AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Une nuit pour se battre [Judith/Viktoriya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?

Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?


Emploi : Maître d'arme
Messages : 114
Date d'inscription : 10/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Une nuit pour se battre [Judith/Viktoriya] Mer 23 Mai - 15:10

Une nuit pour se battre
@Judith Ridley & Viktoriya

Ce soir, j’avais quitté le Palais. Même si le bureau de Jason était ma cachette secrète, j’avais besoin d’air, j’avais besoin d’espace et surtout, j’avais besoin de voir d’autres têtes que celles des Sangs-Purs. Je m’étais donc faite rousse, attachant mes cheveux de telle façon que l’on pouvait croire que j’avais une sorte de carré volumineux. Je portais une robe blanche et noire, les petites manches couvrantes mes épaules couleur neige et de ma poitrine au bas de la robe, noir sombre. De la taille, elle s’évasait, laissant croire à des jupons en-dessous pour faire l’effet, alors que pas du tout. De fines boucles d’oreilles en diamant encadraient mon visage, mes yeux et ma bouche finement maquillés. Escarpins aux pieds, je marchais tranquillement dans les rues, me demandant dans quel bar j’allais jeter mon dévolu. Le Heaven était côtoyé non seulement par des Sangs-Purs, mais également des gardiens, donc mauvais plan. Le Hell n’était pas trop mon truc, même si l’ambiance était sympa, mais il y avait beaucoup trop de pervers là-bas. J’avais entendu du bien du bar crépuscule, comme quoi l’endroit était exotique et que les cocktails étaient vraiment bons.
Il y avait malheureusement la queue lorsque j’arrivais devant, mais peu importait. J’avais tout mon temps et ça me permettait de voir l’extérieur et de détailler la clientèle. Le bar était une sorte d’usine abandonnée rénovée en lieu de fête. J’aimais beaucoup le concept et je trouvais que l’extérieur était déjà plaisant. Je pouvais distinguer aussi bien des humains que des vampires, des nobles, certains me regardant plus discrètement que d’autres, mais à partir du moment où personne ne venait me voir, ça me convenait amplement. Cependant, je savais par avance que le groupe de cinq poivrots sur ma droite, dans la ruelle, ne rigolait pas uniquement parce qu’ils étaient saouls, mais parce qu’ils s’imaginaient que j’étais une fille facile. Je pouvais faire en sorte de ne pas être intéressée et de faire comme s’ils n’existaient pas, mais mes oreilles entendaient quand même leurs remarques. L’un d’eux décida de s’avancer et je sus que je ne pourrais pas entrer dans ce bar.

« Salut ma jolie, ça te dit de venir boire un coup avec nous ? Ca t’évitera d’attendre… On sait s’amuser, tu verras. »

Ma tête se tourna lentement vers lui, un faux sourire sur les lèvres. Puisque tu avais décidé de me gonfler, j’allais te donner une bonne leçon. Irritée par cet énergumène, je jouais la fille un peu potiche, sans oublier de passer ma langue sur mes lèvres pour exciter ce pervers.

« Je vais t’apprendre comment on s’amuse, lui répondis-je avant de m’avancer vers le groupe, d’une démarche prédatrice. »

Je m’engouffrais un peu plus dans la ruelle, tournant à droite pour qu’aucune personne qui allait au bar Crépuscule ne nous voit. La ruelle n’était pas très longue, mais la rue sur laquelle elle donnait n’avait pas l’air d’être trop fréquentée.
Je me retournais, les cinq hommes arrivant plus ou moins en ligne, celui qui m’avait abordé en tête. Il s’arrêta à quelques centimètres de moi, ses mains se posant sur moi. Sans en attendre plus, l’entendant déjà prononcer des paroles explicites à mon attention, mon genou rencontra violemment son entrejambe, le pliant en deux. D’un coup de pied retourné, malgré mes talons hauts, je mis un deuxième par terre. Deux des trois autres restants lâchèrent leur bière pour sortir leur couteau. Nullement impressionnée, je me jetais sur eux et sans qu’une mèche de cheveux ne sorte hors de ma coiffure, les cinq étaient à terre, gémissant, saignant pour certains, comptant leurs dents au sol pour d’autres. Je tapotais sur ma robe, faisant mine de la remettre en place alors que ce n’était pas le cas, alors que je me retournais, prenant conscience que quelqu’un m’observait (@Judith Ridley). Étais-je dans la merde ou allais-je encore devoir donner des coups ?

