AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Il pleure dans mon cœur, comme il pleut sur la ville (Oslo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?

Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?


Emploi : Princesse de France, mais aussi dirigeante d'une grande firme informatique et technologique
Messages : 178
Date d'inscription : 06/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Il pleure dans mon cœur, comme il pleut sur la ville (Oslo) Dim 1 Avr - 1:59

Melusine & Oslo
Il pleure dans mon cœur, comme il pleut sur la ville



Bien que j'eusse promis de me ressaisir, les cauchemars me percutent et me perturbent encore. Le corps ensanglanté de mon Etoile me hante encore, mais pas que ... il y a aussi la fois où l'on m'a emmené de force dans la salle de torture pour m'infliger d'horribles sévices. Tout se mélangent, ces tortures, le corps d'Elysium. Ma peine, ma douleur. Tout. Le jour se couche, je n'ai que très peu dormi. Mes trois petites chatounes, bien que grandes désormais, me ronronnent contre mon oreille et leur miaulement me fait sourire. Je les regarde avec bienveillance et les caresse avec tout l'amour que j'ai pour elles. Je finis par me lever, prendre soin de moi, j'adore rester dans mon bain pour m'y prélasser. D'ailleurs, je me suis endormie dans ces eaux chaudes et agréables, me berçant vers un rêve de chats et de ronronnements. L'eau chaude finit par devenir tiède et me réveille. Un sourire naquit sur mes lèvres, enfin un peu de douceur.

Je sors de mon bain pour m'habiller et me vêtir d'une robe souple et longue, comme j'aime en mettre, avec des voiles au niveau de mes bras et de mes jambes, cachant presque chaque parcelle de mon corps, hormis le haut de ma poitrine, il y a de quoi suggérer, mais rien n'est montré. Je décide de sortir, de mon pas le plus souple, de ma demeure, après avoir salué mes parents. Je ne travaillerais pas aujourd'hui, je n'ai pas besoin d'aller tous les jours sur Astrée, l'avantage de mon rang sans doute. Enfin, normalement, mais je dirais plutôt l'avantage d'avoir fait un travail bien fait la veille.

Je décide donc de partir vers la plage, en un rien de temps, j'y suis. Le temps est couvert, mais il ne fait pas froid. La pluie tombe en fines gouttes sur l'île. Je lève la tête, les cheveux lâchés au vent, fermant les yeux, ressentant le plaisir d'avoir des gouttes sur moi. D'un soupire, je rouvre mes yeux et tourne instinctivement la tête. Je fronce les sourcils, apercevant une silhouette assise en tailleur. Oslo. Je me mords la lèvre, mais m'avance vers lui pour le saluer « Bonsoir, désolée de te déranger en pleine méditation. Puis je me joindre à toi ? » demande je avec douceur avec un sourire bienveillant aux lèvres

©️ code par Nostaw.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?

Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?


Emploi : magistral des festivités.
Messages : 62
Date d'inscription : 30/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Il pleure dans mon cœur, comme il pleut sur la ville (Oslo) Lun 9 Avr - 16:23

il pleure dans mon coeur,
comme il pleut sur la ville

"Melusine W. De Gueslin" & "Oslo Moldovan"


