AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Penser à toi à chaque instant. - Sélélios - HOT

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Les secrets ne sont bien cachés que s'ils ont un seul gardien.

Les secrets ne sont bien cachés que s'ils ont un seul gardien.


Emploi : Intendante et bras droit d'Hélios Moldovan
Messages : 68
Date d'inscription : 18/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Penser à toi à chaque instant. - Sélélios - HOT Mer 30 Mai - 22:43

Penser à toi à chaque instant.
Sélélios  
Elle c'est assurée que tout été parfait pour ce soir, afin que son absence passe inaperçue et qu'elle puisse rejoindre l'île d'Haima sans crainte de voir la caserne tomber en morceaux. Hélios n'est pas là il est au palais lui aussi pour une réunion entre sang-purs et notamment entre les familles fondatrices de l'île, ainsi c'est elle qui doit préparer les futures rondes et surtout renforcer les équipes. Depuis les deux dernières attaques il y a un fort sentiment d'insécurité et de crainte qui règne sur l'archipel, elle ne peut se permettre de revenir demain et d'entendre qu'une de ses équipes a encore été décimée par quelques dégénérés. Alors au lieu de les laisser partir à deux, c'est bien a quatre voire plus qu'ils vont devoir faire leurs rondes. Et ils ont ordre d'attaquer tout ce qui bouge et surtout si on ne décline pas une identité tout de suite, elle a confiance en ses hommes ils savent agir devant le danger. Ainsi une fois que tout est prêt et que son intendant est également mis au courant de ce qu'il doit surveiller et mettre en place, elle attrape son sac et rejoint le bateau qui sert aux traversées calmes entre l'île des gardes et celle des sang-purs. En soit elle ne sait pas vraiment pourquoi Hélios lui a demandée de venir mais il a fortement réclamé sa présence, et elle n'est pas femme à aller contre les ordres du chef des armées.

Elle est légèrement angoissée, il faut dire que depuis leur baiser sur son lit d’hôpital elle n'a pas pris le temps de parler avec lui. Ils ce sont croisés et ont discutés mais ils n'étaient jamais seul, c'est comme si ils évitaient de rester seul justement. Ca évite les silences gênants ou les regards qui en disent longs. Pendant le reste de la traversée elle se force à ne pas penser à ça, avant d'arriver au port et de rejoindre le palais en un quart d'heure de marche. Elle se présente avant que les gardes, qu'elle connaît bien-sûr, ne s'effacent pour lui laisser la place. Puis elle entre dans le palais et se dirige aussitôt vers l'aile des Moldovan, là où Hélios lui a dit qu'elle pourrait le retrouver. Elle reconnaît cet endroit pour y avoir passée la nuit et elle doit l'avouer, c'est magnifique. La décoration est délicate, dans des couleurs froides tel que le bleu et le violet, sans doute pour rappeler les origines scandinaves de la famille qui vit ici la plupart du temps. Puis elle trouve la porte de la chambre d'Hélios et bien vite elle vient taper deux coups contre la porte en bois sombre, attendant qu'on lui ouvre ou que quelqu'un signale sa présence.



_________________
Dans la vie, le prince charmant se tire toujours avec la mauvaise princesse.


Dernière édition par Séléné F. Vasilis le Mer 11 Juil - 19:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?

Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?


Emploi : Chef des Armées d'Haima
Messages : 159
Date d'inscription : 12/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Penser à toi à chaque instant. - Sélélios - HOT Lun 11 Juin - 22:16

Penser à toi à chaque instant.
Sélélios  
Tu quitte plus l'Palais depuis l'attaque - c'est là que t'es le plus utile pour être certain qu'il arrivera rien à l'Empereur. Tu passe ton temps dans son ombre, et bien que tu sache qu'il apprécie pas cela, tu peux refuse de l'écouter quand il te congédie. C'ton rôle, après tout, mais quand il a finalement fait rentrer Malaki Hiroaki dans sa chambre pour t'faire comprendre qu'il serait étroitement protégé durant les prochaines heures t'as finalement fait demi-tour, fermant la porte et interdisant aux deux gardes royaux d'la quitter des yeux. Personne ne rentre - personne n'sort sans que tu sois averti sur l'champs. A présent t'as l'restant de la nuit pour toi, et tu sais exactement ce que tu dois faire. Pas que tu sois vraiment serein à cette idée - mais t'as pas pu revoir Séléné outre que rapidement durant votre baiser, et elle a sauvé ta petite soeur. S'il est une chose que tu reconnais c'est sa dévotion et sa loyauté - et Echo est ce que t'as d'plus précieux avec Freya, alors tu n'peux pas ne pas remercier ton bras droit.
Tu t'répètes ca, pour t'convaincre tu la fais venir pour une bonne raison sur l'île d'Haima. T'es dans tes appartements, sachant qu'Echo s'trouve en ville avec Freya et Viktoria - sans doute - et qu'Oslo doit s'cacher dans un coin du château entre des cuisses fermes. T'veux pas y penser - tu préfère t'mettre sous la douche pour ôter cette image de ta tête et t'assurer d'être présentable. Ou du moins, d'retirer un peu de la tension que t'accumule pour l'arrivée de Séléné. T'as d'quoi boire dans ta réserve, que t'as pris soin d'remplir depuis ton retour, et outre les gardes royaux, personne ne risque de venir te déranger. Ce qui te semble parfait.

Tu sors d'la cabine avec une serviette autour de la taille, l'autre dans tes cheveux que tu secoue pour récupérer les gouttes et t'sécher du mieux que tu peux. Tu marche jusqu'à ta chambre quand les coups résonnent dans l'appartement, t'faisant arrêter et faire demi-tour pour ouvrir - tu prends pas tant conscience de ta tenue quand tu ouvres pour dévoiler Séléné, et la gratifie d'un presque-sourire. « Séléné, j'ten pries entre. » Tu t'recules pour la faire entrer dans tes appartements avant d'reprendre le chemin de ta chambre. « Accordes moi trois minutes pour m'changer. » Qu'tu dis en quittant la serviette à mi-chemin sans faire cas d'ta nudité - t'as jamais vraiment été consciencieux à se sujet comme souvent sur les champs de bataille la pudeur n'a pas sa place. Tu reviens peu d'temps après avec un pantalon d'toile noir, et un débardeur blanc - t'veux pas t'prendre la tête avec une tenue plus travaillée. « J'te remercie d'être venue. On a pas eut d'occasion de se retrouver depuis... » L'attaque, l'baiser, ou les nouvelles lois, t'es pas certain d'savoir en vrai. « J'voulais te remercier. T'as assuré la protection d'Echo durant l'attaque, j'ai pas manqué d'le voir. »




_________________


il n'y a que la mort qui me séparera de toi


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Les secrets ne sont bien cachés que s'ils ont un seul gardien.