_________________

No one's going to take me alive, Time has come to make things right
You and I must fight for our rights, You and I must fight to survive  



Knight of Cydonia




Dernière édition par D. Viktoriya Moldovan le Jeu 19 Juil - 10:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Il vaut mieux être honteux de vivre que fier de mourir.

Il vaut mieux être honteux de vivre que fier de mourir.


Emploi : Institutrice sur Haima & prof de combat sur Astrée
Messages : 114
Date d'inscription : 14/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Une nuit pour se battre [Judith/Viktoriya] Lun 28 Mai - 19:41

Une nuit pour se battre
@D. Viktoriya Moldovan & Judith  
Depuis que Judith vit sur Haima, ou plutôt qu'elle y séjourne à cause de son travail, elle a pris l'habitude de vadrouiller sur l'île le soir, tard parfois. Elle n'a pas grand chose à faire des interdictions venant des Lightwood, préférant assurément veiller du mieux qu'elle le peut qu'aucun vampire ne s'en prenne à des innocents plutôt que les respecter. En y réfléchissant, elle ne pense pas courir un grand risque en agissant ainsi, même en se faisant prendre. Ici elle est considérée comme une simple humaine, une jeune prof sympa qui sait y faire avec les gosses, et nullement comme une menace. Et puis, son seul crime est de se balader seule en ville, alors elle ne trouve pas cela très grave. Quand bien même, de toute façon elle ne va pas changer comme cela.

Alors, la majorité des nuits qu'elle passe sur Haima, elle les occupe à tourner en ville, à se balader dans les rues pour vérifier s'il n'y a pas de problème. Elle guette, attentive, ses armes dissimulées dans ses vêtements, habilement. Ce sont des cris qui attirent finalement son attention, dans une ruelle voisine. Par réflexe, elle porte sa main au niveau de sa ceinture pour récupérer son premier couteau et accélère le pas jusqu'à l'origine de toute cette agitation.

Un combat a déjà lieu, entre une femme et plusieurs hommes. Trois sont déjà à terre, et lorsqu'un quatrième est mis KO, Judith remarque qu'un couteau s'échappe de sa main. Peut-être est-ce un chasseur, ou alors c'est la femme qui en est une. Réponse indéterminée, jusqu'à ce qu'elle aperçoive un bref instant ses canines. Pointues, elle en est certaine. En une seconde ses pensées se retournent : c'est elle l'ennemie. Et les hommes à terre sont ses victimes, des proies qu'elle a pris en chasse, monstre assoiffée de sang. Alors, sa main dissimulée derrière sa fesse droite, la jeune chasseuse s'approche lentement de l'autre femme, ne laissant rien paraître. Son regard reste rivé sur elle, jusqu'à ce qu'une autre silhouette n'apparaisse dans le dos de son ennemie. Une illusion, créée par la chasseuse pour distraire son ennemie, juste avant qu'elle ne lui bondisse dessus, enfonçant la lame de son arme où elle peut au niveau de son flan. Hors de question que la sangsue fasse plus de dégâts, même si elle ne doute pas qu'il en faudra plus pour la vaincre.


_________________
This love is supernatural
I can hear the pounding of my heart, can you feel it ?


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?

Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?


Emploi : Maître d'arme
Messages : 114
Date d'inscription : 10/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Une nuit pour se battre [Judith/Viktoriya] Mar 29 Mai - 15:01

Une nuit pour se battre
@Judith Ridley & Viktoriya

Mon regard fixait la silhouette à quelques dizaines de mètres devant moi. Mes crocs se rétractèrent, me faisant prendre conscience qu’ils étaient sortis sous le coup de l’adrénaline. Je n’étais pas du genre à laisser ce détail se montrer, mais il fallait croire qu’il y avait un début à tout. Grâce à mes yeux et, surtout, à ma vision nyctalope, je discernais ses traits féminins, mais ça ne m’empêchait pas de rester sur la défensive. La jeune femme s’approcha de moi, alors que soudain, je sentis une présence derrière moi. Je me retournais et vis la jeune femme. Surprise, je ne compris que trop tard que c’était une entourloupe et elle me planta un couteau dans le flan. Je grognais, habituée à sentir plus de douleur que cette ridicule arme blanche. Je lui donnais un coup de coude dans la mâchoire, l’éloignant de moi.