tell me you’ll always be by my side. or on top of me, or under me.
T’as les yeux fermés, l’esprit vide. Installé en indien sur une serviette de plage, tu médites, les mains ouvertes sur les genoux, un sourire imperceptible étirant l’coin de ta bouche. Y’a rien d’tel qu’une séance de yoga puis une heure de méditation pour apaiser toutes tes colères et à nouveau sain d’esprit. L’avantage d’Haima, c’que t’as trouvé un semblant de paix, voyant tes rages incontrôlables devenir plus tolérables, plus rares aussi. Loin d’tes parents, t’as su trouvé un juste milieu pour avoir droit à un semblant de bonheur, améliorant fortement tes relations avec ta femme également. D’victime elle est devenue une alliée, même s’tu sais que tu seras jamais guérit d’ce violence qui gronde dans tes tripes. Faut faire avec, trouver des manières d’la vaincre pour pas exploser- yoga, méditation. C’est ta formule gagnante, celle qui t’faut pour t’remettre d’ta rencontre avec Hélios plus tôt. Ton frère t’sors par les yeux, y’a plus d’place pour une bromance tendre entre vous deux, lui qui régit par les lois, lui qui s’tient droit comme vos parents, s’assurant d’te rappeler ton devoir, d’te résumer les messages qu’ils envoient qu’tu refuses de voir.
Ne pas y penser. T’es bien partit jusqu’à maintenant, t’veux pas avoir à recommencer, à t’perdre dans l’agacement. Le vide, c’est lui qu’tu dois rechercher. Te concentrer sur le bruit des vagues, sur le vent qui souffle sa brise fraiche sur ta peau. T’as revêtu un pantalon d’jogging ainsi qu’une camisole noire, semi-évasée et noire pour ta séance du jour. Des habits confortables, une recette qu’tu ne peux ignorer chaque fois, puisque le confort est primordial pour s’évader. Les orteils et les genoux dépassant d’la serviette pour s’perdre dans le sable froid.

« Bonsoir, désolée de te déranger en pleine méditation. Puis je me joindre à toi ? » Tu ouvres les yeux, l’agacement d’être dérangé s’effaçant aussitôt qu’tu reconnais Melusine. Tu lui rends son sourire, tapotant l’sable à côté d’toi pour l’inviter à prendre place. « Avec plaisir. J’avais presque terminé, mais j’vois pas le soucis d’allonger la méditation en ta compagnie. » qu’tu réponds d’un ton apaisé. T’aime bien la blonde, devenue une amie après avoir commencé par t’suivre dans tes séances de yoga, souvent accompagnée d’ses chats que t’as appris à apprécier. T’donnant même l’envie, parfois, d’avoir une bête poilue pour toi seul. Un jour, peut-être.
« Comment vas-tu? » qu’tu prends la peine de lui demander alors qu’elle s’installe avec toi. Vous aurez sans doute plus de place à la discussion après la séance, ou bien elle n’aura peut-être pas lieu si vous vous perdez en paroles. Comme tu le disais plus tôt, puisque ton heure de méditation est presque terminée, l’un ou l’autre t’dérangerait pas du tout.

_________________
bloody mage
hit me with your best shot
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?

Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?


Emploi : Princesse de France, mais aussi dirigeante d'une grande firme informatique et technologique
Messages : 178
Date d'inscription : 06/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Il pleure dans mon cœur, comme il pleut sur la ville (Oslo) Jeu 12 Avr - 23:07

Melusine & Oslo
Il pleure dans mon cœur, comme il pleut sur la ville



Oslo est assis en tailleur, c'est digne de lui ça. Doucement, je le dérange dans sa méditation, il ne semble pas m'en tirer rigueur, mais je m'en veux. Enfin, oui et non, puisque j'apprécie beaucoup la présence du vampire. Je le regarde, timide, tandis qu'il tapote sa main sur le sable pour m'autoriser à m'installer près de lui. Je m'exécute avec souplesse,  faisant comme ce qu'il m'a apprit. Je sens mon corps se tendre, je ne suis pas sûre d'arriver à m'apaiser, on esprit est encore tourmenté. Si bien que j'ai blessé Asmodée, bien plus que je n'aurais dû. J'ai honte d'avoir pu perdre le contrôle. Je n'aurais pas dû. je n'ai jamais été comme ça et cela me fait peur.

Oslo me tire de mes sombres pensées. Mon visage se tourne vers lui, je m'humecte les lèves, rapporte mes jambes vers moi, les entoure de mes bras et pose ma tête dessus. J'hausse les épaules « Je ne sais pas » je pose une joue et le regarde avec un léger sourire qui ne reflète ni joie, ni motion quelconque d'ailleurs « Je perd pied, j'ai peur de devenir folle et de blesser mes proches ...chose que j'ai faite il y a peu » je me confie et repose mon menton sur mes genoux en me recroquevillant. je cache mon visage, pose alors mon front désormais sur mes genoux et soupire « Enfin, j'ai juste mordu un noble, un ami, un amour étrange et insoutenable. Je perd pied, je le sens » je fronce les sourcils, me sers dans mes bras avant de relâcher la pression. Je descends doucement mes jambes, relève la tête et me couche sur le sable, le regard rivé vers le ciel « Je te pries de me pardonner, je te dérange alors que tu viens de finir ta méditation, je suis navrée » m'excuse je honteuse, puis, je ferme les yeux pour espérant percevoir une quiétude quelque chose dans ce monde étrange

©️ code par Nostaw.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?

Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?


Emploi : magistral des festivités.
Messages : 62
Date d'inscription : 30/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Il pleure dans mon cœur, comme il pleut sur la ville (Oslo) Dim 15 Avr - 7:40

il pleure dans mon coeur,
comme il pleut sur la ville

"Melusine W. De Gueslin" & "Oslo Moldovan"


tell me you’ll always be by my side. or on top of me, or under me.
Melusine n’semble pas être dans un état d’esprit pour méditer, et ça n’dérange pas. Vaut mieux n’pas l’tenter si elle peine à rester en place, comme s’il lui est impossible d’trouver une position confortable sur c’sable qui, selon toi, l’est parfaitement. « Je ne sais pas. » T’hausse les sourcils dans sa direction, lui rendant son sourire quand elle en tourne un dans ta direction. T’attends qu’elle t’en dise davantage, afin qu’tu puisses l’éclairer- si l’peux, naturellement. « Je perd pied, j'ai peur de devenir folle et de blesser mes proches ...chose que j'ai faite il y a peu. » « Comment cela? » demandes-tu aussitôt, bien qu’il n’se place aucun jugement dans ta voix. Elle soupire, cachant son visage avant d’prendre la peine d’te répondre, dans un geste de culpabilité, sans doute. « Enfin, j'ai juste mordu un noble, un ami, un amour étrange et insoutenable. Je perd pied, je le sens. » « T’as peur de faire pire? Car, mordre un noble- c’que tu le désires, visiblement, si tu parles d’amour. Si c’est ce que t’as envie, et qu’il est d’accord aussi, alors il n’se pose pas d’soucis. » qu’tu dis sur le même ton qu’auparavant.

Elle laisse retomber ses jambes, avant d’faire de même avec tout son corps pour perdre son regard dans l’beau ciel. « Je te pries de me pardonner, je te dérange alors que tu viens de finir ta méditation, je suis navrée. » Tu claques ta langue contre ton palais pour montrer ton agacement, pas à sa présence, mais bien à sa remarque. « T’excuse pas, De Gueslin. Tu crois que j’suis juste là pour t’voir la bouche et les yeux fermés en train d’méditer ou flatter tes chats? J’suis là pour les coups d’déprime. » T'as les sourcils froncés au début d'ta phrase, pour aller avec ton claquement d'langue mais à la fin, c'un grand sourire qu'tu présentes à ton amie, car t'penses chaque mot. Tant qu'à l'avoir dans un état pareil, t'vas t'arranger pour la faire sourire un minimum.

_________________
bloody mage
hit me with your best shot
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?

Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?


Emploi : Princesse de France, mais aussi dirigeante d'une grande firme informatique et technologique
Messages : 178
Date d'inscription : 06/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Il pleure dans mon cœur, comme il pleut sur la ville (Oslo) Dim 22 Avr - 18:16

Melusine & Oslo
Il pleure dans mon cœur, comme il pleut sur la ville



Je secoue la tête, peur de faire pire. Non, pas spécialement. Ce Noble est mien et je suis sienne. S'il venait à me mordre je m'en ficherais, de plus personne ne le saurait, ce ne sera qu'entre nous, en toute intimité « je ne sais pas trop ce dont j'ai peur » je secoue la tête sans trop réfléchir là-dessus, ni vouloir y réfléchir. Je m'excuse d'être si sombre, de ne pas être plus que ça. D'ordinaire, je suis plus joyeuse, mais mon humeur varie beaucoup trop ces derniers temps. Je suis morose, sombre, triste, je déteste ça. J'ai peur de sombrer dans la folie. Je regarde Oslo et un sourire en coin né alors que je me pose sur mon coude droit pour le regarder. Il n'est pas content sur ce que je viens de lui, en même temps, il fait son travail d'ami. Utilisant ma vitesse, je viens me mettre sur lui, le forçant à se coucher sur sa serviette « tu es là pour quoi d'autre aussi, Moldovan ? » un sourire malicieux se forme sur mon visage ainsi que dans mes yeux. Lunatique vous dites ? Je suis la Fée de la Lune, bien entendu que je suis lunatique !
©️ code par Nostaw.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?

Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?


Emploi : magistral des festivités.
Messages : 62
Date d'inscription : 30/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Il pleure dans mon cœur, comme il pleut sur la ville (Oslo) Mer 18 Juil - 4:25

il pleure dans mon coeur,
comme il pleut sur la ville

"Melusine W. De Gueslin" & "Oslo Moldovan"


tell me you’ll always be by my side. or on top of me, or under me.
« je ne sais pas trop ce dont j'ai peur. » qu’elle avoue, et tu peux comprendre pourquoi elle t’offre cette réponse. C’est honnête, même si ça n’répond pas à ta question. Comment y répondre si elle ignore elle-même la réponse? Vampire ou humain, il est facile de se laisser emporté par l’incertitude, la peur qu’on n’veut pas toujours appeler ainsi. Mélusine, dernièrement, n’a pas eu des temps faciles non plus, t’es donc pas surpris d’la voir nager entre ses états d’esprit, sans savoir où s’arrête une émotion et où l’autre commence. « C’pas grave qu’tu l’ignores, l’important, c’que t’arrives éventuellement à reprendre le dessus. Et j’doute pas que tu vas y arriver. » qu’tu dis d’un ton qui s’veut pas trop inquiet, surtout assuré d’tes mots. T’sais qu’elle s’en sortira, quoi qu’il arrive, elle sait aussi qu’elle peut compter sur toi au besoin. T’garderas un œil prudent sur elle tout de même, sans devenir étouffant- si y’a une personne sur terre qui n’sait pas vivre dans une cage, constamment surveillé, c’bien toi.

T’es pas là non plus pour jouer au psychologue -c’pas du tout ta tasse de sang d’toute façon- c’que Mélusine semble penser également, puisqu’elle s’retrouve soudainement à cheval sur toi, t’poussant l’dos contre la serviette. Tu t’laisses faire, un sourire amusé étirant lentement ta bouche en observant la nouvelle lueur brillant au fond des prunelles d’ton amie. « tu es là pour quoi d'autre aussi, Moldovan ? » Ton sourire s’agrandit, car ça prend pas un dessin plus clair pour deviner c’qui se passe tranquillement derrière les yeux d’la blonde. Changement drastique de comportement, certes, mais d’la part de Mélusine t’es pas tout à fait surpris. « J’ai l’talent d’tout faire oublier pour un temps. » qu’tu murmures en t’redressant juste un peu sur tes coudes, afin d’atténuer encore plus la distance entre vous. « J’aime pas t’voir dans c’état petite fée, t’as envie d’jouer jusqu’à retrouver l’bonheur? » qu’tu roucoules sans perdre d’ton sourire. Qu’importe le jeu auquel elle veut s’adonner, t’sais qui aura jamais rien d’ambiguë entre vous deux. Votre ligne d’amitié est claire, mais ça n’empêche pas de déraper- même une seule et unique fois.


_________________
bloody mage
hit me with your best shot
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il pleure dans mon cœur, comme il pleut sur la ville (Oslo)

Revenir en haut Aller en bas

Il pleure dans mon cœur, comme il pleut sur la ville (Oslo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Peut on utiliser la sortie haut parleurs vers une entrée micro/auxiliaire (aux in)?
» Seigneurie de Pierrelatte
» Vous pouvez maintenant lire en moi comme dans un livre ouvert ..
» Les épiceries dans Dofus
» [Accepté] Mika, c'est comme ca qu'on m appelle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glory and Blood :: HAIMA :: La plage-