AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

"La pluie tombe sur toutes les fleurs, elle flétrit les unes et épanouit les autres." ❧ JinKi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?

Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?


Emploi : PDG de VIP Entertainment
Messages : 243
Date d'inscription : 20/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: "La pluie tombe sur toutes les fleurs, elle flétrit les unes et épanouit les autres." ❧ JinKi Ven 20 Avr - 14:40

"La pluie tombe sur toutes les fleurs,
elle flétrit les unes et épanouit les autres."

    Retrouvailles et (dés)illusions
   

   
   
Nuit noire. Ça fait quelques heures à peine que tu es arrivée sur Haima et t'en profite déjà pour en faire le tour et te réfugier dans les plaines perdues de l'île. Tu sens la présence discrète de Chin Hae qui te protège mais t'es d'humeur coquine et tu veux t'amuser. Alors tu te mets à courir, traversant plage et forêt jusqu'à te retrouver dans une sorte de sanctuaire reposant. Des ruines de civilisations passées, belles et terminées. Tu tombes amoureuse de cet endroit sans t'en apercevoir et tu finis par t'asseoir bien gentiment, attendant que ton chevalier servant ne te retrouve, toujours ce même air désespéré collé au visage. Mais il ne vient pas et t'en profites pour te perdre dans tes pensées dans ce lieux serein qui a vu tant passer. Tu te remémores ton frère qui a voulu que tu l'accompagnes pour des raisons qui te restent secrètes. Tu repenses aux motifs qui vous ont amenés ici. Y a guerre et trahison qui résonnent en cœur dans ta tête et tu finis par t'asseoir sur les restes d'un bâtiment comme tu te sens fébrile. Tu fermes les yeux un instant pour permettre à tes pensées de s'éloigner.

C'est là que tu sens quelqu'un, une présence et tu te demandes un instant si ce n'est Chin Hae, comme elle te semble familière. Sauf que c'est pas lui, t'en es certaine, parce qu'elle est tellement plus forte et plus charismatique que celle de ton gardien. Pourtant elle te dit quelque chose mais t'es incapable de mettre un tête dessus. Alors tu te lèves et tu vas à sa rencontre, curieuse petite chose. Tu parcours les anciennes rues à la recherche de celui qui t'intrigue et quand tu finis par tomber dessus, tu crois d'abord à un rêve. T'es silencieuse devant lui, cherchant à démêler le vrai du faux, à savoir si ce n'est pas seulement ton imagination. C'est que t'as tellement souvent fait le vœux de le rencontrer que t'es pas sûr qu'il soit bien là devant toi. « Naoki ? » T'as le souffle qui se coupe, parce que c'est bien lui. T'en as des frissons ; c'est le même et pourtant il est différent. Tu ne sais pas bien si c'est toi qui le voit différemment, mais t'as l'impression que l'aura douce qu'il dégageait est devenue piquante et salée. T'as plus un frère devant toi mais un homme. Et la nuit qui cache certain traits en dévoile d'autres. Si tu eux difficilement voir son visage parce que vous êtes éloignés, tu perçois quand même toute sa fierté et sa droiture. Tu es troublée, Sae Jin. Troublée parce que tu as attendu ce moment depuis 10 ans mais que tu ne t'attendais pas à le retrouver maintenant, sur l'île, alors que ton frère venait demander en soutient en cas de guerre contre le japonais. Troublée parce que t'as des tonnes de questions à lui poser mais que y en as qu'une qui franchis tes lèvres. « Tu vas... bien ? » Hésitante et faible, comme toi. T'as les pensées qui fusent dans ta tête et en même temps t'es étrangement sereine. « Ca fait longtemps. » Que tu dis bêtement, sans savoir si c'est stupide parce qu'à l'échelle vampire ce n'est rien ou si c'est parce que, par définition, ce n'est pas tout à fait le genre de chose qu'on dit à quelqu'un qui nous a trahi. T'es chamboulée mais ça t'empêche pas de faire quelques pas vers lui pour tenter de trouver son regard et d'apercevoir son visage à travers la nuit. Tu as besoin de le voir. Parce que t'es rongée de l'intérieur par toute cette histoire.
   
   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?

Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?


Emploi : Roi non officiel du Japon. Le pays du soleil levant est entre de bonnes mains. Et PDG d'une entreprise de robotique, mais ça ne passe qu'au second plan.
Messages : 55
Date d'inscription : 08/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "La pluie tombe sur toutes les fleurs, elle flétrit les unes et épanouit les autres." ❧ JinKi Ven 20 Avr - 19:30

"Les retrouvailles sont des phénomènes si complexes qu'on ne devrait les effectuer qu'après un long apprentissage ou bien tout simplement les interdire"

Naoki M. Hanashi & @Sae Jin H. Jeong

La pluie tombe sur toutes les fleurs, elle flétrit

les unes et épanouit les autres.


U
ne nouvelle nuit débutait, c'était la deuxième que Naoki passait ici. Il ne s'était toujours pas présenté à l'Empereur, retardant sans cesse ce moment et pourtant plus vite c'était fait, plus vite il retrouverait son cher pays. Mais l'humeur n'y était pas, c'est pourquoi il avait décidé de sortir de la ville, fuyant la présence des humains et de ses congénères. Il trouva un coin calme, des ruines assez mystérieuses, elles étaient splendides et avaient quelque chose d'apaisant. L'asiatique se nicha en hauteur, laissant choir une de ses jambes dans le vide. Les mains calées dernière sa nuque, il ferma les yeux et laissa son esprit vagabonder.

Il réfléchissait et se demandait comment allait se passer sa rencontre avec l'Empereur, s'inquiétant du fait de savoir s'il arriverait à se retenir face à lui et de ne pas avoir de gestes malheureux. Après tout, il lui avait déclaré la guerre par le passé, lançant même le premier assaut et avait souhaité sa mort à maintes reprises. Il devrait la jouer fine afin que l'utopiste accepte sa requête. Puis son esprit dériva et lui montra des visages familiers qu'il n'avait pas envie de voir maintenant. Nao coupa court à ses divagations et se redressa péniblement. Il quitta son perchoir et reprit la direction de la ville, dans l'optique de se nourrir un peu. Cela faisait un moment qu'il ne s'était pas rassasié et le besoin commençait à se faire ressentir. Ses pupilles plus sombres qu'à l'ordinaire et ses facultés affaiblies trahissaient sa faim. Il pouvait rester de longues semaines sans se nourrir, son père l'avait habitué à cela depuis son plus jeune âge mais il avait poussé le vice un peu trop cette fois-ci.

Mains dans les poches, il marchait silencieusement lorsqu'une personne le héla, il ne l'avait pas senti arriver. Si son cœur avait battu, il aurait eu un loupé. Cette voix, il ne pensait pas l'entendre de sitôt. Il soupira et fit volte-face, plantant son regard dans celui de la coréenne. Elle n'avait pas changé mais les traits qu'affichaient son visage étaient énigmatiques, soucieux. À ses paroles, il comprit qu'elle était plutôt troublée de le retrouver en ces lieux, ou de le retrouver tout court. Le japonais imaginait bien aussi l'incompréhension dont elle devait être sujette. Il l'avait trahi et avait coupé tout contact avec elle après son départ du domaine Jeong.

Lui aussi était étonné de la voir là, il n'en croyait pas vraiment ses yeux et afin de ne pas trahir son état d'esprit, il décida de lui envoyer un pic. C'était tellement mieux et plus simple que de subir un interrogatoire ou devoir s'expliquer.
Alors il balaya les environs du regard, faisant mine de chercher quelque chose ou plutôt quelqu'un : l'homme qui suivait Sae Jin comme son ombre, son protecteur. Naoki le détestait et ça se ressentait ostensiblement à sa façon de demander : Il est où ton chien ?
Ignorant volontairement la question de Sae Jin, parce que la réponse entraînerait certainement d'autres questions et il n'avait pas envie de s’épancher sur sa vie. Il ne l'avait pas fait lorsqu'il était en Corée donc il ne comptait pas le faire ici .



(c) crackle bones

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?

Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?


Emploi : PDG de VIP Entertainment
Messages : 243
Date d'inscription : 20/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "La pluie tombe sur toutes les fleurs, elle flétrit les unes et épanouit les autres." ❧ JinKi Ven 20 Avr - 20:11

"La pluie tombe sur toutes les fleurs,
elle flétrit les unes et épanouit les autres."

  Retrouvailles et (dés)illusions
 

 
 
Ton cœur qu'aurait put s'accélérer, s'il seulement il avait un jour marché, tu peux presque le sentir s'emballer. Pas comme si c'était possible, mais t'ressens plus que n'importe quel vampire ces émotions et sentiments qui rendent les hommes si... humain. L'humanité, t'peux la visualiser nettement et clairement. Tu la vois en toi, comme en n'importe quel mortel. Et parfois c'est douloureux. Douloureux comme maintenant. Douloureux d'entendre le silence de Naoki devant tes questions. T'as mal qu'il se soit retourné pour finalement garder sa bouche fermée. Ignorant tes paroles, balayant les alentours du regard, t'attends qu'il daigne enfin te dire quelque chose, comme si le ton, le timbre de sa voix pouvaient te rassurer un tant soi peu. Sauf que ça a l'effet d'une bombe pour toi. « Il est où ton chien ? » Si tu t'écoutais, tu lui demanderais juste de quel chien il parle. Mais ça te paraît évident qu'il parle de Chin Hae, comme il n'existe pas d'autre vampire qui te suit comme ton ombre. T'en trembles, de ce ton, de cette phrase, de ces émotions qui t'envahissent sans que tu ne puisses les contrôler ou du moins les chasser. T'as peine à croire que c'est le Naoki que tu as rencontré soixante ans en arrière. Et ta tête te crie que c'est pourtant bien celui qu'on t'a dépeint depuis son départ. Le traitre. Alors tu sers les poids et tentes de paraître forte -même si t'es toi-même pas sûr du résultat. « Chin Hae n'est pas un chien. » Mais tu ne t'aventures pas plus dans tes paroles, même si t'aimerais lui rappeler que c'est ton gardien, celui qui prend soin de toi. Tu lui expliques pas non plus que t'as -stupidement- passé sa surveillance. Pour t'amuser parce que tu ne vois pas le danger d'être seule.
 