« Connasse ! T’as ruiné ma robe, jurai-je en retirant son couteau de mon corps, la plaie se refermant déjà, mais une belle tache de sang marquant mon vêtement. »

J’étais déjà de mauvaise humeur avec le groupe de cinq blaireaux à terre, mais elle, c’était la cerise sur le gâteau. D’un coup de pied retourné, je la propulsais sur un mur. Mon visage était déformé par la colère et mes yeux étaient aussi froids que la neige des monts russes.

« T’es avec ces connards à terre, c’est ça ? J’vais vous apprendre le respect… »

Je me retenais de dire quoique ce soit d’autre. Après tout, tout le monde sur cette île ne savait pas qu’il existait des vampires sur cette planète. Encore moins qu’elle dirigeait cette petit archipel. Cependant, le fait qu’elle ait des pouvoirs semblait indiquer qu’elle était née ici et pire encore, qu’elle devait venir d’Atlas, l’île des chasseurs. Je jurais mentalement. Quelle soirée de merde !

_________________

No one's going to take me alive, Time has come to make things right
You and I must fight for our rights, You and I must fight to survive  



Knight of Cydonia


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Il vaut mieux être honteux de vivre que fier de mourir.

Il vaut mieux être honteux de vivre que fier de mourir.


Emploi : Institutrice sur Haima & prof de combat sur Astrée
Messages : 114
Date d'inscription : 14/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Une nuit pour se battre [Judith/Viktoriya] Mar 5 Juin - 19:34

Une nuit pour se battre
@D. Viktoriya Moldovan & Judith  
Judith a déjà fait mieux comme technique de diversion, mais ce n'est pas comme si elle avait eu beaucoup de temps pour y réfléchir. C'est cependant suffisant pour qu'elle puisse poignarder le flan de la sangsue qui lui fait face, même si elle sait pertinemment que cela ne suffira pas. Il ne faudra pas longtemps pour que la plaie se referme, et nul doute que la femme face à elle a de l'énergie à revendre pour se battre. D'où le coup de coude qu'elle lui envoie dans la mâchoire dès l'instant où le couteau ressort de son corps, et le grognement qui échappe à la chasseuse. « Connasse ! T’as ruiné ma robe. » En effet, le pourpre de son hémoglobine s'est mêlé aux couleurs de son accoutrement. Qu'importe, elle finira dans la poussière de toute façon. « J'vais ruiner ta tête aussi, t'inquiète, » peste la jeune femme en s'approchant de nouveau, avant de frapper au niveau de sa hanche, l'entaillant seulement cette fois.

Judith n'a pas le temps d'en faire plus que le pied de l'autre heurte son abdomen, l'envoyant valser contre le mur le plus proche. Se retrouvant au sol et détestant cela, la chasseuse ne tarde pas à se relever pour faire face au visage furieux de son adversaire. « T’es avec ces connards à terre, c’est ça ? J’vais vous apprendre le respect… » Attrapant son couteau planqué dans sa botte, elle vise sa cuisse d'un lancer de poignard. « Cause toujours, » lâche-t-elle alors qu'un rictus naît sur son visage. Se concentrant, elle parvient à créer deux clones d'elle qui se dressent tous deux à sa gauche, un poignard dans leur main à eux aussi. Il faut bien qu'elle utilise son pouvoir pour se défendre contre la force surhumaine de l'autre, n'est-ce pas ? Alors les trois silhouettes se dirigent vers la sangsue, s'entrecroisant pour l'embrouiller jusqu'à ce que la vraie Judith frappe à nouveau son adversaire, cette fois-ci dans le ventre. Nouvelle tâche qui naît sur sa robe, mais la chasseuse s'en moque, plus occupée à frapper au niveau de ses chevilles pour qu'elle rejoigne à son tour le sol. « Tu ferais mieux d'aller chercher ton dîner ailleurs, ou l'état de ta robe va encore empirer, » lâche-t-elle, menaçante.


_________________
This love is supernatural
I can hear the pounding of my heart, can you feel it ?


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?

Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?


