AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Non non, Jamais, je n'l'avouerai, Non non [Mathilde/Viktoriya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?

Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?


Emploi : Maître d'arme
Messages : 119
Date d'inscription : 10/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Non non, Jamais, je n'l'avouerai, Non non [Mathilde/Viktoriya] Dim 3 Juin - 22:28

Non non, Jamais, je n'l'avouerai, Non non
@Mathilde de Kavisto & Viktoriya

Comme souvent depuis ses derniers temps, je ne dormais pas. Un vampire n’avait pas besoin de dormir de toute façon, mais il m’arrivait parfois de me mettre en pyjama, généralement une nuisette, de me glisser sous les draps de mon lit et de rêver qu’il n’y avait pas que moi sur le matelas. C’était une chose assez ridicule, que je ne faisais plus dernièrement. Je préférais passer mon temps à regarder des films, des séries, des comédies musicales également. J’aimais particulièrement une adaptation de Roméo & Juliette, de ce cher Shakespeare. Les musiques étaient belles, les chorégraphies fort sympathiques et je me laissais transporter par les diverses joutes verbales.

Habillée d’un simple short et d’un débardeur moulant, j’étais prostrée dans le canapé de ma chambre au Palais. J’aurais très bien pu être avec Hélios, Oslo et ma chère Echo, mais le côté militaire d’Hélios m’aurait tapé sur le système. De plus, il avait tendance à adopter le moindre enfant et ça me déchirait le cœur de voir qu’il créait finalement son bonheur. J’étais contente pour lui, mais une certaine jalousie mal placée grondait en moi. Aucun Moldovan n’avait de chance en amour, Hélios le premier. Cependant, il arrivait à s’en sortir. Il faisait tout pour tandis que je ne savais pas quoi faire pour pouvoir saisir le mien. Résultat, je ne foutais rien, avachie devant l’écran de la télévision, regardant une nouvelle fois cette fameuse comédie musicale. Je ne savais même pas quelle heure il était et encore moins si on m’attendait quelque part. Je n’avais pas envie de bouger d’ici. J’avais décidé de faire ma flemmarde et de décider de bouger mes fesses uniquement si l’Empereur venait lui-même me dire que je devais bosser. Chose improbable, il avait bien d’autres choses à foutre quand même...

_________________

No one's going to take me alive, Time has come to make things right
You and I must fight for our rights, You and I must fight to survive  



Knight of Cydonia


Revenir en haut Aller en bas
avatar
L'homme dégénère en vice de la société.

L'homme dégénère en vice de la société.


Emploi : Dessinatrice et créatrice de mode
Messages : 60
Date d'inscription : 19/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Non non, Jamais, je n'l'avouerai, Non non [Mathilde/Viktoriya] Jeu 7 Juin - 14:02

Non non, Jamais, je n'l'avouerai, Non non
@Mathilde de Kavisto & @"D. Viktoriya  Moldovan"

« C’EST INCROYABLE ! »

Une voix, sans doute d’une femme en colère, retentit dans la boutique de robe la plus branché d’Haima. Du moins, c’est ce que la gérante pensée, et la gérante est aujourd’hui, très en colère. Mathilde de Kavisto, une femme de prestance, une vampire, une dégénérée comme certains aiment dire, une ancienne duchesse de Finlande, une buveuse de sang, elle avait tellement de titre pour la décrire qu’il serait impossible de tous les dire. Mathilde, une belle brune à la peau laiteuse était en colère. Hjordis, le noble, propriétaire de nombreuse boutique de vêtement sur Haima tentait de la calmer.

« Mathilde, calme toi, elle va arriver. »


La brune se retourne vivement vers le vampire, le visage rouge de colère.

« DEUX HEURES ! DEUX HEURES DE RETARD ! C’EST DONC CELA LES SANG-PUR D’ICI ? »

Hjordis roule des yeux et soupire. Cela ne servait à rien de lui parler, elle était bien trop en colère. Son employée se cachait dans la boutique, elle savait sa patronne redoutable dans ces moments là. Elle se disait que la miss Moldovan allait passer un sale quart d’heure. Mathilde, attrape ses croquis de la robe de marié pour la demoiselle, elle y avait passé du temps, ce n’était pas pour rien.