Les secrets ne sont bien cachés que s'ils ont un seul gardien.


Emploi : Intendante et bras droit d'Hélios Moldovan
Messages : 68
Date d'inscription : 18/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Penser à toi à chaque instant. - Sélélios - HOT Lun 18 Juin - 3:13

Penser à toi à chaque instant.
Sélélios  
Elle attend que la porte s'ouvre, bien droite devant le passage en bois brun. Elle attend et entend du bruit derrière la porte, l'eau qui coule et qui s'arrête d'un coup avant qu'il n'arrive. Elle donne un autre coup pour signaler sa présence, comprenant qu'il n'a sans doute pas entendu la première fois alors qu'il était sous la douche. Puis la porte s'ouvre et dévoile le chef des armées dans une tenue légère, cachant seulement ses hanches avec une serviette blanche comme sa peau de lait. Elle garde les yeux bien droit devant elle, lui offrant un petit sourire pour cacher son trouble et sa gêne, la légère chaleur qui monte dans son corps alors que son regard parvient à accrocher une seconde les tablettes de chocolat qui sont magnifiquement dessinés par des années d’entraînement. Il lui demande un peu de temps pour se changer, elle hoche la tête et entre dans les appartements tout en faisant attention à bien fermer la porte derrière elle. Il revient bien vite alors qu'elle était en train d'observer une superbe toile de la famille Moldovan, accroché au mur. Les détails sont fantastiques, sans doute l’œuvre d'un grand peintre fait il y a cela quelques siècles, si elle en juge par l'air juvénile d'Hélios. « J'te remercie d'être venue. On a pas eut d'occasion de se retrouver depuis... » Elle se doute vers lui et lui offre un sourire, remarquant qu'il a enfilé une tenue simple qu'il est bien rare de voir sur lui. Il est plus souvent en treillis qu'en pantalon léger et débardeur. « Depuis l'attaque. Je t'en prie, tu avais besoin de ma présence je suis là, comme toujours. » Dit-elle avant de marcher dans les appartements, observant toujours les murs et les tableaux accrochés, les objets et les bouquins qui sont bien rangés dans la bibliothèque. Elle a l'impression que chaque coin de la pièce regorge de détail et qu'il lui faudrait un siècle pour tout observer.

« J'voulais te remercier. T'as assuré la protection d'Echo durant l'attaque, j'ai pas manqué d'le voir. »
« C'était mon rôle. Tu étais avec l'empereur alors je me devais de protéger la princesse de la deuxième plus grande puissance vampirique. » Elle se tourne vers lui et lui fait un signe de la main. « C'est ma fonction Hélios, tu n'as pas à me remercier. » Qu'elle lui dit avant de hausser les épaules. Mais quelque chose lui donne l'impression que tout n'est pas dit entre eux, qu'il y a des mots que personne n'ose prononcer. Comme si elle avait été demandée ici mais que les remerciement n'étaient pas que la raison de sa présence. « Tu voulais me voir pour quelque chose de précis ? » Demande Séléné en faisant attention avant de lui demander silencieusement si elle peut s'installer dans un des fauteuils. « Comment tu vas ? J'ai entendu dire que tu travaillais énormément pour la protection de l'empereur actuellement, ça se passe bien ? »



_________________
Dans la vie, le prince charmant se tire toujours avec la mauvaise princesse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?

Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?


Emploi : Chef des Armées d'Haima
Messages : 159
Date d'inscription : 12/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Penser à toi à chaque instant. - Sélélios - HOT Lun 18 Juin - 22:15

Penser à toi à chaque instant.
Sélélios  
T'as du mal à la quitter des yeux, sans qu'tu puisse non plus soutenir son regard. Feignant l'indifférence pour n'pas montrer que tu tremble de t'approcher encore. Ton regard accroche ses lèvres, une demi-seconde - c'qui est suffisant pour t'faire penser au gout de celles-ci. Un gout estompé, qu'tu crèves que gouter de nouveau. Tu détourne l'regard - loin des yeux, loin du coeur - t'sentant comme un adolescent stupide alors que tu avais un plan au départ. Tu dois t'y fier - constamment. Tu dois t'assurer de les suivre à la lettre, et d'pas sembler si étrange. S'il se trouve quelqu'un qui lit en toi comme dans un livre ouvert, c'est assurément la femme qui se tient devant toi. « Depuis l'attaque. Je t'en prie, tu avais besoin de ma présence je suis là, comme toujours. » « L'attaque, oui. » Tu l'murmures - c'pas tant ce que tu avais à l'esprit, parce que la dernière fois qu'vous étiez ensemble t'as franchit cette ligne, cette limite qui s'était imposé entre vous durant des années. Depuis, t'as l'coeur qui déraille, t'es dérouté, t'es éperdu. T'sais plus quoi penser, et ca t'rend plus distrait que d'habitude. Sauf que tu peux pas t'le permettre. C'est pour cela, aussi, qu'elle se trouve là ce soir. Pour t'remettre les idées en place.

Alors t'la remercie - comme c'est pour cela que tu l'as faite venir. Tu tente de t'en persuadé - bien que cela n'ait pas l'effet que tu voulais. Tu la remercie d'avoir sauvée ta soeur - Echo c'est ce que tu as d'plus précieux avec ta fille. Et bien qu'tu fasse passer ton devoir avant les tiens, t'es heureux qu'Séléné ait eut à coeur d'pas la laisser seule dans l'arène. « C'était mon rôle. Tu étais avec l'empereur alors je me devais de protéger la princesse de la deuxième plus grande puissance vampirique. » « Là tu es juste flatteuse. »  Qu'tu dis avec humour - et c'est simple, réellement, d'rire avec Séléné. C'est simple pour toi d'sourire en sa présence, et elle est l'une des rares à réussir c'miracle. Te déridant pour t'faire sortir ce que tu cache au reste du monde. C'que t'as d'émotions et d'sentiments. « C'est ma fonction Hélios, tu n'as pas à me remercier. » « Les ordres étaient de protéger les Lightwood. Protéger Echo était un choix personnel. Merci pour cela. »  Dis-tu, borné, refusant d'admettre que t'as pas d'bonnes et réelles raisons pour l'avoir ici.

