AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Quand le coeur et la raison s'opposent.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?

Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?


Emploi : Empereur depuis deux siècles.
Messages : 1224
Date d'inscription : 10/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Quand le coeur et la raison s'opposent. Ven 3 Aoû - 0:41

Quand le coeur et la raison s'opposent.
Marael  

Il se demande encore si c'était la bonne chose à faire. Il ne devrait pas douter, l'empereur est inflexible et ne doit jamais douter de ses décisions sinon c'est le royaume entier qui manque d'être chamboulé. C'est ce que son père lui disait lorsqu'il lui enseignait comment être un bon empereur et un bon dirigeant du monde. Pourtant là il doute et justement, c'est à cause de ses propres sentiments envers son noble qu'il a cette crainte. Il sait que c'est idiot, qu'il devrait être sûr de lui mais il ne veut pas froisser Malaki, il sait qu'elle confiance peut avoir son noble envers son ami, il sait comme Malaki peut être naïf parfois et cela peut lui porter tord. Mais Araël devait prendre la meilleure décision, celle qu'il pensait la plus juste et droite, surtout concernant son statut et la nature du crime commis. Et pour le moment, afin de se laisser le temps de réfléchir, c'est dans les cachots que Zéro a été envoyé pour quelques jours, afin que l'empereur se décide de ce qu'il devrait faire. Et surtout, qu'il se décide à la punition pour manquement grave envers la loi de l'île, qui est dure mais qui reste la loi. Pourtant il se demande si il n'aurait pas du simplement le laisser partir, rentrer chez lui et oublier cette histoire. Non, car même si il a des sentiments pour Malaki il doit continuer à gouverner avec un regard neutre. Et c'est en avalant une gorgée de son verre de sang qu'il se persuade d'avoir fait la meilleure chose à faire. Pourtant tout ceci va s'envoler en une seconde, lorsqu'il va croiser le regard de son noble, qui ne devrait plus tarder.

La nuit est terminée et la journée devrait commencer d'ici une heure alors, Araël envisage d'aller prendre un bain et d'aller se coucher pour quelques heures. Mais avant cela il veut prendre la température avec son noble, savoir si ce dernier lui en veut ou pire encore, si il lui fait clairement la tête. Ce qui devrait bientôt se savoir, car l'heure du rendez-vous approche et Malaki est toujours ponctuel. Assis sur la terrasse de sa chambre, le regard perdu dans le vide, il entend la porte de sa chambre s'ouvrir et sans même se retourner, il reconnaît l'odeur de son amant. « Bonsoir Malaki, as-tu passé une bonne nuit ? »


_________________

   

Car c'est l'amour qui tisse les liens familiaux, pas le sang.

   
   
(c)Miss Pie

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang noble est un accident de la fortune.

Le sang noble est un accident de la fortune.


Emploi : Gérant du "Heaven" & Ambassadeur des Lightwood dans les royaumes étrangers.
Messages : 980
Date d'inscription : 13/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Quand le coeur et la raison s'opposent. Ven 3 Aoû - 18:32

Quand le coeur et la raison s'opposent.
Marael  
Tu restes un moment perplexe, sachant pas comment tu dois réagir. D'un côté tu devrais pas être surpris - en réalité dés qu'Araël a prononcé l'nom de Zéro tu savais que les choses n'seraient plus les mêmes. Mais de l'autre, tu t'sens en droit d'être en colère. Si tôt qu'Gabriel t'as trouvé pour t'mettre la nouvelle entre les mains, t'as eut envie d'jeter ton verre contre le mur. Tu l'as fait. Recevant un noir regard d'ton meilleur ami, trouvant ton gout pour le drame un peu trop appuyé, t'as fait nettoyer le carnage avant de profiter de la fin de la soirée. T'as nullement envie de rejoindre ton petit ami pour le moment, et si jamais tu rentres un peu avant l'aube peut être iras-tu dans sa chambre.
Si tu y penses. Si t'en as envie. Sachant qu'il vient d'faire enfermer un d'tes meilleurs amis dans un cachot t'as du mal à penser que c'est une bonne idée. Tu veux comprendre - cela dit. Et plus tu bois, plus tu danse, plus des idées idiotes t'viennent en tête. Jusqu'à la conclusion finale : il est jaloux.

