AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Ghost Adventure | PV : Gabriel Crowlley

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Homme libre, toujours tu chériras la mer !

Homme libre, toujours tu chériras la mer !


Emploi : Etudiante en esthétique & Vendeuse à l'herboristerie de Leina McCaleb
Messages : 165
Date d'inscription : 27/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Ghost Adventure | PV : Gabriel Crowlley Lun 25 Juin - 18:08

 Ghost Adventure
Freya & @Gabriel Crowlley  



Ce fut laborieux, mais j'y suis. Un passage par la fenêtre de service et me voilà l'intérieur à me cacher du gardien qui me suivait depuis ce matin. Je n'ai jamais été un cadeau pour ces derniers, et même si j'apprécie l'inquiétude de papa, je ne veux pas m'empêcher de vivre et de poursuivre ma vie comme je l'ai toujours fait jusqu'à présent. Les esprits, quels qu'ils soient me restreigne suffisamment dans ma liberté de mouvement et ma tranquillité d'esprit pour que je laisse des êtres vivants en faire de même. Je ne vais pas me cacher derrière la peur et cette fois-ci, je vais outrepasser les règles pour aller aider Gabriel. Ce n'est pas tous les jours que ce dernier me contacte pour un service et ce n'est pas son genre non plus. C'est un homme qui a toujours démontré son savoir-faire pour se sortir de toutes les difficultés qui se présentent à lui. Je suppose que cette fois-ci, il se trouve dans une impasse. Laquelle ? Je l'ignore parce qu'il ne m'en a pas dit plus à dire vrai. C'est un peu dans le flou que je suis ici, dans les toilettes des dames d'une propreté impeccable avec un doux parfum de lavande. Pas trop fort, juste assez discret pour être agréable. Il y a tout pour plaire à une dame ici. Le Heaven ne laissait rien au hasard autant pour la clientèle que pour les employés. Cela prouvait la bonne foi et l'honnêteté des patrons. Malaki est un amour et Gabriel, malgré son côté froid et distant m'a toujours paru sympathique aussi étonnant que cela pouvait paraître. Comme quoi, je ne m'arrête pas à la couverture d'un livre, mais que j'ai envie de lire l’œuvre entière pour m'en faire une idée. Sans doute, une capacité que j'ai obtenu non seulement de papa, mais également de mon don. Un esprit n'est pas toujours mauvais simplement parce qu'il ne fait pas à proprement parti de notre monde, mais c'est aussi quelqu'un qui a vécu ici et qui pour une raison ou une autre à choisi de prendre un chemin certain. Bon comme mauvais, mais pour cela, il faut observer et communiquer au lieu de rester dans son coin.

D'ailleurs, en passant la porte des toilettes, je ressens comme un froid glacial me traverser. Étrange, pourtant, la température intérieure est plutôt agréable sans être à l'excès. C'est comme si je venais d'entrer dans une zone froide, chose que je connais plutôt bien à force de le ressentir depuis des années à présent. Je fais des allées et retours entre le seuil de la porte et les toilettes constatant effectivement une nouvelle fois cette fameuse zone qui doucement disparaît.

Doucement, je marche vers la grande salle du Heaven où les danseuses font habituellement leur show et mon regard se trouve attiré par la direction des loges de ces dernières. J'arque un sourcil sous la soudaine énergie qui s'élève de là-bas, elle n'est aucunement hostile, c'est déjà un bon point. Mais il y a effectivement quelque chose qui cloche. Haussant les épaules, je m'en vais rejoindre le bureau de Gabriel en pressant le pas de crainte que le gardien ne soit dans mes pattes au mauvais moment. Je n'aime pas que l'on découvre cet aspect de moi, peu de gens sont au courant de cette capacité. Et quand bien même ces derniers sont dans un univers qui côtoie ce qui n'est forcément pas du domaine de la logique pour tout être humain normal, je préfère que mon côté médium reste connu que des personnes en qui j'ai confiance. La liste comporte quelques noms en plus des membres de ma famille, mais j'ai bien trop souffert de l'ignorance et de la méchanceté des autres étant petite pour que cela continue en tant que femme adulte et toujours aussi sensible et émotive à ce niveau.

Arrivant devant la porte du bureau, je toque et ouvre sans véritablement attendre de réponse refermant derrière moi et collant mon oreille à la porte. « Pfiou... C'est bon, on ne m'a pas suivi. » Fis-je dans un soupire de soulagement avant de me tourner vers Gabriel un grand sourire sur les lèvres. « Hello beau vampire, j'espère que tu vas bien. » J'ai toujours été d'une humeur positive parce que cela me permet d'avoir un certain contrôle sur la partie de mon être qui est réceptive et empathique face au surnaturel. « Désolé, j'aurais aimé venir plus tôt, mais c'était... Disons... Plutôt compliqué. » Je viens prendre place sur la chaise en face du vampire croisant les jambes sans quitter le regard de ce dernier. « J'ai cru comprendre que t'avais besoin de mon aide. Qu'est-ce qu'il se passe ? »


_________________

Life and Death.

“Why are we afraid of the dark? I know it. We are afraid because we do not know what is hidden there.”


Dernière édition par Freya Moldovan le Mer 27 Juin - 23:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Les secrets ne sont bien cachés que s'ils ont un seul gardien.

Les secrets ne sont bien cachés que s'ils ont un seul gardien.