T'es pas non plus certain d'en avoir pour te tenir si éloigné d'elle. « Tu voulais me voir pour quelque chose de précis ? » T'ouvre la bouche, mais t'sais pas quoi dire - lui faisant plutôt signe de s'asseoir quand elle approche un d'vos fauteuils. T'reste à bonne distance cependant, t'reste là, comme t'es en équilibre depuis votre baiser. « Comment tu vas ? J'ai entendu dire que tu travaillais énormément pour la protection de l'empereur actuellement, ça se passe bien ? » « Il est toujours en vie, alors j'imagine que oui. » Dis-tu, factuel, avant d'prendre ton inspiration. Les sentiments, c'est un combat qui débute, encore faut-il savoir quand baisser les armes pour comprendre qu'on ne veut que les enlacer et non les chasser. La voix d'ta fille résonne en écho dans ton esprit, avant que tu t'approche pour t'mettre au niveau de Séléné, t'agenouillant devant elle pour croiser son regard et t'y perdre. Il est temps, après tout, qu'tu sois courageux. « J'voulais parler de notre baiser. »  Qu'tu dis finalement - toujours ton manque de tact et de subtilité. « J'peux pas... J'suis distrait depuis ce moment, parce que j'ai aucune idée de quoi en penser, et je ne veux pas faire comme s'il n'avait pas existé. Comme si... »  T'fixe son regard, descends sur ses lèvres, et à c'moment tout l'air te manque cruellement. « Comme si j'avais pas envie de recommencer. »



_________________


il n'y a que la mort qui me séparera de toi


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Les secrets ne sont bien cachés que s'ils ont un seul gardien.

Les secrets ne sont bien cachés que s'ils ont un seul gardien.


Emploi : Intendante et bras droit d'Hélios Moldovan
Messages : 68
Date d'inscription : 18/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Penser à toi à chaque instant. - Sélélios - HOT Dim 1 Juil - 2:20

Penser à toi à chaque instant.
Sélélios  
« Là tu es juste flatteuse. » Elle laisse échapper un petit rire, enchantée de le voir sourire et lui aussi. C'est rare de voir le chef des armées avec un sourire sur les lèvres, lui qui est pourtant un homme renfermé et presque taciturne certaine journée. Mais avec sa fille, sa sœur et elle même il sourit quelques fois et il se permet même de rire à gorge déployée, comme à cet instant. C'est souvent dans l'intimité d'une pièce close ou d'une chambre, comme si les autres gardes en le voyant un peu plus humain, pouvaient douter de ses capacités de commandement. Mais il a un protocole à tenir et une réputation à honorer, l'héritier Russe ne peut se permettre d'être trop familier avec ses hommes. Même si elle n'a jamais vu un soldat aussi proche de ses gardes que lui. Il les connaît par leur prénom, tous et connaît leur histoire aussi. Il leur demande des nouvelles de leurs proches et il les entraîne personnellement dés qu'il le peut. Un chef des armées proche de ses hommes, ce n'est pas banal mais ça explique aussi que chaque soldat soit prêt à mourir pour Hélios sans hésiter. Il n'est pas qu'un chef, il est un frère pour tout le monde.

« Les ordres étaient de protéger les Lightwood. Protéger Echo était un choix personnel. Merci pour cela. » Gênée du remerciement, elle fait doucement remettre derrière son oreille une mèche de cheveux qui allait tomber devant ses yeux. Enfin elle lui fait un signe de la main, après tout ce n'était pas grand chose pour elle. Et puis Echo est une bonne amie, une proche et elle savait l'empereur bien entouré. Elle ne se voyait pas laisser la princesse Russe toute seule au milieu des barbares. Elle vient s'installer sur un des fauteuils et se remarque assez proche de lui, ce qui la pousse à se tenir un peu à l'écart. Gênée elle l'est, surtout car elle craint la suite de cette rencontre. Elle se doute de ce qu'il va lui dire et elle ne veut pas l'entendre, surtout si c'est pour justifier un baiser à cause d'une peur violente de la perdre. « Il est toujours en vie, alors j'imagine que oui. » Comme toujours il fait son travail comme un chef. Il vient s'agenouiller devant elle alors qu'elle reste surprise, c'est encore plus rare de le voir en position de soumission que de l'entendre rire, c'est pour dire à quel point elle reste étonnée. « J'voulais parler de notre baiser. » « Ne te justifie pas ce n'était... » Elle voudrait lui dire que ce n'était rien, mais elle sait que ce serait mentir de son côté. Elle se souvient avec une précision incroyable du baiser, de la douceur de sa bouche, du goût de ses lèvres, de son parfum lorsqu'elle a pris sa respiration après le baiser, comme si il lui avait redonné un peu d'air.

« J'peux pas... J'suis distrait depuis ce moment, parce que j'ai aucune idée de quoi en penser, et je ne veux pas faire comme s'il n'avait pas existé. Comme si... » Elle attend, sentant que ses nerfs sont mis à rude épreuve alors qu'il coupe sa phrase et la laisse en suspend une seconde. Mais pour un vampire une seconde c'est déjà trop. « Comme si j'avais pas envie de recommencer. » « Alors recommence. » Qu'elle lui dit alors que sa bouche vient doucement se poser sur celle du chef des armées. Grisée par ce qu'il vient de lui dire, elle se penche plus en avant encore et s'agenouille à sa hauteur alors que ses bras se referment autours du cou d'Hélios pendant qu'elle approfondit le baiser. Le goût de sa bouche, sucré et légèrement acide la fait râler de plaisir alors qu'elle colle sa poitrine au torse dur, en béton du chef des armées. Le chef des armées qu'elle embrasse allègrement, l'idée la fait réagir alors que de sa vitesse vampirique elle s'éloigne d'un bon mètre. Aussitôt elle baisse la tête et vient glisser sa main sur ses yeux, prise de honte, de doute et de regret. « Excuse moi Hélios, je ne sais pas ce qui m'a prise. C'était déplacé de ma part, pardonne moi »



_________________
Dans la vie, le prince charmant se tire toujours avec la mauvaise princesse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?

Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?


Emploi : Chef des Armées d'Haima
Messages : 159
Date d'inscription : 12/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Penser à toi à chaque instant. - Sélélios - HOT Mer 4 Juil - 22:20