C'est avec cette idée en tête qu'tu traverses les jardins jusqu'au Palais. Tu rentres plus chez toi. Rosalina est partie - t'sais pas où - et t'es seul. Trop seul - t'préfère autant te retrouver devant Araël. T'as aucune envie d'dormir, et t'as besoin d'parler. Ou hurler - t'es pas certain encore. Tu frappe des talons sur l'parquet vernis, parcourant les salles et les couleurs que tu connais par coeur. Tu portes une tenue trop séduisante - l'odeur des vampires qui t'ont collé sur toi n'font rien pour arranger ton état. T'as bu - pas assez pour dépasser les limites, assez pour t'dire qu'tu pourrais si Araël doutait de toi au bout d'devoir mettre Zéro en cage. Idiot.
Tu rentres dans la chambre finalement, ignorant les gardes qui sortent pour vous laissez seuls - habitués. D'toute façon quand tu es là pour Araël ils savent qu'tu peux le protéger. T'es là, dans ton pantalon d'cuir rouge, et ta chemise mordorée qui s'ouvre pour dévoiler ton torse halé et les bijoux qui y pendent. Ton maquillage a coulé sous tes yeux, t'donnant l'air plus mystérieux. T'es cheveux sont colorées d'rouge et argent, et tu tente d'te tenir droit devant ton Sir. « Bonsoir Malaki, as-tu passé une bonne nuit ? » T'lâche un rire. « Soirée délicieuse, vraiment. L'Heaven était électrique ce soir - charmant. » Qu'tu commence en marchant dans les lieux pour venir t'trouver un verre de sang, ignorant ton petit ami pour lui passer à côté sans un baiser - ou une caresse. « Jusqu'à ce que j'apprenne que t'avais fait enfermer Zéro. » Qu'tu continue sans pouvoir garder l'grognement dans ta voix. « Il t'rend tant jaloux qu'pour le tenir loin de moi tu l'fous en cage ?! » 


_________________


we always find our way back to eachother


this is love :love: :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?

Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?


Emploi : Empereur depuis deux siècles.
Messages : 1224
Date d'inscription : 10/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Quand le coeur et la raison s'opposent. Mar 7 Aoû - 0:47

Quand le coeur et la raison s'opposent.
Marael  

C'est une moitié de poche de sang O+ qui tourne dans son verre, avec un soupçon de vodka très fraîche. Il apprécie ce petit cocktail, il apprécie cela car ça lui donne toujours un coup de fouet lorsqu'il sent la fatigue pointer le bout de son nez. Et ce soir il est fatigué, pire encore il sent que la soirée ne fait que commencer et que le pire est à venir. Car Malaki doit être au courant maintenant pour Zéro et il sait que son amant va prendre la défense de son ami. Ce qui est compréhensible mais on ne peut plus vexant, alors que les ordres de l'empereur ne devraient pas être discuté et encore moins par son propre amant. Mais Malaki a du caractère et il défend farouchement ses idées lorsqu'il trouve une cause juste ou qu'il trouve qu'un agissement n'est pas correct. Nul doute que ce soir, une légère prise de tête arrive. Au moment où il entend la porte de sa chambre s'ouvrir, il sent la tension dans la pièce devenir plus lourde, comme si tous les non-dit venaient s'entre-choquer d'un coup. Il entend son amant qui se déplace et qui se sert lui aussi un verre. « Soirée délicieuse, vraiment. L'Heaven était électrique ce soir - charmant. » Il tourne la tête et vient l'observer alors que d'un coup, l'odeur de son amant vient lui chatouiller les narines. La sienne et celle d'autres hommes, d'autres femmes qui ont leur parfum collé au corps de son noble, de son homme. « Tu as dansé avec d'autres. » Qu'il dit dans un souffle, avant de pencher la tête sur le côté. « Jusqu'à ce que j'apprenne que t'avais fait enfermer Zéro. » Il lève les yeux au ciel, trouvant la situation presque théâtrale et trop dramatique dit ainsi.

