AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

les misérables (kit & oksana)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Le sang noble est un accident de la fortune.

Le sang noble est un accident de la fortune.


Emploi : Marchande d'art ,et antiquaire
Messages : 76
Date d'inscription : 06/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: les misérables (kit & oksana) Lun 23 Avr - 19:28

les misérables
@Kit King & @Oksana W. Lena


quand tu rentre au Seven, l'odeur d'sexe t'retourne le ventre en faim insatiable. T'tourne pour y voir tes esclaves s'faire ravie par d'beaux sexes en érection, des vampires qui s'vautrent dans l'foutre et l'plaisir en oubliant l'reste du monde. T'reconnait des visages de la cours, ou d'ceux que tu croisent dans ta boutique - c'pas ce biais que vous avez commencé à vous faire votre clientèle, comme vous refusez d'en parler à haute voix. Tout se sait dans les murmures, quand ca parle du Seven, par c'moyen Milo s'assure d'le garder secret, d'le protéger des lois idiotes d'Haima, mais aussi vous permet d'bien vivre. Car ca marche bien, d'vendre du plaisir, d'vendre de l'interdit - et vous manquez pas d'clientèle. T'es satisfaite, faisant ton chemin vers tes appartements - t'veux prendre une douche avant d'pouvoir profiter d'un verre d'sang à ton tour, ou de l'hémoglobine sur un d'tes esclaves si t'es chanceuse. Pas qu'tu puisse supporter leur bavardage - t'as pas envie d'ca. T'as envie - t'sais pas. Peut être d'la présence de Milo, mais il a a faire ce soir, et t'veux pas le déranger.
Ou peut être que tu le devrais - mais soudainement y a une belle esclave qui t'arrête pour t'donner une lettre, t'assurant qu'elle t'vient d'un vampire passé plus tôt. T'réponds pas avant d'prendre ta correspondance, l'ouvrant quand t'passe les portes de tes appartements pour reconnaitre l'écriture d'ton fils. Cyal, partie sur Astrée sans t'attendre, t'laissant juste cette note pour t'assurer qu'il a trouvé l'moyen d'approcher une chasseuse sur Haima - qu'il s'en retourne pour faire ses affaires près d'eux. Après à peine quelques jours à jouir d'sa présence c'pas une nouvelle qui t'ravie. Alors agacée t'finit pas jeter la lettre négligemment pour t'retrouver sous la douche . T'en profite longtemps - trop peut être - ton esprit divaguant sur ton fils pour lequel tu t'inquiète. C'sans doute le seul capable d'te mettre dans cet état et t'aime pas - t'rage d'en dedans. T'rage - complètement.

Tu sors nue, encore humide pour voir qu'la porte de ta chambre s'ouvre à la volée. T'fais un grognement avant de te rendre compte qu'il s'agit d'Kit. Kit - l'king du Seven - l'beau favoris de Cyal pour lequel t'as un sentiment - c'qui est pas rien. T'sais pas l'aimer, c'est qu'un objet, mais il t'rapporte mieux que les autres, et il joue l'jeu. Il l'joue à la perfection. « Tout va bien Kit ? T'semble essoufflé. » Qu'tu dis en le fixant un temps - avant d'te tourner vers ton armoire pour trouver d'quoi te mettre sur le dos. Tu l'laisse faire sa vie dans tes appartements - c'pas comme s'il le faisait pas avec Cyal déjà. « Dis moi c'qui t'amène. Dois-je interdire l'accès au Seven à un client encore une fois ? » 

_________________



make me wanna die
Revenir en haut Aller en bas
avatar
L'esclave fait son orgueil de la braise du maître.

L'esclave fait son orgueil de la braise du maître.