Emploi : Maître d'arme
Messages : 114
Date d'inscription : 10/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Une nuit pour se battre [Judith/Viktoriya] Ven 8 Juin - 10:24

Une nuit pour se battre
@Judith Ridley & Viktoriya

Comment osait-elle ? Montrant mes dents, et accessoirement mes crocs, je grognais. J’étais furieuse, enragée même. Cette île était peuplée de sales cons ! Je me faisais agresser par des sous merdes et maintenant d’une chasseuse me tombait sur le coin de la tronche pour leur avoir collé leur raclée de leur vie. Dans quel monde vivais-je ?
Ma tête se tourna, observant les deux clones. En plus, elle avait des pouvoirs. Génial ! C’était vraiment ma soirée. Cependant, je n’étais jamais contre un combat et même si je savais que je ne devais pas tuer d’humains, il n’était pas question de ne pas tuer de chasseurs, n’est-ce pas ? Certes, ça restaient des humains, mais.... Je mis mes réflexions en pause, me faisant de nouveau attaquer. J’attrapais ses épaules pour éviter qu’elle ne me fasse tomber, mais je pris son couteau dans le ventre. Je grimaçai à peine, jurant une nouvelle fois. Ce fut alors qu’elle parla de dîner et je tiquais. Sérieusement ? C’était vraiment leur vision des vampires. Je la repoussais à quelques mètres, frustrée de devoir jeter la superbe robe que je portais.

« Mais ça va pas la tête ? T’as vu leurs tronches deux minutes ? m’exclamai-je, outrée. Même avec mes défenses immunitaires impénétrables, je pourrais attraper les pires merdes ! »

Oui, je n’avais aucun respect envers ses types, qui étaient toujours K.O., au sol, bavant lamentablement sur le bitume. Je n’avais aucune pitié pour des hommes se noyant dans l’alcool et pensant qu’ils avaient tous les droits du monde.

« Ils m’ont agressé, je leur ai remis les idées en place, ajoutai-je en croisant mes bras sur ma poitrine. Je suis civilisée, si j’ai faim, je n’ai pas besoin de mordre quelqu’un, il existe des poches de sang. »

C’était un peu risqué de lui dire ça, mais j’étais tellement révoltée par ses paroles que j’en oubliais le reste. Cependant, je restais tout de même sur la défensive, prête à agir si elle décidait de passer une fois de plus à l’attaque.

_________________

No one's going to take me alive, Time has come to make things right
You and I must fight for our rights, You and I must fight to survive  



Knight of Cydonia


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Il vaut mieux être honteux de vivre que fier de mourir.

Il vaut mieux être honteux de vivre que fier de mourir.


Emploi : Institutrice sur Haima & prof de combat sur Astrée
Messages : 114
Date d'inscription : 14/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Une nuit pour se battre [Judith/Viktoriya] Lun 11 Juin - 13:35

Une nuit pour se battre
@D. Viktoriya Moldovan & Judith  
Si Judith travaille sur Haima désormais, c'est aussi parce qu'elle sait combien d'humains y sont sans défense face à toutes les sangsues qui y rodent. Leina n'en est qu'une preuve parmi d'autres : personne ne leur apprend à se défendre, alors y sont à la merci des immortels qui risquent à tout moment de les tuer. Parce qu'ils ont soif, et que cela leur sert d'excuse pour se nourrir à la gorge d'innocents qui se retrouvent privés de leur vie parce que ces créatures ne savent pas gérer leur monstruosité. Alors ce sont les humains que Judith défend, et ce à tout prix. Quitte à se battre contre une sangsue élégamment vêtue au beau milieu de la nuit, elle s'en moque. Elle ne la laissera pas tuer pour son simple plaisir.