Penser à toi à chaque instant.
Sélélios  
Tu lâches le mot, te perds dans le regard de Séléné en espérant ne pas la faire fuir. C'est étrange, d'être à la fois étranglé par tes craintes, et désireux de les partager avec elle. T'y as pensé, tu cesse pas d'y pensé depuis que t'en as parlé avec Freya - faut dire que ta fille a toujours su comment te toucher en plein coeur et te rappeler que t'avais malgré tout des sentiments. Tu peux pas les fuir éternellement, ou les faire taire. Encore moins en présence de Séléné - il t'semble que ce baiser à éveiller une chose en toi qui t'fait peur, mais que t'as envie d'laisser s'embraser tout à la fois. Pas seul, cela dit, et comme ces derniers siècles l'ont prouvé, la seule qui t'rende fort c'est elle. La seule qui t'permet de te sentir fort, c'est elle - elle se tient devant toi, aussi gêné que tu l'es par tes paroles. « Ne te justifie pas ce n'était... » t'reste accroché à tes paroles, attendant un coup qui vient pas t'arracher l'palpitant. C'était - magique, incroyable, surprenant, déconcertant. Parfait. T'aurais à user de mille mots pour expliquer ce simple baiser, pourtant chaste et empli d'sentiments que tu pensais pas avoir réellement pour la jeune femme. C'était le moment - un coup d'sang, après avoir craint de la perdre. Et l'image d'elle, se tenant dans le vide au risque d'être brûlée est devenue une torture pour les moments où tes yeux s'ferment. Tu refuse de la voir t'être arraché - et réalise à peine ce que cela peut signifier.
Alors tu t'mets à parler, avec toute l'honnêteté dont tu sais faire preuve, bien que dans l'domaine des sentiments tu sois pas si habitué à dire ce que tu penses. Ou plutôt ce que tu ressens - tu fais taire la voix dans ta tête qui ne cesse de répéter que c'est une mauvaise idée, pour t'mettre à l'avouer. Tu l'avoue que tu n'as qu'une envie - d'recommencer. « Alors recommence. » T'as pas l'temps de répondre que tu sens ses lèvres se poser sur les tiennes. Fermant les yeux par réflexe, tu écrase ta bouche sur la sienne, te laissant envahir sur la passion qui te saisit de toute part, et t'fait chavirer. Tu t'accroche à ses épaules pour n'pas sombrer, tes bras l'entourant rapidement pour être entièrement collé à elle - t'assurant qu'elle reste contre toi, t'assurant d'être contre elle. Si ton palpitant pouvait s'animer, sans doute aurait-il crever d'la joie que tu ressens à c'moment. A t'sentir si proche de quelqu'un d'autre, à partager ce moment avec elle. Ca t'semble irréel d'penser ainsi de Séléné, et pourtant tu t'verrais penser à personne d'autre qu'elle de la sorte. T'es sur l'point d'quémander l'accès à sa bouche quand elle s'retire violemment - s'retrouvant à un mètre de toi, et t'laissant pantelant, chancelant. Tu t'raccroche à un des fauteuils près d'toi, et la fixe sans comprendre. Pourquoi ?
Pourquoi elle n'est plus contre toi ? Pourquoi elle s'éloigne soudainement? Pourquoi tu peux pas empêcher ton regard d'fixer ses lèvres rougies d'votre baiser ? « Excuse moi Hélios, je ne sais pas ce qui m'a prise. C'était déplacé de ma part, pardonne moi » « Non... » Qu'tu souffle avant de tenter un geste vers elle, avançant lentement jusqu'à ce que tu puisse caresser sa joue d'ta main. Tu t'fonds dans son regard, et t'avance encore vers sa bouche, pour lui donner l'choix de s'enfuir encore. « T'as rien à t'faire pardonner. J'le veux autant qu'toi. » Même si tu le comprends pas parfaitement. Tu veux pas vraiment y pensé - encore trop fragile, trop apeuré par ce que l'amour pour faire de toi. T'ose user d'grands mots déjà, mais tu l'sais - tu es pas de ceux qui s'donnent sans sentiment, t'es un foutu romantique. Et si elle t'met à l'envers c'que ton coeur elle l'a déjà gagné. T'es pas si épris pour l'admettre, ou plutôt tu veux encore t'protéger, ou la protéger elle. Mais à l'avoir si proche tu perds la tête, finis pas l'embrasser une fois encore et cette fois sans t'retenir, quémander d'pouvoir accéder à sa bouche pour jouer avec sa langue.

L'baiser dure une éternité, avant qu'tu la guide finalement vers ce qui est ta chambre - là où ni ton frère, ni ta soeur osent pénétrer. Tu la glisse vers le lit, pour la faire s'allonger, l'esprit embrumé par les désirs hurlant d'ton corps, réfléchissant plus - t'agis, pour d'tes doigts agiles, ouvrir les boutons d'sa tenue.



_________________


il n'y a que la mort qui me séparera de toi


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Les secrets ne sont bien cachés que s'ils ont un seul gardien.

Les secrets ne sont bien cachés que s'ils ont un seul gardien.


Emploi : Intendante et bras droit d'Hélios Moldovan
Messages : 68
Date d'inscription : 18/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Penser à toi à chaque instant. - Sélélios - HOT Mer 11 Juil - 19:36

Penser à toi à chaque instant.
Sélélios  
Elle en a les jambes tremblantes en réalisant ce qu'elle vient de faire. La gorge sèche et la soif qui monte en elle alors que le goût des lèvres d'Hélios flotte encore dans sa bouche, comme pour lui rappeler qu'il y a quelques secondes elle embrassait son ami, le chef des armées, son supérieur et accessoirement un sang-pur qu'elle n'aurait même pas du approcher. Elle n'aurait jamais du avoir l'audace de penser à lui de la sorte, ce n'est pas convenable. Et puis elle c'est jurée il y a bien longtemps de ne jamais s'approcher des vampires, de ne jamais avoir d'histoire avec eux, de ne rien envisager avec un immortel. Pour ne pas souffrir si ses sentiments ne sont pas partagés, pour ne pas souffrir d'un jour être renvoyée lorsque l'amour sera fané et oublié. Pour ne pas souffrir tout simplement, si un jour la lassitude s'installe dans son couple et qu'elle ne sait plus comme s'en sortir. Alors les humains, même pour une nuit c'est bien plus simple. Ils sont mortels, elle n'a pas besoin de s'engager et n'a même pas la folie d'y penser une seconde car elle sait qu'elle leur survivra et pas eux. Et étant donné que la transformation est interdite, c'est facile de se dire qu'elle n'a pas à s'accrocher à un humain. C'est simple d'habitude, alors que là ça semble on ne peut plus compliqué et elle semble paniquer un peu. Séléné a tout fait pour s'éviter ce genre d'histoire et de problème et pourtant elle vient de céder à une pulsion, car dans son esprit ce n'était que ça.

Elle n'ose pas penser à ce baiser comme quelque chose d'autre, l'expression d'une envie plus profonde et plus sournoise, s'installant avec le temps et au fil des années passées avec Hélios. Non c'est juste la peur de l'attaque, de se perdre mutuellement qui a poussé les deux militaires à s'embrasser et se répondre de la sorte. « Non... » Ou peut-être pas, c'est l'idée qui la traverse lorsqu'elle lève les yeux et croise le regard d'Hélios. Un regard brûlant, tout autant que sa bouche à elle qui réclame encore un peu d'attention venant du chef des armées. Si elle avait un cœur vivant, nul doute qu'il serait sorti de sa cage thoracique là. Il s'approche et vient caresser sa joue, alors qu'elle ferme les yeux sous la douceur du geste et qu'elle appuie un peu plus sur la main d'Hélios. « T'as rien à t'faire pardonner. J'le veux autant qu'toi. » Et elle n'a pas le temps de lui répondre qu'elle aussi elle le veut, qu'elle est déjà collée au corps de l'homme, sa bouche dévorée par celle d'Hélios qui vient maintenant éveiller des sensations en elle, qu'elle pensait oubliée depuis bien longtemps.