Emploi : esclave personnel d’cyal, esclave tout court, vendu lors d’ses absences. aussi faussaire d’toiles.
Messages : 29
Date d'inscription : 15/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: les misérables (kit & oksana) Hier à 4:39

les misérables
@Oksana W. Lena & Kit King


& I KNOW I CAN’T SURVIVE ANOTHER NIGHT AWAY FROM YOU
Tu dors avec un sourire sur la gueule, même si chaque parcelle d’toi est exténuée, et si lourde qu’tu doutes pouvoir bouger avant longtemps encore. Heureusement t’as pas besoin, comme t’es lové dans la chaleur des draps d’Cyal, t’sens aussi l’vampire derrière toi, ses doigts qui glissent contre ta peau- c’le dernier souvenir qu’tu gardes avant d’sombrer dans les bras de Morphée. C’long avant qu’tu ouvres les yeux d’nouveau, constatant avec tristesse qu’le blond n’ait plus à tes côtés. Pas de grasse matinée, malheureusement. Tu te lèves pour rejoindre la douche, comme t’vois que t’as du sang séché sur l’torse, probablement ailleurs. Gracieuseté d’ta torride nuit avec ton maître, qui t’laisse encore faible. Pas qu’tu l’regrettes une seule seconde, jamais.
L’chaud jet n’fait que te relaxer davantage, alors t’prends ton temps pour t’savonner l’corps, t’gardant bien d’laisser ton esprit divaguer vers la nuit dernière pendant qu’tu arrives à ton entrejambe. C’fou comment il t’rend insatiable, comment t’peux passer d’bras en bras sans trouver d’pareille satisfaction qu’avec Cyal. Y t’laisse impatient d’le retrouver aussitôt qu’il part, et t’sais qu’tu pourrais t’permettre d’rester ici jusqu’à ce qu’il l’fasse.

Sauf qu’quand tu sors et retourne vers l’lit, t’remarque une note vitement gribouillée sur l’oreiller où s’trouvait la tête d’ton maître. Partit sur Astrée quelques temps. Tu figes en lisant l’mot, reprenant du début deux, puis trois fois pour être certain d’bien avoir compris. C’ensuite un soupir à fendre l’âme qui t’échappe, réalisant qu’ton plan vienne d’partir en fumée. Puis, t’sais qu’t’as pas à réclamer d’délai, sauf que t’as aucune idée quand il compte rentrer, et ça t’chamaille d’jà. Tu prend pas longtemps pour t’habiller, t’contentant d’enfiler un pantalon d’toile noir et un t-shirt sans manche gris, un peu évasé qu’t’as laissé dans un tiroir d’Cyal. Y s’trouve quelques morceaux à toi ici, ou bien sinon tu lui empruntes les siens, s’ils s’font pas trop grands pour ta silhouette.

T’prends ensuite la direction d’la sortie, bien décidé à en savoir d’avantage sur cette histoire d’Astrée. Tes pas s’font volants, t’évites les quelques âmes déjà prêtes à s’débaucher au Seven Deadly Sins- s’vautrer dans l’péché jusqu’à que plaisir, ou mort, s’en suive. Pour ta part, y’a pas d’plaisir qui s’dessine à l’horizon car ta joie à exploser avec les mots d’Cyal. C’sa mère qu’tu veux retrouver, ta maîtresse qu’tu sais -t’espères- pouvoir retrouver dans ses appartements. « Tout va bien Kit ? T'semble essoufflé. » C’vrai, qu’t’as l’souffle saccadé, t’avais même pas remarqué. T’penches la tête aussitôt qu’tu l’as vois, pas car elle est nue -c’loin d’être la première fois qu’tu vois son beau corps- mais bien par respect. « Je- pardon d’faire interruption ainsi. J’déjà eu d’meilleur réveil. » qu’tu avoues en t’avançant, croisant tes mains dans ton dos dans l’espoir d’te calmer un peu.

« Dis moi c'qui t'amène. Dois-je interdire l'accès au Seven à un client encore une fois ? » T’secoue la tête, pouvant pas empêcher un petit sourire d’apparaître sur ta bouche. T’sais qu’elle le ferait, comme elle l’a déjà fait par l’passé, les Lena-Ivanovitch sachant prendre soin d’leurs esclaves. Ça t’fait plaisir d’avoir une place particulière, un coup d’chaleur dans ton cœur qui s’répand partout aussitôt qu’Cyal pose ses lèvres sur toi. « Non, rien d’tel maîtresse. C’juste que Cyal est partit et… j’me demandais si on savait combien d’temps il s’trouvera à Astrée. »


_________________
l'fier esclave
you didn't teach me how to love. but i love you anyway.
Revenir en haut Aller en bas

les misérables (kit & oksana)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glory and Blood :: HAIMA :: La citée :: Seven Deadly Sins-