« Où tu vas Mathilde ? »

« LA VOIR. »

« Tu sais même où elle habite. »

« Non, en effet, mais toi si, allez hop debout ! »

Hjordis souffle un coup et suit Mathilde l’accompagnant jusqu’à l’habitation de la demoiselle retardataire. Elle toque assez fort, puis encore une fois.

« Calme toi Mathilde, c’est une sang-pur, du respect s’il te plait. »

« ça va je n’ai plus besoin de toi Hjordis, t’peux partir. »

Le vampire s’éloigne de Mathilde roulant des yeux, alors que Mathilde attendait à ce qu’on lui ouvre, les deux pieds bien sur le sol, déterminée à voir cette sang-pur.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?

Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?


Emploi : Maître d'arme
Messages : 119
Date d'inscription : 10/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Non non, Jamais, je n'l'avouerai, Non non [Mathilde/Viktoriya] Ven 8 Juin - 10:34

Non non, Jamais, je n'l'avouerai, Non non
@Mathilde de Kavisto & Viktoriya

J’entendis les coups frappés à ma porte, mais je ne bougeais pas d’un iota. Hors de question que j’aille ouvrir ! Je m’offrais un jour de repos, loin de tout le monde, peu importait ce qu’il arrivait. J’entendis un échange, entre une certaine Mathilde et Hjordis. Grimaçant, je me demandais bien ce qu’on pouvait bien me vouloir, surtout que je ne les connaissais pas. Regardant de nouveau la télévision, j’observais la chorégraphie, me remettant dans l’histoire. Cependant, c’était sans compter les nouveaux coups sur la porte. Je soupirai, me demandant si c’était la bonne chose à faire. Une envie de hurler qu’il n’y avait personne me titillait de plus en plus et je crois que j’étais à deux doigts de le faire.

Les coups résonnèrent une nouvelle fois, m’empêchant de profiter une nouvelle fois de la scène que j’avais vu et revu. Je levai les yeux au ciel, nullement intimidée. Je faisais peut-être mon cochon à ne pas être respectueuse, mais rien à foutre ! Qu’on me laisse tranquille. J'avais décidé que je resterais en pyjama toute la nuit et sur mon canapé.

Ma patience s’envola et sans que je ne puisse me retenir, j’hurlais.

« Y’a personne ! »

J’augmentais un peu plus le son de la télévision, le moment où le père de Juliette donnait la main de sa fille à Paris. Vieux pervers !

_________________

No one's going to take me alive, Time has come to make things right
You and I must fight for our rights, You and I must fight to survive  



Knight of Cydonia


Revenir en haut Aller en bas
avatar
L'homme dégénère en vice de la société.

L'homme dégénère en vice de la société.


Emploi : Dessinatrice et créatrice de mode
Messages : 60
Date d'inscription : 19/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Non non, Jamais, je n'l'avouerai, Non non [Mathilde/Viktoriya] Ven 8 Juin - 19:37

Non non, Jamais, je n'l'avouerai, Non non
@Mathilde de Kavisto & @"D. Viktoriya  Moldovan"

Mathilde refrappe, encore et encore, perdant clairement patience. Elle pose son oreille sur la porte au moment où la demoiselle dévergondée se met à crier qu’il y a personne et semble monter le son de la boite image étrange que possède également Hjordis. Mathilde sent le rouge lui monter au joue, dieu qu’elle est en colère l’ancienne duchesse. Non mais, pour qui se prend-elle celle ? Mathilde inspire et ouvre la porte, elle entre dans la chambre de la miss et prend la télécommande de la boie à image, Hjordis lui avait montré le bouton pour l’éteindre, elle appuie alors dessus.

« Bonjour. »

Dit-elle avec un sourire clairement hypocrite vu la colère qui l’envahit. Elle fixe la demoiselle et prend un ton sec.

« Statut élevé ou pas, quand on est polie, on se pointe au rendez-vous. »

Elle lance ces croquis sur la table en face d’elle.

« Ce sont les croquis de votre robe de marié. A croire que vous ne voulez pas de votre mariage. »

Sans le vouloir, elle avait mis le point dessus, elle serait sans doute plus douce si elle savait toute l’histoire de ce mariage.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?

Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?