Emploi : Gardien - Espion à la solde de l'Empereur - Mouchard errant
Messages : 362
Date d'inscription : 14/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Ghost Adventure | PV : Gabriel Crowlley Lun 25 Juin - 20:14

Ghost Adventure
@Freya Moldovan & Gabriel


Heaven

Ce n’était pas dans mon habitude de demander de l’aide. J’étais quelqu’un qui faisait sa vie seul, qui s’occupait des histoires seul, qui travaillait seul également, bien que je collaborais avec quelques gardiens et également avec Malaki pour le Heaven. Mais, généralement, quasiment quatre-vingt-dix-huit pour-cent du temps, je n’avais besoin de personne pour résoudre mes problèmes. J’arrivais à m’en sortir sans encombre. Sauf que là, c’était hors de mes compétences - et pourtant, sans aucune prétention, mes compétences suffisaient à ce que tout se passe comme sur des roulettes.

Depuis deux jours, des objets bougeaient au Heaven. Une danseuse avait entendu une porte grincer dans les vestiaires alors qu’elle était seule ; Blair m’avait dit qu’un verre était tombé non loin d’elle alors qu’il se trouvait sur le comptoir et qu’il n’y avait personne au bar outre elle-même puisque la boîte n’était pas ouverte. Un serveur avait senti un courant d’air froid proche des toilettes, alors qu’il n’y avait pas la climatisation d’activer. Bref. Il y avait énormément de choses étranges qui se passaient.
Je n’étais pas superstitieux, mais mon esprit rationnel me soufflait que je faisais partie du monde surnaturel, pourquoi les esprits n’existeraient pas ? Surtout que Freya y était sensible. J’étais convaincue que ce n’était pas une fille à dire des mensonges, même si j’étais septique, mais ça ne pouvait pas faire de mal que les lieux soient passés au peigne fin pour vérifier qu’il n’y avait pas Casper qui foutait le bordel.

J’avais donc envoyé un message à Freya, la fille de Moldovan, sachant pertinemment qu’elle n’allait pas dire non. Premièrement, elle sèmerait le gardien sans problème et se sentirait un peu libre. Deuxièmement, elle allait rester avec moi, donc aucune chance qui lui arrive quoi que ce soit. Même si l’idée de titiller Hélios avec ça était plus que tentant. Cependant, je pouvais comprendre que le fait d’être étouffé par autant de protection donnait des envies de liberté et de fugue - durant quelques heures, bien entendu.
En attendant sa venue, je m’occupais de certains papiers à mon bureau. J’eus le temps de faire quelques dossiers avant que je n’entende la jeune Moldovan s’approcher. J’entendis qu’elle toque à la porte, ne répondant pas puisqu’elle avait déjà la main sur la poignée et je commençais à ranger les feuilles de papiers sur mon bureau.

« Salut Princesse, répondis-je en souriant en coin. Il n’y a pas de souci, je savais que tu arriverais à t’échapper de ta surveillance. Merci d’être venue. »

Posant les avants-bras sur le bureau, je me penchais légèrement vers la jeune femme. Freya était une petite chipie, mais c’était une bonne enfant qui ne voulait que le bien des autres. Ce n’était pas la première fois qu’elle venait dans ce bureau et ça ne serait certainement pas la dernière.

« Hé bien, j’ai l’impression qu’il y a un Casper qui se balade dans le Heaven. Tu penses pourquoi faire quelque chose ? »

Mon dos rencontra de nouveau le dossier de ma chaise, sans lâcher Freya des yeux. En effet, j’avais besoin d’elle et je n’allais pas tourner autour du pot pendant trois ans. J’espérais qu’elle pourrait faire quelque chose surtout.

_________________

What do you want to me ?

As a child, you would wait, And watch from far away, But you always knew that you'll be the one that work while they all play, And you, you lay, Awake at night and scheme, Of all the things you that would change but it was just a dream !

Here we are, don't turn away now, We are the warriors that built this town !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Homme libre, toujours tu chériras la mer !

Homme libre, toujours tu chériras la mer !


Emploi : Etudiante en esthétique & Vendeuse à l'herboristerie de Leina McCaleb
Messages : 165
Date d'inscription : 27/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Ghost Adventure | PV : Gabriel Crowlley Mer 27 Juin - 23:29

 Ghost Adventure
Freya & @Gabriel Crowlley  



« Salut Princesse. Il n’y a pas de souci, je savais que tu arriverais à t’échapper de ta surveillance. Merci d’être venue. »

M'affalant sur la chaise dans un premier temps en poussant un long soupire, je reviens à reprendre mes habitudes de demoiselle de la haute société, dos droit et croisant les jambes quoi que pour la seconde chose, ce n'est pas réellement conseillé. Une grande dame ne croise jamais les jambes, elle passe l'une sous l'autre en se tenant correctement. Mais ça, on s'en fiche, si je devais toutes les règles de convenances auxquelles je faisais abstraction, on ne sortirait plus la tête de l'eau. Les règles sont bien, mais elles étouffent aussi beaucoup et à ce niveau, j'en ai déjà assez avec les fragments d'âmes, esprits et démons. C'est fou comme Haima et ces alentours peuvent grouiller de ces êtres errants et mauvais surtout ces derniers temps.

« Oui, papa est d'autant plus sur les dents avec l'attentat de l'autre fois. Je comprends son inquiétude, mais s'empêcher de vivre à cause d'eux ne feront que les mener vers une victoire psychologique et à ce niveau, je connais un environnement bien pire et que personne ou peu peuvent comprendre. » Le monde que je peux voir et ressentir se trouve au-delà de toutes compréhension humaine ou vampire. Je vois et ressens des choses avec une intensité plus forte. J'en ressens les effets physiques et ce n'est pas toujours très facile à contrôler. Je n'ai que 19 ans et j'ai passé les premières années de ma vie à tenter de fuir et d'être effrayé par mon don surtout depuis ce qu'il s'est produit avec ce démon.