Elle en pousse un râle en répondant à son baiser, pendant que ses mains se glissent sur le torse qu'elle peut toucher à présent. Elle sent chacun des muscles rouler sous ses doigts et cette simple sensation enflamme ses hanches d'un brasier violent et puissant. Mais alors qu'elle allait glisser sous le tee-shirt elle est déposée sur un lit alors que sa tenue est ouverte par des doigts agiles. Ne voulant pas en rester là elle l'attire à elle et d'un coup de hanche le renverse sur le lit. Elle cesse une seconde de l'embrasser pour venir relever son tee-shirt alors que son corps glisse sur celui du chef des armées. Là et pouvant enfin l'observer torse nu elle en a le souffle coupé pendant un court instant. Magnifique, à moitié nu sur le lit, les tatouages qui recouvrent son corps lui donnent envie de l'embrasser partout où elle peut l'atteindre. Et puis décidant qu'ils ne peuvent pas être plus proche qu'à cet instant, elle murmure d'une voix presque timide. « Tu es si beau... » Avant de se pencher un peu plus et d'embrasser la peau de son ventre, de ses hanches, laissant sa bouche remonter jusqu'au visage d'Hélios alors qu'elle lui vole un autre baiser.


_________________
Dans la vie, le prince charmant se tire toujours avec la mauvaise princesse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?

Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?


Emploi : Chef des Armées d'Haima
Messages : 159
Date d'inscription : 12/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Penser à toi à chaque instant. - Sélélios - HOT Sam 14 Juil - 1:43

Penser à toi à chaque instant.
Sélélios  
T'es brûlant - tu te consomme de l'intérieur, t'faisant flamber à chaque fois que tu t'approche d'elle. T'es brûlant - si l'feu a toujours été une arme, il te tranche à vif à présent pour t'libérer du carcan de tes angoisses. Durant des siècles tu t'es refusé un moment d'intimité, tu t'es refusé d'être vulnérable, ou d'penser à ce genre de choses. A ce genre de moment où t'es plus vraiment maitre de toi-même - tu penses plus avoir ta tête, obnubilé par les mouvements d'Séléné et la moindre d'tes paroles. Tu penses plus, tu ressens - t'es un être d'passions, soudainement, l'palpitant figé depuis toujours s'agitant d'bonheur et d'impatience. Tu t'sens frémir de toute part, électrisé chaque fois qu'ton corps frôle le sien. Tu sais plus c'que ca fait - d'ressentir - et soudainement t'es brûlant de sensations.
Et y a rien que tu veux plus qu'la sentir glisser sous ta langue, d'avoir ses mains sur toi, d'pouvoir l'embrasser encore et encore. Elle l'fait en premier, et soudainement tes barrières s'effondrent - tu l'sens physiquement, qu'tout ce qui te retient de faire cela - très justement - s'évapore dés que ses lèvres touchent les tiennes. T'es vibrant d'envie, de désir de la toucher, de l'étreindre, de l'embrasser encore. Et encore - tes lèvres se retrouvent à l'emprisonner, l'emportant dans un flot de passion qui t'enserre et t'fait tourner la tête. Tu la sens partout autour de toi, et tu veux plus.

Répondant à ton baiser, elle vient glisser une main tentatrice sous ton t-shirt, ses doigts frôlant ton torse musclé et dur - une caresse que tu n'as pas ressenti depuis longtemps, t'faisant naitre des vibrantes flammes de désir jusqu'à ton bassin qui s'éveille. Elle est contre toi, serrée de toute part - impossible que l'air passe entre vous, tu veux t'fondre en elle. Tu veux la sentir, tu veux la toucher, tu veux l'embrasser, partout - vos bouches s'quittent pas, sauf une seconde pour que ton t-shirt vole dans la pièce. Elle reste un moment devant toi alors, découvrant ta demi-nudité comme si c'tait la première fois. Ca l'est pas - tu l'ressens comme ca cependant aussi. T'as l'souffle court, les cheveux en bataille, l'torse dévoilé aux regard noir d'Séléné, et elle ne t'a jamais parue aussi belle. « Tu es si beau... » Allongé sur le lit, elle sur toi, tu t'laisse aller à la tendresse d'ses gestes quand elle vient embrasser son torse, lâchant un gémissement appréciateur, avant qu'elle ne vienne retrouver tes lèvres, et de main qu'elle, tes mains viennent se glisser sur ses hanches, et sous son t-shirt, découvrant les muscles et la finesses de sa taille, de ses côtes que tu frôles délicatement. Si l'feu de consume, il est loin de te rendre ivre ou fou - tu veux la découvrir, prendre le temps de la voir, de l'apprendre. Tu la réapprends, la redécouvre alors que personne ne te connait mieux qu'elle. Tu semble prendre conscience qu'elle est elle - et elle est parfaite. Alors quittant ses lèvres à ton tour, tu ôte son haut, et t'assois en l'attirant sur tes genoux, embrassant sa mâchoire, son cou, l'espace entre sa poitrine recouverte. « Tu es parfaite, Séléné… » Susure-tu avant d'un mouvement fluide, de la faire basculer sur le lit, restant au-dessus d'elle - d'une main frôlant son corps que tu découvre, et de ta bouche l'embrassant partout - tout ce que tu peux toucher de ta langue tu le goute, savourant son parfum sucré et acide. « Puis-je ? » Demandas-tu en passant une main derrière son soutien-gorge, attendant une acceptation dans ses gestes ou son regard avant de continuer à l'effeuillé - désireux de t'assurer qu'elle le veut autant qu'toi, qu'aucun de tes gestes lui fassent sentir qu'tu tiens pas infiniment à elle.



_________________


il n'y a que la mort qui me séparera de toi


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Les secrets ne sont bien cachés que s'ils ont un seul gardien.

Les secrets ne sont bien cachés que s'ils ont un seul gardien.