Tu te mords la lèvre, ne sachant quoi dire comme il ne souhaite visiblement pas te répondre. C'est pourtant pas comme si tu lui avais demandé la lune, demandé de t'expliquer. Tu veux juste naïvement savoir s'il va bien. Et comme t'es têtue en plus d'être capricieuse, te retentes la question. « Tu vas bien ? » Les mêmes mots, moins hésitants mais plus bas -toujours assez fort pour qu'il t'entende. C'est comme si t'avais peur de rompre le silence de marbre du japonais, comme t'avais peur que tes paroles puissent gênées -alors qu'avant tu lui parlas sans t'arrêter. T'aimerais savoir aussi ce qu'il fait là. Mais comme tu n'as pas l'impression qu'il veuille déjà t'informer de son état, tu ne t'aventures pas à le lui demander aussi. Cependant, tu fais quelques légers pas de plus, de peur, sûrement, qu'il ne prenne la fuite une fois de plus. Tu ne peux pas le laisser filer une fois de plus. Non, tu ne peux pas le regarder partir encore une fois. Et toi qui ne sais pas garder ta langue, t'laisses échapper des mots que tu aurais voulu retenir par pudeur.
« Tu m'as manqué. »
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?

Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?


Emploi : Roi non officiel du Japon. Le pays du soleil levant est entre de bonnes mains. Et PDG d'une entreprise de robotique, mais ça ne passe qu'au second plan.
Messages : 55
Date d'inscription : 08/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "La pluie tombe sur toutes les fleurs, elle flétrit les unes et épanouit les autres." ❧ JinKi Ven 20 Avr - 21:21

"Les retrouvailles sont des phénomènes si complexes qu'on ne devrait les effectuer qu'après un long apprentissage ou bien tout simplement les interdire"

Naoki M. Hanashi & @Sae Jin H. Jeong

La pluie tombe sur toutes les fleurs, elle flétrit

les unes et épanouit les autres.


B
ien entendu, Sae défendit son protecteur. Le japonais aurait été étonné du contraire, à l'époque c'était déjà la même histoire. Ils étaient rare les moments ou les deux sang-purs s'étaient retrouvés seuls. Toujours dans l'ombre, épiant les moindres faits et gestes de la princesse. Naoki avait toujours trouvé ça agaçant même s'il comprenait parfaitement qu'elle ait besoin d'un garde du corps. Elle qui était si naïve et pas assez méfiante. À l'opposé de sa maîtresse, Chae Rin avait toujours gardé un œil méfiant sur l'héritier japonais. C'était peut être le seul à ne pas s'être laissé berner. Alors effectivement, que ce cher toutou ne soit pas aux côtés de Sae ce soir là intriguait un peu Naoki. Après tout, elle se trouvait face au danger. Il fit claquer sa langue pour signaler son mécontentement et se détesta pour s'être demandé si dans un cas identique, elle aurait pris sa défense à lui.

La coréenne n'avait rien perdu de son entêtement et le fait qu'elle insiste avec sa question énerva davantage le vampire.Qu'est-ce qu'elle attendait comme réponse ? La vérité ou un nouveau mensonge ? Il n'allait pas bien, il avait tué son père de ses mains et une guerre menaçait encore son pays. La faute à qui ? Il savait très bien qu'il était entièrement fautif dans l'histoire mais n'arrivait pas à le reconnaître, il était le seul responsable de ses malheurs. Mais les mettre sur le dos des autres était tellement jouissant, c'était sa nature, son caractère. Son père l'avait forgé ainsi, il ne connaissait rien d'autre. En réponse, il haussa les épaules et contra avec une autre question : « Qu'est ce que tu fais ici ? »

Le regard noir dont il s'était paré en disait long. Il pouvait s'imaginer sans mal que si elle était ici, Eunji l'était aussi. Peut-être même qu'il venait avec la même idée en tête : demander du renfort aux Lightwood en cas de guerre. Ses poings se serrèrent si forts dans ses poches, que ses ongles entaillèrent sa paume. « Tu m'as manqué. » Cette déclaration eut l'effet d'une bombe, Naoki ne s'y attendait tellement pas qu'il recula d'un pas, comme choqué par cette annonce. Sae Jin était stupide, elle devrait le détester et lui en vouloir. Mais elle était là, à ouvrir son cœur.

Naoki fut troublé un instant mais se ressaisit rapidement. Il s'approcha de la belle et glissa sa main sous son menton, l'obligeant à relever la tête. Il planta son regard dans le sien avant de saisir son bras brutalement, vérifiant au passage l'absence réelle du protecteur : « Le danger peut prendre n'importe quel visage, où est ton cher ami en ce moment ? Ton frère serait triste d'apprendre qu'il t'est arrivé malheur. Tu n'aurais pas du venir sur Haima. Trop de choses ont changées pour que tes paroles m'attendrissent »

C'était trop simple, il avait sa vengeance à porté de main s'il s'avérait que Chae Rin était vraiment absent. Il pouvait toucher Eunji en le privant de sa sœur chérie. Naoki serra un peu plus sa prise, dans son état, il était capable de tout. La faim et l'énervement pouvaient avoir le dessus sur sa raison. Son cœur ne voulait pas lui faire de mal mais son envie de vengeance lui criait le contraire.




(c) crackle bones

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?

Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?


Emploi : PDG de VIP Entertainment
Messages : 243
Date d'inscription : 20/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "La pluie tombe sur toutes les fleurs, elle flétrit les unes et épanouit les autres." ❧ JinKi Ven 20 Avr - 22:12

"La pluie tombe sur toutes les fleurs,
elle flétrit les unes et épanouit les autres."

  Retrouvailles et (dés)illusions
 

 
 
Insistante, tu l'es certainement. T'es pas capricieuse sans être têtue, les deux vont de paires. C'est pour ça que tu lui as redemander comment il va. Mais lui aussi, il s'entête à te refuser une réponse et t'en conclut qu'il ne va pas bien. Sinon pourquoi le cacher ? Mais il ne veut pas t'en parler et au fond, ça te vexe, te blesse. Pourtant tu le sais bien, Sae, qu'il n'est plus le Naoki que t'as connu -qu'il ne l'a peut-être même jamais été. Et pourtant tu t'obstines à croire que si. « Qu'est-ce que tu fais ici ? » Tu ne sais pas s'il te prend pour une idiote mais tu finis par la laisser gagner. Au final t'as eu plus ou moins une réponse à ta première question grâce à son silence. Et puisque t'es pas de mauvaise nature, tu réponds à la sienne. « Eun Ji m'a demandé de l'accompagner. » Et comme tu te doutes qu'il va poser la question, tu réponds aussi d'avance. « Je ne sais pas non plus pourquoi il voulait que je vienne. »

Sauf que voilà, dans l'euphorie du moment -ses retrouvailles ratées- tu lui dis qu'il t'a manqué. Tu te tiens de lui dire qu'il te manque encore en te mordant la lèvre inférieure un peu plus fort, t'en voulant à mort d'être si naïve, si stupide par moment, trop spontanée finalement. Tu baisses un court instant les yeux avant de le voir se reculer d'un pas. Sûrement qu'il ne s'y attendait pas et ça te donne espoir, comme il ne rit pas au nez. Tu te dis que peut-être -peut-être- il est encore le garçon sympa et bienveillant d'il y a dix ans. Sauf que ce mince espoir est réduit à néant quand il s'approche de toi et t'attrapes par le menton. Ne te laissant pas même le temps d'être troublée par ce rapprochement soudain et par ce contact, il te saisie de nouveau par le bras avant de te cracher son venin, ses paroles. « Le danger peut prendre n'importe quel visage, où est ton cher ami en ce moment ? Ton frère serait triste d'apprendre qu'il t'est arrivé malheur. Tu n'aurais pas du venir sur Haima. Trop de choses ont changées pour que tes paroles m'attendrissent. » Il serre plus fort et toi, te maudissant, tu ne retiens pas les larmes de monter, ni même de couler. Pourtant, tu t'accroches. Tu t'accroches à ses paroles qui veulent aussi dire qu'avant, ça l'aurait touché. Qui signifient qu'il a un jour été sincère. Et comme t'es folle Sae, tu ne baisses pas tête mais vient la coller contre son torse avant de le serrer de ton seul bras valide. Une étreinte, qui ne sera sûrement la longue.