Qu'importe oublions cela pour l'instant et concentrons-nous sur Gabriel. Le fait qu'il m'appelle pour avoir de l'aide, c'est que l'affaire n'est pas dans ces habitudes et autant dire que c'est plus un vampire multitâche alors, qu'il m'appelle moi, une humaine de 19 ans, c'est que, sans doute, cela à voir avec ce monde qu'il veut bien croire, mais d'où il reste sceptique malgré sa propre nature.

« Hé bien, j’ai l’impression qu’il y a un Casper qui se balade dans le Heaven. Tu penses pourquoi faire quelque chose ? »

Je ne suis pas surprise par cette nouvelle avec ce que j'ai senti en venant. M'installant un peu mieux sur la chaise, je l'observe un petit moment avant de prendre la parole. « Alors, j'ai bien senti une présence dans les toilettes, il y avait comme un courant d'air froid, c'est ce qu'on appelle plus communément une zone froide. Et cette énergie s'est dirigée vers les loges des danseuses ensuite. » Je me lève en esquissant un sourire. « On y va ? »

Je me dirige vers la porte tenant à le rassurer et en faire de même avec ces employés qui doivent être perdus et se sentir dérouté et quelque peu effrayé, ce qui n'est pas étonnant, je dois bien l'avouer. Le monde surnaturel n'est pas un terrain de jeu. « Tu dois savoir que si c'est un fragment d'âme, cela devrait passer, ils ne sont pas méchants. » Fis-je en me dirigeant vers le bar, attiré par l'énergie qui restait ici. Sans même savoir les points chauds, je savais qu'il y avait eu quelque chose au bar. Je restais un moment en passant ma main au-dessus du bar sans le toucher étudiant le restant d'aura qui s'y trouvait. Elle n'était pas menaçante loin de là. Je regarde vers la direction des loges et je m'y rends sans attendre et regarde autour de moi. « C'est plus fort ici. C'est une énergie masculine qui est passée par là. Je ne ressens rien de négatif, c'est déjà ça. » Je commence à sentir. « Tu sens ça... On dirait une odeur de fumée... Tu sais les petits cigarillo à la vanille. »

Une musique s'éleva dans la grande salle et je fixe Gabriel. « Y a quelqu'un d'autre ici ? » Intriguée, je passe devant le vampire pour assister à une scène... Plutôt dérangeante d'un fragment d'âme, un homme entrain de danser de manière lascive avec un cigarillo en bouche. Je me retiens de rire. « Trouvé. On dirait toi... Mais en plus marrant. » Me moquais-je gentiment de Gabriel. « Bel homme ceci dit, des yeux verts, cheveux châtains foncés, un style italien avec son chapeau sur la tête. » Je regarde Gabriel. « J'ai comme l'impression que c'était un client plutôt fidèle, ça te rappelle quelqu'un ? »


_________________

Life and Death.

“Why are we afraid of the dark? I know it. We are afraid because we do not know what is hidden there.”
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Les secrets ne sont bien cachés que s'ils ont un seul gardien.

Les secrets ne sont bien cachés que s'ils ont un seul gardien.


Emploi : Gardien - Espion à la solde de l'Empereur - Mouchard errant
Messages : 362
Date d'inscription : 14/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Ghost Adventure | PV : Gabriel Crowlley Jeu 5 Juil - 10:00

Ghost Adventure
@Freya Moldovan & Gabriel


Heaven

Hélios était très protecteur envers sa fille. Je ne concevais pas autant de protection d’ailleurs, j’avais l’impression qu’elle était mieux gardée que l’Empereur lui-même ! Certes, Freya était une humaine, mais cela n’empêchait pas le fait qu’elle était jeune, qu’elle avait besoin de faire ses propres aventures, découvertes, expériences. Et puis, elle était une Moldovan, nom de Dieu ! N’importe quel vampire connaissait cette famille de Sang-Pur, ils n’allaient donc pas lui faire le moindre mal. Les Moldovan étaient une puissante famille vampirique, une des familles fondatrices même, et Hélios n’avait pas un petit statut de soldat. Non, vraiment, il faudrait être suicidaire pour tenter quoi que ce soit envers Freya. Même un dégénéré avec un minimum de jugeote… Hmm… Non, dégénéré et jugeote n’allait pas ensemble.
Je souris lorsqu’elle me répondit, hochant la tête. Il était vrai que cet attentat était passé à travers nos sécurités comme s’il n’y en avait pas. Hélios avait été fou de rage. Je n’étais pas là pour le voir de mes propres yeux, préférant m’occuper d’autre chose que de recevoir une soufflante made in Moldovan.

« Il est vrai que c’est assez dangereux en ce moment, lui dis-je. Mais je ne pense pas qu’il y ait un risque pour toi. Comme tu l’as souligné, c’était un attentat, il fallait que ça touche le plus de personne possible. »

Je me retins de dire que si ça pouvait tuer quelques vampires de haut rang au passage, l’acte ne serait que plus réussis encore. Freya avait suffisamment à faire avec son pouvoir, inutile de la stresser avec des histoires où son petit nez ne devait pas aller.
Je lui racontai succinctement ce qu’il se passait au Heaven et elle me confirma qu’elle avait ressenti quelque chose. Personne n’était cinglé. Dans un sens, ça me rassurait, mais dans un autre, ça me perturbait énormément. Les morts ne pouvaient-ils pas s’emmerder entre eux ? J’avais peut-être trop vu de dessins animés avec Malaki…
J’acquiesçai et me levai, lui ouvrant la porte de mon bureau pour qu’on y aille. Je la suivais, fronçant les sourcils à sa remarque.