Emploi : Intendante et bras droit d'Hélios Moldovan
Messages : 68
Date d'inscription : 18/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Penser à toi à chaque instant. - Sélélios - HOT Mar 24 Juil - 19:38

Penser à toi à chaque instant.
Sélélios  
Si elle avait un cœur en état de marche elle est presque sure qu'elle en aurait mal. Tant l’instant lui semble fort, puissant, important. Elle est dans un état second, ne réalisant pas vraiment qui elle embrasse, qui elle serre, avec qui elle va faire l'amour. Jamais elle n'a eut l’audace de penser à lui de la sorte, elle n'aurait jamais osée et aurait été gênée de le faire. Pire encore elle a préférée faire comme si rien n'était après le baiser, pour éviter qu'il ne vienne lui dire que ce geste était la conséquence d'une peur trop profonde de la perdre et rien d'autre. Même si pour elle ce n’était pas qu'un baiser, elle le sait et s'en rend compte à chaque fois qu'elle pose sa bouche sur lui. Elle en tremble d'envie mais aussi de hâte, de ce besoin d'être contre lui, de le toucher, de le sentir et d'imprimer sur ses mains la douceur de sa peau. Et si ça ne doit plus jamais se reproduire alors elle aura gravée dans son esprit cet instant. « Tu es parfaite, Séléné… » Elle laisse un sourire frôler sa bouche alors qu'elle glisse ses mains dans la chevelure blonde courte de son amant, pendant qu'il l'apprend délicatement en l'embrassant partout où il peut l'atteindre. Elle ferme les yeux et pousse un râle d'envie mais aussi de bien être. Elle se sent désirée comme jamais elle n'a été désirée, pas seulement pour son corps et ses formes mais bien pour elle, par quelqu'un qui la connaît mieux que personne et qui la veut elle même, pour ce qu'elle est. Elle vient gratter l'arrière de sa tête pendant qu'il la cajole, découvrant un coin sensible qui semble le faire presque ronronner de plaisir.

« Puis-je ? » Lui dit-il en attendant son accord, alors qu'elle laisse échapper un petit rire. Le trouvant adorable, vraiment, elle ne peut s'empêcher de relever le visage pour lui voler un autre baiser. « Ne t'avise même pas de t'arrêter... » Lui dit-elle dans un souffle alors qu'elle sent son soutien gorge être dégrafé et sa poitrine mise à nue. Il l'a déjà vue dans cette tenue ou presque, quelques fois il leur est arrivé d'être dans des états impossibles sur le champ de bataille et sa tenue en souffrait assez pour qu'on puisse admirer son corps mais aussi la naissance de ses seins. Hors c'est bien la première fois qu'elle se rapproche de la sorte avec lui et qu'elle peut, en plus de toucher son torse, serrer ses seins contre lui. Comme un amant et non plus un ami, non plus un chef de guerre. Juste un homme qui la désire et qu'elle désire tout autant, il suffit de la voir dans sa façon de se serrer contre lui. Mais, désireuse de ne pas en rester là et de ne pas rester inactive, elle laisse glisser ses mains dans son dos, jusqu'à venir les poser sur ses fesses. Là et après avoir allègrement palpée les fesses musclées et galbées, elle pose ses doigts sur la fermeture éclair de son jean, qu'elle fait glisser en même temps que le bouton en métal qu'elle fait sauter. Là et avec un petit sourire, elle plonge avec douceur sa main dans le jean pour venir jouer avec ses doigts sur la bosse de désir qui semble déformer le pantalon du beau chef de guerre. Le sensation de l'avoir dur sous ses doigts mais aussi chaud la fait râler d'envie alors qu'elle vient attraper sa bouche dans un baiser brûlant. « J'ai envie de toi Hélios... » Murmure l'intendante en venant avec sa main libre, tirer sur le pantalon pour l'inciter à l'enlever. Tendre mais pressée, elle n'est pas sure de pouvoir attendre avant de se serrer contre lui, sans que la folie ne s'empare d'elle.


_________________
Dans la vie, le prince charmant se tire toujours avec la mauvaise princesse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?

Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?


Emploi : Chef des Armées d'Haima
Messages : 159
Date d'inscription : 12/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Penser à toi à chaque instant. - Sélélios - HOT Mer 1 Aoû - 22:29

Penser à toi à chaque instant.
Sélélios  
Son parfum t'entoure et t'enivre, te faisant tourner la tête jusqu'à ce que tu ne puisse plus penser. Elle sent comme la rosée du matin, une effluve douce et humide, l'herbe fraiche qui te saisit les narines pour te faire croire que l'été aura toujours le dernier mot. Ses mains gelée et caressantes sont douces sur ta peau, te font oublier la rudesse de vos combats, la cruauté de vos passions, vos armes tranchantes. Tu sais pourtant qu'il se cache plus de passion dans cette femme que dans le reste du monde - elle t'attire comme un papillon devant la flamme et t'es prêt à brûler à présent. Tu brûles pour elle - tu brûleras toujours, sans doute depuis le premier jour quand c'est ta vie qu'elle voulait prendre au bout de son épée. Une adversaire - la seule à t'arriver à la cheville. La seule à t'faire sentir vivant - à t'donner le désir de te battre encore. Tu t'battras pour la garder, pour l'avoir - t'es pas prêt à l'admettre, mais quelque part t'en es déjà persuadé. « Ne t'avise même pas de t'arrêter... » Riant doucement contre ses lèvres, tu l'embrasses à nouveau avec cette envie de ne jamais la laisser partir. Tes doigts touchent la peau de sa gorge, avant de descendre dans son dos, de trouver l'attaque que tu fais exploser d'un doigthé expert. C'est que t'as pas été avec une femme depuis longtemps, mais tu manque pas de délicatesse. T'es pas si brusque que beaucoup le pense - t'es un prince de sang pur avant toute chose, et t'as appris à traiter les femmes avec le respect qu'elle mérite.
Aucune n'en mérite plus qu'une reine.
La pensée t'fait trembler d'excitation et d'angoisse, mais rapidement tu le ravales. T'as toujours eut ton devoir à coeur avant l'reste - mais c'est Séléné que t'as dans la peau ce soir, et elle t'rend dingue. Dingue d'elle - tu brûles de l'avoir sous toi, gémissant sous tes coups d'reins. Tu t'souviens pas de la dernière fois que t'as fait l'amour, mais avec elle ca t'semble une première fois simplement.

Tu sens ses mains sur tes fesses et ca fait voler en éclats tes pensés - tu gémis plutôt d'la sensation qui fait naitre des vagues d'envie dans ton corps, t'rendant dur. Plus dur encore que tu ne l'étais, ton intimité s'éveillant parfaitement devant ses caresses. Tu la regardes, tendrement, avec ce sentiment que tu sais pas reconnaitre, que tu ne veux pas faire fuir - tu t'laisse envahir par la chaleur qui fait de toi sa maitresse, et t'es épris. T'es épris de chaque mouvement de Séléné, de chacun de ses mots. Elle continue à t'effeuiller et tu la laisses faire avec un sourire béat. « J'ai envie de toi Hélios... » Ses doigts sur ton sexe gonflé, même à travers le jean te font vriller. La tête en arrière, tu gémis de la sensation délicieuse, te rendant compte de ta sensiblerie. Tu la veux, tu veux la sentir, faire voler en éclat vos derniers vêtements. Elle a envie de toi. et t'es que trop heureux de te donner à elle sans concession. Alors sans plus attendre, tu l'aide à te défaire de ton jean - te retrouvant nu devant elle. Tu prends son doux visage entre tes mains, plongeant dans son regard un moment. « Tu es magnifique. » Soufflas-tu avant que tes doigts ne trouve le dernier vêtement qui lui reste, et la retournant pour être au-dessus d'elle, tu le fais descendre le long de ses jambes pour la mettre nue à son tour. Déposant sur son corps des myriades de baisers humides, inspirant son odeur qui t'semble si familier et nouveau à la fois. Mêlé au sexe et à l'envie - bientôt elle sentira un peu de toi aussi. Et l'idée te fait grogner de satisfaction. Tu veux la prendre - tu veux la faire tienne.