« Alors tue-moi. » Que tu souffles. « Comme tu en as les moyens. Comme Chin Hae n'est pas là. Comme je ne me défendrais pas. Tue-moi. » T'as la voix rauque et les larmes qui ne coulent plus -sûrement les yeux rouges. Mais t'es étrangement sereine. Peut-être qu'au final, bêtement, tu ne veux pas d'un monde où Naoki serait fou. Peut-être que ridiculement, tu ne peux qu'accepter un monde où il serait bienveillant au moins à ton égard. « Comme tu as changé, tu devrais pouvoir le faire. » T'es pas tout à fait consciente que ça pourrait être tes derniers instants, parce que t'as l'espoir naïf. Tu veux croire en ceux que tu aimes -et tu l'as longtemps aimé comme un frère, Naoki.
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?

Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?


Emploi : Roi non officiel du Japon. Le pays du soleil levant est entre de bonnes mains. Et PDG d'une entreprise de robotique, mais ça ne passe qu'au second plan.
Messages : 55
Date d'inscription : 08/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "La pluie tombe sur toutes les fleurs, elle flétrit les unes et épanouit les autres." ❧ JinKi Sam 21 Avr - 18:16

"Les retrouvailles sont des phénomènes si complexes qu'on ne devrait les effectuer qu'après un long apprentissage ou bien tout simplement les interdire"

Naoki M. Hanashi & @Sae Jin H. Jeong

La pluie tombe sur toutes les fleurs, elle flétrit

les unes et épanouit les autres.


L'ennemie était également sur Haima, Sae venait de le confirmer. Le destin était cruel de les réunir ainsi, Eunji avait eu dix années pour venir ici et il avait choisi le même moment que Naoki pour venir voir l'Empereur. Cette coïncidence était vraiment suspecte mais penser qu'il y avait un quelconque lien avec sa venue à lui relevait de la paranoïa. De toute façon, les vampires coréens avaient interdiction de venir sur le sol Japonais depuis l’accession au trône de Nao. Des humains avaient très bien pu être envoyés dans le but d'obtenir des informations. Le Japonais l'avait fait pour la Corée donc la réciproque devait être vrai aussi. Si Eunji était au courant de la présence du roi Japonais sur Haima, il n'était pas bien difficile d'imaginer pourquoi il avait tenu à ce que sa sœur l'accompagne.

À l'époque, bien que le coréen le considérait comme son frère, il n'appréciait pas trop la proximité entre sa sœur et l'exilé. Il savait que les deux jeunes s'entendaient bien et en l'emmenant avec lui, il devait bien avoir une idée derrière la tête. Cet homme qui se voulait bon était aussi fourbe que n'importe quel stratège. Naoki ne tomberait dans aucun piège, s'il avait apprécié Sae dans le passé, c'était chose révolue. Enfin, il voulait s'en convaincre. Il ne pouvait plus se permettre de faux pas.

L'étreinte de Sae le sortit de ses pensées. Qu'essayait-elle de faire ? Elle était vraiment imprévisible et folle ou elle cherchait juste à le tester. Ses larmes avaient beau lui faire mal au fond, il ne desserra pas sa prise pour autant autour du bras de la jeune femme. Elle était incapable de se défendre alors sa réplique fit sourire le sang-pur. La main qui lui tenait le menton glissa jusqu'à son cou, exerçant une faible pression. C'était si simple, tout pouvait s'arrêter rapidement. Il suffisait d'un geste. « Idiote. » chuchota-il dans un souffle. Elle le poussait dans sa folie, elle ne savait pas de quoi il était capable dans son état. Elle devait fuir, partir loin de lui avant qu'il ne fasse un geste qu'il allait par la suite regretter...

Il approcha son visage du sien, son souffle lui caressa la nuque. Nao détestait les humains mais il avait pris l'habitude de respirer afin de mieux se mélanger aux habitants de son pays. Ses canines s'allongèrent. La faim revint le tenailler, le cou de la belle était si proche, elle le tendait presque comme une offrande. Naoki ouvrit la bouche, comme envoûté, prêt à mordre mais se ravisa au dernier moment et fit claquer sa mâchoire dans le vide. D'un geste brutale et sans maîtriser sa force, il éloigna la princesse.

« Dégage ! Hors de ma vue ! » Il se retourna, fuyant le regard de Sae Jin et cherchant à calmer les tremblements dont il était victime. Il avait failli faire l'impensable. « Je n'ai pas changé, j'ai toujours été comme ça. Tu es la seule à ne pas l'admettre. »



(c) crackle bones

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?

Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?


Emploi : PDG de VIP Entertainment
Messages : 243
Date d'inscription : 20/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "La pluie tombe sur toutes les fleurs, elle flétrit les unes et épanouit les autres." ❧ JinKi Sam 21 Avr - 19:40

"La pluie tombe sur toutes les fleurs,
elle flétrit les unes et épanouit les autres."

  Retrouvailles et (dés)illusions
 

 
 
Tu en dévoiles certainement plus que tu ne devrais. Dire que ton frère est là, ça peut signifier beaucoup de choses, mais de toutes façons, en rentrant tu informeras aussi Eun Ji de la présence de Naoki. Question de devoir. Tu caches rien au roi de Corée d'habitude et aujourd'hui ne fera pas exception. Pourtant tu sais que tu ne lui raconteras pas ce qui est en train de se passer. Naoki proche de toi, te serrant violemment le bras, te soufflant des mots qui tranchent ton cœur, toi, idiote qui ne réagit que par une étreinte. Doux remède pour tes larmes, le contact qui dure plus longtemps que tu ne l'aurais espéré. Il sent bon, Naoki. Il a toujours senti bon. Mais aujourd'hui t'as l'impression que c'est différent. Comme lui. Comme si on lui avait ajouté une touche de poivre, à son odeur. Sauf que voilà. Tu lui dis de le faire, te tuer. Naïvement ou courageusement, tu ne sais pas non plus. Tout ce que tu sais, c'est que t'es faible et fragile, que tu ne sens plus ton bras et qu'une pression de plus pourrait le casser. Il glisse sa main jusqu'à ton cou. Tu en frissonnes. Tu n'as pas souvenir qu'il t'ait un jour touchée ainsi -qu'il t'ait un jour touchée tout court même. Et ça te perturbe, parce que tu n'as pas -plus- l'habitude qu'un homme pose ses mains sur toi. Pourtant y a rien de romantique à tout ça. Il te fait du mal, te murmure que tu n'es qu'une idiote. Tu lui donnes raison. T'es bête de te sentir ainsi alors qu'il est prêt à te tuer. Stupide de lui proposer de le faire. Mais son souffle dans ta nuque, se rapprochement, tu ne peux pas le voir comme un danger, malgré la douleur qu'il t'inflige.

Maso ou folle ? Courageuse ou stupide ? Tu tais ses émotions en toi parce que tu sais que ce n'est pas bien, que c'est dangereux. Tu le comprends maintenant seulement. T'es faible et t'as succombé à ses horribles retrouvailles inattendues. T'es faible et tu te laisserais tuer par Naoki. Tu le sens se rapprocher un peu plus de ton cou et tu ne sais plus si tu dois essayer de te défendre ou le laisser faire. Tu ne veux pas te battre. Tu ne peux pas de toutes manières. Mais tu ne veux pas mourir non plus -même si tu as proposé de le faire. Alors ton seul espoir maintenant, c'est de croire en lui. Comme tu l'as toujours fait jusqu'à maintenant. T'entends ses dents claquer et il te repousse, d'un coup sec et violent, si bien que t'as du mal à rester sur tes deux jambes. Tu te rattrapes à un morceau de mur, maladroite. Tu lui en es quelques fractions de seconde reconnaissante, de ne pas t'avoir tuée, de t'avoir éloignée quand toi-même tu ne pouvais pas le faire. « Dégage ! Hors de ma vue ! » Tu te glaces sous ses mots, pétrifiée parce que tes idées se remettent en ordre. T'as demandé la mort, tu t'es donnée quelques instants à Naoki qui te semble fou et meurtrier. « Naoki, je... » Tu quoi ? Tu quoi Sae ? Quelle bêtise tu veux encore dire. Tu dois l'écouter, tu dois fuir et retrouver Chin Hae. Tu dois le laisser dans ses délires, seul et tremblant. Tu dois... Mais tu restes là. A l'observer, incapable de reculer comme tu dis de le faire ta tête, ni même de t'avancer -comme te le murmure ton cœur. Tu ne sais plus quoi faire. Aveuglée par un amour passé -le même que tu portes à Eun Ji. « Je n'ai pas changé, j'ai toujours été comme ça. Tu es la seule à ne pas l'admettre. » La seule à être bête. Ou la seule à croire encore en lui ? Cependant tu trouves que ce n'est pas logique, toute cette histoire et tu sens la colère pointer. « Alors, pourquoi tu te retiens de me tuer ? » Pourquoi ? Pourquoi ? Pourquoi ? Et tes jambes ne te tiennes plus, tu t’effondres sur place. Tu baisses la tête, te mords la lèvre jusqu'au sang. Tout s'emmêle, tout devient flou. T'es perdue par tes propres sentiments et le beau japonais ne fait rien pour aider. « Tu... » Tu hésites. « Tu n'as vraiment jamais... été sincère ? » Tu lui demandes comme si ça pouvait te réveiller de ton propre cauchemar. « Je ne veux pas te croire. Ça fait trop mal. » Que tu dis en plaçant ton poings sur ton cœur. Tu dois arrêter de te livrer, mais on ne perd pas les mauvaises habitudes comme on dit.
 
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?

Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?


