AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

The beginning of the end [Zooey/Serehnia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Homme libre, toujours tu chériras la mer !

Homme libre, toujours tu chériras la mer !


Emploi : Barmaid au crépuscule.
Messages : 176
Date d'inscription : 04/05/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: The beginning of the end [Zooey/Serehnia] Sam 14 Juil - 1:14

The beginning of the end

 @Zooey I. Sunshine & @Serehnia K. Duyên


C'était une soirée agitée mais j'étais capable de gérer. Cela arrivait parfois, je m'étais habituée à ce genre de nuit intensive. Il faut dire qu'elles payent plutôt bien même si je finis souvent bourrée. Pourtant je tiens l'alcool dorénavant mais les clients n'ont de cesse de me faire boire avec eux et... Je suis obligée d'accepter. En apparence, cela commençait comme un temps de travail normal. En apparence, seulement.

J'étais présente à mon poste depuis un temps indéfinissable lorsqu'une grande blonde apparut dans mon champ de vision. Elle dégageait une aura presque malsaine. Je n'étais plus certaine de l'avoir servie ou même si elle m'avait également faite boire. L'alcool.. Quelle vile création. J'avais enchaîné les commandes, les verres et les phrases enjôleuses pour ramasser des pourboires. Encore une fois, cette soirée me rapporterait gros. Les gens s'amassaient de l'autre côté du comptoir, dansaient serrés sur la piste prévue à cet effet, se cajolaient sur les canapés. Ils n'étaient pas rares que certains se fassent mettre dehors car ils allaient trop loin. Malgré tout cela, je n'avais pas perdu cette femme de vue, un panneau danger clignotait au dessus de sa tête.  

Néanmoins, lorsqu'elle s'approcha de moi à la fin de mon service, je la laissais m'entraîner à l'écart. Pourquoi ? Aucune idée. Je me sentais attirée comme un papillon vers une flamme. Je n'aimais pas les femmes en règle générale. Mais elle, je savais que j'étais perdue au moment même où elle avait daigné poser les yeux sur moi. Je ne comprenais pas pourquoi j'étais autant fascinée par sa présence près de moi. Elle était belle, gracieuse. Elle était ma perte. L'ovale de son visage, ses yeux marrons profonds qui transpiraient l'assurance annihilait toutes mes pensées. En retrait, dans un coin plutôt sombre de la salle, je m'assis à côté d'elle, nos genoux venant se frôler par intermittence.

Elle possédait un tel attrait, elle avait une telle présence, je n'osais pas prendre les devants. Surtout que je n'y connaissais rien. J'avais eu des expériences dans ma vie, depuis cette fameuse fête sur la plage avec Zero mais cette partie là, les femmes, ne m'avait jamais attirée. Jusqu'à ce soir. Et cela me laissait complètement pantoise. "Qui êtes-vous ?" osais-je finalement demander, dans un souffle, par peur de réveiller un mal que je ne saurais maîtriser. Les jambes serrées, les mains sur les genoux, le dos bien droit, je restais stoïque, incapable de comprendre ce que je foutais là. L'alcool n'aidait certainement pas, mais le pire était tout de même la proximité de la plantureuse blonde et son aura magnétique, ensorceleur.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang noble est un accident de la fortune.

Le sang noble est un accident de la fortune.


Emploi : Apprentie diplomate
Messages : 401
Date d'inscription : 12/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: The beginning of the end [Zooey/Serehnia] Lun 16 Juil - 21:24



The beginning of the end
Certains humains vous traitent de monstres, mais le mot t'a toujours paru ridicule lorsqu'il sort de la bouche de vermines. Et c'est le cas – c'est ce que sont les mortels à tes yeux. Alors tu n'y accordes pas grande importance, à ce qu'ils peuvent dire ou faire. Tant que cela ne t'affecte pas d'une quelconque manière, tu n'en as que faire. Depuis quand le loup se soucie-t-il des insectes qui peuplent sa forêt ? En général tu les ignores, mais certains s'avèrent trop agaçants pour l'être. Irrespectueux. Alors tu te dois de les remettre à leur place.

C'est ce qu'il s'est passé avec l'esclave asiatique de l'un de tes connaissances, Nightray. Tu l'as torturée pour la punir de son insolence, la traumatisant sans doute. Tu aurais dû en tirer une certaine satisfaction, pourtant la confrontation ne s'est pas terminée comme tu l'aurais souhaité, le noble l'ayant interrompue trop tôt à ton goût. Ton petit jeu n'aura duré qu'un temps, un moment trop court dont tu n'as pas pu suffisamment profiter. Ton plaisir pourtant immense à la voir suffoquer entre tes mains fut si restreint par le temps dont tu as pu disposer que tu as quitté la maison de Nightray absolument frustrée. Et c'est quelque chose que tu ne supportes pas.

Tu dois le faire payer à quelqu'un. Tu y réfléchis depuis que tu es partie de chez Nightray, à la meilleure manière d'anéantir ta frustration. Tu as besoin d'une victime pour ce qu'il t'est arrivé, et c'est en poussant la porte du bar crépuscule que tu la trouves. En une seconde tu la détermines : c'est elle qui aura ce rôle, ce soir. Tu sais déjà quoi faire, comment combiner tous tes plaisirs pour effacer l'affront que tu as subi chez Nightray, et faire d'elle ton objet pour les réaliser à ta guise.

Finalement, après quelques verres servis et bon nombre de regards lancés vers elle pour, vous vous retrouvez enfin seulement toutes les deux, dans un coin plus sombre du bar. Elle prend place à tes côtés, comme l'humaine obéissante qu'elle doit être. Belle, certes, mais bientôt elle sera simplement sous ton emprise, et le reste n'aura plus d'importance. Pas qu'elle ne le soit pas déjà, d'ailleurs – elle semble si timide à présent. Elle était bien plus à l'aise lorsqu'elle était derrière le bar, mais jamais quand elle te regardait, étonnamment. « Qui êtes-vous ? » Sa voix tremble, souffle si court s'échappant de ses lèvres alors que tout son corps semble tendu. « Isis. » Un prénom, puis tu approches ton visage de son oreille, un fin sourire naissant sur tes lèvres. « Une reine ou une déesse, à toi de voir ce qui te tente le plus, » souffles-tu d'une voix sensuel dans le creux de son oreille. Puis tu mordilles doucement son lobe, avant de glisser tes lèvres le long de son cou, descendant jusqu'à sa gorge pour remontrer jusqu'à sa bouche. Pourtant tu ne la touches pas, comme pour te faire désirer, la voir s'impatienter. « Et toi, c'est quoi ton nom ? » Tu as toujours ce sourire envoûtant aux lèvres, tes yeux dans les siens.
code by bat'phanie



_________________
One look and your're mine
Keep your eyes on me now


Revenir en haut Aller en bas

The beginning of the end [Zooey/Serehnia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glory and Blood :: HAIMA :: La citée :: Bar crépuscule-