Mais prends le temps de la découvrir, tu descends jusqu'à son intimité, embrassant le haut de sa toison, avant que ta langue taquine et curieuse ne vienne rouler sur son bouton de plaisir à peine dévoilé.



_________________


il n'y a que la mort qui me séparera de toi


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Les secrets ne sont bien cachés que s'ils ont un seul gardien.

Les secrets ne sont bien cachés que s'ils ont un seul gardien.


Emploi : Intendante et bras droit d'Hélios Moldovan
Messages : 68
Date d'inscription : 18/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Penser à toi à chaque instant. - Sélélios - HOT Dim 5 Aoû - 22:11

Penser à toi à chaque instant.
Sélélios  
Elle est presque sure qu'elle pourrait s'embraser, se consumer jusqu’à la fin sous le regard envoûtant du beau chef des armées. Il a quelque chose de sensuel et de terriblement érotique dans chacun de ses gestes, elle ne l'avait jamais vue ainsi, n'avait même jamais osée l'imaginer de la sorte. Lui au dessus d'elle, le corps en feu et l'âme prête à exploser d'un trop plein de désir, alors qu'il semble chercher sa bouche à chaque fois qu'ils se séparent pour reprendre de l'air. Réflexe on ne peut plus inutile c'est un fait, pourtant c'est comme si le fait de reprendre l'air les empêchait de vraiment tomber dans la folie, alors qu'elle menace à chaque instant de les envahir pour ne plus jamais les laisser tranquille. Mais si la folie ressemble à cela, un si beau corps pressé contre elle, une bouche si chaude et un regard si envoûtant alors elle veut bien se laisser prendre par la folie. Elle ne l'a jamais imaginée mais elle n'a aucun problème à se laisser faire de la sorte à présent, à laisser ses doigts, ses mains découvrir ce corps qu'elle a longtemps observée sans jamais le toucher. Ca n'aurait pas été professionnel comme on le dit, ni même correct. Et bien il était le chef de son armée, elle avait si longtemps refoulée la moindre chose pour lui qu'elle n'arrivait plus à l'imaginer autrement que comme un collègue, avant qu'il ne vienne lui voler un baiser chaste et rapide, alors que l'odeur de la mort semblait flotter autours d'elle. Elle n'aurait jamais osée faire le premier pas elle même, ce qui est idiot car elle aurait du se passer de tout ça.

« Tu es magnifique. » Elle vient se perdre dans son regard et laisse un sourire illuminer son visage. Mais un vrai sourire, immense et plein de douceur alors que son regard brille d'un étincelle nouvelle. Et pour refouler cela, le fait que son esprit bouillonne un peu trop vite sous les mots qu'il laisse échapper, elle vient écraser sa bouche sur celle d'Hélios et l'aide à se débarrasser des vêtements en trop maintenant. Nu et offert à son regard, elle ne se fait pas prier pour l'observer avec délectation, passant ses mains dans toutes les zones qu'elle peut atteindre et gravant sur ses doigts la courbe fine de ses muscles. Mais il se soustrais à son regard en une seconde, venant glisser sur son corps alors qu'elle frissonne lorsqu'elle le sent embrasser son ventre et le haut de son intimité. Elle en ferme les yeux et laisse échapper un râle de plaisir, lorsqu'elle sent une langue taquine, joueuse englober la zone la plus sensible de son corps. Elle écarte les cuisses et vient glisser ses doigts dans la chevelure d'Hélios pour le maintenir en place tout en bougeant des hanches, l'invitant à ne surtout pas cesser. Mais c'est un désir bien plus profond, violent qu'elle a en elle et bientôt elle relève la tête pour lui intimer d'arrêter. « Viens en moi Hel'... J'ai besoin de te sentir, s'il te plaît... » Qu'elle lui dit en le faisant remonter tout en le tenant par les épaules. Là elle vient enrouler les hanches de son amant avec ses jambes et le guide jusqu'en elle, d'un geste ferme et doux à la fois. Et lorsqu'elle le sent qui prend possession de son corps, elle en laisse échapper un soupir de bien être. Enfin complète, soudée avec celui qu'elle voulait depuis longtemps.


_________________
Dans la vie, le prince charmant se tire toujours avec la mauvaise princesse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?

Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?


Emploi : Chef des Armées d'Haima
Messages : 159
Date d'inscription : 12/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Penser à toi à chaque instant. - Sélélios - HOT Sam 11 Aoû - 16:28

Penser à toi à chaque instant.
Sélélios  
Aimer te semble abstrait, pourtant brûlant. Tu penses plus à rien, te rendant esclave de tes sens, l'envie de sentir la peau de Séléné, de gouter à chaque parfum de son corps te rendant ivre. T'es plus un soldat - pourtant tu joue le rôle à la perfection depuis des siècles, ne quittant jamais le masque de dureté que ton éternité t'as fait naitre. Une armure hermétique aux émotions et au reste du monde - tu les garde loin, les autres, n'te laissant toucher au coeur qu'par quelques privilégiés que tu tiens à protéger. Pas au péril de ta mission, pas au péril de ton honneur - du moins tu tentes de t'en convaincre, mais la vérité c'est que pour ces quelques privilégiés t'es un homme faible et vulnérable. Tu peux jouer d'ton épée, t'mettre en travers du chemin de la mort pour l'accueillir à leur place, mais t'es soumis à l'envie de les sauver - tu n'ferais plus cas du reste pour cela. Echo, Freya, Araël, Aria, Oslo - t'compte cette famille comme des êtres uniques. Séléné - Ton palpitant chante son nom en mélodie insensée. Elle a été ton ombre depuis des siècles, t'persuadant que vous n'pouviez fonctionner qu'à deux - sans elle t'serait plus toi. Sans elle t'serait plus rien.
T'ignore quand est-ce que tes sentiments sont devenus ceux-là, mais tu n'veux pas que ca cesse. Pas alors qu'vous toi tu sens qu'elle se tord, qu'ta langue découvre ton sexe déjà trempé, qu'elle y glisse pour savourer l'parfum de son excitation, découvrir ses valons et sa peau régulière, ses formes féminines exaltantes. T'ferme les yeux, les apprenant par coeur du bout de tes lèvres, la boule de plaisir tenant toute ton attention quand tu passe et repasse en douche caresse. Tu viens la prendre en bouche, jouant d'la faire passer entre tes lèvres pour qu'la pression la rende dingue - tu t'laisse noyer de ses réactions, de ses gémissements, d'plus d'excitation encore. Ta propre érection si dure qu'tu te retiens d'venir la prendre entre tes mains. T'veux plus que des plaisir solitaire - t'veux te fondre en elle, et quand une main impérieuse t'fait relever les yeux tu croise une envie égale dans son beau regard. « Viens en moi Hel'... J'ai besoin de te sentir, s'il te plaît... » Hochant la tête il vient prendre ses lèvres contre lui, lui faisant savourer son propre gout, et gémissant quand elle vient enrouler ses jambes autour d'lui. D'une main il s'maintient au-dessus d'elle, de l'autre, vient guider son sexe pour trouver son antre de plaisir - et d'un mouvement doux venir y plonger.