Emploi : Roi non officiel du Japon. Le pays du soleil levant est entre de bonnes mains. Et PDG d'une entreprise de robotique, mais ça ne passe qu'au second plan.
Messages : 55
Date d'inscription : 08/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "La pluie tombe sur toutes les fleurs, elle flétrit les unes et épanouit les autres." ❧ JinKi Dim 22 Avr - 14:55

"Les retrouvailles sont des phénomènes si complexes qu'on ne devrait les effectuer qu'après un long apprentissage ou bien tout simplement les interdire"

Naoki M. Hanashi & @Sae Jin H. Jeong

La pluie tombe sur toutes les fleurs, elle flétrit

les unes et épanouit les autres.


Il avait caché bien des choses lors de son séjour forcé au pays du matin calme. Il ne s'était jamais épanché sur sa vie au Japon, sur ses liens avec ses géniteurs ou même ses sœurs, si bien que Sae ne savait rien. Rien de ce qu'il avait subit et rien de ce qu'il était vraiment, il avait entretenu le mystère et était resté secret. Sae pensait l'avoir cerné alors qu'elle ignorait tout de lui. Elle qui avait eu une vie tranquille, avec des libertés que jamais Naoki n'aurait pu espérer. Son père avait été cruel et il n'avait jamais eu de soutien des autres membres du clan Hanashi.

« Tu n'as vu que ce que je voulais te montrer. La Corée m'a arraché à ma... famille. Tu pensais quoi ? Que j'allais être reconnaissant ? » Famille, il buttait sur ce mot, ayant du mal à le prononcer parce qu'il ne savait pas vraiment ce que cela signifiait dans le fond. Il avait envié fût un temps les liens qui unissaient les deux coréens, se demandant s'il pourrait un jour en avoir des semblables. Mais il se rappelait sans cesse qu'il n'était qu'un otage ici au final et que des liens de cœur n'égaleraient jamais des liens de sang.

Les tremblements avaient cessés mais son humeur meurtrière était toujours présente. Sae avait le don pour le mettre hors de ses gonds parfois, elle avait des paroles qui le poussaient dans ses retranchements et le faisaient douter. Mais elle avait aussi la faculté d'apaiser ses rancœurs. Oui, pourquoi se retenait-il de la tuer ? Il tourna la tête et chercha la belle des yeux, il la retrouva avachie par terre dans un état pitoyable et il se demanda pourquoi elle se mettait dans un état pareil pour lui. Elle était si faible à cet instant, c'était le moment, il devait lui montrer qu'il n'avait jamais été le Naoki qu'elle avait connu en Corée. « Relève-toi ! » exigea-t-il entre ses dents. Mais elle n'obéissait pas, trop occupé à geindre. Quelle plaie !

Avec rapidité et dextérité, il saisit la jeune vampire et l'obligea à se tenir droite, la plaquant contre un mur en ruine. Ce dernier s’effrita légèrement à la suite du choc et de la poussière leur tomba sur les cheveux. Les prunelles sombres du japonais se posèrent sur le minois de la belle brune : «Une princesse ne devrait pas se retrouver à genoux, même devant un roi. »  Il la dévisagea, d'un regard féroce tandis que la phrase de la coréenne tournait en boucle dans son esprit : Alors, pourquoi tu te retiens de me tuer ?.  Il n'avait aucune réponse à donner là-dessus et ça l'énervait. Pourquoi n'arrivait-il pas à la tuer, elle n'a toujours été qu'un pion dans son échiquier. Ça devrait être simple de l'éliminer, la rayer de sa vie définitivement. Il s'était convaincu qu'elle ne signifiait rien pour lui, elle n'avait été qu'un passe-temps durant son exil. Alors pourquoi bordel ? Il ne ressentait rien pour elle. Soudainement décidé à se le prouver il leva le poing et cibla la princesse.
Non, tu vas le regretter.
Son poing dévia de quelques centimètres de sa trajectoire initiale et s'écrasa sur les pierres. Le coup ébranla la structure et un morceau se détacha, menaçant de blesser la sang-pur. Par un reflex idiot, Nao l'attira à lui afin de la protéger du débris poussiéreux. Il s'éloigna aussitôt, soudainement gêné et grogna de mécontentement.

« Ne me pousse pas à faire des choses dont je suis capable. Le moment n'est pas venu. » Tuer, il en était capable. Son défunt père en savait quelque chose.


(c) crackle bones


_________________
I'm the shadow, you're the light
Please don't give in, I won't let you down. I think you could save my life.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?

Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?


Emploi : PDG de VIP Entertainment
Messages : 243
Date d'inscription : 20/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "La pluie tombe sur toutes les fleurs, elle flétrit les unes et épanouit les autres." ❧ JinKi Dim 22 Avr - 16:04

"La pluie tombe sur toutes les fleurs,
elle flétrit les unes et épanouit les autres."

  Retrouvailles et (dés)illusions
 

 
 
« Tu n'as vu que ce que je voulais te montrer. » T'y penses régulièrement, au fait que tu ne sais de la vie de Naoki avant qu'il n'arrive en Corée. Mais lui non plus ne sait pas grand chose de la tienne au final, si ? Tu avais du lui compter tes voyages, tes découvertes, mais tu n'as jamais parlé de Yook Bin, d'Oscar ni même de Chun. Les trois hommes que tu avais aimés. Et pourtant en soixante ans, vous ne pouviez pas non plus dire que vous ne vous connaissiez pas. Il bute sur le mot famille tandis que t'as un million de question à lui poser. Toutes ses paroles qui ne veulent rien dire mais qui te dévoilent tout sans qu'il le veuille, sans que tu n'en comprennes le sens. « En soixante ans, il n'y a pas un moment où tu as été sincère ? » T'as du mal à y croire, parce que même Chin Hae, parfait soldat, il a du mal à rester toujours robot. La Corée m'a arraché à ma... famille. Tu pensais quoi ? Que j'allais être reconnaissant ? En y repensant, tu ne trouves rien à redire et pourtant, c'est la faute du Japon, pas celle d'Eun Ji dans ton esprit. Mais tu te tiens de le dire, parce que ces histoires politiques ne te regardent pas vraiment -c'est surtout que tu n'y connais rien en fait. Et comme tu n'arrives plus à supporter le poids de tout ça, tes jambes t'abandonnes et tu restes parterre sans pouvoir te relever. « Pourquoi avoir fait semblant ? » Tu cherches la vérité et finalement tu ne murmures que pour toi, complètement sonnée et perdue. Pourquoi ça fait si mal ? Pourquoi c'est si horrible d'entendre tout ça ? Pourquoi... « Relève-toi ! » Ça ne te fait même plus sursauter, t'es trop déboussolée pour t'en soucier.

Tu n'as pas le temps de relever la tête qu'il est déjà là, devant toi, te remettant sur tes deux jambes, te soutenant même, te collant un peu trop violemment contre le mur derrière toi. Mais t'as la bouche fermé, comme tes yeux -effrayée d'avoir de nouveau mal. Tu sens des choses tomber sur tes cheveux, sur tes épaules et en ouvrant les yeux, tu constates que c'est de la poussière. Devant toi Naoki, le visage crispé par la colère mais une lueur mystérieuse dans les yeux. Tu le trouves beau, en cet instant, saupoudré de débris du passé. « Une princesse ne devrait pas se retrouver à genoux, même devant un roi. » Si ton cœur pouvait battre, il aurait accéléré et toi, tu ne peux pas t'empêcher de sourire. Rassurée. Mais tu le perds lorsqu'il pointe son poing vers toi. Le voyant arrivé perd de ton visage, t'en fermes les yeux de nouveau et agrippe le t-shirt du sang-pur. Peur. Peur. Peur. Mais c'est à côté qu'il vient s'écraser et tu ouvres grand les yeux parce que cette fois, pour la première fois depuis soixante ans, tu n'as pas cru en Naoki. Et alors que tu sens le bâtiment se dérober derrière toi, le japonais te prend dans ses bras et vous éloigne du futur champ de bataille. Loin du danger, tu profites de ses bras qui t’entourent sans te faire de mal cette jusqu'à ce qu'il te lâche. Tu ne comprends pas ce qu'il dit, ne te souvient que de son grognement et tu tiens toujours fermement son haut dans ton poing serré. « Désolée... » Que tu souffles parce qu'il a l'air de te reprocher quelque chose. Sauf que ton cerveau se refuse à comprendre exactement ce qu'il dit. T'as décidé d'être têtue. T'es têtue par nature même. Et puisqu'il t'a sauvé -de lui-même mais ce n'est qu'un détail- tu l'en remercies. « Merci. »

Tu te rends enfin compte que ta main est toujours collée à son torse et que tu as même déchiré un bout de son haut dans la folie du moment. Gênée, tu l'as retires d'un coup et fuit le regard de Naoki. Tu fais semblant de chercher Chin Hae, te demandant aussi ce qu'il fait. C'est bien la première fois qu'il met tant de temps à te retrouver et si d'un côté t'es rassurée qu'il n'est pas assisté à tout ça, tu as aussi peur qu'il ne vous surprend avec celui qui reste un traître aux yeux des coréens. Ce n'est pourtant pas comme si tu pactises avec l'ennemis -si ? T'essaies juste de comprendre. « Tu étais si mal avec nous ? » Tu finis par demander avant de te reprendre. « Désolée, je sais que tu ne veux pas répondre. » Tu t'excuses à nouveau, ne sachant plus quoi faire ou dire à présent. T'es vidée d'énergie et ta tête te tourne. Mais t'es quand même un peu heureuse d'avoir cette "conversation" avec celui qui te manquait tant.
 
 

_________________


« You're the shadow, I'm the light. »
Lonely nights and empty seats, forget those days now. I’ll be your bright light. Show me all your weaknesses, show me all your scars. Close your eyes, hold my hand, trust me and follow me.