Emploi : Maître d'arme
Messages : 119
Date d'inscription : 10/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Non non, Jamais, je n'l'avouerai, Non non [Mathilde/Viktoriya] Sam 16 Juin - 10:18

Non non, Jamais, je n'l'avouerai, Non non
@Mathilde de Kavisto & Viktoriya

Les coups ne cessaient pas de retentir. Pourtant, j’étais déterminée à rester devant la télévision, enchaîner les comédies musicales ou les films romantiques. J’aimais faire du mal à ce petit cœur qui se trouvait dans ma poitrine.
Je ne tournais même pas la tête lorsque la porte de ma chambre s’ouvrit et qu’une femme entra comme si elle y était autorisée. Je n’étais pas bien placée pour la remettre à sa place et la curiosité me piqua. Elle avait du caractère et quelque part, ça me plaisait.

« Salut, répondis-je en fronçant légèrement les sourcils. Rallume cette télé, je ne te connais pas et je n’avais aucun rendez-vous aujourd’hui. »

Je réfléchissais, mais rien ne semblait me venir à l’esprit. Non, je n’avais que mon job de maître d’armes, peut-être un ou deux entraînements que j’ai zappé, mais il y avait suffisamment d’entraîneur pour que je ne sois pas indispensable. Qu’est-ce qu’elle me voulait ? Soudain, tout s’éclaira lorsqu’elle parla de la robe de mariée. J’avais tout bonnement oublié ce rendez-vous parce que je ne voulais pas me marier. Sans même jeter un coup d’œil au croquis, je balançais les feuilles loin de moi.

« Non, en effet. »

Je me levai et me dirigeai vers un meuble, nullement pudique. J’étais en pyjama, c’était une femme, elle connaissait le corps féminin tout de même.

« Désolée de t'avoir fait perdre ton temps, déclarai-je avec une pointe de culpabilité, me servant un verre de sang. T’en veux un ? demandai-je en me tournant, mon verre à la main, pour lui montrer ce que je lui proposais. »

_________________

No one's going to take me alive, Time has come to make things right
You and I must fight for our rights, You and I must fight to survive  



Knight of Cydonia


Revenir en haut Aller en bas
avatar
L'homme dégénère en vice de la société.

L'homme dégénère en vice de la société.


Emploi : Dessinatrice et créatrice de mode
Messages : 60
Date d'inscription : 19/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Non non, Jamais, je n'l'avouerai, Non non [Mathilde/Viktoriya] Jeu 5 Juil - 11:40

Non non, Jamais, je n'l'avouerai, Non non
@Mathilde de Kavisto & @"D. Viktoriya  Moldovan"

Mathilde fut surprise de sa réaction. Elle fronce les sourcils. Et récupère ses croquis, c’est une belle robe, elle pourra sans doute la proposer à quelqu’un d’autre. La tension semblait redescendre. Outrée par ses habits, mais Mathilde ne relève pas. Vieux jeu la demoiselle. Cependant, elle incline la tête et reconnaitrait se comportement envers un mariage entre mille, elle hoche la tête et attrape le verre de sang.

« C’est un mariage arrangé n’est ce pas ? Je vois que tout ne change pas en moins de trois siècles. »

Mathilde avait vraiment mal vécu son mariage arrangé. Il l’avait violé, battu et tué sa fille puisque monsieur voulait un fils et qu’elle avait déjà mis du temps à être enceinte. Puis, si son histoire d’amour avait été mieux… peut-être qu’elle croirait en l’amour aujourd’hui. Julian l’avait trahi. Elle fixe la blonde.

« Refusez. C’est le conseil que je peux vous donner. Refusez un mariage arrange, ça vous sera que bénéfique. »

Elle repense à sa vie d’humaine et se permet de s’asseoir sur le divan face à la boite à image. Elle soupire et roule des yeux se tournant de nouveau vers sa vampire.

« Vous l’avez déjà vu ? »



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?

Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?


Emploi : Maître d'arme
Messages : 119
Date d'inscription : 10/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Non non, Jamais, je n'l'avouerai, Non non [Mathilde/Viktoriya] Jeu 19 Juil - 9:54

Non non, Jamais, je n'l'avouerai, Non non
@Mathilde de Kavisto & Viktoriya

La jeune femme attrape le verre et je me rassois dans mon canapé, ne changeant aucunement de tenue. C’était une femme, j’étais en pyjama, il n’y avait rien de choquant. Je haussais les sourcils à sa réponse et répondis au tac-o-tac, retenant in extremis un ricanement.