Son homme qui rentre et claque la porte, qui prend un verre sans même un regard ou une caresse, qui pollue l'air du parfum d'autres personnes avec qui il a dansé en sachant que Araël le sentirait et que cela allait le mettre en colère. « Il t'rend tant jaloux qu'pour le tenir loin de moi tu l'fous en cage ?! »  « Ce n'est pas de la jalousie mais bien un manque de respect envers notre loi fondamentale, qui est de protéger et de venir en aide aux humains. » Qu'il dit en posant son verre, élevant la voix très légèrement. « Il n'était pas habilité à lui ôter la vie, même si cette fille était condamnée. Il était obligé de lui venir en aide et de l'accompagner vers le lieu de soin de plus proche possible. Là un médecin aurait été habiliter à juger de son état et de sa survie. » Dit-il en se levant et en se plaçant non loin de Malaki, observant sa tenue affriolante, très sexy, son maquillage coulé et ses odeurs étrangères qui viennent chatouiller les narines de l'empereur alors que celui-ci sent la colère monter d'un cran. « De toute façon il est le noble du prince, il n'aura rien si ce n'est un blâme. Tu n'as pas besoin d'en faire toute une scène. »


_________________

   

Car c'est l'amour qui tisse les liens familiaux, pas le sang.

   
   
(c)Miss Pie

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang noble est un accident de la fortune.

Le sang noble est un accident de la fortune.


Emploi : Gérant du "Heaven" & Ambassadeur des Lightwood dans les royaumes étrangers.
Messages : 980
Date d'inscription : 13/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Quand le coeur et la raison s'opposent. Sam 11 Aoû - 12:42

Quand le coeur et la raison s'opposent.
Marael  
« Tu as dansé avec d'autres. » T'arques un sourcil vers ton amant, lui demandant presque de t'en vouloir pour ce fait. C'pas la première fois que tu reviens du Heaven, bien que depuis votre premier baiser tu tentes d'pas te faire remarquer. Peut être certains de tes habitués et des tes employés ont deviné que tu te voler sur d'nouveaux sentiments - ce soir cependant t'as brouillé les pistes, étant de nouveau charmeur comme depuis ton retour. « C'est ce qu'il se passe en général dans une boite de nuit. » Répondis-tu sans la moindre tendresse. T'as pas le désir d'en avoir ce soir - t'as les crocs, les nerfs, et t'aime pas à penser à tout ce qui t'afflige. Des émotions colérique et orageuses motivées par l'alcool que t'as bu en masse.
Cependant dans ton esprit tout semble limpide. Revenir pour trouver ton meilleur ami dans une cellule injustement - selon toi - t'mets en rage, d'autant que tu sais qu'Araël connait votre passé. Que tu sais aussi qu'il est le genre d'homme à se montrer possessif. Une qualité que tu apprécie d'habitude mais pas cette fois.