(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?

Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?


Emploi : Roi non officiel du Japon. Le pays du soleil levant est entre de bonnes mains. Et PDG d'une entreprise de robotique, mais ça ne passe qu'au second plan.
Messages : 55
Date d'inscription : 08/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "La pluie tombe sur toutes les fleurs, elle flétrit les unes et épanouit les autres." ❧ JinKi Mar 24 Avr - 14:57

"Les retrouvailles sont des phénomènes si complexes qu'on ne devrait les effectuer qu'après un long apprentissage ou bien tout simplement les interdire"

Naoki M. Hanashi & @Sae Jin H. Jeong

La pluie tombe sur toutes les fleurs, elle flétrit

les unes et épanouit les autres.


Les remerciements de Sae Jin, Naoki ne les méritait pas. Il avait voulu la mordre, la frapper  et avait clairement envisager de la tuer pour se montrer qu'il en était capable et qu'il n'éprouvait rien de plus que de la rancœur à son égard. L'envie était toujours présente mais sa raison avait décidé de pointer le bout de son nez pour l'en empêcher, quelle rabat-joie celle là. Il avait déjà tant de regrets enfoui en lui que ça ne serait que s'en rajouter davantage. Dans un moment de folie, la coréenne y serait passé très certainement. Elle avait eu beaucoup de chance mais ne devait pas en avoir réellement conscience. Elle qui voyait toujours le gentil frère de cœur de Corée en lui. Pur mensonge.

Naoki secoua la tête, chassant de ce fait la poussière de ses cheveux avant de s'apercevoir que la jeune vampire tenait toujours fermement son haut entre ses petits doigts manucurés. Elle avait dû avoir peur et cette seule pensée suffit à le faire sourire de satisfaction, malgré sa faiblesse flagrante au dernier moment, il était plutôt fier de l'effet de son coup de colère. Sae Jin devait apprendre à le craindre et s'il fallait passer par de tels extrêmes, le japonais le ferait sans rechigner. La terreur qui s'était dévoilée dans les yeux de la Coréenne avait ravi le sang-pur, c'était si excitant de ressentir la peur de sa proie, d'autant plus quand il s'agissait d'un vampire du même grade. Un rapide coup d’œil vers son haut lui confirma que ce dernier était totalement bousillé, le japonais détestait paraître négligé et ne portait que des vêtements de marque luxueuse. Si ce désastre avait été le travail d'un humain, il n'aurait pas donné cher de sa vie, mais comme la responsable était Sae, il râla simplement. Non pas parce qu'il ne voulait pas lui faire de mal mais parce qu'elle prendrait ça comme excuse pour le revoir, elle qui avait travaillé dans la mode pendant un temps. C'était le genre à trouver des solutions pour tout et il ne souhaitait pas la croiser de nouveau. Comme elle l'avait dit plus tôt, ça faisait trop mal.

Bref, il était temps pour l'asiatique de se sauver, de la quitter une nouvelle fois. Les séparations ne lui faisaient plus rien, les immortels étaient rodés et avaient l'habitude des adieux. Mais c'était sans compter sur sa ténacité légendaire, elle cherchait des explications, les exigeait presque avec cet entêtement mal placé. Il tiqua de nouveau sur la question innocente de la brune. Est-ce qu'il était mal chez eux ? C'était comme si son ravisseur lui demandait s'il se sentait bien dans sa cage, entre ses petits barreaux dorés.  L'envie de lui retourner la question lui traversa l'esprit : et si les rôles avaient été inversés ? Sae Jin se serait-elle plu au Japon sans avoir eu le droit de quitter le palais ou de sortir seule ? Les japonais la dévisageant comme étant une paria ? Sachant que son frère devait rendre des comptes sans cesse au Roi du pays ennemie. Pas sûr que cette vie lui aurait donné satisfaction. Elle ne prenait pas en compte tous les paramètres et c'était quelque chose que Nao lui reprochait souvent silencieusement. Mais comme avoir une réponse semblait lui tenir à cœur, le vampire décida d'y réfléchir sérieusement. Était-il si mal avec eux ? Son esprit pessimiste trancha pour la réponse positive, il ne s'était pas senti à sa place dans ce pays. Trop de ressentiments, trop de rage envers Eunji pour faire abstraction et se sentir intégré. C'était un otage, point. Il n'arrivait pas à penser autrement.

« J'étais le trophée de guerre de ton frère. » cracha-t-il finalement.

Il aurait mieux fait de me tuer. Ça, il se retint bien de le dire de vive-voix. Naoki avait fini par le penser même s'il était fier d'être arrivé où il en était aujourd'hui. Il avait tant enduré après tout que cette place de souverain lui revenait de droit.

Un bruit sourd attira son attention derrière la belle. Il fixa l'endroit et tendit l'oreille, cherchant à démasquer l'auteur du dérangement. C'était sans doute le garde du corps de la princesse, il était plutôt médiocre dans son boulot. Elle avait réussi à le semer et il avait mis un sacré moment avant de retrouver sa trace. Ce laps de temps était suffisant, suffisant pour qu'elle perde la vie. Quel noble inutile, elle ne devait pas être assez précieuse pour lui. Exaspéré, il ajouta : « Tu n'as pas bien dressé ton chien. Allez va, parce que si je le retrouve avant, il n'aura pas la même chance que toi. »

Naoki allait se retourner et abandonner là la jeune vampiresse mais un faible grognement inhumain lui parvint. Son ouïe avait fini par isoler distinctement le jappement bestial. Il comprit rapidement son erreur, la présence derrière Sae Jin n'était pas celle de son protecteur mais celle d'une créature d'Haima. Il aurait presque préféré voir Chin Hae à cet instant précis. Il laissa un juron s'échapper de la barrière de ses lèvres. Un loup géant s'approchait furtivement, sortant des bois sombres pour se dévoiler de toute sa grandeur. Le japonais se mit à réfléchir à toute vitesse et calcula ses chances de victoire face à cette bête : faibles. Il ne s'était pas nourri depuis longtemps, réduisant considérablement ses forces.

Tendant légèrement la main vers la princesse, l'invitant ainsi à se rapprocher de lui, il lui intima : « Sae Jin, ne te retourne surtout pas. »



(c) crackle bones


_________________
I'm the shadow, you're the light
Please don't give in, I won't let you down. I think you could save my life.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?

Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?


Emploi : PDG de VIP Entertainment
Messages : 243
Date d'inscription : 20/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "La pluie tombe sur toutes les fleurs, elle flétrit les unes et épanouit les autres." ❧ JinKi Mar 24 Avr - 19:29

"La pluie tombe sur toutes les fleurs,
elle flétrit les unes et épanouit les autres."

  Retrouvailles et (dés)illusions
 

 
 
Peur, t'as eu peur de ce qu'il allait faire et qu'il n'a finalement pas fait. Espoir, celui qu'il soit bien comme tu l'as toujours connu et imaginé. Perdue, parce qu'il t'assure le contraire. Et pourtant chacun de ses gestes te murmurent l'opposé de ce qui sort de sa bouche. Paroles vicieuses qui se fraient un chemin jusqu'à ton cœur qui souffre. T'as l'impression de le mériter, comme il te fait comprendre que ton frère le prônait comme son trophée, montrait à tous qu'il l'avait gagné. Mais aujourd'hui encore, tu ne penses pas que c'était l'objectif de ton roi, ton soleil. « Eun Ji a des défauts -comme tout le monde- mais il n'est pas vantard et encore moins quand on parle de guerre. » Sa seule vraie victoire, c'est la paix qu'il conserve depuis des années maintenant, sans avoir à tuer ou asservir. Mais tu le dis d'une petite voix, de peur sans doute d'énerver le japonais qui n'a pas l'air du même avis que toi. Plutôt, tu préfères baisser de nouveau les yeux et ainsi échapper aux siens, posant le regard sur le trou dans ses vêtements de qualité. T'aperçois un bout de sa peau seulement et tu songes que t'es vraiment pas douée. T'as honte de toi-même, si bien que le feu te monte aux joues et que t'aimerais te cacher dans un trou de souris si seulement les vampires avaient aussi le pouvoir de rétrécir.

Il te sort de tes pensées, t'informant que Chin Hae est dans les parages, pourtant tu sens pas sa présence. « Tu dois te tromper, il n'est pas là. » Que t'affirmes, sûr de toi. Faut dire qu'après quatre siècles passés à ses côtés, tu as appris à reconnaître son aura. T'es peut-être même la seule à pouvoir le faire. Mais t'as cette sensibilité qui doit t'avantager -le seul que t'éprouve à être vampire comme t'es de faible constitution. Mais lui dire que ce n'est pas ton gardien ne l'empêche pas de se reculer et de s'apprêter à partir. T'en es presque vexée, sauf que son visage se décompose et qu'il lâche un juron en regardant derrière toi. Ca te donne envie de te retourner et de voir ce qui le met dans un tel état. Mais il t'attire à lui et te dis de ne pas te retourner. T'es bécasse mais aussi fatiguée de ses sauts d'humeur alors tu ne l'écoutes pas et tourne la tête. La bête qui vous regarde ne te rassure pas, encore moins les filets de baves qui coulent le long de ses babines. Si d'ordinaire t'aurais été attendrit par la boule de poil, ce regard plus fou que celui d'un dégénéré et sa taille anormale te ramène directement à la réalité. Il veut vous bouffer.