« Et si ce n’est pas un fragment d’âme ? »

Connaître toutes les éventualités était une déformation professionnelle, mais j’avais horreur d’être surpris par quelque chose que je n’avais pas anticipé. Le monde surnaturel, je le connaissais, je vivais dedans, mais le monde des esprits et des fantômes m’était totalement inconnu et déroutant. Les êtres vivants nous faisaient suffisamment chier, pourquoi les morts ne nous lâchaient-ils pas ? C’était ennuyeux à mourir dans l’au-delà ? Je suivis les pas de Freya à travers la salle. Elle avait l’air de suivre une piste invisible, touchant quelque chose sur le bar que je ne voyais pas, mais je restais silencieux, hochant simplement la tête. Je ne pouvais rien dire, ce n’était pas moi l’expert ! Nous finîmes dans les loges où la jeune Moldovan avait l’air d’avoir trouvé quelque chose. Je ne sentais rien outre l’odeur des divers déodorants, parfums et crèmes. Ca me piquait un peu le nez d’ailleurs. Je tiquais à la remarque des cigarillos à la vanille. Ca me rappelait quelqu’un, mais avant d’avoir pu dire quoi que ce soit, une musique s’éleva et je fronçais une fois de plus les sourcils.

« Non, il n’y a que toi et moi. Les employés ne viendront pas avant une heure au moins. »

Nous quittâmes la loge et personne ne se trouvait dans la salle. Incroyable. Je jetai un regard en coin à la jeune fille avant de lever les yeux au ciel. Encore cette étiquette de coincer ! J’aimais mon boulot, non, mes boulots, et ils ne laissaient pas vraiment de temps pour rire… Peut-être que je devrais demander à Aiyana… Malaki se foutrait assurément de ma poire, je n’avais pas envie d’avoir la honte !
Soudain, l’image de l’homme se fit dans mon esprit, retenant avec facilité les noms. Je souris en coin en y repensant.

« Juliano Leone Giacobi*. Un mafieux sicilien qui aimait un peu trop les cigarillos à la vanille et le sexe pour son propre bien, racontai-je. C’était un homme marrant, en effet, voulant croquer la vie plus que nécessaire parce qu’il savait qu’il ne ferait pas long feu. »

Il ne trempait pas dans de l’eau claire, mais comme tout mafieux j’avais envie de dire. Néanmoins, pourquoi revenait-il ? Les morts éprouvaient-ils de la nostalgie ? Je soupirais à ma question intérieure, me trouvant ridicule, et me dirigeais vers la source de la musique pour l’éteindre. Le show était terminé ! Surtout que je ne voyais pas ce que la jeune fille voyait et Juliano était exhibitionniste lorsqu’il avait bu un verre de trop…

« Tu crois qu’il n’y a que lui ? demandai-je à Freya en revenant vers elle. Je ne comprends pas, pourquoi il reviendrait ? On était en bons termes. D’autres, moins, et ils ne viennent pas m’emmerder autant que je le sache. »

Je n’arrivais pas à comprendre la logique. En avait-il seulement une ? Aucune idée...


* Nom et prénom d'un scénario que j'ai utilisé y'a très longtemps. Le côté mafieux est inventé.

_________________

What do you want to me ?

As a child, you would wait, And watch from far away, But you always knew that you'll be the one that work while they all play, And you, you lay, Awake at night and scheme, Of all the things you that would change but it was just a dream !

Here we are, don't turn away now, We are the warriors that built this town !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Homme libre, toujours tu chériras la mer !

Homme libre, toujours tu chériras la mer !


Emploi : Etudiante en esthétique & Vendeuse à l'herboristerie de Leina McCaleb
Messages : 165
Date d'inscription : 27/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Ghost Adventure | PV : Gabriel Crowlley Mer 11 Juil - 23:03

 Ghost Adventure
Freya & @Gabriel Crowlley  



« Et si ce n'est pas un fragment d'âme ? »

Ce n'est pas une option à laquelle je veux réellement songer, et Gabriel non plus. Dans la mesure où l'atmosphère du Heaven n'a pas changé aussi radicalement, je doute qu'il y ait une présence véritablement malsaine en ces lieux. On le ressentirait et même lui se sentirait mal à l'aise et surtout en danger. Je reste silencieuse, c'est déjà compliqué pour moi de jouer les chasseuses de fantômes au quotidien et je ne le fais pas tout le temps ni pour tout le monde alors, intérieurement, j'aimerais qu'il arrête de faire naître cette crainte en moi. Surtout après avoir croisé un esprit vindicatif alors, que je déjeunais en ville avec papa. Cela date d'avant l'attentat et en un sens, j'ai compris immédiatement qu'il se passait quelque chose d'étrange, mais je n'ai guère pu savoir si cela était lié au monde réel ou bien celui des morts. On ne peut pas toujours se fier à ce que je ressens parce que ce n'est pas un don que j'essaie de comprendre, mais plutôt de contrôler pour ne pas qu'il ruine ma vie et ce que je suis parvenue à construire jusqu'à présent. Le comprendre est une chose qui se révèle difficile étant donné, que c'est un univers très mystérieux où les informations nous viennent par bribes et par forcément au même moment. Ce n'est pas comme une conversation que l'on tient avec une personne. On peut voir un fantôme dans un endroit qui vous parle puis disparaît soudainement pour revenir à un point B à un moment x pour reprendre la parole alors, que nous-mêmes, nous avons oublié cet épisode en poursuivant notre quotidien. C'est pire qu'un calcul algébrique. Bien plus encore que je ne pourrais l'affirmer.