T'mets à la porte ton respect et ta retenue - t'es son égal ce soir, et tu t'fiches que les gardes entendent de l'autre côté de la porte. Si tu t'mets à gueuler en diva ca n'regarde que vous deux après tout, et la prudence tu préfères l'oublier. « Ce n'est pas de la jalousie mais bien un manque de respect envers notre loi fondamentale, qui est de protéger et de venir en aide aux humains. » Tu sens la colère et l'agacement dans la voix de ton amant - pas que cela t'arrête d'en faire preuve autant que lui ce soir. Preuve que t'as pris en gueule depuis ton départ de la citée. « La tuer était peut être encore la meilleure solution alors. » Qu'tu suggères comme tu sais que la morsure d'une dégénéré peut rendre fou un humain. « Il n'était pas habilité à lui ôter la vie, même si cette fille était condamnée. Il était obligé de lui venir en aide et de l'accompagner vers le lieu de soin de plus proche possible. Là un médecin aurait été habiliter à juger de son état et de sa survie. » Tu t'étrangle d'cette réponse - jouant divinement la stupeur sans aucune retenue. Claquant ta langue contre ton palet, tu lèves les yeux au ciel, et lâche un rire mesquin - t'es loin d'être aimable et ton jeu peut vite dégénérer aussi. Mais tu n'peux pas entendre ce genre d'excuses - au moment d'agir, il faut agir, n'pas se soucier de sa vie. « Ce n'est qu'une question d'habilitation ? Alors les nobles doivent s'plier à ce genre de règles idiotes pour un même résultat au final ? » La question sonne faux - c'la colère qui parle et elle grimace - mais tu veux pas retirer ou regretter, tu veux gueuler c'que t'as dans le ventre. « De toute façon il est le noble du prince, il n'aura rien si ce n'est un blâme. Tu n'as pas besoin d'en faire toute une scène. » « Est-ce que moi qui fait une scène ? »  Oui. « Pourquoi prendre la peine de le faire enfermer dans c'cas ?! Quel plaisir prends-tu à l'foutre en cage si ce n'est égoïstement savoir que tu prends l'dessus sur lui ? »  Cette fois t'vois rouge, gueulant plus fort encore. T'aime pas l'idée d'voir Zéro en cage - tu sais comme il tient à sa liberté, et comme t'veux être certain qu'il soit heureux. Tu lui as trop pris déjà pour vouloir l'voir en pareille situation. « Tu n'me feras pas croire que tu es parfaitement objectif quand il s'agit d'Zéro. Tu le hais - si ce n'est à cause de qui il est, c'est à cause de mon passé avec lui. Admets le. » Grogne-tu encore, serrant les machoires en restant à bonne distance.



_________________


we always find our way back to eachother


this is love :love: :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?

Le sang qui vient de se répandre, est-il donc si pur ?


Emploi : Empereur depuis deux siècles.
Messages : 1224
Date d'inscription : 10/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Quand le coeur et la raison s'opposent. Dim 12 Aoû - 22:31

Quand le coeur et la raison s'opposent.
Marael  

« C'est ce qu'il se passe en général dans une boite de nuit. » « Pas depuis que tu es avec moi. Tu essayes de te tenir des autres. » Qu'il dit en faisant une petite mine, n'appréciant que moyennement de savoir que son amant a dansé avec les autres. Mais c'était prévisible, il est en colère et il va tout faire pour que Araël le comprenne et s'en rende compte. Il suffit de croiser le regard enflammé de Malaki pour comprendre en une seconde qu'il est agacé. Non, furieux même. « La tuer était peut être encore la meilleure solution alors. » « Tu n'es pas apte d'en juger. » Qu'il lui dit en tournant sa tête vers lui et en lui jetant un regard noir, n'appréciant que très peu de voir son propre noble remettre en doute la loi et les règles qui régissent la vie sur l'île. Elles ne sont peut-être pas juste mais la loi est là pour maintenir l'équilibre. Et cela fonctionne depuis des siècles, il ne va pas changer cela et qu'importe son amour pour son amant. Ou la colère que ce dernier peut avoir contre lui. Il est furieux et bien il se calmera, car Araël ne fera pas sortir Zéro en s'excusant pour son ordre, c'est hors de question. « Ce n'est qu'une question d'habilitation ? Alors les nobles doivent s'plier à ce genre de règles idiotes pour un même résultat au final ? » « Tu étais pourtant d'accord avec ces règles avant que Zéro soit enfermé ! Ce serait un autre noble tu serais satisfait de son sort mais parce que c'est Zéro, tu trouves ça honteux. » Qu'il dit en se levant et en serrant les dents, trouvant la réaction de Malaki plus que disproportionné et injuste. Ce n'est pas la première fois qu'un noble est enfermé pour manquement de la loi et il a toujours été d'accord cela.