Doux, chaud, brûlant - t'reste les yeux fermés, l'souffle coupé d'un cri d'plaisir qu'tu retiens. C'trop, tes pensés cessent totalement alors qu'tu n'fais qu'un avec elle. L'plaisir vient en vague - t'pourrais jouir et lui faire l'amour encore, t'es certain d'rester dur pour une éternité tant c'est bon. Bon - t'as jamais rien connu d'meilleur bien que tu sais avoir déjà fait l'amour. Avec Séléné c'est unique - tu t'sens bien. Bien infiniment, comme si ta place s'trouvait exactement. T'as jamais été si proche de quelqu'un, que ce soit d'elle rend la chose plus violente encore. « Attends - »  murmures-tu contre ses lèvres, restant sans bouger, craignant d'te voir finir trop vite en étant en elle. T'enserrant si bien qu'tu sais que tu vas pas pouvoir durer longtemps. Elle est faite pour toi, t'prenant entièrement et t'faisant savourer la chaleur d'son intimité. Tu l'embrasse tendrement, restant étroitement contre elle. Tendre - incroyablement tendre, et t'es incapable d'faire les choses avec violence, souhaitant qu'ce soit aussi bon pour elle qu'pour toi. T'es épris d'sentiments, les sentant qui t'serrent la gorge. « C'est si bon d'être en toi. »  Admets-tu finalement, bougeant doucement des hanches pour aller et venir d'un mouvement lent, et gémissant de la sentir. « J'aime te faire l'amour. » murmure-tu encore à son oreille, commençant à aller plus vite, une d'tes mains venant entre vous, trouver son bouton d'plaisir qu'tu viens caresser en rythme d'tes vas et vients.





_________________


il n'y a que la mort qui me séparera de toi


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Les secrets ne sont bien cachés que s'ils ont un seul gardien.

Les secrets ne sont bien cachés que s'ils ont un seul gardien.


Emploi : Intendante et bras droit d'Hélios Moldovan
Messages : 68
Date d'inscription : 18/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Penser à toi à chaque instant. - Sélélios - HOT Dim 12 Aoû - 22:24

Penser à toi à chaque instant.
Sélélios  
Le souffle court, elle pose ses mains sur lui sans cesser de l'observer. Elle veut graver chaque image dans son esprit, comme si l'instant pouvait à tout moment s'arrêter et disparaître. Un rêve, elle va se réveiller dans son lit seule ou bien accompagnée d'un humain quelconque, dont elle aura oubliée le prénom ainsi que le son de sa voix dés qu'elle aura ouvert les yeux. Pourtant ça semble si vrai, cette odeur masculine et puissant qu'il a dés qu'elle pose son visage sur lui pour le respirer. Entendre le son de sa voix et les râles qu'il pousse, croiser son regard et sentir que son esprit bouillonne de la sorte. C'est beaucoup trop vrai, beaucoup trop puissant pour être un rêve. Il est là, il est dans ses bras et il lui fait l'amour avec une perfection proche de la folie. Jamais elle n'a eut l'impression d'être tant connectée avec quelqu'un, comme si il pouvait lire ses pensées et poser ses mains partout où elle le désire. Elle en ferme les yeux, oubliant la culpabilité un instant d'être avec le chef des armées, elle qui c'était toujours jurée de ne jamais passer le statut de simple collègue avec un autre militaire. Mais c'est Hélios et elle doit se rendre à l'évidence, ça fait bien longtemps que leur relation a dépassée celle d'un chef des armées et de son bras droit. Elle l'aime, avec toute la violence d'un amour enfouis depuis longtemps, elle l'aime comme jamais elle n'aurait pensée aimer. Et cela se voit dés qu'elle se serre contre lui, dés qu'ils ne font qu'un et qu'elle se met déjà à râler d'un plaisir imaginé pendant longtemps, sans l'espoir qu'il prenne vie un jour. Il vient lui demander d'attendre et elle hoche la tête doucement. « Prend ton temps... » Qu'elle lui dit en venant caresser son dos avec douceur. « C'est si bon d'être en toi. » Murmure dans son oreille qui ne fait qu'augmenter son excitation alors qu'elle se serre contre lui, poussant un râle alors qu'il se met à bouger.

« C'est bon de te sentir enfin... » Qu'elle laisse échapper dans un souffle en venant se tendre, lorsqu'il vient la caresser en plus. Le mélange de sensation va la rendre folle alors pour ne pas perdre pied elle elle vient glisser ses mains dans la chevelure du chef des armées, le maintenant dans son cou alors qu'elle entoure ses hanches de ses jambes, l'incitant à ne surtout pas s'arrêter. « J'aime te faire l'amour. » « Ne t'arrête pas... Surtout ne t'arrête pas Hélios... » Qu'elle parvient à dire en se mordant la lèvre jusqu'au sang, le sentant perler alors qu'elle se retient de hurler pour ne pas ameuter tout le château. Et d'un coup sans prévenir elle donne un coup de hanche, venant se positionner au dessus de lui pour bouger des hanches, de haut en bas en prenant appuis sur son torse musclé. Elle attrape ses mains et vient les poser sur ses seins, l'incitant par la même occasion à la toucher pendant qu'elle bouge, qu'elle danse sur lui et pour lui. Elle laisse sa tête partir en arrière pendant qu'elle pousse des râles, sentant ce membre déchirer son corps pour la faire venir avec violence. « Tu es tellement bon... » Qu'elle lui dit en venant bouger plus vite, guidée par les râles de son amant.


_________________
Dans la vie, le prince charmant se tire toujours avec la mauvaise princesse.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Penser à toi à chaque instant. - Sélélios - HOT

Revenir en haut Aller en bas

Penser à toi à chaque instant. - Sélélios - HOT

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glory and Blood :: HAIMA :: Le Palais :: Les chambres-