« Ne pensons pas à cette possibilité pour le moment. De plus, vous ne vous sentiez pas menacé par cette présence non ? Il n'y a pas eu d'attaques, de griffures ou autre ? » Là, dans ce cas précis, cela aurait été problématique. Le Heaven n'aurait plus été un endroit sécuritaire autant pour les employés que pour les clients.

Quand la musique s'éleva dans le Heaven, ma première réaction fut de demander s'il y avait quelqu'un d'autre que nous. On ne doit pas immédiatement penser au surnaturel, mais toujours démentir quelque chose, trouver une raison logique et non d'ordre paranormal.

« Non, il n'y a que toi et moi. Les employés ne viendront pas avant une heure au moins. »

La réponse tombe. Comme le glas qui sonne le début d'une guerre imminente. Mon rôle étant de confronter Gabriel à l'être invisible qui erre dans cet endroit, en jouant les interprètes, je me dirige vers la grande pièce principale et fait face à un fragment d'âme dansant sous la musique qu'il venait de mettre. C'était assez amusant à voir, il avait un regard à la fois froid et malicieux.

Faisant une description à Gabriel, pour qu'il sache à quoi ressemble l'être perturbateur et aussi pour savoir s'il avait pu le connaître par le passé, je continue à observer l'intriguant dans son déhanché charmeur et qui me fait rire intérieurement.

« Juliano Leone Giacobi*. Un mafieux sicilien qui aimait un peu trop les cigarillos à la vanille et le sexe pour son propre bien, racontai-je. C'était un homme marrant, en effet, voulant croquer la vie plus que nécessaire parce qu'il savait qu'il ne ferait pas long feu. »

Le fragment d'âme en question leva quelque peu son chapeau pour me saluer. Assez étonnant de voir ce dernier avec un air de gentleman dangereux, parce que selon le descriptif de Gabriel, c'est ce qu'il était de son vivant. Le dénommé Juliano grimaça quand le vampire coupa la musique.

« T'es pas marrant mec. »

Je ne pus réprimer un sourire face à ce petit commentaire que le fragment d'âme de manqua pas.

« Mais, c'est qu'elle est jolie quand elle sourit. »

Une nouvelle remarque qui a bien failli me faire rougit. Autant dire que se faire draguer par un fantôme n'est pas le genre de choses que l'on voit partout n'est-ce pas ?

« Tu crois qu'il n'y a que lui ? Je ne comprends pas, pourquoi il reviendrait ? On était en bons termes. D'autres, moins, et ils ne viennent pas m'emmerder autant que je le sache. »

« Bien sûr qu'il n'y a que moi. »

Je me tourne vers Gabriel qui semble vouloir savoir où le fragment d'âme se trouve alors, qu'il est justement posté à côté du vampire. « Justement, c'est pour ça qu'il est là. Certains fragments d'âmes se sont tellement bien senti en un lieu qu'ils y reviennent. Leur attachement reste profond c'est tout. »

Le fragment d'âme en question fume son cigarillo avec un sourire pince sans rire. « Exactement et les femmes sublimes sont toujours aussi et l'ambiance au top, pourquoi je devrais partir d'ici. J'ai plus à m'inquiéter de me prendre une balle alors autant jouer les videurs fantôme ici. »

« Oh... Je vois. » Je me tourne vers Gabriel. « Je ne pense pas que toi ou les autres devaient craindre Juliano, il ne veut que profiter de l'endroit et... Le protéger. Enfin surtout les danseuses apparemment. » Souriant à Gabriel pour le rassurer. « De plus, si tu avais à craindre quelque chose, c'est le jour où tu ne te sentirais plus en sécurité ici ou que tu sens comme une atmosphère étouffante, une compression. Une peur que tu ne peux pas expliquer. Et je n'ai rien vu ni sentie quelque chose de dangereux ici. Sauf bien sûr, le côté pervers de Juliano. » Je me tourne vers le fragment d'âme. « Les règles qu'ils ont imposés de votre vivant, doit être respecté encore maintenant et ça veut dire d'arrêter d'espionner les femmes. » Je regarde à nouveau Gabriel. « Cependant, si tu préfères jouer la prudence, je peux rechercher quelque chose pour te prémunir contre les apparitions plus mauvaises voir démoniaques. »


_________________

Life and Death.

“Why are we afraid of the dark? I know it. We are afraid because we do not know what is hidden there.”
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Les secrets ne sont bien cachés que s'ils ont un seul gardien.

Les secrets ne sont bien cachés que s'ils ont un seul gardien.


Emploi : Gardien - Espion à la solde de l'Empereur - Mouchard errant
Messages : 362
Date d'inscription : 14/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Ghost Adventure | PV : Gabriel Crowlley Ven 13 Juil - 8:04

Ghost Adventure
@Freya Moldovan & Gabriel


Heaven

Je retins une grimace. Inutile d’être un vampire pour voir que j’avais été d’une brutalité sans nom avec mes questions. J’étais peut-être curieux sur la situation, mais ce n’était vraiment pas une raison pour la perturber. Je le mordis l'intérieur de la joue, posant doucement une main sur son épaule.

« Oublie ce que je viens de dire, ce n’est pas grave. »

Ça n’en avait pas l’air, mais c’étaient des excuses à la manière Crowlley. Je ne savais pas dire les choses normalement… ou alors ça me coûtait. Je ne saurais le dire en réalité. Je ne faisais pas d’erreur, je faisais mon travail à la perfection, aussi bien en tant que gardien qu’en tant que gérant du Heaven. Alors les devises, c’étaient plutôt les autres qui les faisaient parce qu’ils avaient merdé.