« Pourquoi prendre la peine de le faire enfermer dans c'cas ?! Quel plaisir prends-tu à l'foutre en cage si ce n'est égoïstement savoir que tu prends l'dessus sur lui ? » « Parce que je suis l'empereur et qu'en plus de ne pas respecter la loi, il se permet de me parler comme si j'étais du même rang que lui ! Comme toi d'ailleurs ! » Dit-il en s'approchant de son bureau cette fois-ci, déposant son verre dans un coin de la pièce. Il devrait boire car se mettre en colère ne fait qu'augmenter sa soif mais là il est bien capable de briser le verre si il le garde dans la main. Il préfère mettre une distance de sécurité entre son amant et lui, n'aimant pas l'idée de se disputer en ayant le museau collé à celui de Malaki. « Tu n'me feras pas croire que tu es parfaitement objectif quand il s'agit d'Zéro. Tu le hais - si ce n'est à cause de qui il est, c'est à cause de mon passé avec lui. Admets le. » « Je l'admettrais quand tu pourras reconnaître que ta réaction est tout autant disproportionné que la mienne ! J'ai eu le malheur de toucher ton précieux Zéro, ce serait un autre tu trouverais l'application de la loi parfaitement juste. Mais parce que c'est lui, tu te met dans un état lamentable ! » Il frappe du poingt sur la table. « Et tu oses me faire croire qu'il n'y a plus rien entre vous ? Cette réaction me prouve le contraire. Sors de ma chambre, tout de suite ! Le sujet est clos, mon jugement est irrévocable il sortira des cachots lorsque ce sera le bon moment. »


_________________

   

Car c'est l'amour qui tisse les liens familiaux, pas le sang.

   
   
(c)Miss Pie

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le sang noble est un accident de la fortune.

Le sang noble est un accident de la fortune.


Emploi : Gérant du "Heaven" & Ambassadeur des Lightwood dans les royaumes étrangers.
Messages : 980
Date d'inscription : 13/02/2014

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Quand le coeur et la raison s'opposent. Lun 13 Aoû - 20:36

Quand le coeur et la raison s'opposent.
Marael  
« Pas depuis que tu es avec moi. Tu essayes de te tenir des autres. » Tu voudrais sourire mais t'en trouves incapable - tu l'voudrais parce que t'entends la jalousie qui berce sa voix d'cruelles intonations. Tu sais qu'il est touché, agacé, énervé - d'te savoir capable de t'approcher de d'autres, d'coller ton corps à eux comme tu le faisais avant. Avant lui. Avant vous. T'as jamais touché l'bonheur avant, mais d'simples plaisirs passagers. Tu pensais pas que le bonheur était si compliqué - tu savais pas qu'le bonheur était si difficile à préserver. T'as le coeur qui se sert d'émotions - loin d'être agréables, t'es certain que tu vas regretter ce moment. Le moment où t'as décidé d'laisser tes pensés et tes sentiments parler à la place d'ton esprit. T'es pas un intellectuel, t'as depuis longtemps appris à parler avec ton palpitant.
C'est rare que tu sois en colère, cependant. Mais quand il s'agit de Zéro t'as su prouvé que c'était différent. C'est constamment différent - parce que Zéro est unique dans ton existence, et que t'es pas capable d'pas t'sentir concerner quand il s'agit de lui. D'autant que tout cela te bouleverse. Tu vois pas le mal à ce qu'il a pu faire - cette fille, il l'a sans doute sauvée d'la folie, ou d'atroces souffrances. Tu peux pas croire que Zéro l'aurait tuée autrement. Il n'aurait pas été si stupide. « Tu n'es pas apte d'en juger. » Tu l'prends en pleine poitrine, sentant qu'ta dignité prend un coup. Tu veux pas comprendre ce que t'entends - tu peux pas croire qu'il t'dise trop idiot pour prendre c'genre de décision ? sans doute pas - réellement - mais t'es aveuglé par tes sentiments, et tu n'penses pas avec cohérence. « Alors on doit s'contenter de suivre bêtement les lois ? »  Qu'tu demandes - sachant dans ton fort intérieur que oui, c'est exactement c'que tu dois faire. T'as jamais été contre les lois - bien que tu les ai pas toujours respectée. Tu considères qu'Rosalina a été sauvée, t'aurais pas été capable d'la voir mourir dans tes bras. C'était la condamnée - aussi - mais tu regrette pas. C'était hors-la-loi mais elle voulait pas mourir - le dilemme fait appel à c'que t'as d'humanité. Tu doutes pas qu'Zéro a fait la même chose que toi.