La mâchoire encore douloureuse, Judith tente de mettre son adversaire au sol mais, n'y arrivant pas, elle n'hésite pas à la poignarder de nouveau, visant cette fois-ci son ventre. Pour l'instant elle veut seulement la mettre KO, ne pouvant la tuer alors que des témoins pourraient à tout moment faire leur apparition. Mais elle n'eut pas l'occasion de la frapper de nouveau, repoussée sur quelques mètres par une demoiselle de plus en plus frustrée de voir sa robe ainsi gâchée. Elle n'avait qu'à chercher son dîner ailleurs. « Mais ça va pas la tête ? T’as vu leurs tronches deux minutes ? Même avec mes défenses immunitaires impénétrables, je pourrais attraper les pires merdes ! » L'air outré de la vampire suffit à glisser un doute dans son esprit, et, une fois redressée, la chasseuse jeta un regard aux hommes encore au sol, et dans un sale état. Seul l'un d'eux a les yeux encore ouverts, et le regard trouble sans qu'elle ne sache vraiment pourquoi. Le contre-coup, ou bien un trop plein d'alcool ? « Ils m’ont agressé, je leur ai remis les idées en place. » L'air suspicieuse, Judith toise la femme face à elle sans bouger, son poignard toujours en main. « Pas besoin d'un bain de sang pour cela, or ils m'ont l'air dans un bien sale état, » réplique-t-elle en fronçant les sourcils. Avec sa force surhumaine, la vampire n'aurait eu aucun mal à les neutraliser en faisant moins de dégâts, c'est certain. « Je suis civilisée, si j’ai faim, je n’ai pas besoin de mordre quelqu’un, il existe des poches de sang. » « Va dire ça à tous les vampires qui tuent des humains chaque jour, » rétorque-t-elle. Elle n'aime pas l'idée qu'une possible tueuse d'innocents lui fasse la leçon, surtout lorsque l'on voit ce que font ses congénères. Cependant, il semblerait qu'elle ait raison sur ces types au sol, et cela Judith peut difficilement l'ignorer. Elle ne tue pas pour tuer, contrairement à d'autres. Alors elle s'approche de l'un des hommes évanouis par terre, vérifiant son pouls sans plus de regard vers la vampire. « Qu'est-ce qu'ils voulaient ? » demande-t-elle en se levant, allant vérifier celui du suivant. Son poignard toujours en main, au cas où cela dégénère à nouveau.


_________________
This love is supernatural
I can hear the pounding of my heart, can you feel it ?


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?

Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?


Emploi : Maître d'arme
Messages : 114
Date d'inscription : 10/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Une nuit pour se battre [Judith/Viktoriya] Ven 15 Juin - 17:10

Une nuit pour se battre
@Judith Ridley & Viktoriya

« Ils sont peut-être dans un sal état, mais ils ne saignent pas. Mets des lunettes avant de dire des conneries, répliquai-je amèrement. »

Non mais j’vous jure ! J’avais peut-être tapé un peu fort ses déchets de la société, mais ils n’étaient ni morts, ni estropiés, ils allaient s’en remettre même si ce n’était pas un cadeau.

« Non mais, tu m’as prise pour qui ? Leur mère ? J’ai autre chose à foutre ! »

Mains sur les hanches, les yeux qui se lèvent vers le ciel, je me demandais sincèrement ce que j’avais fait pour tomber sur cette chasseuse. Bon, un certain nombre de choses à vrai dire, mais quand même ! J’avais le droit à une soirée tranquille, non ?
Je suivais doucement la jeune femme du regard, replaçant mes bras sur ma poitrine, croisés, attendant qu’elle observe l’évidence. Ils étaient, malheureusement, encore tous en vie. Je restais un moment silencieuse face à sa question. Qu’est-ce qu’il voulaient ? Certainement pas une tarte aux fraises. Non mais, sérieusement ? Je fermais les yeux quelques secondes avant de lui répondre légèrement froidement, mon agacement prenant de plus en plus le pas sur mon humeur.

« Me violer. »

Je fis tourner ma tête sur mes épaules, étirant mon cou. Ce petit combat n’était pas impressionnant, ni intense, mais il faisait quand même du bien. Je reculais de quelques pas pour mettre une certaine distance avec la chasseuse, glissant mon regard sur elle à nouveau.

« Alors ? Tu vas encore tenter de me tuer ? demandai-je pour savoir si on continuait notre échange ou si j’allais enfin pouvoir fouler la piste de danse ce soir, même si ma robe ne ressemblait plus à rien. »


_________________

No one's going to take me alive, Time has come to make things right
You and I must fight for our rights, You and I must fight to survive  



Knight of Cydonia


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Il vaut mieux être honteux de vivre que fier de mourir.

Il vaut mieux être honteux de vivre que fier de mourir.


Emploi : Institutrice sur Haima & prof de combat sur Astrée
Messages : 114
Date d'inscription : 14/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Une nuit pour se battre [Judith/Viktoriya] Mar 26 Juin - 22:45

Une nuit pour se battre
@D. Viktoriya Moldovan & Judith  
« Ils sont peut-être dans un sale état, mais ils ne saignent pas. Mets des lunettes avant de dire des conneries. » « Tu veux qu'on compte le nombre de dents cassées ? » Cette discussion ne mène à rien. Ce n'est pas rare que des sangsues fassent des bains de sang pour leur simple plaisir, alors pourquoi pas celle-là ? « Non mais, tu m’as prise pour qui ? Leur mère ? J’ai autre chose à foutre ! » « Vu ce que tu fais de tes soirées, j'en suis pas certaine, » rétorque-t-elle avec agacement. Ce qui est sûr, c'est que Judith a bel et bien gâché sa soirée en détruisant sa robe à coup de couteau et de tâches de sang. Qu'importe, elle n'en a rien à faire.