« Non, rien de tout cela, lui répondis-je. »

Et soudain, le surnaturel nous frappa de plein fouet, alors que c’était aussi bien mon monde, mon univers, mon quotidien, que celui de Freya. D’après sa description, ce farceur de Juliano était attaché au Heaven et c’était lui qui serait le trouble. Je souris en coin, ressassant les moments passés aussi bien avec lui que les histoires à son sujet. Il était peut-être frivole et macho comme tout Sicilien qui se respectait, mais jamais il avait été irrespectueux avec une femme, aussi bien ici qu’ailleurs. Il voulait les marquer de part ses performances au lit comme il disait et non par les coups. Il les donnait, même plus encore, mais seulement à ses ennemis.
Mon regard allait et venait, tentant vainement de voir où se trouvait le fantôme. Je me dirigeai vers le bar.

« Tu veux quelque chose la miss ? Attention, pas d’alcool, une bière à la limite. »


Je me servis un verre de whisky et un autre pour Juliano avec deux gros glaçons pour lui. Je préparais la commande de Freya - si elle voulait quelque chose - et attrapais mon verre, le levant devant moi.

« À la tienne, amicu*. Et évite de faire fuir les danseuses s'il te plaît ! »

Mon verre s'entrechoqua avec celui pour Juliano et je bus cul-sec mon verre. Honorer les morts était quelque chose que j’avais toujours fait. Certes, je ne pouvais pas retourner sur la tombe de mon père, aussi bien biologique que sentimental, la Couronne française ayant encore du mal avec le fait que j’ai prêté allégeance aux Lightwood, mais dès que j’avais une pensée pour mon mentor, je lui adressais mes respects.

« Ne pensons pas à cela, lui dis-je doucement après avoir ricané. Tu en as suffisamment fait, je te remercie Freya. Et puis, Juliano pourra se bagarrer un peu, non ? »

Il était vrai que j’étais quelqu'un de prudent, mais la jeune Moldovan en avait suffisamment fait. Je ne pourrais pas lui en demander trop non plus. Quoique ce serait une très bonne occasion pour qu’Hélios et moi nous nous battions. C’était tentant, mais je n'étais pas comme ça. Je n’allais pas manipuler une innocente pour un petit combat. Autant prendre le taureau par les cornes, c’était beaucoup plus efficace. Cependant, nous avions d’autres chats à fouetter pour le moment.
Je mis le verre dans l'évier, laissant Blair le nettoyer lorsqu’elle sera là. Je me demandais si mon mentor était lui aussi un fantôme ou s’il avait trouvé la paix.

« Dis Freya, tu sais si certaines âmes peuvent venir ici alors qu’elles sont mortes ailleurs ? »


* Ami en sicilien.

_________________

What do you want to me ?

As a child, you would wait, And watch from far away, But you always knew that you'll be the one that work while they all play, And you, you lay, Awake at night and scheme, Of all the things you that would change but it was just a dream !

Here we are, don't turn away now, We are the warriors that built this town !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Homme libre, toujours tu chériras la mer !

Homme libre, toujours tu chériras la mer !


Emploi : Etudiante en esthétique & Vendeuse à l'herboristerie de Leina McCaleb
Messages : 165
Date d'inscription : 27/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Ghost Adventure | PV : Gabriel Crowlley Lun 30 Juil - 16:33

 Ghost Adventure
Freya & @Gabriel Crowlley  



Maintenant que nous étions tous rassurés sur qui hanté joyeusement le Heaven, les employés et Gabriel pouvaient être tranquille. J'admets que le monde des esprits se trouve être plein de surprise, je suis la première à le dire. Et généralement, je n'aime pas vraiment ce que ces derniers nous réservent. On ne sait jamais sur quel pied danser, mais Juliano semblait être un fragment d'âme plutôt sympathique autant maintenant que de son vivant. On voyait bien que ce n'est pas un homme qui aime frapper les femmes, mais c'est le genre qui ne se laisse pas faire. Tout à fait le style que papa m'aurait empêché de croiser de son vivant pour me préserver de ce regard vert et de cet air charismatique qui émane de son enveloppe fantomatique. J'esquisse un sourire sous les paroles de ce dernier, il parle comme si Gabriel pouvait l'entendre, bien que ces paroles étaient plus dirigées vers moi. Il me complimentait et sans doute, était-il soulagé qu'une personne de chair et de sang puisse le voir et avec qui parler. Plus encore si c'est une jeune femme, de quoi satisfaire son côté coureur de jupon. Je me demande s'il a déjà réellement une femme en particulier ou bien s'il était du genre abeille à butiner de fleur en fleur. De ce que je constate, je pense que la seconde option lui correspond, c'est peut-être pour cela que Gabriel et lui se sont bien entendus de son vivant. C'est vrai que je n'ai jamais vu le vampire avec une seule et unique personne, alors, sans doute que, oui, ils avaient beaucoup de centre d'intérêt en commun.

« Tu veux quelque chose la miss ? Attention, pas d’alcool, une bière à la limite. »

« Parce que tu crois que je bois que de l'eau quand je sors avec Echo. » Fis-je en me dirigeant vers le bar avec un petit sourire aux lèvres. « Un soda ça ira très bien. »

Je le vois servir Juliano qui le remercie, c'était assez attendrissant comme comportement. C'est le genre qui peut soulager un fragment d'âme qui voit qu'on ne l'oublie pas réellement. Pour la plupart, il n'y a vraiment que les vampires pour leur permettre de ne pas être totalement oubliés. Le temps efface bien des choses et changent la perspective des fragments d'âmes en se transformant en esprits mauvais et vindicatifs. Le genre que je croise et qui me font faire des cauchemars. Qui me font trembler et prier pour qu'il disparaisse. Le genre qui me poursuivent dès qu'ils me voient dans leur champ de vision.

