ignore :bave:

Bienvenue alors ou plutôt re-bienvenue

J'te lis tantôt, rapidement :ha:

_________________

   

Car c'est l'amour qui tisse les liens familiaux, pas le sang.

   
   
(c)Miss Pie

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?

Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?


Emploi : magistral des festivités.
Messages : 60
Date d'inscription : 30/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: oslom ; we all go a little mad sometimes Ven 30 Mar - 22:20

j'vous souhaite une agréable lecture Monsieur Sexy Empereur. :ha:
merciiiiiiii. :han::**: :**:

_________________
bloody mage
hit me with your best shot
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Les secrets ne sont bien cachés que s'ils ont un seul gardien.

Les secrets ne sont bien cachés que s'ils ont un seul gardien.


Emploi : Intendante et bras droit d'Hélios Moldovan
Messages : 65
Date d'inscription : 18/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: oslom ; we all go a little mad sometimes Sam 31 Mar - 1:11

Tu es validé(e) !


Citation :
sauf qui a rien qui t’fasse plus frémir jusqu’à en perdre la tête qu’des alléchantes palettes d’chocolat- ainsi que l’aubergine dissimulé plus bas.
L'aubergine :mdr: J'adore :mdr:

L'pauvre Moldovan, à croire qu'ils sont obligés d'souffrir pour grandir :sorry: Alors j'te valide avec plaisir, j'suis joie de te voir ici avec cette nouvelle tête :ha: Bienvenue !

Bravo ! Tes efforts sont récompensés, tu es validé sur G&B ! Tu rejoins le groupe Sang pur. N'oublie pas de faire ta fiche de liens de rp's et de vérifier que ton avatar ainsi que ton métier sont dans les bottins . Tu peux aller demander des liens aux autres membres et même des rp's, ainsi que participer au flood . Encore bienvenue sur notre forum, le staff est enchanté de t'avoir sur son forum et il espère que tu t'amuseras !

_________________
Dans la vie, le prince charmant se tire toujours avec la mauvaise princesse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?

Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?


Emploi : Chef des Armées d'Haima
Messages : 148
Date d'inscription : 12/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: oslom ; we all go a little mad sometimes Sam 31 Mar - 18:33

J'tiens à passer par là, pour dire qu'ta fiche est superbe, et que ton histoire m'a retournée, et que j't'aime fort mon frère :snif:
voila :ha:
:love:

_________________


il n'y a que la mort qui me séparera de toi


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: oslom ; we all go a little mad sometimes

Revenir en haut Aller en bas

oslom ; we all go a little mad sometimes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glory and Blood :: Votre personnage :: La présentation :: Les résidents-