Elle a décidé de protéger les humains sur Haima, pas de tuer des vampires. Judith ne tue pas pour tuer, elle tue pour protéger les plus faibles. Alors elle ne se voit pas comme une meurtrière, seulement une femme qui se bat pour la justice. Et c'est dans cet unique but qu'elle est intervenue aujourd'hui, jusqu'à réaliser que les hommes qu'elle avait voulu défendre étaient en fait ivres. Très lourds aussi, sans doute, avec la vampire à qui elle vient de se confronter l'espace de quelques minutes. A présent ils sont tous étalés par terre, et la chasseuse vérifie leur pouls tout en interrogeant l'autre. Question stupide, cela dit, et la sangsue met du temps à répondre. « Me violer. » Elle ne répond pas, à quoi bon. L'idée la dégoûte, et elle a vite fait de s'écarter d'eux, masquant la grimace qui naîtrait bien sur son visage à l'accoutumée. L'autre s'étire, et Judith ne peut que remarquer que sa robe est effectivement dans un sale état. Trouée et froissée, pas sûre qu'elle fasse fière allure dedans à présent. « Alors ? Tu vas encore tenter de me tuer ? » « Pas si tu te tiens à carreaux, » réplique-t-elle avec un simple haussement d'épaules. « Ils sont vivants, c'est tout ce qui m'importe. Retourne à ta soirée, et fais en sorte de ne blesser personne d'autre. » Conseil ou menace, qu'elle le prenne comme elle le souhaite, Judith est déjà en train de s'éloigner. « Bonne soirée, » lance-t-elle finalement, tournant le dos à la vampire alors qu'elle range enfin son poignard au niveau de sa ceinture. Quelle étrange nuit pour se battre.


_________________
This love is supernatural
I can hear the pounding of my heart, can you feel it ?


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?

Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?


Emploi : Maître d'arme
Messages : 114
Date d'inscription : 10/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Une nuit pour se battre [Judith/Viktoriya] Jeu 19 Juil - 10:04

Une nuit pour se battre
@Judith Ridley & Viktoriya

Je grognais en réponse, levant les yeux au ciel. Cette chasseuse était plus qu’agaçante. Il était visiblement inutile de lui rétorquer quoi que ce soit, elle avait décidé que chaque parole que je prononçais n’était que mensonge. C’était ridicule. On faisait quand même de bonnes choses pour les humains, on les protégeait et voilà que certains voulaient nous tuer uniquement parce que notre nourriture était du sang. Mordre quelqu’un devenait de moins en moins bien vu, mais je supposais que nos mondes, bien qu’ils soient tous deux surnaturels, étaient différents. C’était comme si deux cercles se superposaient, mais sans recouvrir la totalité de chacun. Ainsi, il y avait les points communs de nos mondes dans la partie commune et nos idées dans les parties non-communes.
Finalement, la franchise lui fait peut-être reprendre ses esprits. Je lis dans son regard le dégoût pour ces sous-merdes, retenant un « Alléluia ». Au moins, elle n’était pas si stupide que cela.

« Comme si j’allais y retourner dans cette tenue, rétorquai-je en grimaçant. »

Je ne prends même pas la peine de lui répondre. Mon regard resta sur sa silhouette qui s’éloignait de la ruelle et je décidais de quitter l’endroit une fois qu’elle disparut complètement de mon champ de vision. Moi qui pensais que c’était une nuit pour s’amuser, si j’avais su, j’aurais mis une tenue plus adaptée pour me battre.




RP TERMINE.


_________________

No one's going to take me alive, Time has come to make things right
You and I must fight for our rights, You and I must fight to survive  



Knight of Cydonia


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une nuit pour se battre [Judith/Viktoriya]

Revenir en haut Aller en bas

Une nuit pour se battre [Judith/Viktoriya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glory and Blood :: HAIMA :: La citée :: Bar crépuscule-