« À la tienne, amicu*. Et évite de faire fuir les danseuses s'il te plaît ! »

« À mon avis, c'est pas l'effet qu'il espère. » Je regarde Juliano évitant de faire réellement attention aux paroles qu'il a, mais un nom attire mon attention. « Euh... Il parle d'une Jayden... La videuse, elle semble lui plaire. » Je pose mon regard sur le vampire toujours avec mon petit sourire. « Il semble apprécier les femmes de caractère, la barmaid semble lui plaire aussi ainsi qu'une des danseuses. » Je ris un peu. Juliano est un petit clown en soi, pas méchant, mais pas non plus le genre avec qui tomber amoureuse. Je suis bien trop romantique pour oser croire qu'on peut mener une vie aussi libertine. Et puis, papa n'est pas franchement connu pour avoir eu des aventures, non ce n'est pas son genre et c'est ce que j'aime chez lui.

« Ne pensons pas à cela. Tu en as suffisamment fait, je te remercie Freya. Et puis, Juliano pourra se bagarrer un peu, non ? »

Souriant à Gabriel, je ne pense pas avoir fait grand chose en réalité, mais si cela a pu aider, j'en suis contente. « En fait, à ce niveau, je ne sais pas comment ça se passe. Tu sais les esprits vindicatifs et mauvais, les fragments d'âmes les évitent comme la peste, mais pour Juliano, je pense qu'il y fera face. Au pire, je peux trouver un moyen de préserver le Heaven de ce genre de présence. »

« Dis Freya, tu sais si certaines âmes peuvent venir ici alors qu’elles sont mortes ailleurs ? »

Je prends le temps de boire une gorgée tout en observant le visage de Gabriel, cette question semble importante pour lui. En tout cas, c'est ce que j'ai pu comprendre à l'intonation de sa voix. « C'est une bonne question. Il y a des fragments d'âmes qui sont directement liés à des objets, cela peut être un livre, un bijou... Quelque chose d'important pour eux où qu'ils ont beaucoup touché de leur vivant ou bien, ils peuvent être attaché à une personne et la suivre. » Je continue d'observer les traits de son visage, mais c'est difficile de lire Gabriel, ce n'est pas le genre à montrer quoi que ce soit. « Je suppose que... Tu aurais senti la présence de cet être s'il avait été encore là. » Je souris et pointe son cœur du doigt. « Mais, ceux qui comptent pour nous, restent ici. » Reprenant le soda en main, j'en bois à nouveau une petite gorgée. « Soucis-toi plus des vivants que des morts Gabriel. » Je souris doucement. « De ce que j'ai pu ressentir quand... Enfin quand j'étais morte durant ces deux minutes, l'endroit qu'ils rejoignent n'est que paix et sérénité. Et pour tous. »


_________________

Life and Death.

“Why are we afraid of the dark? I know it. We are afraid because we do not know what is hidden there.”
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Les secrets ne sont bien cachés que s'ils ont un seul gardien.

Les secrets ne sont bien cachés que s'ils ont un seul gardien.


Emploi : Gardien - Espion à la solde de l'Empereur - Mouchard errant
Messages : 362
Date d'inscription : 14/03/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Ghost Adventure | PV : Gabriel Crowlley Dim 2 Sep - 12:46

Ghost Adventure
@Freya Moldovan & Gabriel


Heaven

Je ricanai en entendant sa remarque. Peut-être pas, en effet, mais elle n’était pas avec sa mère d’adoption, ni aucun Moldovan, et je n’avais pas envie d’en avoir un sur le dos. J’avais déjà suffisamment de personnes sur les épaules, pas besoin d’avoir le capitaine de la garde en plus ! Je lui servis un soda et ajoutais même un parasol en papier mâché qui, avec les bulles, avait plus envie de se faire la malle que de rester à faire de la décoration.
Je servis mon ami Juliano, trinquant à sa santé et la remarque de Freya me fit sourire de nouveau en coin.

« Toujours à avoir le coup de foudre pour des femmes qui te font inaccessible mon ami… »

Bien que je ne pouvais le saluer pour ses goûts. Jayden était loin d’être moche, tout comme Blair, mais les deux femmes possédaient un caractère qui le mettrait en PLS en moins de temps qu’il ne faut pour le dire.
J’acquiesçai à sa remarque et, avec un peu de timidité qui ne me ressemblait pas, je lui demandais si certaines âmes pouvaient venir ici si elles étaient mortes ailleurs. Je pensais bien entendu à mon mentor, mon père de substitution, celui qui avait toujours le meilleur conseil. J’en avais besoin.

Je restais silencieux, la regardant dans les yeux, ne montrant rien. Je cherchais dans mes souvenirs si j’avais pu garder quelque chose de lui, mais outre son livre préféré qu’il m’avait offert et que je conservais toujours malgré les pages collées, je ne voyais pas. Je doutais qu’il se soit mis dans ce bouquin rempli d’humidité. Freya avait raison. Je devais le garder dans mon cœur, dans mon esprit, c’était l’endroit où il continuait de vivre, où il me souriait d’une certaine manière lorsque je faisais le con et où il grimaçait lorsque j’étais beaucoup trop brute. Mécaniquement, sans m’en rendre vraiment compte, je bus cul-sec mon verre, gardant les yeux dans le vague, fixés au sol du Heaven. Je me souciais des vivants, constamment, mais je ne pouvais pas oublier les morts, surtout lui. Et Elysium puisque je me plongeais dans l’enquête. À croire que j’avais le temps pour faire tout ce que je faisais ! Heureusement que je ne dormais pas.