« Tu ne connais pas les Moldovan. »

Outre le fait d’être une famille de sang-pur importante, elle était assez arriérée en terme de tradition. Enfin, surtout mes parents. Pensait-elle vraiment que je n’avais pas refusé ? Que je me laissais faire comme une gamine de seize ans qui est sous l’influence parentale ? Certainement pas ! J’avais failli épousé l’homme de ma vie, mon cher amour, lui donnant même un enfant. J’avais failli être épouse et mère, mais cela m’a été enlevé. Il était hors de question que je cède à mes géniteurs cette mascarade.

« Je le vois dans le Palais quelques fois, avouai-je, mais si je peux l’éviter au maximum, je le fais. »

J’observais la jeune femme et mon animosité envers elle s’estompa peu à peu. Elle n’avait rien fait après tout, je n’avais aucune raison de lui faire subir ma mauvaise humeur. Elle avait l’air d’être désolée pour moi dans un sens, comme si elle compatissait.

« Il s'appelle Alexander Blackthorn. Tu le connais ? »

Il était vrai que je ne le connaissais pas tant que cela. Nous n’avions échangé que des banalités et encore, c’était plus parce que je savais, et lui aussi, que l’on nous observait. Inutile donc de montrer notre jeu. Mais je n’arrivais pas encore à me décider si ce mariage l’enchantait ou pas. Mes yeux se baissèrent sur les croquis de la robe et mon esprit divagua. Elle était magnifique. Cependant, mon esprit n’arrivait pas à m’imaginer avec un autre fiancé que Nikolaï.

« Elle est magnifique, soufflai-je, encore à moitié perdue dans mes pensées. »

_________________

No one's going to take me alive, Time has come to make things right
You and I must fight for our rights, You and I must fight to survive  



Knight of Cydonia


Revenir en haut Aller en bas
avatar
L'homme dégénère en vice de la société.

L'homme dégénère en vice de la société.


Emploi : Dessinatrice et créatrice de mode
Messages : 60
Date d'inscription : 19/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Non non, Jamais, je n'l'avouerai, Non non [Mathilde/Viktoriya] Mer 22 Aoû - 11:08

Non non, Jamais, je n'l'avouerai, Non non
@Mathilde de Kavisto & @"D. Viktoriya  Moldovan"

Les mariages arrangés, c’est probablement ce qui dégoute le plus Mathilde, et le fait qu’avec toutes ces évolutions au fil du temps, il y en est encore, ça la dépasse. Elle écoutait la princesse Moldovan, en arquant un sourcil. Non, elle ne connaissait pas sa famille, elle ne connaissait pas non plus, l’ampleur de cette dernier sur Haima, et encore moins le procédé du mariage arrangé.

« Non, je dois avouer que je connais peu de personne ici. Et des sang-purs, j’en connais pratiquement pas du tout, et ce Blackthorn, encore moins, je n’avais pas encore entendu ce nom. »

Elle avouait ça comme si c’était pesant de connaitre personne. Et ça l’était, Mathilde était une vampire à l’époque que beaucoup connaissait, mais trois siècles tout le monde l’a oublié, elle est seule avec Hjordis et c’est affreusement pesant pour l’ancienne duchesse. Mathilde récupère son croquis quand la blonde pose son regard dessus et le complimentant.

« Je ne ferai pas de robe de mariée, pour un mariage arrangé avec un homme que vous n’aimez pas. C’est absolument contre mon principe. »

Elle passe sa main sur son visage avant de regarder Viktoriya en fronçant les sourcils.

« Je ne comprends pas, il y a tellement d’évolution dans ce bas monde, pourquoi ne pas avoir abolit cette méthode d’union entre deux familles ? Pourquoi s’obstiner à pourrir la vie des femmes ? »

Tout son propre mariage lui revint en tête, ainsi que la mort de sa fille, les larmes lui montent rapide alors qu’elle secoue la tête pour les sécher avant même qu’elle coule. Elle déglutit avant de reposer le croquis.