Mais Araël pense autrement, et soudainement t'sens que l'ambiance entre vous et si électrique qu'tu pourrais en devenir fou. « Tu étais pourtant d'accord avec ces règles avant que Zéro soit enfermé ! Ce serait un autre noble tu serais satisfait de son sort mais parce que c'est Zéro, tu trouves ça honteux. » T'ouvres la bouche pour l'contre-dire - c'est surtout que concernant Zéro t'as été mis au courant d'ce fait. Zéro tu l'connais, mieux que d'autres nobles. Zéro est un ami - l'meilleur que tu es, si tu comptes qu'Gabriel est un frère pour toi. Zéro a fait d'toi ce que tu es, t'as jamais laissé tombé bien qu'il aurait pu t'laisser en arrière. Zéro tu lui as brisé l'coeur, deux fois, pourtant il s'trouve toujours là pour toi. « Tu n'en sais rien. » Qu'tu te défends pauvrement - « Parce que je suis l'empereur et qu'en plus de ne pas respecter la loi, il se permet de me parler comme si j'étais du même rang que lui ! Comme toi d'ailleurs ! » Cette fois tu reste sans voix - t'es figé sur place, t'sentant éreinté soudainement. La réaction t'foudroie aussi bien qu'un bûcher flambant dans ta poitrine. Tu t'fais remettre à ta place d'noble, d'soumis, d'inférieur, par l'même homme qui t'voulais son égal. Ton amant, ton Petit ami. Ton Empereur - tu l'sens comme une rupture, et une chose en toi s'défend d'souffrir de cette simple interjection.

T'reste dans une brume étrange - « Je l'admettrais quand tu pourras reconnaître que ta réaction est tout autant disproportionné que la mienne ! J'ai eu le malheur de toucher ton précieux Zéro, ce serait un autre tu trouverais l'application de la loi parfaitement juste. Mais parce que c'est lui, tu te met dans un état lamentable ! » Lamentable - tu l'prends encore, souffle en détournant l'regard. Tu voudrais, tu voudrais - tu dois sortir d'ici. Ou l'frapper - mais il est l'Empereur, ton rôle est d'te mettre à genoux et d'acquiescer. Ton rôle, c'de le servir. C'ton rôle - c'qu'il attend de toi. D'faire ce qu'il veut. « Et tu oses me faire croire qu'il n'y a plus rien entre vous ? Cette réaction me prouve le contraire. Sors de ma chambre, tout de suite ! Le sujet est clos, mon jugement est irrévocable il sortira des cachots lorsque ce sera le bon moment. » « Bien, Votre Altesse. » Répondis-tu avec froideur, refusant d'le regarder dans les yeux quand tu t'retournes sans mot dire de plus - tu poses une main sur la poignée de la porte, et t'poses un moment. T'es enflammé - t'aurais envie d'gueuler mais t'es un noble. T'es qu'un foutu noble - et ton Empereur a exigé qu'tu partes. T'es vexé - assez pour n'pas te retourner, alors qu'tu crèves d'envie. « Pensez ce qu'il vous plaira, Votre Altesse. Vous savez où me trouver. Bonne nuit. » Dis-tu du ton l'plus froid que tu peux - t'essaie, du moi. Et comme tu trembles d'colère, d'tristesse, d'humiliation, tu ouvre la porte sans la fermer, t'laisse mener jusqu'au toit où tu t'mets à gueuler t'rage.



_________________


we always find our way back to eachother


this is love :love: :
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand le coeur et la raison s'opposent.

Revenir en haut Aller en bas

Quand le coeur et la raison s'opposent.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Quand votre coeur fait boum.....
» Proverbes / Opinions / Déraison / Citations
» [LEGO] Coup de coeur : LEGO Zelda
» [LEGO] Coup de coeur"metal sonic"
» Mm-Tequila, panda terre 199 hésitant quand à son stuff

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glory and Blood :: HAIMA :: Le Palais :: Les chambres-