T'es pas forte. Tu l'as jamais été. Et comme on ne t'a jamais proposer de t'apprendre à te battre, tu n'en as jamais trouvé l'utilité non plus. T'es pas non plus la plus rapide des vampires, mais tu as le pas léger et aisé et c'est sûrement pour sa que Chin Hae a parfois du mal à te suivre et te retrouver. Alors tu ne perds pas de temps et prend la main du roi pour l'entrainer à ta suite, courant le plus vite possible et zigzagant dans les ruines de l'ancienne civilisation. Tu tentes de passer dans les plus petits passages afin que la bête soit déstabilisée de voir perdre de vue et de vous retrouver. Tu penses avoir pris un peu d'avance sur elle et te glisse soudainement dans un petit espace entre deux murs, forçant le japonais à faire de même. Vous vous retrouvez coller l'un à l'autre. Tu tournes la tête, apeurée que le loup vous ait vu vous réfugier dans ce coin sombre et serré. Le souffle le court, le cœur qui peut presque ce mettre à tambouriner, tu commences à paniquer, à trembler. Comment vous allez vous en sortir sans Chin Hae ? Est-ce que vous allez mourir ici ? « Tu crois qu'il est encore là ? » Que tu murmures après un petit moment, effrayée.

Lancement de dé :
Si OUI = Le loup est encore là et va bientôt vous trouver
Si NON = Le loup est loin, mais il n'est pas impossible qu'il revienne

 

_________________


« You're the shadow, I'm the light. »
Lonely nights and empty seats, forget those days now. I’ll be your bright light. Show me all your weaknesses, show me all your scars. Close your eyes, hold my hand, trust me and follow me.

(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Je suis un petit nouveau, aimez-moi !


Emploi : Vous divertir, vous amusez, vous tyranniser.
Messages : 193
Date d'inscription : 08/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "La pluie tombe sur toutes les fleurs, elle flétrit les unes et épanouit les autres." ❧ JinKi Mar 24 Avr - 19:29

Le membre 'Sae Jin H. Jeong' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'oui/non' :

_________________
imagine deamon
Votez toutes les deux heures



« Malheureux, tu songes encore à combattre ? [...] Scylla n’est pas mortelle ; c’est un monstre cruel, terrible, inattaquable ! »  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?

Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?


Emploi : Roi non officiel du Japon. Le pays du soleil levant est entre de bonnes mains. Et PDG d'une entreprise de robotique, mais ça ne passe qu'au second plan.
Messages : 55
Date d'inscription : 08/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "La pluie tombe sur toutes les fleurs, elle flétrit les unes et épanouit les autres." ❧ JinKi Mer 25 Avr - 21:07

"Les retrouvailles sont des phénomènes si complexes qu'on ne devrait les effectuer qu'après un long apprentissage ou bien tout simplement les interdire"

Naoki M. Hanashi & @Sae Jin H. Jeong

La pluie tombe sur toutes les fleurs, elle flétrit

les unes et épanouit les autres.


B
ien évidemment, Sae était du côté de son frère et le défendait. Elle avait tendance à ne voir que les bons côtés de son roi, nonobstant que ses faits et gestes pouvaient cacher une toute autre vérité. C'était peine perdu alors pourquoi essayer de discuter avec elle ? Naoki n'avait plus envie, il avait mis des mots sur ce qu'il avait ressenti en Corée et la princesse avait tout balayé d'un coup en clamant la bonté d'Eunji. Alors Naoki ne chercha pas à débattre davantage, s'épargnant par la même occasion une dispute puérile avec une personne ayant des œillères. Il avait sa vision des choses et elle la sienne.

Et de toute manière, ce n'était pas le moment de débattre. Le bruit qui avait attiré l'attention du japonais n'était pas l’œuvre du protecteur Chin Hae, la princesse le confirma même, mais provenait de la gueule d'un loup. Un loup géant d'Haima, il en avait entendu parler à de nombreuses reprises et il était loin de se douter à ce moment là, qu'un jour il serait en face d'un de ses monstres. Alors que son cerveau cherchait une solution et tentait d'assimiler les récentes informations, Sae se décida à l’entraîner dans sa course. Fuir ? Naoki détestait ça mais pour le moment, ça paraissait être la meilleure des solutions, c'est pourquoi il se laissa entraîner.

Pendant sa course, il posa son regard sur sa main, celle qui tenait, ou plutôt enlaçait, celle de la coréenne. L'idée de rompre le contact l'obsédait, il devait la lâcher et lui faire comprendre qu'il n'avait pas besoin d'elle. Son tourment intérieur lui fit oublier où ils étaient, c'est ainsi qu'ils se retrouvèrent coincé entre deux parois. La proximité de leur deux corps était pénible pour Naoki. Elle tourna la tête, frôlant au passage celle du Roi. Ses cheveux dégagèrent des effluves enivrantes et lui rappelèrent tant de souvenirs. Il ferma les yeux et soupira, tentant par la même occasion de se calmer. Il s'arrêta de respirer, redevenant un vampire à part entière et posa une main sur le mur d'en face, à coté du visage de la belle brune.

Alors qu'elle ouvrait la bouche, Naoki la fit taire en posant sa main dessus et lui mima de garder le silence. Elle avait peur, c'était normal et le japonais était quelqu'un de fier. Il était du genre à foncer dans le tas, s'énerver et faire des choses stupides : la preuve avec les différentes déclarations de guerre déposées sous le nom de son père. Il n'allait pas en rester là et laissait croire à Sae qu'il était un incapable.
Le sang-pur entendait le cœur de la bête de plus en plus distinctement, ce qui ne présageait rien de bon. En se cachant ici, ils s'étaient tiré une balle dans le pied. Il fallait donc sortir de ce piège à rat. La bête les attendait, grognant sauvagement. « Je vais faire diversion, sauve-toi. »

Le japonais attrapa une pierre et la lança de toute ses forces vers le loup, touchant sa cible de plein fouet. La bête hurla de douleur et hérissa son poil de plus belle. Après cette agression, elle fondit sur son assaillant. Naoki se prépara et se positionna en position de combat afin de stopper la course folle de la créature. Elle était forte, très forte mais il ne plia pas et tenta d'atteindre sa gorge avec ses crocs. Les deux roulèrent dans un amas de poussière.

Lancement de Dés
Oui : La bête blesse Naoki mais il arrive à la faire fuir
Non : Naoki blesse la bête mais celle-ci change de cible


(c) crackle bones


_________________
I'm the shadow, you're the light
Please don't give in, I won't let you down. I think you could save my life.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Je suis un petit nouveau, aimez-moi !


Emploi : Vous divertir, vous amusez, vous tyranniser.
Messages : 193
Date d'inscription : 08/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "La pluie tombe sur toutes les fleurs, elle flétrit les unes et épanouit les autres." ❧ JinKi Mer 25 Avr - 21:07

Le membre 'Naoki M. Hanashi' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'oui/non' :

_________________
imagine deamon
Votez toutes les deux heures



« Malheureux, tu songes encore à combattre ? [...] Scylla n’est pas mortelle ; c’est un monstre cruel, terrible, inattaquable ! »  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?

Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?


Emploi : PDG de VIP Entertainment
Messages : 243
Date d'inscription : 20/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "La pluie tombe sur toutes les fleurs, elle flétrit les unes et épanouit les autres." ❧ JinKi Ven 27 Avr - 15:04

"La pluie tombe sur toutes les fleurs,
elle flétrit les unes et épanouit les autres."

  Retrouvailles et (dés)illusions
 

 
 
La grande main de Naoki qui t'empêche de parler, le bruit sourd des battements de cœur du loup qui se rapproche, ton cerveau qui tourne à mille à l'heure, n'espérant qu'une chose, que Chin Hae arrive bientôt. Tu ne te préoccupes pas de la très faible distance vous séparant, trop occupée à trouver un moyen de vous échapper. Mais ce n'est pas du goût du roi. « Je vais faire diversion, sauve-toi. » Il sort de votre seul abris -à tes yeux- prêt à affronter le monstre. Tes mains veulent le retenir, tentent de l'attraper, mais il se faufile et tu n'attrapes que du vent. Tu sens ton cœur s’alourdir, peur qu'il se fasse blesser, pire, tuer. Peur de ne pas le voir revenir, de le perdre à tout jamais. Ta gorge se serre tandis que Naoki s'attaque à la bête, ton corps tremble quand elle se rue sur lui. Tétanisée, incapable de fuir, encore moins de l'aider. Trop faible, trop inutile. Tu te mords une fois de plus la lèvre, jusqu'au sang, honteuse de tes propres incapacités. Les deux se battent avec une force et une hargne que tu n'égaleras jamais, t'en viens à confondre le japonais avec un animal -triste reflet de la réalité des vampires : bestialement humains. Un haut le cœur s'empare de toi lorsque les deux tombent, puis roulent dans les ruines, la poussière, les débris. Tes jambes se remettent en action, te précipitant vers eux. Y a même tes mains qui attrapent un cailloux. T'es bizarrement prête à te battre aussi mais, quand tu arrives à leur hauteur, la bête est déjà loin.