« Je vous la ferai, quand vous vous marierez avec quelqu’un que vous aimez. Parce qu’aucune femme ne mérite d’être malheureuse loin de l’homme qu’elle aime. »

Ces phrases sentaient le vécu. Mathilde avait été mariée de force à un homme qui la violait et qui la battait, jusqu’à ce qu’elle finisse par tomber enceinte d’accoucher une fille, ce qui n’a pas plus à son époux voulant un garçon, tuant alors sa fille devant ses yeux. Si ce soir-là, Julian de Saxe n’avait pas été là, il est certain qu’elle se serait suicider quitte à finir en Enfer, a l’époque elle était croyante.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?

Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?


Emploi : Maître d'arme
Messages : 119
Date d'inscription : 10/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Non non, Jamais, je n'l'avouerai, Non non [Mathilde/Viktoriya] Dim 2 Sep - 13:14

Non non, Jamais, je n'l'avouerai, Non non
@Mathilde de Kavisto & Viktoriya

Je me tournais vers la jeune femme. La manière dont elle avait avoué cela laissait sous-entendre beaucoup et dans un sens, je m’en voulais - sans le montrer. Elle avait l’air d’être importante pour pouvoir traiter avec les Sang-Purs, surtout pour un événement comme un mariage, même s’il était arrangé. Faisant tourner mon cerveau à vive allure, je me souvins avoir eu une missive pour un rendez-vous avez Mathilde de Kavisto. Ca devait être elle, sans aucun doute.

« Il n’est pas évident de se faire un nom, n’est-ce pas Mathilde ? Puis-je ? … Tu peux me tutoyer aussi, ajoutai-je en lui lançant un sourire en coin. »

J’avais pris la liberté de l’appeler par son prénom, je la tutoyais déjà sans aucune gêne, nous n’étions plus à ça près ! Je m’approchais d’elle, m’installant sur mon canapé, l’écoutant. Par principe. Ce mot, cette expression, relevait d’une richesse incommensurable pour moi. Elle pouvait se permettre d’en avoir. Avais-je des principes propres à mon caractère ? Les seuls que j’avais venaient de mon éducation. Même si c’était une dégénérée, je l’enviais rien que pour cela. Elle avait l’air d’être une femme forte, s’affirmant, sans chaînes, d’une liberté incroyable.

« Je dirais que c’est plutôt une punition. Pourrir la vie d’une femme, c’est en lui retirant le cadeau qu’elle peut donner, lui arrachant l’amour comme on arrache un pansement. Sans honte, sans remord, sans regret, sans sentiment. »

Malgré moi, mon regard se voila, sans savoir une seule seconde que nous pouvions partager quelque chose de commun. J’aurais pu donner naissance à un enfant, j’aurais pu être mère ainsi qu’épouse. On m’avait privé de tout ça et on me fiançait à un inconnu ! C’était une punition que je n’acceptais pas et je ferais tout pour tourner la situation à mon avantage. Je lui souris légèrement et me levais de nouveau. Je me rendis à une commode et je soulevais une trappe pour attraper un morceau de papier. Je lui tendis : c’était le portrait de mon amour, de l’homme que j’aimais toujours, mais dont je n’avais plus aucune nouvelle depuis deux siècles. Autant de temps et mon amour pour lui était toujours intacte.

« Voici l’homme avec qui je devais me marier… avant qu’on me retrouve, ajoutai-je. Ma robe de mariée avait déjà été faite, j’en ai bien peur. »

Je ricanai pour détendre un peu l’atmosphère tendue et mélancolique. Nikolaï… Penses-tu seulement encore à moi ? Es-tu seulement encore des nôtres ?

_________________

No one's going to take me alive, Time has come to make things right
You and I must fight for our rights, You and I must fight to survive  



Knight of Cydonia


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Non non, Jamais, je n'l'avouerai, Non non [Mathilde/Viktoriya]

Revenir en haut Aller en bas

Non non, Jamais, je n'l'avouerai, Non non [Mathilde/Viktoriya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Adieu Levan III du nom,on ne vous oublira jamais....
» Mon lapin ne dort jamais :)
» [TV] Ce soir ou jamais : Enseigner l'histoire
» Il parle presque jamais ?
» Certaines personnes ne changerons jamais | ft.Gabriel McAllister

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glory and Blood :: HAIMA :: Le Palais :: Les chambres-