Mes yeux quittèrent le sol pour plonger dans ceux de la jeune femme. En effet, elle était mort pendant deux minutes, elle avait vu ce que tout le monde aimerait voir, aimerait découvrir, par curiosité et par peur. Même si ça me rassurait que mon mentor soit dans un endroit paisible et serein, je n’étais absolument pas attiré par l’endroit. Il y avait bien à faire chez les humains.

« Je te remercie d’être venue, Freya, déclarai-je doucement. Je vais te raccompagner si tu veux bien… sauf si tu veux profiter de quelques heures au Heaven et peut-être voir Malaki. »

_________________

What do you want to me ?

As a child, you would wait, And watch from far away, But you always knew that you'll be the one that work while they all play, And you, you lay, Awake at night and scheme, Of all the things you that would change but it was just a dream !

Here we are, don't turn away now, We are the warriors that built this town !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Homme libre, toujours tu chériras la mer !

Homme libre, toujours tu chériras la mer !


Emploi : Etudiante en esthétique & Vendeuse à l'herboristerie de Leina McCaleb
Messages : 165
Date d'inscription : 27/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Ghost Adventure | PV : Gabriel Crowlley Mar 11 Sep - 20:43

 Ghost Adventure
Freya & @Gabriel Crowlley  



L'esprit qui semblait vouloir être gardien de ces lieux me faisait sourire. Il était amusant et n'avait pas une mauvaise aura, bien au contraire. Gabriel semble le porter en bonne estime et de compagnie agréable de son vivant. Mort, il ne risquait pas de faire de mal à qui que ce soit, bien que je puisse comprendre que sa présence puisse effrayer et dérouter les employés du Heaven. Ce que nous ne parvenons pas à comprendre, expliquer ou voir, nous fait toujours peur. C'est humain et normal. Mais il faut toujours rester lucide et ouvert d'esprit, car dans ce monde, il y a des choses qui ne peuvent être expliqué par le biais de la science. J'en suis un exemple. Comment peut-on mourir deux minutes pour ensuite revenir à la vie. Sans machine, sans massage cardiaque. Je suis simplement partie pour revenir d'un voyage déroutant et paisible. Bien que je sois passé dans un espace déplaisant pour atteindre un état d'esprit tranquille. Cependant, ce n'était pas mon heure et me voici aujourd'hui au Heaven à aider un vampire, un gardien de cette île dans l'optique de comprendre ce qu'il se passait au Heaven. Et voilà qu'il se posait de nouvelle question.

« Toujours à avoir le coup de foudre pour des femmes qui te font inaccessible mon ami… »

J'esquisse un sourire en prenant une gorgée du soda servi par Gabriel. Il boit trinquant à la santé de cet ami autrefois disparu, mais à présent de retour. J'ignore pourquoi ce dernier est encore présent. A-t-il oublié de faire quelque chose ? Ou bien est-ce réellement son attachement à ce lieu qui le retient ici-bas ou bien comme beaucoup d'esprits, la crainte de ne pas savoir ce qu'il se trouve de l'autre côté.

Les interrogations de Gabriel entraîneront toujours d'autres questions et je ne pourrais pas répondre à toute. Cela m'est impossible parce que ce monde reste encore un mystère pour moi. Et aussi parce que je le redoute, il y a du beau et du sombre. Ayant côtoyé les deux aspects de cet univers, je peux vous dire que j'ai une bonne petite base de connaissance.

« Je te remercie d’être venue, Freya. Je vais te raccompagner si tu veux bien… sauf si tu veux profiter de quelques heures au Heaven et peut-être voir Malaki. »

Je lui souris en déposant le verre à moitié vide sur le bar. « Non, ça ira, mon garde m'attend dehors. » Fis-je avec une mine satisfaite. À force, on commençait à me connaître et à savoir où je vais. Étant donné que c'était soit Malaki ou Gabriel, voir les deux qui se trouvaient ici, on n'osait pas venir nous déranger. « Si tu as besoin de moi, n'hésite pas à m'appeler. Pour ça ou autre chose. » Depuis le premier jour, j'ai apprécié Gabriel parce qu'il dégage quelque chose d'à part et d'apaisant malgré sa mine sérieuse et impassible voir froide. Il n'est pas aussi méchant qu'on ne veut le croire... Bon, j'admets que je suis le genre de personne à apprécier tout le monde. Cependant, malgré mon côté naïf, je sais voir qui sont réellement les gens, les deviner, les surprendre par ma clairvoyance même si cette dernière n'est pas une qualité tout le temps appréciable.

« Allez j'y vais avant que le garde n'ait plus d'ongles à ronger. » Je ris et je viens déposer un baiser sur la joue du vampire. « Tu passeras le bonjour à Malaki de ma part. » Fis-je en lui faisant un signe de la main et saluant l'esprit qui me fait un clin d'œil avant de passer la porte du Heaven.


_________________

Life and Death.

“Why are we afraid of the dark? I know it. We are afraid because we do not know what is hidden there.”
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ghost Adventure | PV : Gabriel Crowlley

Revenir en haut Aller en bas

Ghost Adventure | PV : Gabriel Crowlley

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Metal adventure
» fig de 45 adventure et autre
» [Blog] Bionicle Garden adventure in the darkness
» Ghost.rider
» JOJO'S BIZARRE ADVENTURE - Jotaro Kujo - (RAH 459)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glory and Blood :: HAIMA :: La citée :: Le Heaven-