Soulagée que le danger principal soit parti, t'en oublies pas pour autant le japonais. Tu te retrouves à ses côtés en peu de temps. « Naoki, tout va bien ? » Non, Sae, il est blessé et tu viens juste de le remarquer. Une plaie énorme le long de son bras. T'as mal pour lui . « Viens, il faut partir de là et soigner ça. » Tu t'accroches à son bras sans lui laisser le temps de se refuser, le forces à se relever et l'entraines loin de ruine, en direction de la ville. Stressée, tu regardes à droite et à gauche, répètes le mouvement un nombre incalculable de fois. Le visage déformée par l'horreur de le voir mutilé, sale et les vêtements déchirés de toutes parts. C'est ton cœur qui saigne d'être si innocente et inutile, faible et stupide. C'est ton corps qui se perd dans des mouvements incertains et traumatisés. Puis y a les larmes qui coulent de nouveau sans que tu ne contrôles quoique ce soit ; tu caches ton visage dans tes mains et essuies les perles sur tes joues. « Désolée. » T'es désolée d'être comme tu es, désolée de n'avoir rien fait. Désolée de pleurer encore une fois comme un bébé. « Pardon. Tu dois me détester. » Une enfant qui prend conscience qu'elle a été aveugle pendant soixante ans à la détresse de son ami -son frère de cœur même. Une enfant qui ne prend conscience de ses nombreux défaut que maintenant. Une enfant, parce que t'en es une Sae Jin. Égoïste, égocentrique, même dans cet instant où tu ne te soucies que de Naoki mais où tu culpabilises d'être la responsable de sa blessure. Pourtant voilà, c'est lui qui s'est jeté dans la gueule du loup, t'ordonnant même de prendre la fuite. Lui qui t'a protégé alors qu'il affirmait quelques minutes avant que ta mort ne l'atteindrait pas et qu'il pouvait même être celui qui la provoquerait. « Tu ne m'en veux pas trop, dis, d'avoir été une mauvaise amie ? » Parce que tout ce qui t'importe maintenant est l'état du cœur du roi : « Dis-moi juste Nao, est-ce que ça va si mal ? »
 
 

_________________


« You're the shadow, I'm the light. »
Lonely nights and empty seats, forget those days now. I’ll be your bright light. Show me all your weaknesses, show me all your scars. Close your eyes, hold my hand, trust me and follow me.

(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?

Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?


Emploi : Roi non officiel du Japon. Le pays du soleil levant est entre de bonnes mains. Et PDG d'une entreprise de robotique, mais ça ne passe qu'au second plan.
Messages : 55
Date d'inscription : 08/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "La pluie tombe sur toutes les fleurs, elle flétrit les unes et épanouit les autres." ❧ JinKi Sam 28 Avr - 17:15

"Les retrouvailles sont des phénomènes si complexes qu'on ne devrait les effectuer qu'après un long apprentissage ou bien tout simplement les interdire"

Naoki M. Hanashi & @Sae Jin H. Jeong

La pluie tombe sur toutes les fleurs, elle flétrit

les unes et épanouit les autres.


L'ennemie était bien plus fort cette fois, en d'autres circonstances, Naoki n'aurait pas autant douté de l'issu de ce combat. Mais là, il y avait plusieurs paramètres fâcheux qui entraient en jeu : sa soif non assouvie depuis un moment et la présence de Sae Jin. Non pas qu'il était troublé ou autre mais il lui avait dit qu'il allait faire diversion pour qu'elle puisse prendre la fuite, donc il mettait un point d'honneur à ce que ça soit le cas. La bête n'avait qu'un objectif : le tuer et se repaître de sa chair. Pour cela, elle s'était mise sur ses pattes arrières et se tenait droite, tel un parfait humain. Malgré sa surprise, le japonais ne flancha pas et lui fit un croc-en-jambe. Le loup perdit l'équilibre et entraîna le vampire dans sa chute. Un peu sonné, il retrouva rapidement ses esprits et ses yeux cherchèrent la coréenne. Elle était toujours là alors qu'elle aurait dû être déjà loin. Pourquoi fallait-il toujours qu'elle n'en fasse qu'à sa tête ?

La bête profita de ce moment d’inattention pour attaquer de nouveau. De ses bras puissants, Naoki retenait sa gueule à distance de son visage, oubliant la bave qui coulait entre ses doigts. Cette dernière lui fit perdre prise et c'est à ce moment que le loup exploita ce désagrément, chiquant avec férocité la chair du sang-pur. Le roi retint une plainte et se mordit les lèvres, son regard jaugea rapidement les dégâts mais n'en tint pas compte réellement sur le coup. Énervé par cette blessure, il repoussa la bête avec plus de véhémence, avec une autorité dominante qui imposa la soumission de l'autre. Naoki devait penser comme un mâle Alpha, c'est comme ça que ça fonctionnait chez les loups et ça marcha du feu de dieu : la bête prit la poudre d'escampette.

La poussière retomba lentement tandis que l'asiatique tenta de se relever en vain. À l'arrivée de la princesse près de lui, il soupira de façon agacée : « Je t'avais dis de fuir » Tu n'écoutes jamais, c'est dingue. Les doigts de la coréenne s'enroulèrent autour de son bras mais il le retira, se libérant de l'étreinte bienveillante. « Ce n'est rien. » mais Naoki avait tendance à oublier que le deuxième prénom de Sae était obstination. Sachant qu'il ne gagnerait pas à ce combat là, il se laissa faire, silencieusement.

Les sanglots de la coréenne attirèrent son attention. Il la toisa un moment avant de demander : « Pourquoi tu pleures encore ? » Naoki ne se rappelait pas l'avoir vu autant pleurer durant ses soixante années de captivité. Un peu gauchement, il réaffirma que sa blessure n'était vraiment pas grave même si les lacérations béantes laissaient penser le contraire. Et puis il comprit qu'elle ne parlait pas de ça mais de choses plus profondes. Le genre de chose qu'il ne voulait pas aborder, qui le mettait vraiment mal à l'aise. Comment pourrait-il lui en vouloir ? Elle n'y était pour rien au fond, Nao le savait. « ça n'a d'importance que si je t'avais considéré ainsi. » Il savait que ça allait de nouveau la faire pleurer ou la blesser mais qu'importe. La carapace était solide, une véritable coquille d'huître « Qu'est-ce que ça peut bien faire ? » Personne ne connaissait son histoire et personne ne pourrait réparer son coeur et ses erreurs, pas même la princesse Coréenne.

Ils n'étaient plus rien l'un pour l'autre, ce n'était pas maintenant qu'il fallait ouvrir les yeux. C'était trop tard, elle n'aurait jamais dû le laisser rentrer au Japon. Elle aurait dû trouver la lettre et le retenir. Cette fameuse lettre qui l'angoissait tant désormais, ne voulant pas qu'elle soit retrouvé, se maudissant même de l'avoir écrite. « Ton frère aurait dû me tuer. » Naoki ne cherchait pas de la compassion ou de la pitié, il le pensait réellement parfois. Son caractère était nocif pour lui et pour les autres. Il était le poison qui s'insinuait et tuait à petit feu. « Maintenant, laisse moi seul Jeong. Je vais vraiment finir par m'énerver. » De plus, blessé, sa faim le tiraillait que davantage et ça devenait réellement dangereux pour Sae Jin de rester aux côtés du Roi. Il savait se contenir mais pas indéfiniment.

Le sang-pur retira sa veste et arracha une de ses manches afin d'en faire un garrot de fortune. De sa main valide, il tenta de l'enrouler autour de son bras meurtri. Râlant, après une première tentative vaine.



(c) crackle bones


_________________
I'm the shadow, you're the light
Please don't give in, I won't let you down. I think you could save my life.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?

Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?


Emploi : PDG de VIP Entertainment
Messages : 243
Date d'inscription : 20/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "La pluie tombe sur toutes les fleurs, elle flétrit les unes et épanouit les autres." ❧ JinKi Sam 28 Avr - 20:41

"La pluie tombe sur toutes les fleurs,
elle flétrit les unes et épanouit les autres."

  Retrouvailles et (dés)illusions
 

 
 
Il t'avait dit de fuir. C'est un fait certain. Mais alors, lui, incapable de se relever, il aurait été tout seul ? Tu ne répliques pas, tu crois que c'est peine perdue de toutes façons, quoique tu dises, quoique tu fasses, tu as l'impression de l'énerver. Et même s'il retire tes mains de son bras, tu les replaces au même endroit. Tu ne gagneras pas par les mots mais par les actions et il semblerait qu'il ait comprit. Sauf que voilà, le silence est pesant, tout autant que ton cœur et les larmes coulent toutes seules, sans que tu ne puisses les arrêter. T'es pas un saule pleureur d'habitude, mais le japonais malmène ton cœur depuis le début et même s'il se fait plus doux, ça n'efface pas les derniers évènements -encore moins les soixante dernières années. « Pourquoi tu pleures encore ? » T'aimerais prendre ces paroles pour de l'inquiétude, encore plus lorsqu'il t'affirme qu'il va bien -mensonge. Sauf que c'est pas ce qui te fait pleurer, pas complètement, et ta tête te cris qu'il est seulement lassé. Alors tu lui demandes si t'as été une mauvaise amie. Mais il te fait comprendre que tu n'en étais pas une. Ça te blesse un peu plus mais tu ne rajoutes rien, te contentes d'essuyer tes yeux et tes joues. « Qu'est-ce que ça peut bien faire ? » « Ça m'importe. » C'est important pour toi, important parce que tu as besoin de comprendre, de savoir. Parce qu'au fond encore tu souhaites l'aider. Silencieusement. Comme les mots n'ont pour effet que d'attiser sa colère. Tu vas compter sur les gestes maintenant, lui prouver par des actions que tu es là pour lui. Plus que par les paroles.

« Ton frère aurait dû me tuer. » Silence. Écœurement. Mais tu ne dis rien. Tu tiens la promesse muette que tu t'es faite. Pas de parole inutile. Pas de question stupide. Seulement le mutisme. Pourtant, t'es la première heureuse que Naoki soit en vie. Tu as des souvenirs, des beaux souvenirs. Grâce à lui et à personne d'autre. Il a fait parti intégrante de ta vie -des plus belles années. C'est un fantôme du passé que tu ne peux pas oublier et tu commences à croire que ton cœur te cache aussi quelque chose. Mais tu fais taire tes pensées -une fois de plus. Il te demande de partir, de le laisser seul, sinon il va s'énerver. Tu ne l'écoutes pas. Dans ses paroles blessantes, tu as l'impression qu'il n'y a plus la conviction, l'envie folle de te faire du mal. La fatigue -sûrement- qui l'atteint l'empêche de mettre toute sa hargne à l'intérieur. Et si tu as eu peur quelques secondes de lui tout à l'heure, ce n'est plus le cas à présent. Tu préfères suivre aveuglément ton instinct, au risque d'y laisser ta peau. Réfléchir à ce que tu fais avec Naoki, ce n'est pas bon pour ta santé mentale. Parce que chaque pas que tu fais vers le roi t'éloigne de ton soleil -ton frère. T'as conscience que si Chin Hae te surprend maintenant avec le traitre, Eun Ji serait au courant en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire et que tu serais sévèrement réprimandée -quoique tu n'as pas souvenir que le roi de Corée t'es un jour disputée. Tu ne préfères pas imaginer et c'est pourquoi tu ne te focalises plus que sur les gestes du sang-pur.

Il retire ce qu'il reste de sa veste, arrache une manche pour faire un garrot. Il rate, il râle. Tu analyses comme tu l'as appris des années en arrière. Hémorragie veineuse, les artères ont l'air de ne pas êtres touchées, comme le sang ne gicle pas. A ton tour, tu enlève la petite veste en jean que tu portes et t'approches doucement du japonais. Face à lui, le plus délicatement possible, tu retires la main qui essayait de faire un garrot. Tu n'as pas peur de le blesser, mais tu ne souhaites pas qu'il te repousse une fois encore. « Laisse-moi faire. » Un simple chuchotement et tu apposes le dos de ta veste sur la longue plaie et l'attache par les manches en serrant de manière à compresser la plaie. « Tu n'as pas encore besoin d'un garrot. Compresser devrait suffire jusqu'à ce que tu rentres. » Tes mains toujours posées sur son bras, compressant encore la plaie, tu regardes le sang imprégner le tissus. Le bleu devient rouge et la nuit se fait moins sombre. Le soleil se lève certainement, t'annonçant qu'il est peut-être temps de rentrer. Tu retires tes mains, recule d'un pas. « Je suis désolée de t'avoir ennuyée avec toutes mes questions. Désolée d'avoir été idiote aussi. » Idiote lors des années qu'il a passé en Corée. Tu mets toute la douceur dont tu peux faire preuve dans ces paroles afin qu'il ne se sente pas heurté. « Ça devait être un vrai calvaire de me supporter tout ce temps, haha. » T'en rigoles un peu. T'as accepté l'idée que tout ça était faux finalement. Ou pas. Tu gardes espoir, un peu, mais juste pour toi, pour pas qu'il soit anéanti. « Ça m'a fait plaisir de te revoir. » Même si t'as jamais autant pleuré de ta vie, même si t'as mémoire ne sera jamais autant marqué que par cette nuit. C'est le temps des au revoirs, tu crois et pourtant tu restes devant lui, incapable encore de le quitter. Comme s'il allait de nouveau disparaître sans aucunes explications et que tu perdrais toutes tes chances de le revoir. Alors tu restes juste là, à le regarder dans le blanc des yeux.
 
 

_________________


« You're the shadow, I'm the light. »
Lonely nights and empty seats, forget those days now. I’ll be your bright light. Show me all your weaknesses, show me all your scars. Close your eyes, hold my hand, trust me and follow me.

(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?

Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?


Emploi : Roi non officiel du Japon. Le pays du soleil levant est entre de bonnes mains. Et PDG d'une entreprise de robotique, mais ça ne passe qu'au second plan.
Messages : 55
Date d'inscription : 08/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "La pluie tombe sur toutes les fleurs, elle flétrit les unes et épanouit les autres." ❧ JinKi Dim 29 Avr - 18:24

"Les retrouvailles sont des phénomènes si complexes qu'on ne devrait les effectuer qu'après un long apprentissage ou bien tout simplement les interdire"

Naoki M. Hanashi & @Sae Jin H. Jeong

La pluie tombe sur toutes les fleurs, elle flétrit

les unes et épanouit les autres.


L'état de son cœur n'avait et ne devait jamais intéresser personne, parce qu'un roi ne devait pas en avoir. Maréo l'avait éduqué de façon à ce qu'il ne ressente rien, que rien ne puisse l'atteindre et il avait peut être réussi. L'obligeant à penser qu'il en était dépourvu, qu'il ne pouvait pas aimer et que personne ne pouvait l'aimer. Alors quand quelqu'un lui affirmait le contraire, il avait toutes les peines du monde à le croire. Il avait fait tant de choses ignobles, avait prononcés tant de paroles blessantes qu'on ne pouvait que le mépriser. Chose qui lui convenait très bien. Puis il avait rencontré Junko, sa belle Junko. Elle avait commencé à briser cette carapace, faisant croire à Naoki que la vie n'était pas si noire que ça et que les gens n'étaient pas si mauvais. Mais elle avait disparue, le laissant seul de nouveau. Elle l'avait abandonné et il pensait ne jamais s'en remettre. La colère faisait moins mal que le chagrin, il s'était mis en tête de la venger, elle et sa famille, il méritait bien ça.

Et Sae Jin était entré dans sa vie sans qu'il ne puisse dire quoique ce soit : Cohabitation forcée dû à son exil coréenne. D'abord hermétique à tout, il se refusait de lui adresser la parole. Il ne comptait pas rester ici et encore moins faire ami-ami avec l'ennemie.  À mesure que le temps passait, la coréenne se faisait une petite place dans les pensées du futur roi, continuant lentement le travail commencé par Junko. Mais il se contenait et tentait de rester distant, ce contact le rendait faible et lui mettait clairement des bâtons dans les roues. Il en oubliait son objectif premier et les attentes de son paternel.

L'absence de réponse de la princesse le ramena au moment présent, étonné, il se retourna et la toisa silencieusement. Elle ne le contredisait pas pour une fois, cela signifiait-il qu'il avait vu juste et qu'elle pensait la même chose ? Ça n'avait pas de sens mais ce genre de silence en disait long. Et pourtant elle restait là et l'aidait même à panser sa plaie. Las, Naoki se laissa faire sans protester, même lorsqu'elle sacrifia sa veste. Elle était douce et bienveillante, le roi pourrait y prendre goût et apprécier toutes ses marques d'attentions à la longue. Mais c'était dangereux et n'aidait en rien dans le combat qu'il menait. Il devait se défaire de tout ça et ne pas se laisser prendre au jeu, ça l'effrayait.

La pression qu'elle exerça sur la plaie le fit un peu grimacer tandis qu'une légère brise agita ses longs cheveux, diffusant le délicat parfum de la coréenne. Le sang-pur sentit ses crocs sortirent, ses yeux se posèrent sur le cou de son médecin de fortune, tel un prédateur. La salive emplit sa bouche mais il détourna la tête vivement, afin de chasser la pulsion qui était prête à éclater. Elle s'éloigna d'un pas et il se sentit mieux, plus serein. Il ne savait pas s'il devait la remercier. Oui, il le devait mais ne le fit pas. Beaucoup trop fier pour prononcer ce petit mot qui ne faisait pas parti de son vocabulaire à l'ordinaire. A la place, il souffla de façon presque inaudible : « un vrai calvaire oui.... » Ce n'était pas comme elle l'entendait, mais il se retint bien de le préciser.

« Le plaisir n'est pas partagé. » dit-il en se relevant péniblement. Il attrapa le reste de sa veste avant de regarder son bras, il serra le poing puis écarquilla ses doigts afin de se rendre mieux compte des dégâts. Il devait se nourrir afin de se régénéré plus rapidement.

Un bruissement attira de nouveau son attention et cette fois-ci, certain de lui, il affirma : « Ton toutou est là et c'est vraiment lui, ça empeste. Cours le rejoindre. »  Le japonais ne voulait pas que Chin Hae ne les voit ensemble. Il glissa sa veste sur son épaule et s'éloigna de la belle sans même se retourner. Une fois hors de vue, il tendit l'oreille afin d'écouter leur retrouvailles. Pff pathétique. S'il avait un cœur, il se serait serré d'amertume.

Fin

(c) crackle bones


_________________
I'm the shadow, you're the light
Please don't give in, I won't let you down. I think you could save my life.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "La pluie tombe sur toutes les fleurs, elle flétrit les unes et épanouit les autres." ❧ JinKi

Revenir en haut Aller en bas

"La pluie tombe sur toutes les fleurs, elle flétrit les unes et épanouit les autres." ❧ JinKi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Arrivé sous une fine pluie de Cyrus
» [En cours] Exécuter un script php par webcron aléatoirement toutes les demi-heures
» Toutes les lumières orange s'allument pendant son sommeil
» La Roue de l'Hydre... Attention : Elle tourne!
» Livre XXI, traitant de la nature des fleurs et des guirlandes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glory and Blood :: HAIMA :: Les ruines-